Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum recherche en priorité des Masters et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Masami Kohaku (Ready, first try)

 :: Avant de débuter :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 11 Jan - 5:41

MASAMI KOHAKU

Age : 21
Nationalité : Japonais
Organisation : Aucune
Fonction : Magus , héritier d'une famille aisée



Jean Havoc, Full Metal Alchimist

CARACTÉRISTIQUES

Type : Humain
Classe : Magus
Alignement : Neutre Bon

Statistiques :
STR :  D
END : B
AGI : B
MAG : C
LCK : D



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Capacité [Rang] : Element Mastery,
Maîtrise élémentaire : Feu, Eau
Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone

Capacité [Rang] : Alchimiste
Permet à un mage de créer des sorts combinant les deux éléments qu’il maîtrise. Il peut ainsi créer des sorts plus évolués et plus complexes, si bien qu'ils peuvent avoir 2 effets au lieu d'un. De plus, les Alchimistes peuvent crafter des potions, considérées comme des MC temporaires/consommables.


EQUIPEMENT

Aucun :
Que voulez vous ? Il semble que cet homme n'a pas compris le mot guerre dans 'La guerre du Graal'

SORTS

Memory Erasure (rang C) :
Efface les souvenirs des dernières minutes, d’un personnage non-magus.

Workshop (rang C) :
Permet de créer un Atelier (1 seul à la fois).

Safe Zone (rang C) :
Dresse un Boundary Field de 150 mètres + rang MAGx10 mètres (rang : E = 1 à A = 5) qui éloigne les non-magus.

Projectile embrumé [Feu/Eau - Offensif/Malédiction - Rang D] :
À l'extérieur, ce projectile ne ressemble qu'a une simple boule de feu classique, cependant une poche d'eau a été ajoutée en son sein pour une raison simple. Lorsque le projectile touche quoi que ce soit, celui-ci explose. La chaleur dégage par cette soudaine explosion vaporise l'eau dissimulée et la vapeur ainsi créée vient s'attacher a l'être vivant le plus proche pour gêner sa vision. C'est un sort idéal afin de créer une attaque surprise ou même gêner son adversaire pour s'enfuir.

Chaleurs infernales [Feu - Malédiction - Rang B]
Il est courant à notre époque d'utiliser l'expression : c'est un enfer. Mais ce sort peut donner un avant-goût de ce qui pourrait attendre les âmes ne méritant pas le paradis. Une chaleur écrasante apparaît dans une zone dont le mage est l'épicentre. Même si celui-ci est affecté et que cette zone ne peut pas faire de dommages directs, se déplacer ou faire un quelconque mouvement est bien plus épuisant et coûteux dans cette situation, obligeant ainsi les êtres présents de participer à un cruel concours d'endurance pouvant mener a l'épuisement et la déshydratation.

Dessèchement [Feu - Offensif - Rang C]
Ce sort est extrêmement dangereux pour celui qui en est la victime. En effet, le mage l'utilisant se sert de sa maîtrise de l'eau et de la chaleur afin d'attirer l'eau présente dans un corps organique au creux de sa paume et la faire évaporer instantanément, causant aussi une déshydration qui peut amener à la mort. Bien entendu, il n'est pas si simple à utiliser. La paume de la main doit être en contact avec le corps en question, et l'eau contenu dans celui-ci doit circuler jusqu'à la paume avant de s'évaporer. De plus, si la cible est un mage, elle peut éventuellement résister magiquement, rendant l'opération que plus compliquée. En effet, le mage l'utilisant se sert de sa maîtrise de l'eau et de la chaleur afin d'attirer l'eau présente dans un corps organique au creux de sa paume et la faire évaporer instantanément, causant aussi une déshydratation qui peut amener à la mort.

Brouillard de Saphir [Eau/Feu - Soutien/Malédiction - Rang B]
Comme pour le sort précédant, le mage se sert de sa maîtrise de la chaleur et de l'eau afin d'aspirer la chaleur dans une zone environnante, condensant ainsi les molécules d'eau présente dans l'air qu'il peut contrôler pour créer un épais brouillard. Si le brouillard est maintenu assez longtemps, la température environnante peut chuter jusqu'à ce qu'il devienne un brouillard givrant, créant ainsi de fines plaques de verglas sur les objets affecte par le froid que crée ainsi le mage. Il est sans dire que plus le lieu est humide, plus le brouillard sera opaque et inversement, et que ce genre de phénomène météorologique est parfait pour s'enfuir, se dissimuler ou duper quelqu'un.

Chaleur aquatique [Eau/Feu - Soin/Soutien - Rang D]
Le mage fait apparaître une liane d'eau tiède qui devient le prolongement de son bras et peu s'apparenter a un fouet. Cependant, la douce chaleur que cette étrangeté aquatique dégage a des vertus apaisantes sur les plaies et blessures. De plus, de par son aspect de fouet, le mage peut s'en servir pour agripper des objets normalement hors de sa portée, les tirer jusqu'à lui ou même se tirer jusqu'à eux, tout dépend de la force dont il dispose. Néanmoins, ce fouet reste fragile et disparaît après une unique utilisation.

Bouclier de Givre [Eau - Défensif - Rang D]
Le mage est capable de condenser rapidement les molécules d'eau présente dans l'air autour de son bras afin de se forger un boulier de glace ressemblant a ceux porte par les Vikings pour pouvoir se protéger efficacement. Ce sort aussi est moins efficace dans les zones arides, et l'est plus dans des zones humides.


POUVOIRS

Aucun


NOBLE PHANTASMS

Aucun


PHYSIQUE


Plutôt petit avec ses 1m72, mais ayant les muscles plutôt dessiné de part ses 73 kg et un entraînement simple mais régulier, Masami Kohaku est une jeune personne atypique et séduisante ayant l'air généreuse et résolue.
Ce sont des traits de caractère qu'il est impossible de rater vu à quel point ils ressortent sur son visage innocent, juste en dessous de ses courts cheveux blonds en bataille qui s'agitent au gré du vent étant donné qu'il ne prend pas le temps de les coiffer.
En effet sa mâchoire carrée et imberbe aborde généralement un sourire bienveillant envers quiconque croise le regard de ses yeux bleus a la fois perçants et vif tandis qu'il avance assurément au milieu de cette foule dont il ne peut se démarquer avec son style vestimentaire simpliste et à peine coloré, ne contrastant pas le moins du monde avec son teint pale.
Il porte toujours un t-shirt unicolore, une vieille habitude lui venant de sa jeunesse, parfois en dessous d'une chemise ouverte, mais seulement en de rares occasions qui nécessitent un minimum d'effort vestimentaire, c'est son amie, mais aussi employée Kumiko, qui lui a suggéré de faire cela alors qu'elle voulait l'emmener dans un certain bar.
Par ailleurs, ses vêtements ne dissimulent qu'une courte et unique cicatrice juste en dessous de ses cotes droites, ne dépassant pas les 5 cm. Il aimerait dire qu'il s'est fait poignarder, mais malheureusement la réalité n'est que plus honteuse. Cette marque ne provient que d'une simple chute dans la forêt ou une branche brisé sur un tronc mort l'a entaillé tandis qu'il s'écrasait dessus.


CARACTÈRE


Les premiers mots qui viennent à l'esprit de ses proches quand on leur demande de décrire le caractère de Masami sont souvent les mêmes 'un chevalier au grand coeur' et ce n'est pas pour rien.
Masami est un homme généreux qui n'hésite pas à aider quiconque dans le besoin et croisant sa route, que ce soit une vieille dame voulant traverser la chaussée ou un adolescent se faisant agresser, il aura cette pulsion ardente d'intervenir.
La seule chose qui dépasse sa générosité est son incroyable détermination, qu'on pourrait presque qualifier d'irréelle, car jamais, o grand jamais il ne baissera les bras ou abandonnera, qu'importe les épreuves et les obstacles sur sa route, il fera tout ce qui est nécessaire pour atteindre son but. Mais ayant reçu des principes durant son éducation, il ne pourra pas faire quelque chose qu'il juge de mal même si cela le mènerait jusqu'à son objectif, son frère l'aurait pu, mais à ses yeux, c'est impossible. Il trouvera une autre façon, un autre moyen.
Cependant, Masami a deux défauts majeurs, le premier étant sa curiosité bien trop grande à la limite de maladive, le tirant dans des situations qu'il aurait parfois préféré éviter tandis que la seconde est sa grandiose naïveté. N'ayant jamais vraiment été baigné dans le monde qui l'entoure, il ne connaît pas la noirceur dont peut être atteinte l'humanité, il accorde sa confiance bien trop facilement et reste très facile à duper pour peu que le mensonge soit un minimum crédible.
C'est aussi de cette vie aisée passé isolé avec sa mère aimante dans les montagnes de Kyoto que lui vient son insouciance, son inconscience et sa spontanéité parfois abrupte, n'ayant jamais été face a un réel danger il a beaucoup de mal à s'inquiéter même s'il se rend compte que la situation est périlleuse. C'est un bien pour un mal, car même s'il se met dans une situation dangereuse stupidement, il va totalement garder son sang-froid.
Néanmoins, il est conseillé de ne pas pousser cet homme à bout, car personne n'ayant encore essayé, nul ne sait où il serait capable de s'arrêter s'il désirait se venger et que son innocence venait à être brisé.


HISTOIRE


Il faut s'enfoncer dans les montagnes au Nord de Kyoto, légèrement vers l'Ouest en direction des sources chaudes, pour tomber sur la demeure de la famille Kohaku. Elle possède un large terrain de 5 hectares que la rivière coupe, suivant son chemin sinueux depuis les sommets.
C'est derrière les palissades entourant ce terrain et entre les murs protecteurs de la grande demeure que naissaient deux jumeaux il y a de cela 21 ans. Leur père, Takuya Kohaku, les nomma respectivement Asuka et Masami, après que leur mère Yumi donna son approbation avec son sourire charmant qui avait séduit son époux il y a de longues années de cela.

Leur enfance fut particulière pour une unique raison, la famille Kohaku est une lignée de mage, faisant de ces deux jeunes êtres chanceux des prodiges compare aux êtres humains vivant et mourant sur ce monde.
Ainsi, à cause du sang coulant dans leurs veines, aucun des deux frères ne fut envoyé à l'école, ils restèrent enfermé derrière ces mêmes murs qui les avaient vu naître, recevant une éducation complète de la part de leur mère tandis que leur père restait cloîtré dans une pièce au premier étage, mais les rôles s'inversèrent lorsque leur apprentissage de la lecture fut termine aux alentours de leur 4 ans.
Leur père descendit de cette pièce qui jusqu'alors lui avait servit de repaire et réunit ses deux enfants dans le salon. Il les regarda à tour de rôle, ayant encore du mal à les différencier parfois, mais heureusement pour lui, sa femme ne le connaissait que trop bien et habillait toujours Asuka d'un débardeur tandis que Masami était vêtu d'un t-shirt simple, permettant à son mari de ne jamais se tromper malgré son 'abscence'.
Il alluma alors une cigarette, une fois certain d'avoir reconnu ses deux fils, et expulsant les premières fumées de ses poumons, il commença ses révélations :

' - Asuka, Masami, vous êtes désormais en âge de commencer votre réel apprentissage et de savoir qui vous êtes. Notre famille, la lignée des Kohaku, est une lignée de mage.'

En écho à cette phrase, les deux enfants écarquillèrent leurs yeux de surprise. Que voulait signifier leur père ?
Il s'ensuivit un long monologue du chef de famille, expliquant point par point ce qu'était un mage, ce dont ils étaient capables, que leur richesse venait de ces pouvoirs, etc... Bien sûr, les enfants ne comprirent pas tout et ne réalisèrent pas les aboutissants, mais le père ne s'attendait pas à les voir acquiescer à toutes ces paroles, après tout, ils avaient de longues années de formation devant eux désormais. L'un d'eux sera celui qui transformera le nom des Kohaku en celui d'une grande famille, stoppant ainsi le déclin de leur lignée après tout... Du moins, c'était ce que le vieillissant Takuya pensait.

Dés le lendemain de cette discussion qui aurait semblé tiré par les cheveux pour le commun des mortels, le père fut celui qui réveillait les enfants et s'occupait des leçons.
Aux livres de Maths, Physique, Histoire se rajoutaient au fur et à mesure des livres plus anciens, plus mystérieux et parlant de magie, de sort, des grandes familles et organisations.
Désormais, leurs journées étaient découpées strictement, le matin était consacré à la théorie, l'après-midi à la pratique et le soir au récapitulatif de la journée. Les deux jeunes enfants n'avaient le droit qu'à une journée par semaine de libre ou leur père les emmenait à Kyoto pour qu'ils se fondent dans la masse au même titre que les autres enfants, en surveillant étroitement qu'ils ne révèlent pas leur secret.

Les six années suivantes furent ainsi, cependant les enfants ne regrettaient rien, que ce soit leur dur apprentissage ou le manque de jeu, il semblait que leur émerveillement pour la magie couvrît tout ce dont ils manquaient comparé aux autres enfants de leur âge, au plus grand plaisir de leur père dont le rêve de devenir une grande famille de mage se renforçait au fur et à mesure du temps, croyant dur comme fer au potentiel de sa descendance.
Pendant ces quelques années, Asuka surpassa rapidement son frère apprenant à utiliser efficacement ses sorts bien plus aisément que son frère, qui tentait vainement de compenser en se plongeant dans les livres, comme si plus de connaissance finirait par combler l'écart qui se formait inlassablement entre eux, mais la tendance ne s'inversa jamais, ni se réduisit.
De plus, les deux jumeaux étaient toujours gardés loin du repaire de leur père, celui qui enfermait tous ses secrets à l'étage. Leur curiosité infantile les avait poussé maintes fois à collaborer pour tenter de s'y introduire, mais toutes leurs tentatives furent des échecs, qu'ils soient stoppés par la serrure, les barrières magiques ou même leur père en personne qui les regardait de loin amusé alors que la tête de sa femme se reposait sur son épaule solide.
Cela pouvait paraître étrange, mais les tentatives de ses enfants ne l'énervaient pas. Lorsqu'il les attrapait, il se contentait de leur frotter leurs cheveux blonds en rigolant, ajoutant une simple phrase qui résonnait dans le crâne de ses descendants :

' - Allons allons ! Il n'est pas encore temps pour ça ! '

Leur curiosité se transformait alors en patience, jusqu'à leur prochaine tentative.

Le temps continua de s'écouler sans que personne ne puisse le ralentir, et un mois précisément avant le dixième anniversaire des jumeaux, leur père annonça à la fin de leur leçon pratique sur un ton trop sérieux pour correspondre à l'homme jovial et souriant qu'il était :

' - Masami, Asuka. Je vais vous laissez travailler seul pendant le prochain mois, entraînez vous individuellement et dans 31 jours exactement, vous me ferez une démonstration des étendues de vos capacités. Malheureusement pour la suite, je dois choisir uniquement l'un d'entre vous, j'ai enfin mis le doigt sur le meilleur moyen de sauver notre lignée. Je ne peux vous donner plus d'explications pour l'instant.'

Sans ajouter un seul mot, le paternel sortit une cigarette et partit la fumer dehors, laissant ses deux enfants seuls.
Masami fixa son frère, ils étaient alors en compétition... ? L'inquiétude pouvait se lire dans son regard tandis que ses yeux vagabondaient sur le visage déterminé de son jumeau, qui quitta à son tour la pièce sans rien dire.
Une fois son frère dehors, Masami se mit une petite claque pour se ressaisir, il ne pouvait pas se laisser abattre maintenant, il avait un mois entier, un long mois complet pour surpasser enfin l'immense fossé qui le séparait de son frère, ce n'était pas encore perdu.
Il ramassa alors tout les livres encore dans la pièce et se précipita dans la chambre, il devait apprendre le plus de choses possibles !

Le mois suivant fut intense, Masami dormant très peu, son nez toujours plongé dans ses livres lorsque la nuit obscurcissait le monde, et son esprit concentré sur la maîtrise de la magie dés les premiers rayons du soleil. Son acharnement payait, il faisait des progrès plus que fulgurant. Porté par l'idée de pouvoir dépasser son frère, rien ne semblait pouvoir l'arrêter, pas même la fatigue de son corps réclamant le sommeil bienfaiteur.
C'est serein qu'il se présenta le jour de son anniversaire devant la porte close de leur salle d'entraînement, il avait soulagé son corps la veille en se reposant enfin correctement, une première fois depuis le début de ce mois éprouvant.
Son frère aussi était la, il semblait lui aussi reposé et très serein concernant cette présentation, probablement parce qu'il c'était reposé sur ses lauriers, mais Masami allait lui donnait tort.
La porte s'ouvrit soudainement, la silhouette de leur paternel se dessinant dans l'ouverture alors qu'il annonçait :

' - Bonjour mes enfants. Il est enfin temps ! J'attendais ce moment avec impatience. Asuka entre, tu passeras en premier.'

Le fils s'exécuta, la porte se referma derrière lui laissant un Masami curieux seul dans le long couloir. Des interminables minutes s'écoulèrent, jusqu'à ce que la porte s'ouvre de nouveau. Asuka en sortit, un air satisfait ancré sur le visage, il ne transpirait pas et n'avait pas l'air fatigué. Comme Masami s'y attendait, son jumeau, son rival ne c'était pas donné à fond, erreur qui allait lui coûter cher !

' - À ton tour Masami.'

Le jeune blond s'exécuta et entra dans la pièce, son père s'assit tout au bout de celle-ci avant de lui faire signe de commencer, un sourire bienfaiteur sur les lèvres.
L'enfant encore innocent inspira profondément, puis se lança dans sa démonstration sans prévenir, enchaînant plusieurs sorts de feu avant de passer à plusieurs sorts d'eau.
Voilà l'atout qu'il avait préparé ce dernier mois, il s'était focalisé sur ces deux éléments pour les maîtriser le plus possible et faire les sorts les plus épatants qu'il soit devant les yeux ébahis de son père.
Lorsqu'il termina, il se tourna fièrement vers son père, le regardant avec un visage souriant et émerveillé, qu'est ce que son père allait dire de ses progrès inattendus ?

Cependant, l'émotion qui parvenait de son père n'était pas celle qu'il espérait voir, son regard était lourd, son visage renfermé, c'est comme s'il était... Déçu ?
Haletant, il relâcha ses bras, regardant toujours dans la direction de son paternel :

'- Ce n'était pas... ?

- As-tu regardé ton frère s'entraînait Masami ? Le coupa Takuya.

- N-Non...'

Leur prestation était elle identique ? Son frère aurait il eu la même idée que lui ? Ce qui expliquerait la déception dans ce regard, il devait sûrement s'attendre à des choses plus variés, plus différentes. C'est probablement ça !

' - Viens t'asseoir à côté de moi Masami, tu veux bien ?'

Toujours haletant, le jeune homme s'assit aux côtés de l'homme qui lui avait donné la vie.

' - Asuka, rentre s'il te plaît.'

L'apprenti mage pénétra de nouveau dans la pièce et se mit debout face aux deux autres membres de sa famille.

' - Peux tu refaire ta démonstration ?'

Asuka hocha la tête, et se lança une nouvelle fois. Comme Masami s'y attendait, il commença avec des sorts de feu, puis vinrent ceux d'eau. Ainsi, il avait vu juste.
Il se tourna donc vers son père, qui silencieusement se contenta de pointer en direction de son second fils. Intrigué Masami regarda de nouveau en direction de son frère, et ce qu'il vit le figea sur place.
Asuka enchaîna avec des sorts de terre, puis de vent et termina avec des sorts utilisant l'Ether avant de s'arrêter.

' - Merci Asuka. Tu peux sortir de nouveau.'

Lentement, avec les yeux humides, Masami se tourna. Il savait ce que c'était, il l'avait lu dans les multiples livres qu'il avait appris par cœur en vu de cette présentation, son frère était un 'average one', quelque chose d'extrêmement rare dans le monde magique. Il avait... Perdu...

' - Ce n'est pas tout, regarde, il a fait sa présentation deux fois et n'est même pas fatigué, tu étais haletant à la fin de ta première... Je pense Masami que tu es assez grand pour comprendre... Ne m'en veux pas.'

L'enfant se frotta les yeux, non, il ne pleurera pas devant son père, pas maintenant pas ainsi.
Il se leva alors pour partir, mais des bras l'entourèrent. Son père le câlina :

' - Masami.. Ce n'est pas tout... Dans le futur, ton frère aura besoin de toi, d'un appui sur lequel il peut compter alors ton entraînement va dorénavant se concentrer sur l'alchimie, je n'aurais plus de temps à te consacrer, mais tu as prouvé que tu étais capable de progresser tout seul. Maîtrise l'art des potions, de la matière, il aura besoin grandement de ce talent et n'aura pas le temps de l'étudier, alors fais le pour notre famille, pour notre lignée, nous allons la protéger, tous ensemble.'

Masami acquiesça et sortit de la pièce, toujours triste d'avoir déçu son père, et plus que jamais humilié par la différence de niveau entre lui et son frère. Quelques larmes perlèrent alors qu'il marchait seul jusqu'à sa chambre vide.
Il n'aurait pas dû traîner des pieds désespérément, s'il avait accéléré ne serait ce qu'un peu, il n'aurait pas vu Asuka et son père rejoindre la fameuse pièce secrète qu'il avait tant envie de pénétrer. Il tenta de se joindre à eux, alors qu'il n'y avait pas été invité, et son père l'arrêta avant qu'il n'approche du seuil.

' - Je suis désolé Masami, tu ne peux pas. C'est pour ta propre sécurité...'

L'enfant hocha la tête, il avait envie de protester, mais il n'en avait plus la force, il reprit alors son chemin initial, cette pièce restera donc un secret éternel ?
Une fois arrivé, il se laissa tomber plus abattu que jamais sur son lit et de longues heures passèrent sans qu'il ne bouge, jusqu'à ce qu'ils se relèvent soudainement, étrangement dynamique et les poings serrés.
Son frère était une exception, une perle rare qu'on se devait de polir, mais malgré tout, son père lui avait quand même avoué qu'il aurait besoin de lui. Il ne les décevrait plus, plus jamais on ne lui portera ce regard qu'il avait subi plus tôt. C'était décidé.
Il se retourna et s'empara de quelques livres qu'il jeta en vrac sur son bureau. L'alchimie n'aurait plus de secrets pour lui.

C'est ainsi que les cinq années qui suivirent s'écoulèrent. Comme énoncé, son père et son frère n'avait plus de temps à lui consacrer, Masami passait donc la plus grande partie de son temps tout seul. Sa mère ne manqua pas de le remarquer, et au nom de tout l'amour qu'elle porte a ses enfants, elle se rapprocha de lui, l'aidant du mieux qu'elle le pouvait dans la fabrication des potions, que ce soit en nettoyant les flacons, en lui apportant certains ingrédients ou même en servant de cobaye parfois... De ces instants, Masami tira de beaux souvenirs chaleureux et familiaux. Cependant, il n'avait pas le même attrait pour l'alchimie qu'il avait eu pour les sorts durant son enfance, courir sur le large domaine des Kohaku à la recherche de certains ingrédients comme des plantes sauvages particulières était une perte de temps considérable et fastidieuse. Encore plus en hiver lorsqu'il devait se débattre dans la neige qui lui montait parfois jusqu'aux genoux.
C'est d'ailleurs luttant dans cet enfer blanc que lui vint une idée d'un entraînement et d'une formation toute nouvelle. Cette journée là, il était épuisé à force de se démener pour avancer dans la neige et sous le blizzard à la recherche d'un élément indispensable pour sa prochaine préparation, et il s'aida alors de la magie. Avec ses connaissances actuelles, il créa une zone de chaleur confortable autour de lui faisant doucement fondre la neige, créant ainsi un passage bien plus facile à emprunter, ce qui diminua grandement le temps nécessaire à la recherche des précieux et rares ingrédients dont il avait besoin.
En rentrant de sa petite récolte, il aperçut au loin son père entrainant durement son frère. Asuka n'avait plus le droit au fameux jour de repos, et son entraînement avait changé drastiquement, désormais il se pratiquait beaucoup à l'art du combat, et les sorts que leur père lui enseignait était bien plus agressifs et dangereux qu'auparavant. Il était clair qu'il voulait faire de son fils prodige un guerrier accompli.
Masami continua son chemin, arrivant finalement dans la pièce qui lui servait de labo. Il posa sa récolte du jour et réfléchit un instant. Le sort qu'il avait utilisé pour se dépêtrer de la neige pouvait lui être utile pour s'améliorer physiquement, être plus rapide et perdre moins de temps sur leur immense terrain, ce qui lui laisserait du temps libre pour continuer de perfectionner sa magie, en autodidacte certes, mais c'était toujours mieux que de ne rien faire.
Il prit donc sa décision, il ferait désormais chaque récolte en courant, avec cette aura de chaleur puissante constamment sur lui pour rendre sa course plus intense et épuisante qu'elle le serait normalement, et pour s'habituer à une forte consommation de mana.

Les débuts furent catastrophiques, Masami s'épuisant a une vitesse ahurissante et chutant de nombreuses fois entre les arbres de leur terrain accidenté, mais il continua avec détermination malgré les maigres blessures qu'il pouvait subir. Il finit par être récompensé au bout de quelques mois, étant plus à l'aise, plus endurant et plus agile, il avait réussi à se débloquer un peu de temps pour recommencer à s'entraîner discrètement sans impacter son temps de sommeil.
Les mois filèrent, mais il n'y avait rien à faire, contrairement a son génie de frère, il ne parvenait pas à maîtriser les autres éléments, il devait se contenter des deux qu'il savait utiliser tant bien que mal. Il eut alors l'idée de se servir de ses connaissances supplémentaires pour se servir des deux éléments lors d'un seul et même sort, le rendant donc plus complexe mais aussi plus versatile, et donc plus efficace.
Une nouvelle fois, il échoua énormément au début, apprendre sans être guidé par quelqu'un s'avérait bien plus compliqué qu'il l'avait imaginé, mais il ne perdit pas espoir et continua.

C'est aux alentours de ses 15 ans qu'il put enfin récolter les fruits qu'il avait semé en parvenant enfin à faire ce sort tant attendu. Il se précipita dés lors vers son père afin de lui montrer, ne sachant pas trop quoi espérer. Mais il s'arrêta brusquement lorsqu'il vit le chef de famille parler à un homme au charisme imposant portant un chapeau de haute couture.
Toujours aussi curieux, Masami ne put s'empêcher d'écouter un bride de cette conversation :

' - Comment avez vous su pour Asuka ?

- Il est de notre devoir d'observer les petites familles qui pourraient nous rejoindre Takuya. Faire le choix de le garder ici et de ne pas l'envoyer à Londres ne nous a pas empêchés de remarquer son potentiel. Rejoignez les Yggdmillennia, et ensemble nous pourrons l'exploiter.

- Je refuse. Nous sauverons notre lignée, nous ne sommes pas ici pour aider votre maître à recevoir ce qu'il désire. Les Kohaku deviendront une des grandes familles de ce monde.

- Allons Takuya, tu sais bien qu'agir de la sorte ferait de toi notre ennemi, est ce que tu veux vraiment t'exposer à ça ? '

Takuya resta silencieux. Il venait de remarquer la présence de son fils qui écoutait.
Cette attitude interpella son interlocuteur qui se tourna à son tour pour voir Masami.

' - Tiens voici ton second fils. Takuya ta lignée est déjà en déclin. Penses-y et nous reprendrons notre discussion dans quelques jours.'

Masami put voir son père tenter de cacher vainement un visage frustré alors que l'homme reprenait le chemin de la sortie. Takuya finit par soupirer et parti dans la direction opposé en lançant sèchement :

' - Quoi qu'il y a, ce n'est vraiment pas le moment Masami.'

On pouvait lire l'inquiétude sur son visage, mais on pouvait entendre dans le ton de sa voix une touche de peur. Qu'est-ce qui pouvait l'avoir mis dans un tel état ?
Masami ne le savait pas, mais cette peur était fondée, d'ailleurs, il ne savait pas non plus qu'il venait d'entendre les derniers mots que son père prononçait a son égard.

Quelques jours plus tard, Takuya et son fils Asuka prirent la voiture et partirent en direction de Kyoto. La situation était anormale puisqu'au grand jamais Asuka n'avait quitté la demeure depuis cette fameuse présentation de leur dixième anniversaire.
Quelques heures plus tard, le téléphone de la demeure familiale retentit, marquant ainsi la journée la plus sombre que Masami dut vivre.
Ce fut sa mère qui décrocha, quelques secondes passèrent avant qu'elle ne s'écroule en larmes, Masami se précipita alors pour l'aider tandis qu'elle balbutiait :

' - Ton père, ton frère, ils sont.... Ils sont... Ils sont.... '

L'apprenti alchimiste s'empara alors du combiné, sa mère étant dans un état de choc trop important pour terminer sa phrase :

' - ALLO ? ALLO ! '

Une voix légèrement vacillante répéta alors une simple phrase. Les yeux de Masami s'écarquillèrent, sa bouche s'ouvrit alors que toute émotion disparaissait de son visage. Il laissa échapper le combiné de sa main qui se précipita dans son inexorable et lente chute.
Ses jambes lachèrent et il tomba à genoux sur le froid parquet, sa mère toujours cramponnée a ses vêtements ne pouvant arrêter de pleurer.

Le reste de cette famille déchirée venait de périr sur un accident de la route.

Takuya et Asuka Kohaku furent enterrés sur leur propriété dans une cérémonie des plus simples quelques jours plus tard. Ne sortant que rarement de cette bâtisse qui leur sert désormais de tombeau éternel, les deux hommes ne connaissaient personne a Kyoto ni ailleurs, ainsi personne ne fut convie lors de ce jour funeste ou un jeune Masami devint le nouveau chef de famille.

Personne n'aurait pu imaginer qu'il avait les épaules si solides, durant cette horrible épreuve, il ne se laissa pas abattre. Il mit pendant un temps la magie de côté pour soutenir sa mère du mieux qu'il pouvait. Il se chargeait de toutes les tâches ménagères qu'il pouvait, allait faire les courses en ville a vélo, il réalisait tout ce qui était en son pouvoir pour aider la seule personne qui comptait a ses yeux désormais, qu'importe la fatigue, qu'importe la sombre tristesse qui envahissait son cœur brisé, il portait toujours ce sourire qui remontait le moral de sa mère.

L'unique habitude qu'il garda fut celle de sa course quotidienne dans la forêt qui naissait sur leur terrain.

Masami engagea alors une servante, Kumiko Kazue, pour continuer d'assister sa mère alors qu'il se remettait doucement à la magie.
Bien vite, Kumiko, qui était de quelques années l'ainée de Masami, passa au statut d'amie pour la famille Kohaku, son attitude joviale et son caractère généreux déteignant même sur le jeune homme, avec lequel elle se rapprocha particulièrement. Cependant certaines mesures étaient prises afin qu'elle ne découvre pas les activités magiques du dernier des Kohaku.

La jeune servante fit même découvrir Kyoto sous un nouvel angle à son jeune patron, en lui montrant des bars, des lieux d'amusement comme des salles d'arcades ou même des lieux touristiques. Probablement avait-elle eu pitié de ce jeune homme ne sortant jamais de chez lui et avait décidé de lui montrer comment était réellement la ville.
Ça n'aurait pas surpris Masami, car cette jeune femme se montrait toujours souriante et bienveillante, toujours à vouloir aider les gens dans le besoin comme si c'était plus fort qu'elle. Sans s'en rendre compte, il finit par la voir comme une grande sœur et prit exemple sur elle, tentant d'être aussi généreux que possible.

Deux autres années s'écoulèrent ainsi.

Un jour, Kumiko vint chercher son jeune patron, un peu hésitante elle lui expliqua qu'elle voulait allez faire le ménage dans une pièce ou ils n'allaient jamais mais que celle-ci était verrouillé et impossible à ouvrir. Interloqué, il suivit sa sœur de substitution et se retrouva devant la pièce contenant tout les secrets de son père. Il resta planté quelques secondes, avec tout ce qu'il s'était passé cette pièce lui était complétement sorti de la tête.

' - Je vais m'en occuper Kumiko.

- Mais tu es sûr ? Parce que...

- Ne t'inquiète pas, je pense que ma mère va avoir plus besoin d'aide que moi avec le repas qui arrive. dit il en souriant.

- Bon, et bien comme tu veux.'

La servante fila, une fois à une bonne distance, Masami enfonça la porte et pénétra dans la fameuse pièce qui ne semblait être qu'un simple bureau en vrac. Le courant d'air qu'il créa en l'ouvrant fit voler moultes papiers qu'il s'empressa de ramasser et de poser en vrac sur la table.
Toujours aussi curieux, il prit plusieurs livres et les entama. Quelques heures passèrent alors qu'il se perdait dans ce flot de texte. Il termina sa page et referma le livre qu'il tenait :

' - Alors c'est ça que tu préparais ? La guerre du Graal... Mais pourquoi ne pas y participer toi-même, pourquoi entraîner ton fils ?

- Parce qu'il avait un cancer.'

Masami sursaute, il se retourna pour voir la silhouette de sa mère appuyée sur l'encadrure de la porte :

' - Tu as pu voir qu'il était un gros fumeur, c'était une sale habitude qu'il avait. J'ai essayé de le faire arrêter plein de fois en vain. S'il n'y avait pas eu l'accident il serait quand même probablement mort à l'heure qu'il est, et il n'aurait probablement pas été en état pour la précédente.

- Haha, c'est vrai qu'il n'arrêtait pas avec ses cigarettes. Mais ce n'est pas dangereux de laisser cette pièce ouverte avec Kumiko pas loin ?

- Ne t'en fais pas, tu n'as pas vu le temps passé, elle est déjà en train de dormir.'

Le jeune homme soupira avant de lâcher un sourire en direction de sa mère. Puis il fixa le plafond en réfléchissant :

' - Tu sais c'est quand la dernière fois que Papa m'a regardé avec une forte émotion dessiné sur le visage ?

- Et bien...

- C'était il y a 9 ans, quand j'avais 10 ans. Asuka venait de montrer ses talents monstrueux, et je suis passé derrière lui avec mes pauvres pétards mouillés... La barre était si haute qu'il n'avait pas pu cacher sa déception à mon égard, mais ça... La guerre du Graal qui permet d'exaucer un vœu, je pourrais peut-être l'entendre dire qu'il est fier de moi...

- Tu veux souhaiter que ton père soit fier de toi Masami ?

- Non, ce serait triché. Papa arrêtez pas de parler de devenir une grande famille, sauver la lignée, juste gagner cette guerre du Graal apporterait beaucoup de renommée sur notre famille, je me servirais du vœu simplement pour communiquer avec lui et l'entendre dire 'je suis fier de toi'.'

Sa mère sourit à son tour.

' - Je trouve cette idée puérile, mais c'est sûr qu'il sera fier de toi. De toute manière, quand tu as une idée derrière la tête, il est impossible de te l'enlever... Tu tiens vraiment de lui.

- Haha sûrement. Et bien, c'est décidé, je vais m'entraîner durement pour la prochaine guerre ! '

Mais bien entendu, l'insouciant et inconscient Masami Kohaku n'avait aucune idée dans quoi il mettait les pieds.



A PROPOS DE VOUS


Âge :24
Expérience RP : Quelques forums par-ci, par-la depuis le début du lycée
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Fate Zero, Fate Stay Night, Fate Unlimited Blades Work, Fate Grand Order
Comment avez-vous connu le forum ? Google, notre plus grand ami !
Quelque chose à ajouter ? : J'aime un peu trop les kinder bueno
avatar
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 10/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations