Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum recherche en priorité des Servants Assassins et Rider et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Lun 20 Aoû - 17:35

JAMES MORIARTY

Age :50 ans
Nationalité : Anglaise
Organisation : Aucune
Fonction :Génie du Crime



Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Servant
Classe :Archer
Alignement : Chaotique Mauvais

Statistiques :
STR : C
END : D
AGI : A
MAG : C
LCK : A



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Indépendant Action [A] :
permet à un Servant de se maintenir sous forme non-spirituelle malgré la perte de son master pour une durée illimité

EQUIPEMENT

Objet :Un costume trois pièces
Symbole même du dandy à l'époque. Le costume est luxeux et date d'un autre temps, il reste cependant agréable et confortable.

Objet :Dynamique de l'astéroïde
Symbole même du professeur ce livre éponyme est en fait une arme qui est au sommet de la technologie. Cercueil blanc surarmé, il reste cependant vide à l'interieur ... Comment son arme fonctionne ? Je crois que personne ne le comprends.



POUVOIRS


Magic Resistance[D -passif] :
confère une résistance à la magie


Charisma of an Evil Genius[A- passif] :
Ce pouvoir est le même que Charisma mais uniquement centrée sur des personnes à l'alignement mauvais


The End of the Spider Thread[A- passif] :
Ce pouvoir permet à Moriarty de se tisser une liste de contacts et de connaissance quand il entre dans une ville. Chacune des contacts qu'il se fait lui permet de diriger efficacement un réseau d'informations et de crimes dans la ville.Ce pouvoir permet à l’homme qu’il est de s’accorder et donc de faire des choses tout en planifiant certains plans. Son but est d’augmenter les capacités qu’il pourrait avoir de base et de pouvoir mettre en place suffisamment de plans ce qui pourrait lui servir pour le futur. En somme, cette compétence est seulement un complément de ce que pourrait être alors son noble phantasme final.


Natural Insight[A- passif] :
A l'instar de Sherlock Holmes, le génie du Crime Londonien a toujours eu un excellent sens de la vision et ne laisse rien échapper au hasard. Au rang A, il peut être associé à une certaine forme de Clairvoyance.

Information Erasure[B- passif] :
Dans les nouvelles liées à Sherlock Holmes, Moriarty ne parait visible qu'au moment de la dernière rencontre. Et seulement à ce moment là. Par contre on sait que Moriarty a déjà croisé la route de Sherlock Holmes mais aussi de Watson sans qu'ils puissent se rappeler de lui

NOBLE PHANTASMS

The Dynamics of an Asteroid[Anti Army- A- Actif :
LLa Dynamique de l'Astéroide est à la base le livre de physique ultime écrit par Moriarty. Ce dernier est si impressionnant que même certaines personnes comme Sherlock Holmes ne peuvent trouver le défaut dans l'argumentation dans ce livre. Cette arme qui peut être vu par Moriarty comme la solution extrême à tout les crimes est une arme dépassant l'imagination.
Ce pouvoir est la représentation de l’ouvrage éponyme écrit par le Napoléon du crime. Ce dernier se présente sous la forme d’un cercueil contenant plusieurs armes dont notamment une sulfateuse. Il est important de se rendre compte que l’apparence et l’utilité de cette arme est totalement différente dans les faits. Il est particulièrement aussi intéressant de voir que le potentiel de cette arme ne réside pas dans la force brute que cette dernière représente.

Si je devais détailler le but de cette arme, je dirais alors que cette dernière n’est que la réalisation de la mise en place détailler méticuleuse de Moriarty. Tout comme le livre éponyme, le noble phantasme mets les différentes personnes face à une mort certaine ou bien pire alors quand il s’agit de se retrouver face à un but bien plus puissant que ce que la normalité pourrait juger.

L’apparition de ce noble phantasme permet de déclencher tous les plans que Moriarty aurait par ailleurs préparé en avance. Il est la synthèse même de l’effet papillon et pour cela que l’apparence de ce noble phantasme est trompeuse. Il s’agit en fait de la première poussée dans son plan pour que toutes les conséquences qu’il avait prévues se déclenche.

Aussi,Il se trouve que le noble phantasme de notre docteur est particulièrement évolutif et que en fonction du temps de préparation qu’il consacre à tisser des liens dans la ville via sa compétence alors le noble phantasme peut passer de anti Armée à anti ville et peut-être même anti pays
.




PHYSIQUE


Pour me décrire, je vais faire simple. Je suis une personne de 50 années. Je mesure dans le mètre 80 et je suis suffisamment maigre pour passer partout. Dans ma jeunesse, j’étais blond et mes cheveux ont blanchi au fur et à mesure des années qui passèrent. J’ai longtemps hésité avant de changer de couleur de cheveux mais le gris avait un aspect rassurant aux yeux de certaines personnes. Pour aller plus loin dans mon raisonnement, je me rends compte qu’il est toujours bon d’être propre sur soi. Je ne suis pas une personne égocentrique qui aurait une multitude de costumes mais au contraire, je préfère être une seule et unique personne avec toujours le même uniforme. Cela pourrait être surprenant mais j’admire avoir la liberté et le choix.

Mon visage est toujours bien entretenu et il est d’une apparence rare et soignée. Il n’y a jamais une seule pilosité qui n’est pas à son bon endroit. Mon visage respire aussi l’intelligence et il n’y a pas une once de malice dessus. Quand j’étais jeune, j’étais plutôt beau garçon et en vieillissant certains traits de beauté se sont affinés. Le visage est fin, la mâchoire et l’ensemble est suffisamment harmonieux pour montrer que je suis une personne de confiance. Je porte aussi des lunettes pour couvrir mes yeux et toujours le même foulard autour du cou ou contre ma main gauche. Le peu de pilosité que je possède est gris. Pas poivre et sel comme grand nombre de personnes. Mais bel et bien gris. Le reste de mon corps est svelte. Il est le fruit de nombreuses années d’entraînement dans différents locaux. Je tiens toujours à être un homme propre sur lui-même. Chaque geste est soigneusement étudiée pour que je puisse avoir une démarche tout à fait uniforme et simple.

Mes yeux quant à eux sont d’un bleu acier. Je laisse souvent croire qu’ils sont rouges comme le diable. Cependant, il n’en est rien et ces derniers au contraire sont très expressifs. Probablement le plus expressif possible même. Il n’y a guère de méchanceté dans mon regard seulement des analyses des calculs. Mon corps ne se met jamais en marche avant que je ne puisse trouver la bonne expression. Je suis une personne qui fait attention aux émotions qu’elle montre et qui donc se doit de contrôler ses yeux car ces derniers sont le reflet de mon ame.

Pour le costume, je suis toujours dans une tenue trois pièces qui se rapprochent plus d’un costume ou bien alors d’un tuxedo . Ce dernier est un mélange de blanc gris et marron qui me permet de dissimuler facilement dans la ville. Je suis loin des capacités de discrétion d’un assassin mais je présente quand même la force et la rapidité d’un geste bien fait. Je ne présente aucun défaut sur le costume et ce dernier est toujours fait sur mesure. Des gants en cuir noir viennent compléter la tenue et ainsi offrir une vision parfaite de ce que peut être un Napoléon du crime. Il n’y a pas une seule partie qui est visible pour d’éventuelles adversaires. Seulement mon visage. Des chaussures épaisses complètent alors la tenue et il est facilement possible de pouvoir me percevoir avec un livre dans la main ou tout du moins entouré de papillons bleus. Ces derniers sont la marque de fabrique et font parti d’un certain folklore que jamais avoir entretenir quand j’étais dans la grande ville brumeuse.


CARACTÈRE


Je suis une personne capable du meilleur comme du pire. Comme chaque être humain. Mais la différence de ces derniers, je suis capable d’exercer les deux facettes en même temps. C’est ça d’avoir un esprit particulièrement héroïque. Je suis toujours dans le contrôle et dans la volonté de ne pas rester neutre devant les événements qui peuvent se produire.

Quand je suis en public il est important que je puisse faire la distinction entre le bien et le mal. Je dois m’habituer à des conduites différentes en fonction des personnes et être alors tout à fait capable de mettre en place des plans différents. Je suis capable de me faire bien voir du public tout en provoquant une certaine sympathie chez lui. Je ne me sers jamais de cette sympathie mais il est toujours bon de pouvoir attirer ses semblables et de faire la distinction avec la réalité et les différentes choses que l’on attend de lui.



De loin, on pourrait me considérer comme une force tranquille. Rarement violent, sauf en cas de conditions extrêmes. Je cherche à rester maître de moi-même en toutes circonstances. Et quand il s’agit de surveiller des sbires à l’intelligence plus proche de l’être primitif sous évolué que de l’homme.



Pour ma part, Je suis l’excellence même, un être d’une grande intelligence qui a la possibilité de sublimer le meilleur en chacun de nous. Il est extrêmement facile pour moi de faire preuve d’autorité et de guider des membres de mon association vers la direction que je souhaite qu’ils prennent. Ma confiance est très dure à obtenir et elle se limite un nombre restreint de personnes. Je ne veux pas que l’on puisse considérer que ma science peut avoir la vertu d’aider un maximum de gens dans le besoin gratuitement. Chacun de mes actes est réfléchi et je suis une personne capable de faire preuve d’un très grand sens de la charité. En général les décisions que je prends ne sont jamais simples mais elles sont toujours prises dans le souci du plus grand ensemble. J’ai aussi un grand sens du spectacle la volonté de promouvoir des nouvelles choses tout en restant sur une volonté de faire un crime parfait. Car pour moi, s’il est important de commettre un crime parfait, il est aussi important de trouver les moyens de le réaliser mais aussi de découvrir comment ce crime a été rendu parfait. Ainsi, j’ai une expérience qui varie du meilleur au pire pour anticiper chacune des différentes propositions. Voilà comment je pourrais me qualifier en tant que Napoléon du crime.



Peu importe la notion et le rôle que le monde connaît, je tends toujours à mettre en avant la justice le bon déroulement des choses. Je peux être dur, des fois impitoyable et donner la sensation que je ne veux rien et que je n’attends rien de mes hommes. Je me débrouille toujours pour instaurer une hiérarchie et un système qui permet de récompenser les personnes qui ont durement donné de leur personne afin d’accomplir l’utopie que je me suis fixé.



En tant que Docteur, mais aussi en tant que professeur, je suis un homme qui capable de donner le meilleur de lui-même. J’essaye tant bien que mal de répartir une partie de ma science dans les différents élèves que je m’évertue de choisir avec la meilleure des précisions. Je suis un bon professeur et l’on pourrait dire un bon doyen de famille. Chef de l’université dans laquelle je me trouve, je suis toujours une personnalité appréciée et propre tout rapport. Je m’évertue à n’avoir jamais un mot de travers et à garder un calme olympien. Je suis toujours à l’écoute de nouvelles théories que l’on pourrait me proposer et je fais preuve d’une grande prudence dans les théories que j’établis. Cela vaut pour tout ce que j’entreprends car il est facile de perdre sa réputation sur une erreur de calcul


HISTOIRE


4 mai 1891 Meringen, Suisse.



Des bruits de pas et de course s’étaient fait sentir dans le couloir qui menait à la réception privée de l’ambassadeur anglais en Suisse. Malgré la période avancée et le printemps tardif, le lieu était quand même à l’abri de certaines oreilles indiscrètes. Tout avait été prévu pour ne pas être une source de problèmes pour le bon déroulement des affaires. Le lieu reculé avait été tenu secret jusqu’au dernier moment. Il avait été impossible pour la plupart des hommes de deviner le lieu de rendez-vous et encore moins la pièce dans laquelle tout se mélangeait avec une surprenante rapidité. Des dizaines de convives étaient là et il était difficile de comprendre qui était qui même avec la meilleure volonté du monde … Chaque homme portait un loup… Sauf un homme de 50 ans et qui était connu en Europe entière pour son cours les mathématiques ainsi que son ouvrage irréfutable sur la dynamique d’une comète ainsi que la théorie des corps célestes. Une théorie qui pouvait révolutionner le monde à la seule condition que l’on accepte de ne pas opposer de théories contraires à l’étendue d’un génie.



Ce dernier homme, William James Moriarty, se tenait déjà prêt de la porte quand le messager arrivait. Il n’avait pas eu besoin de lire le message que ce dernier lui tendait pour comprendre… Sherlock, le dernier luron de la bande était donc parmi eux… Et il voulait une confrontation finale… Le mot était bien choisi. Mais il n’y avait rien de final dans un problème qui allait revivre une nouvelle journée dans les enfers de leurs mémoires respectives. L’homme tapait dans ses mains pour garder le silence qu’il avait déjà obtenu par la venue inopportune de ce messager.







« Si vous le voulez bien mes chers amis, je vous propose de prendre un temps pour étudier ce qui sera vu par nos descendants comme notre arrivée dans le monde moderne. Je reprends des propos tenus par un tueur il y a de cela 3 ans mais les propos sont réalistes et s’inspire de notre désir de faire un nouvel ordre mondial… L’alliance et l’Entente… Je leur donne moins de 30 ans avant que la plus grande guerre européenne n’explose… Et même si nous en sommes pas les principaux artisans, alors nous en serons les principaux bénéficiaires. Et puis, je peux affirmer que je crois savoir que tout le monde sait ce qui se passe quand je dois prendre part moi-même à un conflit …  Notre rencontre dans les méandres du Reichenbach sera prédicative d’un monde meilleur. Je sais que vous avez dû entendre parler d’un certain Sherlock Holmes, camé Londonien et accessoirement un détective quand le temps le lui permet. Ce dernier s’est donc mis en tête de me neutraliser pour que je ne puisse pas être nocif pour le reste du monde. Hélas, ce dernier a donc oublié tout ce que j’aurais pu faire pour lui. Je vous prie donc d’aller vous occuper de vos affaires pendant que je fais le travail à la place de certaines personnes. »



**********************************************************************************





Les nuits de printemps sont en général les plus tristes. Le seul avantage qu’il pouvait avoir à résidé à Londres est qu’il est impossible de voir la différence entre une nuit de printemps et une nuit d’une autre saison. À cause du bruit à omniprésent toute les saisons se ressemblaient inévitablement. Pendant que l’assistance courait se réfugier, je pouvais réfléchir calmement à la suite de la situation. Il n’y avait pas beaucoup à dire à propos de ce qu’il se passait. En y réfléchissant même, je pouvais dire que cela était inévitable. Je m’étais orientée vers une certaine vision de la chose et je ne m’attendais pas à être contredit dessus. La main droite venait alors caresser mon visage tandis que d’un simple geste de main je faisais signe à mes invités de sortir.





Je vais parler un peu de mon enfance. Je viens de Londres et c’est la seule chose qui est exacte. Certaines personnes me prêtent des origines dans les familles nobles de la bourgeoisie londonienne tandis que d’autres me situent du côté des orphelins qui auraient été adoptés par une famille noble. Tous cependant s’accordent à dire que j’ai pu avoir une certaine joie à être éduquée en tant que noble. Il se trouve que j’avais un quotient intellectuel bien supérieur à la normale et il était facile pour moi d’apprendre des choses en me focalisant sur la lecture. Lire un livre me donnait alors la base nécessaire pour être une personne qui est capable de se former à la science des choses. Pas à la science de toutes choses, mais la science de certaines choses. En attendant, l’expansion de la société londonienne permettait de pouvoir avoir des informations facilement sur le monde dans lequel je vivais. L’hypocrisie, la corruption et le reste des nombreux vices cachés de la grande cité polluée pouvait se trouver à chaque coin de rue. Il était facile de voir des nobles exploités jusqu’à la dernière goutte des paysans qui n’avaient rien demandé. Les mêmes personnes qui profitaient de la laïcité et du manque d’éducation de ces personnes pour en faire des esclaves dissimulés. De plus, ces gens-là se mettaient eux-mêmes dans des cases et n’en voulaient pas sortir. Pour eux, il était impensable qu’un domestique puisse un jour accéder à la noblesse et que des histoires d’amour ou des histoires de maladie puissent venir empêcher de se propager dans un monde comme celui-là.





Pour faire un résumé détaillé d’où je viens, je suis un enfant orphelin qui était adopté avec mon frère par une famille de la classe supérieure. Pourquoi l’adoption ? Pour la simple et bonne raison que j’étais un enfant suffisamment intelligent pour passer pour quelqu’un d’autre que moi. Au début cependant, je n’étais pas si mauvais. J’avais la curiosité des enfants mais je ne possédais pas encore la curiosité nauséabonde et le vice incarné en moi. Pour moi, le monde était encore source de bonheur et d’espoir. Chaque jour étant une nouvelle journée pleine de découvertes et de rebondissements. Mais, en tentant de me balader dans des zones qui n’étaient pas réservées à ma caste d’origine je pouvais remarquer qu’un enfant adopté restera toujours le même enfant adopté. Il n’accédera jamais à une classe supérieure et devra se contenter d’être un objet et un faire-valoir. J’étais alors un remplacement bien convenu si l’aîné de la famille venait à mourir.





Après, là où tout a commencé à dégénérer et quand j’ai décidé de ne pas être la personne parfaite qu’il recherchait pour leurs méfaits. J’ai commencé à étudier les différentes situations qui se présentaient face à moi. Dans ma tête, il y avait beaucoup de mal qui était le propre de cette ville. Je ne parlais pas alors de nettoyer la ville mais seulement de changer la relation que je pouvais entretenir avec elle. La ville, grande et tentaculaire, ne laisse pas le temps de faire une erreur. Chaque minute est cruciale pour l’avenir car les actions que je ne fais pas une autre personne pourra être en mesure de le faire à ma place. Et comme le monde est entièrement couvert de personnalités idiotes à part la mienne, je ne peux pas laisser à quelqu’un d’autre le soin de faire le travail à ma place. Je dois prendre le bon chemin et décider moi-même de la direction que je vais prendre car chaque personne que je vais rencontrer sera un élément à problème. Je prends donc le temps de parler et de connaître les personnes qui pourront mener au succès de mon ouvrage. L’analyse est toujours primordiale quand on veut accomplir une étude parfaite. Pour ma part, mon étude est bien plus importante que ce que peuvent imaginer la plèbe. Au final, il ne m’aura fallu que trois années pour étudier la famille dans laquelle j’ai grandi et comprendre comment agir avec une certaine assurance.



La mère de la famille qui nous a recueilli était toujours aussi jalouse de la faveur que nous faisait son fils unique. Chaque minute était un bon prétexte pour diminuer l’égo et l’intérêt que je pouvais lui porter. Plutôt que de donner sa chance à une personne qui avait été recueillie par elle, ma mère de substitution préférait largement brider toutes les solutions qui pouvaient mener un avenir propice. Les punitions étaient variées et suffisamment subtiles pour pas qu’elles fussent remarquées. Cela pouvait aller de la brimade à l’humiliation publique. Elle ne prenait jamais le temps de lever la main et parachever son œuvre en prononçant seulement des mots. Les punitions et les châtiments corporels lestés des marques qu’il était facile de prouver. Le père de la famille n’était jamais la et j’ai pu savoir au travers des années qu’il avait disparu dans une histoire douteuse qui mêlait l’amour d’une femme au mystère de l’Inde orientale. Le fils, voyez le meilleur de l’humanité en chacun d’entre nous et continuait à vouloir que nous puissions être les meilleurs dans l’espoir secret de le remplacer. L’histoire pouvait faire écho à celle du prince et du clochard. Deux personnes qui ont des similarités communes échangent leurs rôles. De temps en temps, je devenais l’enfant modèle et l’héritier médecin que la famille a toujours voulu avoir tandis que ce dernier se destinait à une vie bien plus paisible dans un vagabondage qui n’avait que le nom de vrai.



             

Les années passèrent et bientôt j’étais en âge d’accomplir le méfait idéal. Un soir, profitant de l’habituel repas préparé par les domestiques, je fis un chemin pour permettre à mon frère de changer un peu la composition des bougeoirs qui contenaient les précieuses bougies qui éclairaient le couloir de la maison pendant les nuits d’hiver. Pendant ce temps-là, je m’empressai de voler d’une manière peu discrète de l’argenterie afin d’attirer la mère et son fils au même endroit. Après, il était tout simplement évident qu’il fallait que je m’occupe les deux personnes en même temps. Un bout de bois cassé et voilà comment on enfonçait un bout de bois dans le ventre de son frère adoptif et que l’on utilisait son écharpe pour provoquer une asphyxie non mortelle à sa si charmante mère. Pourquoi ne pas les tuer maintenant ? Pour la raison la plus simple que j’ai besoin de leur vie et qu’ils meurent de la fumée pour que l’histoire puisse ainsi se dérouler comme prévu. Comment déclencher un incendie ? Grâce aux bougeoirs modifiés par mon frère. Les modifications avaient été rapides, il suffisait de rajouter une subtile quantité d’eau sous la bougie afin d’isoler cette quantité d’eau quand la cire va fondre. Dans un processus normal, la bougie finit de s’éteindre normalement mais dans notre cas à nous, quand la bougie aura presque fini de s’éteindre cela provoquera une augmentation de la pression de l’eau qui est située sous la bougie et donc à terme une explosion qui projettera descendre et des gerbes incandescentes à différents endroits dans la maison. Le crime était donc parfait car Scotland Yard ne pourra que conclure à une erreur de domestiques. Et c’est effectivement ce qui s’est produit.





L’argent de la famille Moriarty, je venais de le récupérer pour moi. Mon frère bénéficiait aussi d’une partie importante mais il préférait travailler pour moi. De toute manière, j’avais entièrement besoin d’un homme de main qui sois capable d’exécuter avec moi les basses œuvres que j’ai pu prévoir. La vie continuait et j’entreprenais deux activités en parallèle. Dans un premier temps, j’utilisais l’argent que j’avais naturellement mérité pour faire des études et devenir un véritable Docteur. Docteur en mathématiques mais aussi un professeur. C’est bien sûr comme cela que l’on me reconnaissait. En quelques temps, je consolidai déjà la réputation acquise par la famille d’accueil qui avait malheureusement péri dans un accident. En contrepartie, et en parallèle de mes activités publiques et mon don pour la charité. Je m’efforçais de devenir un conseiller du crime particulier. Et pour que cela puisse fonctionner j’avais besoin d’injustice, de beaucoup d’injustice. Énormément de personnes innocentes avaient besoin d’être vengées ou de rétablir une injustice provoquée par les puissants de la société. En échange d’un service, des fois même de leur vie, je me donnais à la tâche pour effectuer alors les différentes tâches pour mes différents contrats. J’étais encore l’époque un génie du crime qui avait la vocation de vouloir bouleverser la hiérarchie de la noblesse londonienne. Très rapidement, je devenais plus que ça quand mes expériences professionnelles et mes différents contrats me firent comprendre que l’enfer est vide et que les démons sont tous sur Terre. Ainsi, par la même occasion je réunissais une équipe capable d’accomplir les pires actes que la Terre pouvait avoir. Je devenais l’homme que l’on appelait le Napoléon du crime tandis qu’en public, je publiais un recueil si extraordinaire que nul scientifique ne pouvait alors remettre en cause l’existence même des théories qui étaient induites. Par rapport à d’autres crimes qui pouvaient se dérouler dans la même ville, mon approche était bien plus simple et subtile que ça. Il fallait que j’accomplisse un destin beaucoup plus grand et que j’amène l’humanité à se réunir sous la même bannière. Là où d’autres personnes se contentait de manger des gens ou bien alors de se défouler sur la partie la plus pauvre de la population. Moi, James Moriarty je visais à établir un nouvel ordre établi dans les cendres de l’ancien monde.



Devoir mettre des mots sur la relation que j'entretiens avec Sherlock Holmes n'est pas la situation la plus simple à laquelle j'ai dû faire part. Je suis actuellement consterné de devoir m'opposer à lui dans des conditions qui me semblent être inadaptées pour réussir là où d'autre ont échouées. Je pense qu’il aurait été bien plus profitable que nous faisions partie alors de la même expérience dans notre vie. Il y avait énormément de choses à faire et Londres était l’archétype parfait de ce que le monde pouvait ressentir actuellement. Il était évident que nous devions travailler pour le bien commun. Et Sherlock n’était pas idéalement de mon côté. Ce n’était pas le genre de personne à vouloir me donner exactement ce que je voulais. J’aurais dû faire des pieds et des mains pour avoir l’exclusivité de ce que je souhaitais avoir de sa part et cela pouvait me coûter beaucoup de choses.



Comme dans tout bon conte qui se respecte, il y a un moment où un héros émerge pour triompher du mal. Ce héros était si particulier qu’il était plus de ma nature que d’une véritable nature héroïque. La plupart du temps cocaïnomane, l’homme qui se nommait comme le meilleur détective du monde était une réplique de lui-même la plupart du temps. Dans ces éclairs de génie, il arrivait à faire beaucoup de choses et c’était enfin un rival à mon potentiel. Par contre, stimuler sa créativité et le provoquer à réagir à des choses et des phénomènes étranges qui se passaient dans l’Angleterre devenaient un véritable miracle. J’évitais astucieusement le chemin de Holmes et son assistant. Je ne voulais pas avoir affaire à eux avant la solution du problème final. L’évolution de sa destinée ne m’intéressait guère. Au mieux, de temps en temps ma curiosité se manifestait pour essayer de comprendre comment ce dernier allait résoudre un problème que je pouvais penser insoluble. Des fois, je les regardais se vautrer dans des hypothèses plus farfelues les unes que les autres avant de régler le problème moi-même en interne.



Que l’on soit clair, il y avait différentes criminalités dans cette ville proche de la Tamise. En aucun cas, le monde était divisé en deux côté manichéens. Il n’y avait pas le bien représenté par le plus grand détective du monde et le mal qui était alors représenté par le Napoléon du crime. Non, il y avait beaucoup de zones grises et j’ai dû transgresser l’une de mes règles pour aller aider ce cher docteur dans l’affaire qui sera nommée plus tard par les journaux « l’Etude de Soie ». Malgré ce que vous pourrez lire et ce que ce cher Holmes pourra dire, il n’aurait pas pu arrêter ce criminel qui était un prémisse de Jack l’éventreur sans l’aide que j’ai offert.







Je voyais maintenant l’individu en face de moi. Deux décennies nous séparèrent mais j’étais toujours l’individu le plus fort dès qu’il s’agissait de bagarres classiques. L’excentricité de mon rival éternel ne pouvait pas alors dépasser les années de technique de combat enseigné par les plus grandes académies de notre temps. Il était évident alors que j’allais gagner. J’avais bien 50 ans et pourtant je tenais avec une facilité déconcertante mon rival au bout de mes poings. La personne que j’avais pu considérer comme partenaire à mon époque s’évertuait à démanteler tout le réseau criminel que j’avais construit pendant quasiment 40 années. La vérité était toujours douloureuse à entendre mais il n’y avait pas de choix secondaire possible si ce dernier voulait une survie intégrale et unique de sa personne. Soit il mourait, soit il tentait le double suicide. Pas la peine de s’appesantir là-dessus, vous connaissez déjà la fin.


A PROPOS DE VOUS


Âge :22 ans tout pile
Expérience RP :1 an
Les animes/jeux Fate que vous connaissez :FGO
Comment avez-vous connu le forum ? Une amie
Quelque chose à ajouter ? : Aille
avatar
Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Aoû - 18:39
Fiche finie
avatar
Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Aoû - 23:59
Bonjour,


C’est donc moi qui suis en charge de la vérification de ta fiche. Pour commencer, je tiens dire que la fiche est plutôt réussie de mon point de vue.  Rouge


Physique : La description du personnage est bonne. Elle gagnerait peut-être à être un peu plus développée mais dans l’ensemble je peux dire que les informations les plus importantes sont présentes. Yeah

Caractère : Comme pour le physique, je trouve que la description est bonne. Tu devrais peut-être insister un peu plus sur la capacité de ton personnage à être à la fois gentil quand il est en public mais en même temps avec ce côté dur derrière. Précise plus cette partie là et pourquoi son code de conduite a fait qu'il a cru en Holmes mais jusqu'au dernier moment. Yeah


Compétences : Beaucoup de travail qui a été fait au niveau des compétences. Les règles au niveau de l’ajout de nouvelles compétences ont été respectées ainsi que la capacité à prendre une capacité qui n’est pas de ta classe. Ainsi, Moriarty est bien plus redoutable comme cela. Je t’invite alors à développer un peu plus de dernier pour qu’il puisse coïncider mieux avec ton noble phantasme avec le côté conceptuel que cela implique. Target


NP : Alors, on va attaquer la grosse partie. La dynamique de l’astéroïde est à reprendre. Il y a un côté explosif et armes technologiques qui existent mais le point le plus important se focalise sur la capacité de pouvoir être le pinacle d’un effet domino et de se déclencher quand Moriarty a mis toutes les graines du plan en place. Je vais discuter avec un orange pour voir si je peux te faire une proposition de ton pouvoir mais il est clair que tu dois revoir la description entre-temps Choc .Si tu as des idées bien sur, rien ne t'empeche de proposer.


Histoire : Déjà félicitations, tu définis Moriarty d’une manière que je ne connaissais pas encore. Je trouve le parti pris intéressant, cependant pour moi l’histoire est un peu court et gagne à être développé notamment dans sa relation avec Sherlock Holmes. Il est vrai que le Napoléon du crime s’est fait tout seul mais il doit quand même une bonne partie de sa notoriété grâce à l’affrontement avec le génie de la découverte. Emu


Stats : les statistiques sont bonnes à l’exception de l’agilité qui doit être baissée d’un rang. L’agilité que la fiche officielle à est due à la possession de Moriarty par un esprit d’un chasseur venant d’un opéra allemand. Ce qui n’est pas le cas ici.  Dsl



Pour conclure, ta fiche est vraiment bien et je pense que tu seras capable d’avoir une validation si tu modifies les quelques points que j’ai dit. Et je te reconnais le fait d'avoir introduit des éléments de narration hors cycle de Sir Conan Doyle.  Lalala
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Sep - 21:23
Modifications réalisées
avatar
Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Sep - 4:04
Bonjour à toi Napoléon du crime.

J’ai bien vu des efforts pour modifier ta fiche et ces derniers arrivent pour à point nommé. Pour moi, dans l’état actuel l’affiche me semble complète et je laisserai de toute manière le rouge s’occuper de ton pouvoir avec plus de précision que moi. Mais, je note les efforts et je te donne alors ma première validation. Courage tu bientôt sur le bout du chemin.
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 1:08
Il est donc l'heure du crime ou de la seconde validation.

Stats et équipement > c'est bon Best

Pouvoirs > The End of the Spider Thread sera passif (un pouvoir ne pouvant pas être actif/passif).

NP > Je ne trouve pas la description des plus claires. Si le concept de mise en place ses pions et qu'ensuite tout s’enchaîne pour provoquer un anti-army est bien défini, tu parles aussi du cercueil sulfateuse qui ne serait la représentation ? Si c'est bien cela alors cela sera à présenter plus clairement Smile

Physique et caractère > rien à redire, le personnage est très bien écrit.

Histoire > idem, on suit bien le parcours original du personnage, c'est agréable et plaisant à suivre.

Une belle fiche donc, juste les 2 petits détails à corriger et ça sera bon Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Oct - 11:09
Coucou,

Je suis navrée des retards que j'ai pu engendrer vis à vis des différentes personnes qui compte sur moi. Mon temps s'est libéré définitivement après une rentrée difficile et je peux dire que la modification apportée sur la fiche a été faite.

Merci beaucoup.
avatar
Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Oct - 23:43
Bonsoir ^^

A toi de te montre des plus fidèles désormais pour te rattraper Joy

Pour les corrections, tout est bon, personnage validé, amuse-toi bien Best
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Servants validés