Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum recherche en priorité des Servants Assassins et Rider et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Keisuke Ogura [Terminé ]

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 8 Avr - 8:37

Keisuke Ogura

Age : 38 ans
Nationalité : Japonaise
Organisation: Clan Ogura
Fonction : Chef de Famille.






Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Humanoid
Classe : Average One
Alignement : Neutre Bon

Statistiques :
STR :C
END : C
AGI : B
MAG : B
LCK : B



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Element Mastery :
Description et effet
maîtrise d’un ou plusieurs éléments. Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone (non-inclus dans le nombre maximal de sort du personnage) si le mage a eu une instruction minimale en magie (cf sorts pour leurs descriptions)

Average One :
Description et effet
débloqué si 5 éléments maîtrisés. Incantation des sorts -1 (cf Expérience et évolutions). ne peut être détenu avec Alchimiste, Crafteur ou Puppet Master.

EQUIPEMENT

"Youso No Kami No Ken": Épée du Dieu des Éléments. :
Rang C

On dit que cette épée appartenait au Premier du Clan : Sato Ogura. Cet artéfact serait une puissante arme offensive ayant la possibilité de déchaîner simultanément toute la quintessence du pouvoir des cinq éléments réunis. En l'état, il ne s'agit rien de plus que d'une simple épée courte. D’une longueur totale d’environ 70 cm, la longueur de la lame fait environ 53 cm tandis que la largeur de lame mesure environ 5 cm. Elle pèse 1.300 kg.  Néanmoins, dès lors que cette arme se révèle par la symbiose de la magie d'un membre du Clan Ogura, elle se métamorphose. Cette arme ressemble alors à une épée longue, elle s’agrandit. La longueur est de 140 cm. La longueur de la lame est de 105 cm. Sa largeur est de 10 cm. Sa lame semble être d'un blanc bien plus pure, voire irréelle.

L'évolution de cette arme se fait via le pouvoir élémentaire de l'éther. Elle devient alors très difficile à manier si les quatre autres éléments ne sont pas présents. Quatre boules, représentant les éléments de l'eau, de l'air, de la terre et du feu apparaissent autour de son utilisateur puis fondent sur la lame pour prendre une teinte violette claire. Cela signifie que l'arme est prête à être utilisée ou bien qu'elle a accepté son possesseur.

En l'état, on dit que cette arme magique possède la capacité de fendre le ciel et la terre  tandis qu'il peut déchaîner la colère de l'eau et du feu. Cette arme peut être utilisée en contact.  Mais, ce n'est pas son seul atout, cette arme peut être utilisé en zone: elle agit alors en type d'attaque directionnelle. La réunion de tous les éléments provoque alors un puissant rayon de couleur blanche aux contours multicolores (bleu, blanc foncé, jaune, vert) qui atteint sa cible, lui provoquant des dégâts de type éther.

Effet: Arme magique de rang C qui produit des rayons d'éther.



"Yōso no Kami no Yoroi": Armure du Dieu des Éléments :
Rang C

Cette armure ne semble pas correspondre au stéréotype des protections antiques nippones de l'époque. Si la lame possède une teinte violette plutôt claire, l'armure possède une teinte de la même couleur mais plus foncée. Elle recouvre intégralement tout le corps du propriétaire. Elle ne peut être portée que par un membre du clan Ogura. Chaque élément de cette armure est renforcé par un aspect élémentaire porté à son maximum de niveau. Et, chaque élément est représenté par son symbole.

L'élément "Air" se présente par une fine couche de vent, à la limite invisible, se colle à l'armure et dévie les projectiles physiques. Son symbole se trouve sur les deux jambières et les deux cuissards.

L'élément "Feu" solidifie la cuirasse de l'armure et le protège des attaques physiques. Son symbole se trouve en son centre.

L'élément "Terre" se trouve au niveau de la protection du moitié du corps. Cet élément solidifie cette partie et la protège des attaques physiques. Son symbole se situe en son milieu.

L'élément "Eau" se manifeste par deux boucliers situés au milieu sur les brassières et les épaulières l'armure. Il s'agit de petits boucliers ressemblant à une glace qui aurait la propriété du zéro absolu. Elle le protège des attaques physiques. Le symbole se trouve derrière chaque bouclier

L'élément "Éther" agit comme un catalyseur et représente le casque qui recouvre intégralement le visage du propriétaire. Il unit tous les éléments et permet le renforcement contre les attaques magiques. Son symbole se trouve au sommet du casque.

Effet: Boost de rang C sur la END et malus de rang D sur l'AGI lorsqu'elle est portée.



Sac Aventurier :
De sa longue expérience en tant que chercheur de trésor, communément appelé Indy entre connaisseurs, il ne lui reste plus grand chose à part un  Haversack Mark VII. Sac en toile kaki, C'est en fait un sac de transport pour masque à gaz. Petite référence sympathique au film d'Indiana Jones qui avait bercé son enfance, elle n'est maintenant rien de plus qu'une relique qui demeure, tout de même, son petit trésor personnel lorsqu'il part encore à l'aventure.

La Bandoulière est en cuir marron et mesure 2,5 cm de largeur et 1,65 m de longueur.

Il possède toujours son Smatchet OSS WWII.C'est un ancien couteau de survie très rare et chargé d'histoire.  

Sa machette africaine est toujours présente. Elle lui avait été offerte lors de son périple en Afrique par une ancienne tribu locale qui se trouvait en centre Afrique. Elle en a vécu des aventures mais demeure toujours présente.




La Collection de Keisule Ogura :
Ceci regroupe non seulement tous les rares trésors qu'il a gardé car chaque objet représente une histoire qui lui est personnelle et dont il ne peut se résoudre à s'en séparer. Mais surtout, sa collection représente sa bibliothèque personnelle où on peut y trouver de très anciens parchemins ou écrits retraçant toute l'histoire caché sur toutes les civilisations antiques et historiques de ce monde. Fruit de ses très nombreuses recherches et couplés à ses très grandes connaissances dans le domaine, ils demeurent un avantage certain lorsqu'il s'agit d'identifier et d'enquêter sur un servant. C'est pour cette raison que Keisuke Ogura garde tous ces trésors dans un endroit bien dissimulé dont seul lui a accès. Il peut arriver de donner à accès à certaines personnes mais elles sont rares.


SORTS


~ Pouvoir de l'Air: Kuuki No Jutsu ~


« Kaze No Kabe »: Mur de Vent


Rang: B (Défensif)

Ce sort de magie fait apparaître un mur aérien circulaire de couleur blanche d’une circonférence de 30 mètres autour de lui. Le Mur de Vent protège Keisuke contre les attaques physiques et magiques.


« Tengoku No Ken »: Épée Céleste*

Rang: B (Offensif)

Ce sort de magie est une amélioration de deux de ses anciens sorts de magie: « Kaze No Ken »: Épée de Vent et « Den’Kou No Ken »: Épée de Foudre. Au cours de ses combats, Keisuke a réussi à fusionner les deux capacités des deux épées pour en façonner une nouvelle. Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de foudre sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition de ce sort. Plus exactement, elle est de couleur blanche, entourée de nombreuses et petites crépitations électriques. Une lumière bleu ciel s'ajoute également à la lame. Il s’agit d’une attaque de contact, en plus des dégâts contenants, il subira des dégâts de types électricité. .  


~ Pouvoir du Feu: Hi No Jutsu ~


« Kyuu No Hi » Boule de Feu.

Rang: D (Offensif)

Ce sort de magie permet à Keisuke de façonner une boule de feu d’un diamètre de 5 à 10 mètres. Cette technique magique est une attaque uniquement  de cible. Cette boule est entièrement faite de flammes pures. Keisuke la projette sur son adversaire. Lorsque la boule atteint un quelconque obstacle, il explose en une multitudes de flammèches vives qui embrasent l’environnement. Lorsque la boule atteint une cible vivante, la boule de feu explose sur le corps de la victime, provoquant des dégâts de types flammes.


« Kyoutei Motte Kagutsuchi. » Pacte avec Kagutsuchi.

Rang: A (Offensif)

Ce sort de magie est extrêmement puissant et demande un temps de concentration conséquent. Ce sort est un sort de zone qui s’étend sur un large périmètre de 30 mètres à 100 mètres. Les cieux se séparent en deux, formant un couloir lumineux dans la zone de combat. Le sol tremble tandis que la zone s’embrase progressivement jusqu’à ce que se déverse un véritable torrent de flamme sur les adversaires de Keisuke. Les dégâts sont uniquement de types feu mais provoquent d’énormes dégâts dues à l’explosion brutale du sort de magie.


~ Pouvoir de la Terre: Daichi No Jutsu ~


« Golem No Souzou »Invocation d'un Golem

Rang: B (Invocation)

Keisuke fait naître de la terre un puissant golem qui combat à ses côtés. Grand de 2,50 mètres, la puissance du Golem augmente en fonction du temps d'incantation de Keisuke. Celui-ci attaque uniquement avec des attaques de poings et de pieds. Il peut aussi servir à défendre Keisuke ou son Servant.


« Tsurugi No Kin’zoku » Épée de Métal.


Rang: B (Offensif)

Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de métal sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition du sort. Elle est entièrement faite à partir de métal. Cette technique magique est un sort uniquement de contact.


~ Pouvoir de l'Eau: Mizu No Jutsu ~


« Tsurugi No Aisu » Épée de Glace.

Rang: C (Malédiction)

Effet: si l'épée de glace touche un membre de son adversaire, celui-ci est paralysé pour un tour.

Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de glace sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition du sort. Elle est entièrement faite à partir de glace. Cette technique magique est un sort de contact. La lame de glace paralyse le membre touché si Keisuke touche son adversaire.


« Shippuu Kyuukyoku » Tempête Ultime

Rang: B (offensif)

Ce sort de magie permet à Keisuke de déverser une véritable tempête sur son adversaire. Il s'agit d'une attaque de zone. Cette technique magique permet de réduire significativement les sens de l'ouïe ( la tempête augmente la difficulté auditive de l'adversaire) et de la vision ( la tempête empêche partiellement la perception visuel de l'adversaire)



~ Pouvoir de l'Éther: Ether No Jutsu ~


« Koudai Morote » Grandes Mains

Rang: B (Défensif)

Ce sort de magie permet à Keisuke d’invoquer deux grandes mains qui bougent derrière lui. De grandes tailles, elles sont translucides. On devine les contours de ses deux mains grâce à la couleur bleutée qui épousent parfaitement la forme des deux mains. Ces deux mains sont capables de repousser l’adversaire et protéger Keisuke des attaques adverses.

Effet:Keisuke Peut agir avec les mains comme s'il s'agissait de son propre corps (et donc en dépensant ses actions.) Attention évidemment que si les mains sont occupée a immobiliser un adversaire et qu'une autre attaque, il n'y a plus de protection.


« Kaifuku Suukou » Guérison Suprême

Rang: A (Soin)

En posant les mains sur une personne, Keisuke envoie une énergie positive qui permet de guérir les blessures de cet individu. Plus, il se concentre, plus il peut soigner des blessures importantes. Il peut soigner un groupe de personnage mais cela prend du temps.



PHYSIQUE


Keisuke mesure 1.85 mètres pour 82 KG. Il porte toujours des affaires simples et ne montre aucun signe ostentatoire de richesse malgré la vie qu’il mène. Ses yeux sont verts et ses cheveux sont laissés généralement à l'air. Il ne porte rarement que le costume. Cela se produit, uniquement lorsqu’il est dans son cabinet. Il porte alors un costume noir anthracite avec une cravate verte.

Généralement, il aime à porter des lunettes de soleil et des casquettes lorsqu’il est en repos. On le voit souvent en tenue plutôt décontracté : que cela soit en jeans ou bien en pantacourt, il peut porter  des chemises ou bien des tee-shirts à manches courtes. Il aime bien aussi porter des marcels. Il aime bien marcher en sandales ou en chaussure de sports. Inconditionnel du surf, on peut le voir très souvent torse nu avec sa planche de surf et ses différents shorts de bains.


Sur son bras gauche, il porte un tatouage, le symbole de son appartenance à la lignée des Ogura. Le tatouage est une représentation de trois cercles presque aligné l’un après l’autre, légèrement distancé par un petit espace.

La démarche de Keisuke est toujours droite : tantôt strict, tantôt nonchalante, son visage respire toujours le calme et la sérénité. Il y a toujours un léger sourire affiché sur son visage. Ses yeux se poseront toujours dans le regard de son ou ses interlocuteurs. À  la fois par politesse mais aussi par déformation professionnelle, il cache à merveille l’observation de ou des personnes en face de lui.  


CARACTÈRE


Keisuke Ogura est quelqu’un de très calme. Il ne s’énerve presque jamais : il en faut beaucoup pour le mettre en colère. Il possède une très grande patience envers ceux et celles qui l’environnent. Attentif aux autres, il demeure très généreux et altruiste. Il sait donner sans compter mais ne se montre pas, pour autant, naïf. Il possède une propension à se consacrer aux autres et à les aimer. Très disponible, il n’hésite pas à prendre de son temps pour discuter et aider les autres quelques soient leurs motivations.

Passionné d’histoire, et notamment considéré comme une éminence dans le domaine des légendes et histoires perdues, sa formation d’archéologie, et son passé en tant que « Chercheur de Trésor » lui permettent d’être touche à tout, assez habile de ses mains. Pragmatique et minutieux, il a, parfois, ce défaut d’être absorbé par ce qu’il fait. De temps à autre, quand un sujet l’intéresse au plus haut point, il a tendance à oublier un peu les gens qui l’entoure : il faut la tendresse et le caractère déjà enfermé de sa petite fille pour le remettre dans le droit chemin.

Il peut se montrer très pragmatique lorsque la situation l’exige même s'il possède un sens de l'ouverture de l'esprit très développé.. Efficace dans sa façon de se remettre en cause perpétuellement, il ne plonge pas pour autant dans le déni de lui-même. Il sait faire la part des choses tout en ayant ce don de canaliser parfaitement ses sentiments. Sa formation de psychologue lui permet une certaine empathie auprès des gens, il parvient aisément à sentir l’humeur des gens par la parole et l’observation. Car, Keisuke Ogura observe beaucoup les gens et a cette faculté de savoir analyser le comportement des gens. Ses profondes connaissances, dans le domaine de la Psychologie et de la Psychanalyse, lui ont permis de connaître une certaine renommée et sa clientèle lui reconnaît une implication à la fois proche et distante par rapport aux évènements.

Keisuke n’aime pas combattre et pourtant il est obligé d’affronter des êtres de légendes et des servants dans le cadre d’une Guerre dont il se sent obligé de participer. La notion de « mort d’autrui » lui est insupportable, il préfèrera toujours laisser la vie sauve à ses adversaires ou trouver n’importe quel moyen pour faire abandonner son ennemi. Durant ces moment-là, il peut se montrer très différent de ce qu’il est, étant prêt à tout pour vaincre sans tuer, en se montrant paradoxalement barbare. Néanmoins, il le regrettera toujours après car la vie est plus essentielle que la mort. Il ne connaît que trop bien ce domaine et peut montrer sa faiblesse en ce cas-là.


HISTOIRE


Texte

A PROPOS DE VOUS


Âge :40 ans
Expérience RP : Je ne calcule plus...
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : J'ai regardé tous les animes sauf Grand Order et Grand Order Moonlight.
Comment avez-vous connu le forum ? J'y étais avant
Quelque chose à ajouter ? : Fan de Saber ? :D
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 8:45

HISTOIRE


Époque Azuchi Momoyama. Bataille de Nagashino. 1575. Cette fameuse guerre entre Ieyasu Tokugawa, Nobunaga Oda et Katsuyori Takeda pour le contrôle du ravitaillement de la Famille Takeda. L’histoire dit que Takeda fut vaincu car Tokugawa et Oda utilisèrent, pour la première fois, des armes à feu, d’inspiration occidentale contre une armée de cavalerie composé de lances… Ce que l’histoire ne dit pas, c’est l’existence d’un clan secret, les Ogara, surnommé les « Youso no Kami ». Leurs connaissances , dans l’utilisation des éléments, étaient telles qu’on les surnommaient les Dieux des Éléments. Bien avant la Bataille de Nagashino, d’après d’anciens manuscrits que j’ai pu retrouvé, il est dit que Katsuyori Takeda envoya un membre du Clan Ogara pour éliminer Nobunaga Oda et Katsuyori Takeda. Son nom était Sato Ogura. On dit de lui qu’il était un magicien exceptionnel , doté d’un pouvoir incommensurable. Les anciennes écritures évoquent « un homme crachant du feu comme le Yamato No Orichi, détruisant la terre nourricière de ses pieds, séparant les grandes eaux de ses mains, provoquant des tempêtes grâce à son regard et pouvant recréer le monde grâce à ses pensées. » Un dieu dans le corps d’un homme. Le fils d’Izanagi et d’Izanami. La légende conte qu’il aurait provoqué un tel fracas dans l’univers que les deux conquérants se seraient réfugiés dans les terres sombres afin d’échapper à son courroux. D'autres sources pensent que Sato Ogura aurait emprisonné les deux hommes grâce à un sort d'emprisonnement. Nobunaga Oda et Ieyasu Tokugawa auraient été libérés grâce au concours de six magiciens qui auraient dfait l'emprise. Son épée devint une légende car elle possédait d’innombrables pouvoirs dévastateurs… Pourtant, l’homme disparut, sa descendance s’éteignit pendant de longs siècles. La Représailles de Nagashino aurait été le fruit de cette crainte primale. À la Magie, les deux hommes répondirent par la Science… Mais, avant de s’évanouir, Sato Ogura retranscrit tout son savoir dans six parchemins disséminés dans tout le Japon. Cinq parchemins décrivaient l'art de sa magie.Jamais, ils ne furent retrouvés…




Première Guerre du Graal: 1814. Parallèlement à cette grande bataille, on se rend compte que le Clan Ogara n’est pas éteint. Tout le monde croyait en sa disparition après la mort supposé de Sato Ogura. Pourtant, il n’en est rien. Les sources ne sont que de vagues rumeurs. Alors que la bataille, pour la suprématie du Graal, bat son plein,Trois familles se battent pour la Conquête de l’Artéfact: les Einzbern, les Tohsaka et les Matou. Je sais de source sûr que l’échec fut complet. Trois servants ne pouvaient, en aucun cas, compléter le Graal. Parallèlement à cet évènement, le membre de notre clan, Megumi Ogura, partit à la recherches des six parchemins de Sato Ogura à travers tout le Japon. Son but ? Réunir tous les écrits mystiques et les regrouper afin que la Magie du « Youso No Kami » se transmette de génération en génération. Elle ne réussit jamais à tous les retrouver. Elle développa alors son propre art magique. Le « Kuuki »: la puissance de l’élément air, cet art que maîtrisait à la perfection notre glorieux ancêtre. Megumi passa le reste de son temps à maîtriser cet art ancestral et à chercher l‘Épée Sacré des Ogura. Cependant, elle ne réussit jamais à trouver les autres parchemins. Elle parvint à dominer le « Hitokire No Kuuki » ou « Tranche Air ». Grâce à cela, elle pouvait s’approprier le pouvoir des conditions atmosphériques et créer des lames aériennes et acérés qui détruisait tout sur son passage. Malheureusement, elle ne put jamais retrouver l’Artéfact sacré de notre famille. Cela demeurera son unique défaite dans une vie dévouée à son clan et à la transmission du savoir ancestral de notre famille. L'Art de l'Air était son seul et unique élément de prédisposition.




Seconde Guerre du Graal: 1874. À cette époque, notre représentant fut Daisuke Ogura. Avant d’apprendre l’existence officiellement l’existence de la Guerre pour le Graal, entité spirituel qui permettrait d’exaucer n’importe quel vœu, il eut comme devoir de retrouver les autres parchemins restants de la famille Ogura. Par la même occasion, il devait aussi retrouver l’épée familiale.Mais, tout comme son prédécesseur, il n'y parvint pas, En échange, il chercha à maîtriser son affinité avec l'élément Feu: le « Hi ». « Den’Kou No Hi ». Éclair de Feu. Cette technique magique lui permettait de façonner des éclairs de feu et de les lancer sur ses adversaires. Et, « Phoenix, Hi No Tori ». En dessinant un arc de cercle, Daisuke créait une invocation du célèbre oiseau de feu qui brûlait toute chose.

Notre représentant fut enfin prêt pour la Sainte Guerre du Graal. Il invoqua un héros légendaire de la mythologie nordique: Spenta Armaiti, une Caster. Ensemble, il parvinrent à battre deux clans adverses mais furent vaincus par un autre adversaire à cause la trop grande assurance de notre ancêtre. Cette lutte marqua terriblement notre ancêtre par sa violence. En effet, ils combattirent dans une zone peuplée d’habitants été furent les responsables de nombreux dégâts et de nombreux morts innocents. À la suite de ce combat, il se retira dans le Temple de Monohara, perché dans le Mont Kita Okunsenjo. Là, il devint un ermite et commença une très longue méditation..




Troisième Guerre du Graal: 1934. Soixante longues années se sont écoulés. La lignée des Ogura perdura dans le plus grands des secrets, affinant ses pouvoirs magiques. Désormais, notre famille avait comme objectif de gagner le Graal pour exaucer leur souhait. Notre représentante était Hisae Ogura. Elle était, avant tout, prêtresse du Temple de Kotaikanaru dans la ville de Fuyuki. Elle était une redoutable combattante et une experte en magie.

Elle fut la première à tirer parti de l’élément eau dans notre famille. Jusqu’à présent, personne, dans notre clan, n’était parvenu à créer des sorts de magie lié à l’élément aquatique. Nous sommes en 1932. Elle quitta, un jour, le temple pour se rendre dans l’Île de Toshima où elle rencontra un vieil homme du nom de Haruki Sanzo. En plus d’être un vieux pêcheur, qui connaissait le domaine de la mer « comme s’il y était né », il se révéla être le descendant de la branche seconde des Ogura, les Toguro. Cette descendance était né de l’amour incestueux entre Daisuke Ogura et Miniami Toguro, la petite fille qu’il avait adopté. Le Clan des Toguro avait élaboré cinq sorts de magie lié aux esprits marins. Leur devoirs étaient d’apprendre à l’élu des Ogura leur science de la magie bien spécifique. Hisae apprit quatre pouvoirs: « Mizu No Kyokan’ » ou Géant d’Eau. Elle pouvait invoquer un colosse fait d’eau qui lui permettait de combattre à ses côtés. « Kami Tsunami. » ou Divin Raz de Marée. Cette technique, extrêmement puissante, créait un gigantesque raz de marée qui abattait tout sur son passage. « Kabe No Mizu. » ou Mur d’Eau. Quatre colonnes d’eau formaient une sphère autour d’elle qui la défendait contre les attaques adverses. Enfin, « Kan’goku No Aisu »ou Prison de Glace. Hisae enfermait son adversaire dans une prison de glace qui

Après la Guerre du Saint Graal, on ne sut jamais pourquoi elle ne put y participer, elle retourna à sa vie de Prêtresse du Temple. Un jour, elle rencontra un homme du nom de Hamato Kanzaki. Ils vécurent une idylle puis tombèrent amoureux l’un de l’autre. Ils se marièrent et eurent un enfant. Un garçon. Mon père…




Quatrième Guerre du Graal: 1994. J’avais quinze ans. Hisae Ogura avait cinquante ans. Je suis le descendant de toute une génération de combattant. Mon père participait à la Quête du Graal. Quant à moi ? Je n’étais qu’un civil, un jeune garçon comme les autres. Sauf que ma grand-mère m’entraînait à l’art du » Youso No Kami » depuis ma tendre enfance. Mon père était un combattant émérite mais il n’aimait pas le combat. À vrai dire, il préférait largement passer du temps avec ma mère et moi. Au bout du compte, il ne participa à cette guerre que par pure obligation familiale. Nous le savions toutes et tous: ma famille me préparait à l’Ultime Sainte Guerre du Graal. Mon père, Ushio Ogura, avait une parfaite maîtrise de notre magie héréditaire. Mais, le combat l’ennuyait. Tout ce qu’il désirait, c’était vivre une vie normale, loin de tous ces affrontements sanglants. Il avait rencontré ma mère, Akiko Hagata, un soir de bal masqué. Cela avait été, tout de suite, le coup de foudre. Le caractère impulsif de ma mère était le parfait opposé de la sérénité et du sang froid de mon père. Ushio était conscient de son rôle. Même s’il ne désirait pas participer à cette guerre, il était dans l’obligation d’honorer les devoirs familiaux. Très tôt, ma grand-mère, Hisae Ogura, avait mis au courant Akiko de notre situation. « Voilà notre histoire et tel est notre devoir. » Ma mère avait accepté le rôle de notre famille. Contre toute attente, elle soutenait même mon père. Elle lui disait de combattre pour l’honneur de notre histoire été de notre clan. Il ne devait pas fuir mais accepter la vérité. Mon père céda. 1990... Il nous quitta. Nous ne le revîmes plus. Nous ne savions pas où il était allé. Et, quand je le lui demande, il change de sujet. Au bout du compte, toutes les familles ont un secret et il est, parfois, inaccessible. Mon père revint à Fuyuki. Il était parvenu à dominer le pouvoir de l’élément terre. Il est venu me voir et m’a dit de le suivre. Nous sommes parti en voyage. Prétextant un déplacement à Hokkaido, nous sommes allé dans la Péninsule de Shiretoko. Lui et moi, nous y sommes restés quinze jours. Il m’enseigna son art. Il maîtrisait à la perfection les arcanes anciennes de notre magie ancestrale. De plus, il me prouva à quel point il était en harmonie avec le pouvoir terrestre. « Jishin’ ». Tremblement de Terre. En frappant sur le sol avec son poing, il pouvait créer un séisme qui ravageait tout sur son passage. « Shu No Kin’zoku ». Seigneur de Métal. Il parvenait à transformer tout ce qu’il touchait en métal. « Gen’Kotsu No Kin’zoku ». Poing de Métal. Les poings de mon père se transformaient en métal. Il augmentait sa force destructrice au corps à corps..Et, enfin, sa technique la plus puissante, « Tama No Shizen’ ». Esprit de la Nature. Cette technique magique lui permettait d’entrer en contact avec les esprits de la nature et de les commander. Il m’apprit à être en osmose avec la terre nourricière. Ce fut la dernière fois que j’eus un lien si fort avec lui. Lorsque nous revînmes à Fuyuki, il n s’adressa plus à moi. Pas plus à ma grand-mère qu’à ma mère. Il avait changé. Il était devenu froid et distant. Il se préparait à la bataille. Peut être qu’en s’éloignant de nous, s’il devait être tué, il ne nous manquerait pas.

La conclusion de la guerre entraîna la tragédie dans notre famille. Ma mère mourut pendant cette guerre sacré. Le gigantesque incendie de Fuyuki entraîna le trépas de ma mère. Mon père ne s’en remit jamais. Le Graal nous avait tout enlevé. C’est à partir de ce moment là que nous coupâmes tout lien. Mon père voulait que j’abandonne ma quête du Graal. Au contraire, je souhaitais l’obtenir pour ressusciter ma mère. Je n’avais plus de père. Mon seul lien familial était ma grand-mère…




Depuis que je suis tout petit, j’ai des prédispositions pour la maîtrise des cinq éléments. C’est, en me formant à la pratique ancestrale familiale du « Youso No Kami » , que ma grand-mère l’avait détecté. Moi ? À mon âge, je ne ressentais que des émotions positives vis-à-vis des éléments qui m’entouraient.


Ce ne sont que de souvenirs parmi ma jeunesse. Mais, dès mon adolescence, mon destin fut scellé. J’étais l’élu de notre lignée. Il ne servait plus à rien de la dissimuler. J’avais une mission: je devais retrouver les six parchemins de Sato Ogura ainsi que son armure et son épée. J’avais le devoir de m’emparer du savoir de notre illustre ancêtre. Mais rien n’était vraiment simple: mes parents voulaient que j’ai un vie normal tandis que la voie des Ogura, imposée par ma Grand Mère, obligeait à suivre les traces de mes prédécesseurs. Au bout du compte, et après de longues discussions interminables suivies de périodes de froid glacial entre mes parents et ma grand mère, il fut convenu une sorte de mixité: j’étudiais et, pendant mes mois de repos, je cherchais les parchemins. Je pense que c’est à partir de là qu’est véritablement née ma passion pour l’Archéologie et la Chasse aux Trésors. Étudier m’intéressait certes. Mais découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles contrées, de nouveaux modes de vie était une nouvelle façon de vivre. J’avais douze ans lorsque je débutais mon périple. Hisae m’emmena au Temple où elle officiait. Nous avons traversé un long chemin de pierre, à travers la forêt. Nous sommes tombés sur une grotte. Là, elle a défait un scellé à l’entrée de la caverne. Nous avons descendu des marches de pierre pour arriver sur une longue salle, une sorte de bibliothèque. Elle m’a annoncé qu’était répertorié tous les secrets de notre famille. L’histoire de notre lignée se transmettait par voie orale de génération en génération. Mais mon père refusait d’entendre parler de ceci. Alors, elle avait passé son temps à consigner tous les secrets de notre famille. Il y avait encore des zones d’ombre et c’était à moi de les élucider.

Et plus les années passèrent, plus je grandis et plus les zones d’ombres s’éclaircirent. J’avais beau chercher dans tous les livres historiques et les recueils de légende, Sato Ogura n’existait pas. Au bout du compte, il n’y avait qu’une très vieille légende qui circulait dans la Province de Satsuma. Un démon aurait emprisonné deux princes et cinq magiciens les aurait libérés. Une légende parmi tant d’autres sauf qu’il fut mentionné que le démon en question était, en fait, « un homme crachant du feu comme le Yamato No Orichi, détruisant la terre nourricière de ses pieds, séparant les grandes eaux de ses mains, provoquant des tempêtes grâce à son regard et pouvant recréer le monde grâce à ses pensées. » Je décidais de me rendre dans cette Province et j’enquêtais sur cette vieille légende. Grâce à mon acharnement et à mes connaissances, je parvins à faire le rapprochement entre notre ancêtre et deux personnalités historiques du Japon: Nobunaga Oda et Katsuyori Takeda. Je découvris que le Clan de notre Ancêtre était une sorte de regroupement d’assassin et de personnalités influentes de l’époque. Un clan de l’ombre dont l’histoire ne faisait aucune mention. D’ailleurs, son influence, sur l’Histoire, n’existait pas. Je parvins, enfin, à découvrir le début de la vérité. Dans les grimoires du tempe, il fut mentionné qu’à la fin de sa vie Sato Ogura retranscrit tout son savoir dans six parchemins disséminés à travers tout le Japon. Cependant, d’après mes recherches, le seul lien que je pu trouver avec mon ancêtre fut deux vieilles tablettes en pierres trouvés dans les profondeurs d’une grotte dans la Province de Suö où étaient inscrits un langage que je ne parvenais point à déchiffrer. Cela m’obsédait, j’en oubliais presque mes études. Je décidais de faire une pause, cela ne me menait nulle part… Je devais reprendre ma vie normalement, la solution apparaîtrait d’elle-même, si évidente, si facile, comme lorsqu’on regarde un miroir et qu’on se dit « Mais bien sûr ! »


Après trois longues années, je me décidais à continuer mes recherches. J’avais quinze ans et j’avais eu une sorte de révélation. Les signes sur les deux tablettes de pierres étaient un mélange de codes signifiant de nombreux anciens langages. Cela signifiait une chose: les parchemins n’étaient pas éparpillés à travers tout le Japon mais bel et bien à travers le monde. Je mis un an à tout retranscrire et je découvris la vérité sur notre ancêtre. Sato Ogura avait voyagé à travers le monde pour cacher son secret afin qu’il ne soit jamais révélé. Ou peut être autre chose… Se pouvait-il que ses arcanes ne devait être divulguées qu’à une seule personne ? À l’élu de la famille Ogura ?

J’avais 18 ans. J’étais un brillant élève mais ma soif de savoir prenait le pas sur tout autre considération. C’est vraiment à cet âge là que je suis devenu un « Indy », un chasseur de trésor. Sur un carnet, j’avais répertorié tous les indices que j’avais mis si longtemps à connaître. Il ne me restait plus qu’à voyager à travers le monde pour trouver les parchemins, découvrir leurs secrets. Il devait durer onze longues années où je continuais mes études et où je ne cessais de voyager à travers le monde. En soi, chaque trésor, que je rapportais, me valait une certaine notoriété et un grand bonheur. Ne nous trompons pas sur le fait qu’il était très excitant de déchiffrer des artéfacts, trouver des trésors ( parfois au péril de sa vie) et les vendre aux plus offrants ( généralement des musées ou bien des collectionneurs de bonnes foi). Mais je ne trouvais toujours pas ces maudits parchemins.

Pourtant, un jour, alors que je cherchais un artéfact au plus profond des terres de l’Ouganda, j’appris, par une source sûre, qu’un ancien vestige existait au plus profond du Muhavura. Je m’y rendis avec l’espoir que, dans les profondeurs de ce volcan endormi, je trouverais peut être un des parchemins que je cherchais tant. L’entreprise s’avérait des plus délicates car j’entrais dans le domaine d’un monstre endormi. Je savais bien, qu’à tout moment, il pouvait exploser. Pourtant, mon lien spirituel avec l’élément feu m’aida beaucoup. Je pouvais supporter la chaleur des profondeurs. Au fond du cratère, je trouvais enfin un élément déterminant. Il y avait une sorte de petite porte en pierre avec un scellé en son centre. Je pouvais ressentir l’extrême puissance du charme. Je ne savais que faire. Alors, je posais simplement la main sur le scellé en espérant, qu’à mon contact, il disparaîtrait. Le petit papier disparut dans une germe de feu et je pus ouvrir la porte. Elle débouchait sur un petit sanctuaire entouré d’un fleuve de magma. Un petit pont en pierre me conduisit vers une salle annexe où je découvris un coffre, également scellé. Je l’ôtais et découvris enfin le premier parchemin. Celui du Feu. Sur le mur, je découvris une inscription en vieux langage tribal. Heureusement, mes connaissances linguistiques me permirent de découvrir l’emplacement du deuxième parchemin. C’est, vraiment à partir de ce moment là, que mes quêtes pour les parchemins prirent une tournure bien plus rapide…


Ma prochaine étape était le fameux Mont Olympe. La plus haute montagne de Grèce. Là, où siégeait Zeus, le Dieu de la Foudre. Cette référence mythologique me faisait sourire: quoi de plus normal que de dissimuler un artéfact dans un des monts les plus hauts d’Europe. Je m’étais rendu sur place. J’avais traversé la forêt olympienne avant d’escalader la montagne par la face nord. Je m’étais bien préparé à l’occasion car je savais son ascension longue et difficile. L’escalade se révélait périlleuse du fait de nombreuses pentes abruptes. Et, le sommet était recouverte d’une intense pellicule brumeuse. À chacun de mes pas, je m’enfonçais dans la neige. Je pensais éprouver des difficultés à respirer mais cela n’était pas le cas. Mon accointance avec l’air rendait le voyage moins difficile. Après de nombreuses heures de recherches, le vent se mit à redoubler de puissance. Je supportais cela mais mon expédition demeurait des plus dangereuses. Je décidais de chercher un abri le plus vite, je me réfugiais dans une petite cavité. J’eus l’immense surprise de tomber sur un scellé. Le même qu’en Afrique. Je le descellais. Un escalier de pierre qui semblait descendre vers les profondeurs du Mont Olympe s’offrit à moi. J’entrepris de prendre ce chemin, ne sachant pas où il allait me conduire. Finalement, je me trouvais dans un long chemin sombre rempli de stalactites et de stalagmites. Ma lampe torche illuminait un passage qui semblait monter et descendre. Un véritable dédale. Je parvins, enfin, à trouver le parchemin de l’élément air, au fin fond du labyrinthe. Il était posé sur un socle, entouré d’un léger vent tourbillonnant. Alors que je m’emparais de ce parchemin, derrière moi, le sol se fendit et apparut une stèle où était inscrit, en grec ancien, la destination du prochain parchemin. Il ne me restait plus que quatre parchemins…

En route vers le troisième parchemin, je pris tout de même le temps de m'initier aux secrets de mes nouveaux pouvoirs. Cela me paraissait si facile, J'en saisis les sens des plus rapidement. Tout de même, ceci me prit deux ans pour bien comprendre et assimiler l'ensemble des sorts de magie liés au feu et à l'air.



J'avais 20 ans. Le troisième parchemin, celui de la terre, se trouvait dans le continent américain. Précisément dans l’état du Massachusetts. Là, je fis la rencontre d’Angela Dawson: elle était archéologue et spécialiste des civilisations amérindiennes. Je devais prendre contact avec elle car les derniers renseignements, laissé par mon ancêtre, faisait état d’ « une terre étrange où les hommes avaient la peau rouge et où les dieux étaient les éléments naturels de notre terre nourricière. » J’avais bien pensé aux Apaches, aux Olmèques, Mayas ou Aztèques… Mais, cela ne correspondait pas. Après de longues recherches, je trouvais une relation entre mon aïeul et la tribu des Wampanaog. Cette tribu avait été éradiquée en 1728 suite à une épidémie de petite vérole. Je décidais de me rendre là bas lorsque je fis sa rencontre. Elle était brune, de longs cheveux noirs pendant jusqu’à son dos. De beaux yeux verts et un visage mat trahissaient ses origines indiennes. Elle m’a beaucoup aidé dans mes recherches. Elle était courageuse, impulsive et n’hésitait jamais à aller jusqu’au bout de ses idées. Angela me plaisait beaucoup: ce fut un véritable coup de foudre. Nous tombâmes amoureux très rapidement. Mais ma quête ne pouvait s’achever: je devais trouver ce parchemin. Comme je lui faisais confiance, je lui racontais mes origines, ma recherche. Je pensais qu’elle allait me prendre pour un fou mais je découvris son ouverture d’esprit. Elle me proposa de m’aider dans ma quête. Après tout cela, nous nous marierons et nous aurons des enfants. La perspective me plaisait.

Je m’attendais à ce que Sato Ogura ait caché le parchemin dans une grotte montagneuse. Nous nous dirigeâmes vers les Montagnes du Berkshire. Grâce aux relations d’Angela, nous parvînmes à trouver des indices très concluants. Effectivement, nous trouvâmes un signe. Mais, ce ne fut pas ce que j’espérais. Dans une des grottes, nous découvrîmes d’anciennes gravures représentant un homme entouré de cinq boules, parlant à des aborigènes Sur un autre mur de la grotte, nous vîmes le même étranger, verser quelque chose dans un lac. Nous déduisîmes que le lac en question devait être le Fleuve Connecticut. Donc, le parchemin devait être dans les profondeurs de ce fleuve. Cela s’avérait es plus délicat car il s’avérait être le cour d’eau le plus long de la Nouvelle Angleterre. Je pensais que nous n’y arriverions jamais. Nous avons, maintes fois, exploré les profondeurs grâce à de nombreux appareils. J’ai exploré les fonds du fleuve un nombre incalculable de fois. D’ailleurs, je puis avouer que le doute s’était installé de nombreuses fois. Heureusement, Angela était toujours à mes côtés. Elle me disait de ne jamais abandonner. Elle était ma force et mon courage. Bientôt, après une longue année de recherche, nous trouvâmes le parchemin, enfermé dans une grotte souterraine du fleuve. Il n’y avait pas de sanctuaire cette fois-ci. Juste une simple grotte avec au centre un coffret entouré d’un scellé que je parvins à défaire. Et encore un autre indice m’emmenant vers le prochain parchemin.

Un an que je travaille sur le parchemin de la Terre. Une longue année de bonheur entrecoupé d'assimilation de mes nouveaux pouvoirs. Des fois, c'était dur mais la présence d’Angela me réconfortait. Elle acceptait le domaine de la magie. D'une part, parce qu'elle en avait été témoin et d'autre part parce que ses racines la plongeaient dans le monde de l'imaginaire, du non réel.

J'ai 23 ans. Le dernier parchemin élémentaire. Logiquement, cela devait être celui de l’eau. J’avais exploré le continent asiatique, américain et européen. Il ne me restait plus que le continent africain. Au début, Angela et moi pensions que le parchemin devait se trouver aux alentours du Nil. Nous avons fait beaucoup de recherches, notamment la recherche d’un lien entre un homme asiatique et le peuple égyptien vers les années 1875. Nous avions même poussé nos recherches sur une durée de trente à quarante ans. Mais, nous n’avions rien trouvé. Nous persévérâmes dans nos recherches jusqu’à ce que la solution s’offrit sous nos yeux. Une très vieille légende contait la rencontre entre une divinité étrangère et Mami Wata. Elle était la déesse mère des eaux dans les anciennes tribus d’Afrique de l’Ouest.

Nous avions exploré tous les pays de l’Afrique de l’Ouest. Le Bénin, le Sénégal, La Sierra Leone, Le Ghana, La Mauritanie… Nous ne trouvions rien. Pas un seul indice jusqu’à ce qu’une preuve nous apparut dans les profondeurs du Libéria. Une vieille femme, originaire de la Tribu du Sagonda, nous conta l’histoire cachée de Mami Wata. La Déesse des eaux tomba amoureuse d’u mystérieux voyageur aux pouvoirs sans fins. Ils traversèrent le centre du monde pour apporter l’eau aux nécessiteux. Ils se marièrent dans le sud de la Contrée où ils établirent un royaume entourés des eaux de l’océan. Elle nous annonça que, lors de chacun de leurs passages, ils semèrent trois pierres mystiques qui devinrent le berceau des eaux de la Grande terre sacrée.

Au bout de longs mois de recherches, nous réussîmes à trouver les fameuses trois pierres mystiques. Il s’agissait d’un diamant, découvert au Burkina Faso, une émeraude aperçu en Guinée et un saphir repéré au Mali. L’union des trois pierres précieuses, une nuit de pleine lune, fit apparaître une ancienne carte d’un pays que nous pûmes identifier comme le Rwanda. Nous découvrîmes l’emplacement exacte du dernier parchemin. Il reposait dans le Massif Forestier de Nyungwe, écrin de la source du Nil. Nous nous y rendîmes sans tarder. Nous finîmes par trouver le dernier parchemin élémentaire: il était caché dans les profondeurs souterraines d’une grotte cachée entre les quatre plus grands arbres de la Forêt. À l’endroit où se trouvait le parchemin, on voyait un léger courant d’eau s’évader vers un tunnel sans fin. Je m’attendais à avoir un indice sur la localisation des derniers parchemins mais il n’en fut rien. J’avais 25 ans. Elle avait 23 ans. Ma quête des parchemins élémentaires me prit neuf longues années de ma vie. Entre espoir et déception, je parvins tout de même à trouver le bonheur dans cet océan de mystères. S’il y avait une personne qui pouvait m’aider à trouver les derniers indices, c’était bien ma grand-mère.


J'ai 25 ans. En plus de nos longues excursions, à travers le monde, fouillant différents sites archéologiques, découvrant de nouveaux trésors, je m'exerce au pouvoir de l'eau. Je m'entraîne à assimiler mes nouveaux pouvoirs.


Nous sommes retournés au pays. Je me suis marié avec Angela. Mauvaise nouvelle: si ma grand-mère me félicita d’avoir troué les parchemins élémentaires, elle ne put m’aider à trouver d’autres indices. J’avais la sensation que les réponses se trouvaient dans les vieux grimoires de notre lignée. Bonne nouvelle: Angela et moi avons eu un enfant. Une petite fille: nous l’avons prénommé Keiko. Parallèlement ma vie de famille, je poursuis mes études dans le domaine de la psychologie. J’essaye de passer du temps avec ma femme et ma petite fille mais ma quête m’obsède. Il ne me manque plus que trois parchemins. Je suis parvenu, grâce à mes nombreuses heures passées dans la bibliothèque, à lire et déchiffrer les vieux grimoires. Une magie qui fait appel à l’esprit: elle se nomme éther. Et deux autres parchemins qui invoqueraient l’armure et l’épée de mon ancêtre.



J’ai 27 ans. Ma femme a 25 ans. Keiko a 2 ans. Je me suis beaucoup entraîné à maîtriser mes pouvoirs. Mais j'y suis parvenu. Cependant, il y a encore des zones d’ombre dans les écrits. À chaque fois que je crois trouver, je tombe sur une impasse. Des fois, j’ai envie d’abandonner. Heureusement, Angela est toujours là pour me motiver. J’ai un devoir à accomplir. Cela passe par l’acquisition de ces artéfacts.


« Le sang appelle le sang et fera ressurgir le pouvoir cachée de ce qui ne doit pas être dévoilé. Il se tiendra alors devant toi, le cœur vaillant et l’âme courageuse. Tu pleureras l’esprit d’un corps disparu mais tu obtiendras le pouvoir d’un dieu. »


Ces deux phrases m’échappent. J’en comprends le sens: si je veux obtenir uns des parchemins, je dois sacrifier une personne qui est chère à mon cœur… Il doit y avoir un autre moyen. Mais lequel ? Je ne cesse de chercher mais je ne trouve pas. Il ne semble pas y avoir d’autres chemins…Ce qui est sûr, c’est que mes recherches doivent se poursuivre seul. Je suis seul maître de mon destin, personne d’autres ne peut me suivre… Surtout pas ma femme… Et encore moins mon enfant…


« Là où j’ai croisé le dernier regard du soleil levant, mes yeux se sont clos sur le coucher de la lune. Les mystères seront dévoilés à celui qui parviendra à réunir la somme de mes connaissances. Son esprit sera la clé de mon dernier testament… »


Je commence à mieux comprendre. Si je découvre et apprivoise le domaine de l’éther, je parviendrais à accéder aux secrets de l’armure et de l’épée.


« Il vaut mieux vivre avec des regrets qu’avec des remords. J’ai bien vécu. Dans la tanière du dragon, je vais pouvoir enfin me reposer. Je vivrais pur l’éternité à travers les pouvoirs que je léguerais à ma descendance. Le nom des Ogura résonnera dans le ciel comme ce vent qui ne cesse de souffler… »


J’ai l’intime conviction que Sato Ogura, après son long périple à travers le monde pour dissimuler les parchemins élémentaires, soit retourné dans sa terre d’origine pour achever sa vie sereinement. Je suis persuadé qu’il a gardé près de lui ses trésors les plus convoités afin que seul son élu puisse les trouver. Je cherche dans les vieilles cartes dont je dispose, j’essaye de faire des rapprochements entre la géographie de 1575 et la topographie actuelle. Je sais que j’y suis presque, j’atteins mon but… Même si le désespoir m’attend au bout de ce chemin qui me paraissait sans fin, il y a treize ans de cela. Puis, un jour, je découvris la vérité. Kaigahira-Yama. Une colline culminant à 822 mètres d’altitude. Près de la ville de Nara, dans la région du Kansai, près de Kyoto. Tout s’était mis en ordre très rapidement. Je devais trouver le parchemin de l’éther puis utiliser sa magie pour dévoiler l’armure et l’épée. Mais pour cela, je devais sacrifier une personne. Cela aurait pour but de dévoiler le dernier parchemin. Pendant plusieurs mois pourtant, j'en profitais pour maîtriser l'art de l'éther.Je considérais que je devais maîtriser cet élément pour maximiser mes chances lors de la Guerre du Graal. Je ne sacrifierais personne.Je m’y refusais mais rien ne m’empêchait de trouver une autre solution. Je me rendis sur place sans savoir que ma femme avait eu vent de mes projets alors que j’avais tenu mes dernières recherches secrètes.


Je m’étais donc rendu sur place. Ma grand-mère gardait Keiko tandis qu’Angela était supposé être en voyage d’affaire. Je recherchais, pendant de longues semaines, une trace d’un scellé mais je n’en trouvais point. Je commençais à désespérer lorsque, à ma grande stupeur, je découvris ma femme aux alentours de la ville. Elle avait eu vent de mes recherches et était au courant de mes dernières recherches. Elle me sermonna. Je ne devais rien entreprendre sans elle, tel était ce qui était convenu entre nous. J’avais beau lui dire que cette dernière étape risquait d’être dangereuse, elle ne voulait rien savoir. Et puis, je devais bien avouer qu’elle avait un regard plus expérimentée que moi. Elle avait tout de suite saisi que le passage vers le parchemin ne serait dévoilé qu’à la lumière du soleil se levant et celle de la lune se couchant. Nous tentâmes l’expérience. Effectivement, au centre de la colline, apparut un scellé. J’entrepris de l’ôter et apparut un long corridor qui descendait dans les profondeurs de la colline. Là, nous trouvâmes un grand sanctuaire. La salle principale renfermait le coffret, entourés de quatre long sillons qui se dispersaient à travers tout le sanctuaire. Devant nous, il y avait une inscription: « Le sang appelle le sang et fera ressurgir le pouvoir cachée de ce qui ne doit pas être dévoilé. Il se tiendra alors devant toi, le cœur vaillant et l’âme courageuse. Tu pleureras l’esprit d’un corps disparu mais tu obtiendras le pouvoir d’un dieu. »

Tout avait été alors si vite. Je n’avais pas eu le temps de réagir. Ma femme s’était avancé vers le coffret. Elle avait son couteau avec elle. Je lui hurlais de ne pas commettre cet acte: il y avait sûrement une autre solution. Mais laquelle me demanda-t-elle ? Au bout du compte, nous savions tous les deux que cet instant devait arrivé. Mais je me refusais à l'admettre. Je courais vers elle pour l'empêcher d'exécuter l'irréparable. Trop tard...Elle s’est tranché les veines sur le coffret. Angela s’était retourné vers moi en souriant: elle me disait qu’elle savait ce qu’elle faisait. Elle croyait aux anciennes légendes de son peuple, elle savait que son destin était de se sacrifier pour que je puisse accéder à la connaissance ultime. Je n’avais pas le choix, je devais accepter. Elle m’assura qu’elle serait toujours là. Elle sera toujours présent à mes côtés et deviendrait notre ange protecteur, à moi et à notre fille. Son sang coulait à flot, je voulais l’en empêcher mais le sort faisait déjà effet. Une sorte de mur invisible m'empêchait de secourir celle que j'aimais. J'avais beau utiliser tous les pouvoirs dont je disposais, cela ne fonctionnait pas. Au bout du compte, j'avais l'impression de me battre contre cette puissance immuable que l'on nomme destin. Le sang de ma femme remplissait progressivement les sillons et se propageait dans le sanctuaire, tel un fleuve de sang. Le coffret se mit à s’ouvrir au fur et à mesure que ma femme mourrait. L’ultime connaissance pour le décès de ma femme. Je pleurais à chaude larme lorsque le sort s’acheva. Elle était étendue sur le sol, inerte, froide. La prophétie s’était réalisée alors que je ne la désirais pas. Maintenant, pour ma femme, je devais me saisir du parchemin et comprendre son sens… Dans ma jeunesse, j'avais été fils unique, j'avais perdu ma mère dans un grand incendie. Ma petite fille ne connaîtrait jamais l'amour d'une mère à cause d'une prophétie. Cruel destinée que voilà... Angela m'avait fait un ultime cadeau: son amour pour ma survie dans la grande bataille qui se préparait...




Aujourd’hui, j’ai 29 ans. Ma femme est morte depuis deux ans. Elle aurait eu 27 ans. Keiko a bien grandi: elle a quatre ans. Je n’ai pas trop su comment lui expliquer la mort de sa mère. Je ne lui ai dis qu’une demi vérité: elle fut décédée lors d’un périple au japon, d’un accident. Je suis parvenu à maîtriser les sorts de mon ancêtre. Cela fut bien long. Je poursuis mon entraînement avec acharnement tout en m’occupant de ma fille. Le décès de ma femme m’a un peu rapproché de mon père. Il connaît la douleur de perdre un être cher et je saisis la souffrance de perdre une mère.


Maintenant, je suis professeur de psychologie à l’Université de Mizaki. J’ai trente ans. Ma fille a cinq ans. Je partage ma vie entre les cours, ma passion pour l’histoire et l’archéologie. Je m’occupe de ma fille avec l’aide de mon père et de ma grand-mère. Je continue d’explorer le monde à la recherche de trésor que je vends aux plus offrants. Bien entendu, j’essaye toujours de remettre mes « butins » à leurs pays respectifs. Il m’arrive aussi de les vendre à des collectionneurs digne de foi. Je ne suis pas un mécréant. Pour moi, un trésor fait partie de l’histoire de l’humanité. Des fois, j’emmène ma fille à la mer. Nous nous amusons bien. J’essaye de lui faire découvrir la beauté de notre monde à travers des petites excursions ou des histoires que je lui raconte avant de dormir. Elle est adorable. Elle me rappelle ma femme.


Mais avant tout, je dois me préparer à combattre. Je n’ai pas le choix. C’est mon destin. Tous les sacrifices que j’ai fait, au cours de cette vie, m’ont conduit jusqu’ici. Je suis enfin parvenu à assimiler les pouvoirs de l’épée et de l’armure. Cela m’aura pris un an. Cependant, je continuerais à vivre. Le Saint Graal ne me changera pas. Je poursuivrais mes cours, j’aiderais mes malades dans mon cabinet, je voyagerais avec ma petite fille. En somme, je vivrais et je combattrais. Cette guerre doit cesser: au bout du compte, j’avais le choix entre réaliser mes rêves et songer au futur de Keiko. Le choix a été vite fait…




Cela fait huit ans que je suis un survivant : j’ai participé à autant de Guerre du Graal que je pouvais sans pouvoir n’en remporter une seule. Bien des fois me suis-je demandé à quoi pouvait servir mes talents si j’étais incapable de triompher. Mais, je suis toujours vivant et la vie continue. Au cours de ces batailles, j’ai eu l’honneur d’avoir connu différents servants et j’avais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour les assister et les aider à accomplir leurs destinées. C’est le privilège des survivants que de pouvoir se souvenir de leurs attentes, de leurs souvenirs et de leurs vies passées en ma compagnie et celle de ma fille. Ces Esprits Héroïques ne m’en ont jamais voulu : je donnais tout ce que j’avais et je puisais, à chaque fois, au fond de mes ressources.  Cela s’était toujours joué sur des détails. Mais, je n’ai pas de regret car je suis un survivant et j’ai pu continuer à vivre selon mes obligations familiales tout en cherchant à m’améliorer continuellement afin de me préparer à la prochaine Guerre du Graal.

Ma fille a 16 ans. Nous avons traversé tant de choses ensemble : elle a acquis une expérience de la Guerre du Graal que je n’aurais pas souhaité  lui faire connaître. Keiko a connu les Servants et les Servantes qui m’ont accompagné et elle a subi la dure loi de la Famille Ogura pour préparer au mieux ma succession. Elle a aussi connu différents Masters. Elle n’a pas vécu, pour le moment, la vie que j’aurais lui offrir mais en était-il autrement possible ? Ma relation avec ma famille s’est très nettement détériorée à un moment et son point culminant aura été lorsque j’avais commandité la mort de ma Grand-Mère. J’étais avec Matha Canary à cette époque et nous venions tout juste de faire connaissance. Pris dans un accès de colère parce qu’elle avait osé enlevée ma fille, j’avais déployé des trésors de malices et de perfidies pour protéger mon enfant. Nos relations étaient très difficiles : elles se sont achevées le jour où la Patriarche reçut une balle dans le ventre. Mon père m’en a beaucoup voulu et nous ne sommes plus jamais adressés la parole : nous étions même sur le point de nous entretuer. C’est Keiko qui a assagi la situation. Elle avait montré une force de caractère telle qu’elle m’avait presque disputé ce jour-là : elle m’avait prévenue qu’elle partirait pour le Domaine des Ogura et qu’elle y resterait jusqu’à ce que les tensions s’apaisent.  Ma Servante m’avait passé un tel savon que je m’en souviens encore aujourd’hui. Qu’importe les histoires familiales : Grand-Mère est morte trois ans après avoir reçu la balle dans son ventre. Quant à mon Père, il décida de quitter le milieu et vit, actuellement, à Hokkaido où il compte bien finir sa vie loin de tout ça. Quant à moi ? Je suis devenu le Chef de Famille du Clan Ogura. Ceci sera ma toute dernière occasion de remporter le Graal. Après, je devrais passer la main. Ma Fille est destinée à prendre ma succession : elle ne cesse de m’importuner pour que je lui enseigne mon art.  Elle possède un talent inné, elle maîtrise instinctivement l’Art de notre Clan. J’ai décidé de lui enseigner mon art : j’ai bien plus confiance en la sagesse de mon enseignement qu’à d’autres personnes. J’ai fait l’erreur de la confier à ma famille, cela ne se reproduira plus.    

Aujourd’hui, rien n’a changé : mon train-train quotidien est toujours le même. Je suis toujours professeur d’université. Je fais de la recherche en histoire, j’ai participé à des concours de surf à Misaki. J’entraîne ma fille, je veille à son bien-être. Je vis une vie normale, heureuse et accomplie. Cependant, j’attends mon heure…


avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 11:07
Plusieurs questions:

Comment déterminer mes statistiques ?

Au niveau de mes sorts de magie, sont-ils corrects ? Puis-je en avoir plus ? Le but serait d'avoir un pouvoir pour chaque élément.

Sinon, j ai modifié un chouia mon histoire pour faire le lien avec le contexte actuel.

S'il y a des modif à faire, je le ferais avec plaisir, je suis à votre disposition :D
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Avr - 8:42
LISTE DES SORTS DE KEISUKE OGURA

Note: J'ai retrouvé la liste des sorts que je disposais dans la V2. Ces techniques avaient été validés par le staff de l'époque. Je ne sais pas s'ils sont toujours valable ou s'il faut y faire une modification.

Je me suis permis de créer de nouvelles techniques par rapport aux anciennes fiches. Elles seront notés d'un astérisque à côté du nom du titre.


~ Pouvoir de l'Air: Kuuki No Jutsu ~


« Kaze No Kabe »: Mur de Vent


Rang: B (Instantané)

Ce sort de magie fait apparaître un mur aérien circulaire de couleur blanche d’une circonférence de 30 mètres autour de lui. Le Mur de Vent possède deux capacités. Tout d’abord, la force tourbillonnante des vents fait dévier les projectiles inférieur au bouclier. Ensuite, les adversaires, qui pénètrent dans ce périmètre, voient leurs mouvements physiques diminués à cause de la force du vent crée par ce sort.



« Tengoku No Ken »: Épée Céleste*

Rang: B (Instantané)

Ce sort de magie est une amélioration de deux de ses anciens sorts de magie: « Kaze No Ken »: Épée de Vent et « Den’Kou No Ken »: Épée de Foudre. Au cours de ses combats, Keisuke a réussi à fusionner les deux capacités des deux épées pour en façonner une nouvelle. Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de foudre sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition de ce sort. Plus exactement, elle est de couleur blanche, entourée de nombreuses et petites crépitations électriques. Une lumière bleu ciel s'ajoute également à la lame. Il s’agit d’une attaque de contact, en plus des dégâts contenants, il subira des dégâts de types électricité. La force du vent permettra de repousser légèrement les attaques de contact adverses lors d'un échange de coups au corps à corps.  


~ Pouvoir du Feu: Hi No Jutsu ~


« Kyuu No Hi » Boule de Feu.[Feu - Rang D] :

Ce sort de magie permet à Keisuke de façonner une boule de feu d’un diamètre de 5 à 10 mètres. Cette technique magique est une attaque uniquement  de cible. Cette boule est entièrement faite de flammes pures. Keisuke la projette sur son adversaire. Lorsque la boule atteint un quelconque obstacle, il explose en une multitudes de flammèches vives qui embrasent l’environnement. Lorsque la boule atteint une cible vivante, la boule de feu explose sur le corps de la victime, provoquant des dégâts de types flammes.

La Taille de la Boule de Feu est modulable selon le temps d'incantation

  • Rang D => 10cm/50cm
  • Rang D+ => 25cm/1m
  • Rang D++ => 75cm/4m
  • Rang D+++ => 1,5m/10m



« Kyoutei Motte Kagutsuchi. » Pacte avec Kagutsuchi.

Rang: A (1 tour d'Incantation)

Ce sort de magie est extrêmement puissant et demande un temps de concentration conséquent. Ce sort est un sort de zone qui s’étend sur un large périmètre de 30 mètres à 100 mètres. Les cieux se séparent en deux, formant un couloir lumineux dans la zone de combat. Le sol tremble tandis que la zone s’embrase progressivement jusqu’à ce que se déverse un véritable torrent de flamme sur les adversaires de Keisuke. Les dégâts sont uniquement de types feu mais provoquent d’énormes dégâts dues à l’explosion brutale du sort de magie.


~ Pouvoir de la Terre: Daichi No Jutsu ~


« « Golem No Souzou »Invocation d'un Golem [Terre - Rang A] :

Keisuke fait naître de la terre un puissant golem qui combat à ses côtés. Grand de 2,50 mètres, la puissance du Golem augmente en fonction du temps d'incantation de Keisuke. Celui-ci attaque uniquement avec des attaques de poings et de pieds.

Effet: Statistiques du Golem - Rang A


  • Force: 16
  • Agilité: 10
  • Endurance:14
  • Chance: 0
  • Circuit Magique: 0
  • Nombre d'Action: 7 actions.




« Tsurugi No Kin’zoku » Épée de Métal.


Rang: B (Instantané)

Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de métal sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition du sort. Elle est entièrement faite à partir de métal. Cette technique magique est un sort uniquement de contact. Ce sort de magie se caractérise par sa solidité


~ Pouvoir de l'Eau: Mizu No Jutsu ~


« Tsurugi No Aisu » Épée de Glace.

Rang: C (Instantané)

Effet: si l'épée de glace touche un membre de son adversaire, celui-ci est paralysé pour un tour.

Ce sort de magie permet à Keisuke de faire apparaître une lame de glace sous la forme d’une épée courte dont la longueur de la lame est de 72 cm. La largeur est de 3,4 cm et la poignée fait 16 cm. La lame est visible dès l’apparition du sort. Elle est entièrement faite à partir de glace. Cette technique magique est un sort de contact. La lame de glace paralyse le membre touché si Keisuke touche son adversaire.


« Shippuu Kyuukyoku » Tempête Ultime

Rang: B (Instantané)

Ce sort de magie permet à Keisuke de déverser une véritable tempête sur son adversaire. Il s'agit d'une attaque de zone. Cette technique magique permet de réduire significativement les sens de l'ouïe ( la tempête augmente la difficulté auditive de l'adversaire) et de la vision ( la tempête empêche partiellement la perception visuel de l'adversaire)



~ Pouvoir de l'Éther: Ether No Jutsu ~


« Koudai Morote » Grandes Mains[Éther - Rang B] :

Ce sort de magie permet à Keisuke d’invoquer deux grandes mains qui bougent derrière lui. De grandes tailles, elles sont translucides. On devine les contours de ses deux mains grâce à la couleur bleutée qui épousent parfaitement la forme des deux mains. Ces deux mains sont capables de repousser l’adversaire et protéger Keisuke des attaques adverses.

Effet:Keisuke Peut agir avec les mains comme s'il s'agissait de son propre corps (et donc en dépensant ses actions.) Attention évidemment que si les mains sont occupée a immobiliser un adversaire et qu'une autre attaque, il n'y a plus de protection.


« Kaifuku Suukou » Guérison Suprême

Rang: E à Ex (Instantané à 3 tours d'Incantation)

En posant les mains sur une personne, Keisuke envoie une énergie positive qui permet de guérir les blessures de cet individu. Plus, il se concentre, plus il peut soigner des blessures importantes. Il peut soigner un groupe de personnage mais cela prend du temps.
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Avr - 15:17
Bonjour Kei c'est moi donc qui va m'occuper de ta fiche.

Concernant d'abord les stats, comme ton statut d'average one te le permet et vu l'histoire de ta lignée mon coeur balance entre un B et un A en magie. Je laisse au rouge le soin de trancher. Je verrais bien un C en chance, des C en agilité et force et peut-être un B en endurance vu le coté Indiane Jones, là encore rouge-sama décidera de tout.^^

Entrons dans le nerf de la guerre avec les sorts, tu as droit a 10 sorts. J'aimerais d'abord que tu édites ta fiche pour inclure tes premières idées de sort dans la fiche. Pour ne pas créer de doublon et que cela soit plus lisible pour un futur arbitrage.

« Kaze No Kabe »: Mur de Vent
Je propose un sort permettant sur une zone de bénéficier d'une protection de rang C, à l'intérieur de la zone de créer un ralentissement de rang D aux adversaires.

« Tengoku No Ken »: Épée Céleste*
Invocation d'un objet temporaire de rang B, provoque des dégâts de rang B au contact.

« Kyoutei Motte Kagutsuchi. » Pacte avec Kagutsuchi.
Simplement des dégâts de rang A de zone.

« Kyuu No Hi » Boule de Feu.
Pour la boule de feu, sache qu'on ne fonctionne plus du tout avec des D+ ect... Le système est plus rp, la boule de feu est de rang D simplement.

« Golem No Souzou »Invocation d'un Golem
Le golem, pas besoin de statistiques (on en a plus), juste invocation d'un golem de rang A.

« Tsurugi No Kin’zoku » Épée de Métal.
Même chose que pour l'épée de foudre.

« Tsurugi No Aisu » Épée de Glace.
Ce sort permet l'invocation d'une épée de rang C qui ne fait aucun dégat mais qui provoque une malédiction de rang C d'agilité lorsque la lame touche.

« Shippuu Kyuukyoku » Tempête Ultime
Je propose un dégat de zone de rang C et en effet rp des malus en vision et en audition.

« Kaifuku Suukou » Guérison Suprême
Pour ce sort il va falloir choisir un rang désolé, entre le E et le A, le Ex n'est pas possible.

« Koudai Morote » Grandes Mains
Les grandes mains, sort d'invocation de rang B. Durant le temps imparti aux sorts de rang B Kei pourra disposer a travers l'usage de ses mains d'une protection ou d'une possibilité de blocage et d'étreinte de rang B.


Ensuite concernant les descriptions.

Le mental ça va tout est bien décrit et on cerne assez bien le tempérament de Kei. Cependant pour le physique ce n'est clairement pas assez, il en faut plus ! On arrive guère a se faire une bonne idée du physique de ton personnage avec les quelques détails que tu nous livre. Il faudrait étoffer cette partie.

Enfin, l'histoire la partie que j'ai préféré.^^ C'est vraiment bien écrit, peu de faute et captivant. Je valide donc toute cette partie.^^

Reste donc a étoffer le physique, éditer toute la partie sort et normalement je passe la main à un admin.



Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 657
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 12:17
Tout est édité normalement. Y a plus qu'à attendre un rouge sama :D
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 18:13
Pour le physique c'est parfait, seulement pour les sorts il y-a quelques édits à faire.

Comme je l'ai mentionné :

« Kyuu No Hi » Boule de Feu.
Il n'existe pas sur cette version de possibilité de lancer un sort en rang + ou ++ ect... Donc la boule de feu reste un sort rang D simplement en l'état. Il faut supprimer toutes les mentions à ces +, ++...

« Golem No Souzou »
Pour le golem, il n'y a plus de statistiques dans cette version. Il faut donc supprimer toutes les stats et le nombre d'action du golem, comme c'est un sort d'invocation de rang A, il n'aura que deux actions le golem.

« Kaifuku Suukou »
Il n'est pas possible d'avoir un sort allant du sort E à Ex, seul les runes ont cet avantage dans le système actuel. Il te faut donc trancher et déterminer un rang (pas le rang Ex, c'est impossible pour un sort).

Enfin pour ne pas se tromper il te faudrait effacer toute mention des durée d'incantation après les noms des sorts. Vu que ça a pas mal changé depuis la V2, ce sera plus claire.

Pour le reste des sorts, j'avais seulement traduit en système les effets donc c'est ok.

Reste donc ces petites modifications et ce sera bon.^^



Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 657
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Avr - 16:31
Salut :D

Normalement , c'est bon :D
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Avr - 9:15
Parfait, je laisse la place à un rouge.^^
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 657
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 11:34
Bonjour et enchantée Keisuke-san Hi

Je suis la rouge qui va s'occuper de ta seconde validation. Voyons ça d'un peu plus près.

Tout d'abord, la partie technique.


Stats <


STR : C, c'est un adulte en bonne santé, en forme mais sans entrainement physique intensif particulier
END : C, idem
AGI : B, vu qu'il a beaucoup voyagé tel un Indiana Jones
MAG : B, vu qu'il s'agit d'un Average One qui a bien appris
LCK : B, il a quand même trouvé les parchemins assez vite, dont certains au petit bonheur la chance, comparé à ses ancêtres qui ont passé leur vie sans en trouver un seul


Capacités de classe < veille à les ajouter, tu bénéficies en tant qu'human magus d'Element Mastery (voir effets précis dans le système, section capacités de classe) et de Average One qui te donne entre autre la faculté de manier les 5 éléments et d'incanter tes sorts avec 1 action en moins


Equipement < en tant qu'human magus, tu as droit à 5 objets, à défaut d'avoir des Mystic codes, tu pourrais avoir le sac de l'aventurier avec toi. Ce serait étonnant de te voir arriver à Kyoto les mains dans les poches, avec rien sur toi. Le choix est tien mais à titre de rappel, je t'indique que tu peux avoir 5 objets (dont 1 arme, une armure et maximum 2 MC)


Sorts < aucun problème si ce n'est l'effet système difficile à traduire si on ne lit pas chaque fois l'entièreté du sort. Pour des raisons de facilité à l'arbitrage, je te propose de reprendre les effets systèmes que t'as donné Bazett au cours de ta première validation et d'indiquer le type de sort entre parenthèses à côté de leur nom (offensif, soin, malédiction, soutien ou défensif).
De plus, pour ton golem, Bazett te l'a dit aussi, mais en l'état ton golem ne sera là que pour la durée de 2 actions. Si tu veux le faire rester un peu plus longtemps à défaut qu'il soit moins puissant, tu pourrais par exemple diminuer son rang. A nouveau, le choix t'appartient totalement.


Pouvoirs et Nobles Phantasms < sections à supprimer vu qu'il n'y en a pas


Nous voici déjà arrivés à la partie moins technique.


Physique < clair et précis. A part la couleur de cheveux, et qu'il est surement musclé, il n'y a rien à ajouter.

Caractère < complet et bien présenté, c'est ok

Histoire < très belle histoire, tu as su attirer l'attention du lecteur du début à la fin. Je croyais vraiment lire l'histoire d'un nouveau Tomb Raider, mais sans les défauts! Tu as su allier le contexte avec une histoire originale et intéressante. J'ai toutefois deux petites questions : au début, il est mention de 6 parchemins. Mais au final, il y en a 7, vu qu'il y a les 5 éléments, un pour l'épée et un pour l'armure. De plus, l'éther donne des indices pour les deux derniers, mais on ne sait pas comment il a trouvé ces deux derniers. Du coup, y-a-t-il 6 ou 7 parchemins? Et comment a-t-il trouvé les deux derniers (ou le dernier)? Hein

En outre, tu dis que les parents de Keisuke ont participé à la 4ème guerre du Graal. Or, les 7 participants étaient ceux que l'on connait de fate/zero (le contexte du forum commence après cette guerre). La mort de la mère de Kei dans l'incendie est justifiée, mais pas sa participation. Peut-être voulait-elle participer mais qu'elle a échoué? A nuancer.


Langue et orthographe < quelques fautes qui se comptent sur les doigts d'une main, rien à redire


En conclusion : beau travail, tu as fait une fiche très sympa à laquelle il ne manque pas grand chose si ce n'est quelques précisions. Encore un petit effort et ce sera bon, courage Pompom
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 634
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur






Main theme / Battle theme
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 13:13
Enchanté Stella et merci de t'occuper de moi :D

J'ai hâte de jouer et de pouvoir, enfin, m'investir à 200% sur ce jeu :D

La Merveilleuse Stella a écrit:
STR : C, c'est un adulte en bonne santé, en forme mais sans entrainement physique intensif particulier
END : C, idem
AGI : B, vu qu'il a beaucoup voyagé tel un Indiana Jones
MAG : B, vu qu'il s'agit d'un Average One qui a bien appris
LCK : B, il a quand même trouvé les parchemins assez vite, dont certains au petit bonheur la chance, comparé à ses ancêtres qui ont passé leur vie sans en trouver un seul

Tout me convient. Mon personnage a eu des opportunité, a beaucoup cherché les parchemins et a eu de la chance en en trouvant certains en tombant sur des maigres indices ou en suivant son instinct.


La Sublime Stella a écrit:
Capacités de classe < veille à les ajouter, tu bénéficies en tant qu'human magus d'Element Mastery (voir effets précis dans le système, section capacités de classe) et de Average One qui te donne entre autre la faculté de manier les 5 éléments et d'incanter tes sorts avec 1 action en moins

J'ai fais les modifications. À voir si c'est correct :D

La Somptueuse Stella a écrit:

Equipement < en tant qu'human magus, tu as droit à 5 objets, à défaut d'avoir des Mystic codes, tu pourrais avoir le sac de l'aventurier avec toi. Ce serait étonnant de te voir arriver à Kyoto les mains dans les poches, avec rien sur toi. Le choix est tien mais à titre de rappel, je t'indique que tu peux avoir 5 objets (dont 1 arme, une armure et maximum 2 MC)

En terme d'équipement, mon personnage dispose de deux armes issus de son histoire: une épée et une armure. Je n'ai pas encore eu l'opportunité de tout bien mettre en place. Et il a toujours son attirail d archéologue aventurier même s'il ne s'en sert plus. Mais , pour les deux armes magiques, il faut que je vois ca avec le temps.


La Divine Stella a écrit:
Sorts < aucun problème si ce n'est l'effet système difficile à traduire si on ne lit pas chaque fois l'entièreté du sort. Pour des raisons de facilité à l'arbitrage, je te propose de reprendre les effets systèmes que t'as donné Bazett au cours de ta première validation et d'indiquer le type de sort entre parenthèses à côté de leur nom (offensif, soin, malédiction, soutien ou défensif).
De plus, pour ton golem, Bazett te l'a dit aussi, mais en l'état ton golem ne sera là que pour la durée de 2 actions. Si tu veux le faire rester un peu plus longtemps à défaut qu'il soit moins puissant, tu pourrais par exemple diminuer son rang. A nouveau, le choix t'appartient totalement.


Pouvoirs et Nobles Phantasms < sections à supprimer vu qu'il n'y en a pas

Question pour le Golem, si je le mets en rang B, combien de temps durerait-il ?

Autre question: puis je combiner deux types de sorts comme Soutien-Offensif par exemple ?


Pour l'histoire, merci pour le compliment, ça me fait plaisir que ça plaise :D

1) Pour le Clan Ogura, au tout début quand j avais fait l'histoire, je voulais que chaque membre y participe mais cela n'était pas entièrement possible. Je considère simplement qu'ils ont été soit participant quand l histoire le permettait ou alors qu'il gravitait autour sans avoir eu la possibilité d'y participer.

2) La Mère de Kei est morte pendant le Grand Incendie de Fuyuki. Son père n'a jamais pu participer à ce combat. Cela a longtemps été vécu comme un affront par le Clan Ogura jusqu'à ce que Keisuke en devienne le chef et décrète qu'en gros, il s'en fout et qu'on passe à autre chose. La mort de sa mère reste quand même un gros point noire dans la sa propre vision du Graal. Quant à Kei, il n'avait pas le choix: c'était son rôle, il devait accomplir sa destinée même si ses parents voulaient autre chose pour lui.

3) De base: il était parti pour 5 parchemins: l eau; l air, le feu,la terre et l'éther. Bien plus tard, il découvrit que le trésor ancestral du clan Ogura, soit l'épée et l'armure, était caché quelque part en ce monde. Pour libérer les deux parchemins, il fallait faire un sacrifice: il fallait mourir pour obtenir ces deux armes légendaires. C'est la femme de Keisuke qui se sacrifia à sa place pour qu'il les obtienne. Encore aujourd'hui, Keisuke ne se pardonne pas ce geste. Il aurait pu éviter ce sacrifice, il aurait pu refuser d'avoir accès à ses armes. Actuellement, Keisuke n'a jamais utilisé ces deux armes, il a du mal. mais, comme ça sera la dernière fois qu'il participera à cette guerre du graal, il va décider de les utiliser. L'endroit, où il les a trouvé, est mentionné dans le texte: "Kaigahira-Yama. Une colline culminant à 822 mètres d’altitude. Près de la ville de Nara, dans la région du Kansai, près de Kyoto.".

(en fait, j avais fait une petite erreur, il n y a pas un parchemin mais deux: un pour l'épée et un autre pour l'armure. Mais, ils sont scellés et il fallait qu'il utilise le pouvoir de l'éther+ un sacrifice pour libérer ces deux artéfacts)

avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 22:32
Deuxième round, c'est parti!

Ravie que tu aies autant d'énergie à revendre, parce qu'on voit la ligne d'arrivée à présent  Yeah


Equipement < le truc, c'est que si tu veux pouvoir utiliser éventuellement tes deux Mystic Codes durant cette guerre-ci, il faut que tu les ajoutes à ton équipement. Car pour ajouter un MC en cours de route, il faut être crafteur ou demander à un crafteur d'en faire un normalement. Du coup, soit tu les ajoute en les décrivant et en détaillant leurs effets si tu comptes les utiliser (même à la toute fin) lors de cette guerre-ci vu que tu les auras emmené avec toi, soit tu dis les avoir laissé à la maison auquel cas tu ne les utiliseras pas du tout.


Sorts < les familiers temporaires restent une durée équivalente à celle du rang du sort qui les invoque. Si tu baisses au rang B, le golem pourra rester 3 actions, au C 4 actions etc., contre 2 actions pour le A par exemple. Donc à toi de voir si tu préfères un familier bref qui ressemble à Hulk, ou un familier durable mais plus faible.

Concernant les types de sort, chaque sort ne peut avoir qu'1 seul effet, système parlant, d'où ma demande précédente et la reformulation de Bazett.


Histoire < ok pour les points 1 et 2, mais pour le 3, tu dis que les deux derniers parchemins ont été obtenu via le sacrifice d'Angela, ça j'avais bien compris, mais de base, il allait sur cette colline pour trouver le parchemin de l'éther. D'où mon incompréhension. C'était 2 +1 gratuit ce jour là? Ou il a trouvé le parchemin d'éther on ne sait où en chemin?


Je te laisse régler les derniers détails après ces quelques réponses, go go go Moto
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 634
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur






Main theme / Battle theme
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 12:30
Modification faites :D
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 18:06
Bien, faisons un peu de technique.

Equipement <

- Épée : il s'agit d'un Mystic code de rang C, de ce fait, "si quelqu'un n'appartenant pas au clan la prend, alors il meurt" n'est pas envisageable. On peut par exemple dire qu'elle est inutilisable aux mains de quelqu'un d'autre, ça oui. De plus, l'épée fonctionne avec de l'éther. Son attaque n'est donc pas de type "pluri-élémentaire", seuls les alchimistes peuvent faire ça. L'effet sera donc le suivant :

Arme magique de rang C qui produit des rayons d'éther.

Ou du moins par rapport à sa description. Si tu le souhaites, tu peux faire une variante du style "si son détenteur maîtrise tous les éléments et qu'il possède cette épée, l'épée donne un boost rang C sur la MAG (ou sur la STR selon la préférence)". A toi de voir Glou


- Armure : tu parles de faire augmenter non seulement la défense,pas de problème sur ce point, mais aussi l'agilité ce qui n'est pas possible pour un Mystic Code (1 effet). L'effet système sera le suivant :

Boost de rang C sur la END et malus de rang D sur l'AGI lorsqu'elle est portée.


Sorts < je vois que tu as bien ajouté le type de sort, cependant tu n'as pas adapté la description au type de sort. Par exemple, pour l'épée de glace, l'effet caractéristique sera une paralysie de rang C. L'épée ne pourra donc pas blesser ton adversaire si tu tapes dessus vu qu'il s'agit d'une malédiction rang C. Un sort ne peut avoir qu'1 effet. Je vais donc te demander de veiller à faire correspondre le type de sort avec sa description.

Pour le golem, c'est un sort de type invocation.


Histoire < j'ai relu le passage avec l'éther et les deux derniers parchemins. Du coup, au final, Kei s'est juste entraîné à l'éther et n'a pas trouvé le parchemin correspondant, c'est bien ça? J'attends confirmation de ta part, sinon ça me va.

Derniers mètres Tsun tsun
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 634
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur






Main theme / Battle theme
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 19:29
Modification faites: ce doit être bon normalement.

Pour l'histoire:

Il a trouvé le parchemin, il l'a étudié, il en apprit l'art et ensuite il est parti à la recherche des deux parchemins pour les deux artéfacts.

Warrior
avatar
Nombre de messages : 177
Master de : Kay Ceinfarfog
Date d'inscription : 20/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 19:39
Nickel, tout est bon!

C'est donc avec plaisir que je t'accorde ta seconde validation Certif

Amuse-toi bien aventurier Yay
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 634
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur






Main theme / Battle theme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés