Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum recherche en priorité des Servants Assassins et Berserker et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Aimiliona Maureen Isleene O'Fallamhain (terminée)

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 19 Déc - 21:48

Aimiliona Maureen Isleene O'Fallamhain

Age : 29 ans
Nationalité : Irlandaise
Organisation : Association Magique
Fonction : Future Enforceur



Ayano Sugiura from Yuri yuri



CARACTÉRISTIQUES

Type : Humanoid
Classe : Human magus
Alignement : Loyal neutre

Statistiques :
STR : B
END : B
AGI : A
MAG :C
LCK : D



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Capacité [Rang] : Element Mastery : Vent

Maîtrise de l'élément vent.
Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone

EQUIPEMENT

Body breaker (Rang B) :

Cette paire de gants, non pas de gants de boxe, mais bien des gants qui peuvent facilement s’enfiler pour se promener en rue. Laissant sortir le bout de vos doigts et qui sur le haut de la jonction entre le doigt et la main sont agrémenter d’une petite partie métallique pour augmenter la douleur ressentie.

Cette paire de gant magique donc, furent un cadeau offert à l'ancêtre d’Aimiliona lorsqu’il fut désigné à la tête du spiritual land de Tullow, ils furent créés dans le but de faire mal, vraiment très mal avant de tuer. Lorsque leur porteur donne un coup de poing ces gant provoquent une puissante onde de choc qui se dégage dans le corps de la cible avec l’objectif évident d’endommager les organes et de briser les os.

Mais la véritable puissances des gants ne réside pas vraiment dans un simple renforcement de l'attaque, mais dans une combinaison de cet effet avec la précision de leur porteur, l'onde de choc laissant comme une marque sur le corps de la victime pour quelques minutes celle ci s'amplifiant de façon exponentielle à force que des coups viennent s'accumuler au même endroit.




- Les gants provoquent une onde de choc, augmentant les dégâts des coups portés, ayant pour objectif d'endommager le corps la cible (déchirures musculaires,  fractures, ...)

- l'effet des gants n'est pas très grand sur le premier coup, mais plus les coups s'accumulent au même endroits, plus l'impact des coups devient grand et puissants.



SORTS


Sort :Workshop[Vent - Boundary Field - Rang C] :
Permet de créer un Atelier de magus.


Sort :Memory Erasure [Vent - Malédiction - Rang C] :
Efface les souvenirs des dernières minutes, d’un personnage non-magus.


Sort :Safe Zone [Vent - Boundary field - Rang C] :
Dresse un Boundary Field qui éloigne les non-magi


Sort : transfert strike [vent - Soutient – Rang D] :  

Une aura de vent entoure les poings de la cible, leur conférant une propriété particulière, dés à présent lorsque la personne donnera un coup à l’aide de ces poings, le coup sera immédiatement transformer en une onde de choc de vent qui pourra aller frapper de plein fouet l’adversaire même à un mètre de distance.

- Ne donne aucun bonus aux dommages ou autres, permet juste de frapper dans le vide et que le coup aille tout de même toucher l’adversaire sous la forme d’une onde de vent qui le percute avec tous ses effets (et qui va dans la continuité du coup hein ça fait pas des vrilles ou autres)

- Dure 5 actions


Rune : u : Uruz :

Rune de la force et de la puissance physique, qui permet d'augmenter considérablement la puissance d'attaque.

- Bonus de dégâts.




Rune : r : Raidho :

Rune du voyage, qui permet d'acquérir une vitesse surhumaine.

-Accroît les esquives et la course.




Rune : b : Laguz :

Rune de la croissance et de l'eau, qui permet de purifier et de guérir les blessures.

-Soigne une cible comme un sort et dissipe les poisons, maladies magiques (ou naturelles) du rang de la rune ou moins.


POUVOIRS

Fighting blood (rang A) passif
:

Le sang des guerriers comme il est parfois appeler, le corps de Aimiliona à comme été prédestiner à se battre, réagissant de façon extrême face à tout type de blessure pour lui permettre de tenir plus longtemps et de pouvoir contre attaquer plus fort. Né d'une proximité si l'on peut se permettre la simplification technique trop forte entre le système sanguin et les circuits magiques. Ce pouvoir réagis à chaque fois que son corps est exposer à une blessure quelconque, son système de régénération naturelle réagit de façon intensives, extrême, produisant des hormones et des éléments de reconstructions (plaquettes, …) en masse les couplant à de la magie pour donner  Aimiliona un véritable boost instantané. Permettant non seulement une guérisons plus efficace mais aussi un accroissement de ses aptitudes physiques pour venir à bout de la menace.

** Chaque fois qu'Aimiliona change d'état de santé elle le lien entre sa magie et son sang lui permet de réagir a l'agression en lui conférant un effet spécifique. **

- égratigné => renfo STR et AGI rang D (Hum ça m'attaque ça va le payer)
- légèrement blessé => Heal de rang D (Aïe ça pique faut régler ça)
- sérieusement blessé => renfo STR et AGI rang C (Hé mais ça fait vraiment mal cette **** faut vraiment que je le défonce)
- gravement blessé => Heal de rang B (danger danger orienter tous les efforts sur la survie !!!!)
- mourant => renfo STR et AGI rang B (Bon ok on est fichue mais comme on le dit il n'y a pas plus dangereux qu'un animal acculé)



PHYSIQUE


Aimiliona est une jeune femme au style et à la beauté vraiment particulière en grande partie de par sa longue chevelure tombant jusque sur ses hanches dont la couleur atypique ne peut qu'attirer le regard et marquer la mémoire. Ses cheveux (1) comme ses yeux (2) sont en effet d'un violet-indigo brillant des plus beau et des plus singulier, résultat d'une expérience magique ayant dégénéré pendant son enfance, elle aime les nouées doucement sur le haut de sa tête pour les laisser retomber en queue de cheval dans son dos pendant la journée et lorsqu'elle n'est pas chez elle ou elle adopte toujours une coiffure plus libre.

Son visage est fait de trait fin et souple, ses joues (3) douce et d'un léger rose encadre parfaitement une bouche assez petite et fine dont les sourires discrets et légers possèdent un charme d'innocente et de pureté parfois troublant. Son nez, petit et aplatit, est au centre même de son visage et possède une bosse sur sa partie supérieure droite, vestige d'une des nombreuses fractures dont il fut victime. La jeune femme possède également deux yeux aussi étrange que magnifique, aussi violet que ses cheveux ils sont un livre ouvert sur son âme et ses sentiments, s'illuminant dans les instants de joie et de surprise, s'assombrissant dans les moments de colère et de peine. Ceux-ci sont surplombés d'un front quelconque mais dont les plissements des sourcils, mettent parfaitement en évidence sa détermination lorsqu'elle doit se battre ou qu'elle est pleinement concentrer sur une tâche.

Ses épaules sont fortes et un peu plus large que la moyenne pour sa taille, mais leur courbes bien arrondies compensent cet effet camouflant doucement la force qui peut s'y cacher. Ses bras (4) eux aussi sont un peu plus long que la moyenne lui offrant une allonge qui souvent lui fut salutaire. Mais si leur muscles bien développer par le sport et l'entrainement possédant une force impressionnante pour une jeune femme, ceux-ci sont plus rapide que puissante et ils gardent des formes arrondies et harmonieuses dont la musculature se décrit en finesse et précision. Ses bras se finissent sur ses mains (9), sa fierté, belles, efficaces, puissantes, utiles, elle aurait tant aimer pouvoir montrer à sa mère qu'elle avait parfaitement hérité de ses doigts fins, longs et puissants. La peau de ses deux mains est particulièrement douce, plus que le reste de son corps, mais leur force n'est pas à négliger. Elle aime les entretenir et garder ses ongles toujours impeccable et orné d'un vernis de la couleur de ses cheveux.

Son torse est comme devrait l'être le torse de toutes les femmes, fait d'une douce petite vallée encadrée par deux collines jumelles dont les arrondis, bien qu'ils ne tombent pas dans l’opulence, invitent tout de même de regards à s'y promener pour éveiller l'envie que des mains puissent en faire de même pour quiconque trouve un intérêt dans la beauté des courbes féminines. Son ventre (5) est fin mais comme la plupart des femmes de son âge elle aimerait pouvoir se l'affiner plus encore pour approcher des photos de mannequins dont la télévision abreuve fréquemment son cerveau. Ses hanches un peu plus large sont comme le dit son père pour l'embêter, parfaite pour enfantée, surtout lorsqu'elles sont le prémices à une paire de fesses (6), ferme et doucement rebondis, musclées pour affirmer leur forme à chacun de ses pas.

Ses jambes (7) sont longues et puissantes. Cent et cinq centimètres de muscles et de douceur qu'elle laisse le plus souvent à l'air libre ou juste cachée sous des bas sombres. Ses jambes ont lentement été taillée par le sport, la compétition et l'effort, les doutant de muscles fort et bien sculpté tout aussi aptes à la vitesse qu'a la puissance dont les formes plus larges que le reste de son corps ne gâche cependant pas l'allure générale assez douce et fine de la jeune femme. Ses jambes se terminent sur deux pieds (8 ) de taille moyenne mais dont la largeur légèrement supérieure lui cause de gros soucis pour se trouver des chaussures qui lui vont et lui plaisent. Mesurant un bon 39 ses pieds sont dotés d’orteils assez petits qui la complexe beaucoup et qu'elle n'aime pas montrer surtout lorsqu'elle est en présence d'inconnus.


Vestimentairement la jeune femme aime les tenues légères et couvrantes au minimum. Elle adore les robes légères et ouverte sur le haut laissant apparaitre un petit décolté juste ce qui est nécessaire pour laisser entrevoir le début d'une belle vue et laisser l'imagination faire le reste. La jeune femme aime également se prononcer les bras nus quand elle est dans une période relax et laisser les t-shirt et pull à longue manche pour les missions et ses moments de travail. Pour ses jambes elle privilégiera toujours les jupes tombant sur les genoux ou les chevilles selon la température qu'elle accompagnera de collant de ton sombre. Pour les chaussures elle porte quasiment tout le temps des baskets blanches qu'elle ne laissera tomber pour des chaussures de soirée que pour les grandes occasions.

Quand le temps se fait plus frais c'est une grande fan de la multiplication des couches, qui lui permet selon les moments d'avoir bien chaud et de pouvoir retourné à son look originale dès qu'elle se retrouve dans un lieu chauffer ou que l’atmosphère ce fait moins mordante. Il n'est donc pas rare en hivers de la voir avec cinq ou six couches de vêtements surplomber d'un long manteau bleu qui lui arrive aux chevilles. Elle l'accompagnera toujours de gant blanc en laine qui moule parfaitement ses doigts et remonte un peu plus haut que ses poignets. Le dernier rempart qu'elle s'autorise contre les aléas du thermomètre est un cache oreille blanc pour protéger ses dernières particulièrement sensible au refroidissement intempestif.




CARACTÈRE




Aimiliona est une jeune femme au caractère assez facile à vivre. Elle est assez active et toujours motivée, elle semble infatigable dans la vie courante, toujours prête à se lancer à l'aventure et dans l'action. Elle possède de ce point de vue et dans bien d'autre domaine un petit côté garçon manqué, hérité de nombreuses années de vie en solitaire avec son boxeur de père. Mais cette part pourtant importante d'elle-même la dérange depuis bien des années sans qu’elle ne puisse s’en défaire. Car si dans sa jeunesse être un garçon manqué ne la dérangeait pas, l'adolescence à finit par la faire complexer plus qu'il ne se doit vis-à-vis de cela.

Elle est donc en lutte constante contre ses réactions souvent trop rapide, franche, parfois même virile et dépourvue de féminité. Ce travail continue sur elle-même la pousse à un extrême opposée dans l'envie de passée pour féminine, elle pourra alors très facilement rougir ou s'embarrasser de quelque chose, porté trop d'importance à des détails et ce jeu interne qu'elle s'impose ne passe jamais inaperçu lorsque les gens peuvent un peu apprendre à la connaitre ou pour ceux qui aurait des talents d'empathie ou d'observation.

Si dans la vie courante la jeune femme essaye toujours de ce montré posée, calme, délicate et réfléchie elle n'en reste pas moins une sportive de haut niveau dont l'instinct de compétition est des plus développer. Jouer pour le fun, pour du beurre, cela ne fait pas partit de son vocabulaire, dès qu'un enjeu apparait, qu'un pari lui est lancé si elle se laisse prendre dedans elle va se donner à fond oubliant complètement ses efforts quotidiens pour passer pour une sorte de petite princesse, digne maitresse de maison. Une fois mise en route la machine ne peut être stoppée que par la fin du jeu ou par l’abandon de tous ceux qu'elle considérera comme ses adversaires.

L'irlandaise est une personne serviable, particulièrement face à des personnes âgées, qui sera toujours prête à aider volontairement quelqu'un qu'elle verra dans le besoin d'une aide ponctuelle. Mais en digne chef de famille et magus accomplie elle reste convaincue que tout effort mérite son résultat et que seul l'échec peut se solder par le néant. Il ne faut donc pas espérer d'elle une aide véritable sans contrepartie claire ou très implicite. Elle est toujours prête au débat et au dialogue, de très nombreux combats et coups prit lui ont largement appris que la violence n'était pas la solution la plus intelligente mais l'on rendue prête à y recourir au besoin pour s’assurer de l'obtention de quelque chose qu'elle désire.

Malgré son éducation clairement sportive et tournée vers la compétition, l'absence de véritable référence féminine qu'elle tente depuis quelque année maintenant de combler. Elle reste une romantique éperdue qui n'a pas encore perdu tout espoir dans la gente masculine et elle sait que cela peut lui jouer des tours. Car si elle n'a jamais eu de soucis à sortir avec un homme sans croire qu'il serait l'homme de sa vie elle reste très facile à séduire avec quelque belles paroles à l'eau, quelques fleurs ou une balade au clair de lune. Mais malgré quelque coup dure et désillusion elle ne perd pas l'espoir de vivre un jour une véritable histoire d'amour digne des contes de fée et sait que ce jour-là les échecs auront bien valus cela.

La dernière chose qui puisse vraiment caractérisée Aimiliona est son ambition. Elle a longtemps été en dessous de ce que son père attendait d'elle de par son seul genre. Et depuis toute petite elle à travailler dur, très dur pour répondre à ses attentes, puis à celle de son coach, de ses petits amis, de ses amies. Bref elle a toujours chercher non seulement à se dépasser pour elle-même mais aussi pour les autres et cette soif d'envie de plus ne s'est pas éteinte avec le temps et c'est muée en une véritable ambition pour tout ce qui fait ça vie, que ce soit dans le domaine sportif, magique, professionnel, ... Elle espère vraiment pouvoir faire entrer la famille O'Fallamhain dans le monde de la magie comme une des familles importantes d'Irlande même si elle sait que cette tache touche à l'impossible.

La futur enforceuse est une jeune femme fière et droite. Avec les autres elle adopte des comportements typés assez classiques. Encline à découvrir la nouveauté elle n'est jamais contre l'idée de se faire de nouveau amis ou de rencontrer de nouvelles personnes. Elle n'éprouve d'ailleurs que rarement des difficultés à discuter avec quelqu'un ou à s'intégrer à un groupe déjà formé. Elle dispose d'un vrai franc parler qu'elle tente au maximum de cacher au premier abord, derrière un embarrassement et une gêne plus due à sa lutte intérieure qu'à une véritable soucis vis-à-vis des gens, mais qu'elle laisse s'exprimer au maximum dès qu'elle se trouve avec une véritable connaissances ou plonger dans une compétition quelconque.

Elle n'éprouve en général que très peu de réticence dans les interactions avec l'ensemble des personnes qu'elle peut rencontrer mais déteste profondément d'être prise de haut. Aimiliona montrera instinctivement et rapidement les dents envers quiconque agirait de la sorte vis-à-vis d'elle et n'hésitera pas à devenir mordante voir méchante pour les plus hautain et les plus méprisant. Prise par son esprit poussé de compétition elle voudra toujours se mettre en avant que ce soit sous son rôle de jeune fille bien sous tous rapport, de magus, ou de sportive, aussi ne faut-il pas s'étonner de la voir parfois surréagire à ce qui l'entoure ou à une discussion.






HISTOIRE


Aimiliona est née le 17 septembre 1985 à Dublin, grand désespoir pour son père qui aurait voulu d'un fils pour reprendre le flambeau des O'Fallamhain. Il se remit cependant de ce premier choc  mais laissa à sa femme l'éducation de sa fille.

Ses premières années de vie furent des plus classiques. Choyée par sa mère elle reçut le magic crest des O'Fallamhain en tant que future chef de famille. Mais cette première vie calme et paisible pris fin à ses trois ans, elle était dans le laboratoire de sa mère qui réalisait une expérience dans le domaine magique, mais l'expérience se solda par un échec cuisant. Sa mère périt sur le coup du sort en cause, Aimiliona quant à elle, subit un contre coup des plus étranges. En effet ses cheveux avaient pris une couleur violette des plus agréables au regard tout comme ses yeux qui avaient obtenu exactement la même couleur.    

Laissée seule avec son père, celui-ci repris son éducation commencée par sa mère. Mais même si sa fille était maintenant à sa charge, il n'avait porté aucune attention particulière aux attitudes de sa femme pour son enfant, ayant passé beaucoup de temps à travailler  et à pratiquer la boxe. Frustrer de ne pas avoir d’héritier mâle il n’avait pas une seule fois chercher à prendre par activement à l’éducation de sa progéniture jusque-là. Abandonné à cette tâche qu'il ne pouvait réalisée normalement il fit cependant son maximum pour sa fille. Bien que n'ayant aucune idée de la marche à suivre, il reprit l'éducation de la jeune enfant de la même manière que son père l'avait éduqué, comme on éduque un petit garçon destiné à devenir turbulent et bagarreur.

Elle entra à l'école à 6 ans, en réalité 12 jours avant ses six ans, ou elle allait pouvoir compenser quelque peu les lacunes éducatives de son père. Mais cette entrée ne se fit pas sans tumultes ni sans éclats. Le premier jour elle portait une salopette et une casquette qui la distinguait clairement des autres petites filles. Il était d'ailleurs évident que la seule chose qui la cataloguait en tant que fille était ses longue couettes tressées violettes, qui dès le premier jour d'école attirèrent l'attention d'un petit garçon qui vint s'en saisir tirant dessus sans hésitation.

"T'as des cheveux de monstre! Des cheveux de mon....

Il n'eut cependant pas le temps de finir sa phrase une seconde fois que la demoiselle avait réagi de la façon la plus logique qui soit pour elle. En se retournant rapidement pour lui coller son poing sur le nez avec force. Provoquant rapidement une effusion de sang et de pleurs. Son père fut immédiatement mit au courant et la jeune fille reçu le savon qu'elle devait recevoir de la part de sa professeur mais une fois chez elle son père ne put que la félicité de ne pas s'être laisser faire tout en lui conseillant d'éviter de taper trop fort et de trop déclencher de bagarres.

Le lendemain la jeune fille réussit à appliquer ses conseils durant tout le temps de la classe mais une fois libérée dehors pour jouer à la récréation elle se dirigea rapidement vers les garçons qui jouaient au ballon. De un parce qu'elle n'avait pas de poupée et de deux parce qu'elle n'avait aucune envie d'y jouer avec les autres filles. Le blondinet qui semblait le mieux se débrouiller avec la balle et qui du coup prenait les décisions pour le groupe se plaça fièrement devant elle pour lui annoncer que le football n'était pas pour les filles, que toute façon elle allait tomber et pleurer continuant ainsi  une longue série de remarque désobligeante sur ses capacités et ses compétences.

Aimiliona fit quelques efforts, mais son tempérament naturel reprit le dessus et le jeune homme reçu  le même traitement que le tireur de cheveux de la veille se retrouvant sur le coup au sol et en pleurs. Le savon qu'elle reçut ce jour la fut d'une toute nouvelle ampleur et on lui fit comprendre que si elle continuait elle ne pourrait plus revenir à l'école. Heureusement les enfants sont des créatures qui apprennent vite et même si Aimiliona n'avait pas changé d'optique, préférant rester avec les garçons qu'avec les filles,  ceux-ci avait parfaitement intégrer la notion de ne pas l'emmerder sur son aspect de demoiselle ou d’une quelconque autre manière qui aurait pu leur valoir un coup rapide et puissant de l'irlandaise.

C'est donc en tant que garçon à couette qu'elle passa son enfance, jouant dans les arbres, provoquant des bagarres avec les enfants des autres écoles, fuyant des fermiers en colère après le vol d’épis de maïs ou de pommes. La vie parfaite d'une demoiselle trop pleine d'énergie élevée par un ex-champion de boxe qui ne connaissait aux femmes que la douceur et la beauté de sa défunte épouse dont il était bien incapable de reproduire le comportement et les capacités éducatives pour sa fille et qui devait se contenter d'apprendre la vie à cette dernière comme son propre père la lui avait apprise.  Afin de catalyser son trop plein d'énergie et de diminuer son temps libre pour faire des bêtises son père finit par l’inscrire au club de boxe à l'âge de 10 ans. Elle qui avait été éduqué par un ex-boxeur, à voir tous les matchs qui pouvaient passer à la télé et à recevoir le B-A-BA des mains de son père, elle fit très vite des progrès et des résultats impressionnants. Aidée également par le début de sa maitrise du Magic Crest que son père et son grand-père avaient remplis avec plus de savoir sur l'art du combat et de la boxe que de savoir magique.

La jeune fille fut alors prise entre trois mondes distincts mais qui la définissaient tous ensemble. Sa vie de sportive ou elle s'épanouissait et dont le talent ne faisait aucun doute. Sa vie d'enfant turbulente, toujours partante pour faire des bêtises avec le groupe de garçons du coin, toujours prête à escalader les arbres, à partir à l'aventure pour faire les quatre cents coups. Et enfin sa vie de magus qui commençait réellement avec son père qui s’était décidé à débuter son apprentissage de la magie.  

Aimiliona fit ses premières vraies compétitions à l'âge de treize ans, domaine dans lequel elle brillait sans retenue, tout comme elle eut son premier grand amour qui provoqua un changement radical dans sa vie car c’était là un domaine pour lequel elle ne possédait encore aucun talent.

Passionnément amoureuse du jeune homme de quinze ans qui dirigeait d'une certaine manière la petite bande d'adolescents que les enfants d'hier étaient devenus elle eut droit de sa part au coup le plus vicieux et le plus involontaire qu'elle reçut de toute sa vie. Alors qu'ils étaient tous sur la rive de la rivière, sous le soleil de l'été, en maillot de bain, il avait prit la parole pour demander à un autre garçon :

"Pat's faut que je te demande un truc, tu saurais me présenter ta cousine?"

"Ouai pourquoi?"

"Bas j'ai des questions que j'dois poser à une fille tu vois et j'en connais pas vraiment à qui je pourrais les poser."

"Bas pourquoi tu demandes pas à Ami?"

"Ben c'est des questions sur la psychologie il me faut une vraie fille, Ami saura pas me répondre."

Ça, c'était fait…
Elle qui avait suivi la discussion avait pris le coup sans broncher, elle avait même accentuer la chose en donnant une bonne droite dans l'épaule de Patrick en assurant qu'en effet il y avait peu de chance qu'elle puisse répondre à la question. Elle avait ensuite rapidement quitter le groupe pour son entrainement de boxe, arrivant une bonne heure à l'avance durant laquelle elle passa sa douleur et sa colère sur un sac de sable, pourtant innocent, jusqu'à l'arrivée de son coach. Celui-ci passa vite les gants d'entrainement pour l'appeler.

" T'as l'air déjà bien échauffée, monte sur le ring taper sur autre chose."

Elle ne se le fit pas dire deux fois, elle ne pouvait s'empêcher de revoir le visage de celui qu'elle aimait dire, sans aucune méchanceté pourtant, cette phrase qui l'avait tant meurtrie. Elle cognait sans réfléchir dans les gants avec une force qu'elle n'avait encore jamais eu, mais elle ne put éviter le coup qui l'envoya au sol.

"Alors qu'est ce qui va pas qu'on puisse s'y mettre?"

" Je suis une fille non? C'est pas parce qu’on ne porte pas de jupe et qu'on ne joue pas à la poupée qu'on ne peut pas être une fille! "

" Est ce que tu es une boxeuse?"

" Bien sûr!"

" Pas maintenant pourtant ! Tu as beau porter des gants, être sur un ring, donner des coups, tu n'as rien d'une boxeuse! "

" Je ... "

" Pourtant c'est dans ton potentiel. Tu peux être une excellente boxeuse, comme je suis sûr que tu peux être une magnifique jeune fille. Mais l'habit ne fait pas le moine, une paire de gants ne fait pas la boxeuse, une paire de seins ne fait pas la femme.
Tu dois agir pour être. Si tu fais la sotte sur le ring à frapper sans réfléchir tu n'es qu'une sotte pas une boxeuse qu'importe que tu penses l'être personne ne te reconnaitra en tant que tel. Bon j'crois que tu as assez donné de coups sur le sac de sable pour aujourd'hui rentre chez toi."


Il la laissa sur le sol du ring. Elle avait compris ce qu'il voulait dire. Elle devait apprendre ce qu'était une vraie femme et agir en tant que telle pour être reconnue comme telle, même si ce serait dur. Dans tout ce qu'elle faisait elle ne l'oublierait jamais, qu'importe la circonstance elle devait toujours agir avant tout de façon cohérente avec ce qu'elle avait à faire. C'était la clé pour ne plus jamais entendre ce qu'elle avait entendu aujourd'hui.

Lancée dans sa nouvelle vie de femme/boxeuse/magus, elle se donnait toujours à fond, le fait de devoir ce faire accepter en tant que femme auprès des hommes, que boxeuses accomplie pour satisfaire les ambitions et désirs de son père, qu'elle avait également fait siens et que magus pour la mémoire de sa mère et parce qu'elle aurait à porter haut le nom des O'Fallamhain en tant que matriarche de famille dans l'avenir. Tout cela, aiguisé par son esprit de compétition, avait fait d'elle une jeune femme très ambitieuse, toujours à se trouver de nouveau défis, de nouveaux objectifs. Bien qu’elle savait être satisfaite d'elle-même la jeune demoiselle ne pouvait supporter l'inaction. A seize ans elle atteint son premier véritable objectif en devenant la championne d'Irlande de boxe des moins de soixante-dix kilos, des moins de vingt et un ans. Comblant son père de joie au passage celui-ci lui remit les gants, mystic code, héritage familiale qui étaient la marque définitive qu’elle représentait à présent la famille.  Cette victoire lui permit également d'enfin avoir son premier petit ami qui avait été impressionné par sa vitesse et sa précision sur le ring. Une idylle entre boxeur aussi courte qu'intense, qui se fini sur un match nul détonnant où elle perdit une dent.

L’ambitieuse demoiselle ne pouvait s’empêcher de se fixer des objectifs toujours plus difficiles, pour ce qui était du monde de la magie, Aimiliona s’était finalement décidée un peu plus d’un an auparavant. Elle entrerait dans le cercle extrêmement restreint des enforceurs de l’association. Mais si sur le plan sportif et physique son excellence ne cessait de combler son père de fierté, elle devait essuyer vis-à-vis du monde magique un échec cuisant au vue de ses standards. Ses capacités étaient on ne peut plus banal sa vitesse de progression malgré ses efforts était tout aussi basique, elle ne maitrisait que des sorts de bas niveau et sa maitrise ne semblait pas décidée à vouloir prendre un nouvel essor. Si bien qu’elle se rendit à Londre en 2002, car en tant qu’héritière du chef d’un spiritual land elle pouvait suivre des cours à l’association. Elle y eut un coup de foudre passager pour un professeur, Mr Velvet, dont elle aimait beaucoup le soutient dans ses ambitions malgré qu’elle soit issue d’une famille relativement jeune et encore très peu mise en avant au sein de l’association. L’enforceuse y développa aussi le désir de changer cet état de fait et de réussir à faire entrer les O’Fallamhain dans les noms connus et reconnus au sein de cette société magique en même temps que réaliser ses propres ambitions.

L’Irlandaise aurait pu à cet époque, se perdre en cherchant coute que coute à exceller dans tous les domaines, par chance son professeur préféré lui permis de réaliser qu’être parfaite dans tous les domaines n’était ni possible ni nécessaire à ses rêves. Que si s’assurez de travailler ses points était important toujours avancé dans ces points fort était plus important.  C’est lors de ce voyage qu’elle décida de combler son manque de « talent » de naissance par ses efforts en se lançant dans l’étude des runes lançant de côté les autres formes de magie pour parfaire sa maitrise de celle-ci.

Les dires de ses professeurs furent confirmés lors de son retour. Six mois en Angleterre et des heures de travail consacré à l'étude des runes permirent à la jeune fille de se prendre une belle Tauler en quart de finale lors de la défense de son titre chèrement acquis l'année précédente. Cette claque dans les dents passée elle put reprendre sa vie classique, partager comme il se doit entrer ses différents aspect, bien qu'elle avait replacé la boxe au premier plan car elle y trouvait toujours un grand plaisir, une bonne solution contre le stress et contre les gâteaux pris en cachette. Une bonne dose de travail, son talent naturelle et une expérience énorme contenue dans son magic crest, lui venant de son père et de son grand père lui permirent de récupérer son titre puis une place pour les jeux olympique de 2004 l'année suivante. Cette nouvelle victoire et cette qualification poussèrent son père à lui passer les rennes de la famille et la direction de ses affaires, se plaçant à un rang plus bas de simple exécutant qui lui allait très bien. Malheureusement une fracture du poignet dans un combat contre un mage dont la tête était mise à prix quelques semaines avant la compétition lui brisa temporairement ses rêves d'or.

L'année suivant elle finit par mettre la main sur un mage qui avait déjà tenter de piller 3 sites historiques des environs de Tullow pour une raison inconnue. Après l'avoir confronté et poussant dans un lieu sans échappatoire elle  avait fait face à son adversaire. Celui-ci la regardait de haut, vraiment de très haut et elle ressentait pour lui une animosité comme elle n'en avait jamais connu, sans l'habitude du combat et de la rage de frapper que le sport lui avait enseignée elle aurait pu simplement se ruée dessus, mais elle arrivait à catalyser sa colère alors que l'homme ne faisait qu'aggraver son cas.

" Allons allons, c'est ridicule. A quoi bon me pousser à me retrancher. Tu penses vraiment qu'un affrontement est possible.

Ne soit pas ridicule, tu t'es vue? Ma magie est bien plus puissante que la tienne et je connais des sorts que tu ne peux même pas imaginer, ce serait une boucherie, laisse moi je partir et je ne te ferais pas de mal."


Elle était calme, elle le fixait, le combat allait commencer et elle devait être prête. La futur enforceur, fixée sur sa cible utilisa son sort qui lui permettait de placer ses coups à distance, un sort de bas niveau sans effet visible direct, que l’on pouvait confondre avec un simple renforcement de débutant. Voyant que le combat ne pouvait être évité le mage commença à incanter. Il était prêt, dans son esprit les choses étaient claires.

Un sort puissant, une victoire facile. Assurée.

Elle frappe dans le vide.

Serait ce de la folie? J'en rie d'avance.

Un coup !

La surprise.

L'air qui me manque.

Mes mots qui s'étrangle dans ma gorge.

Mon sorts, interrompu. La peste. Changer de tactique. Incanter plus vite. Ou est elle?

Une ombre violette !

Un corps qui se redresse.

Trop rapide.

Nouveau choc !

Mon déjeuner fait chemin inverse pour maculer le sol.

Soudain nouvel impact !

Le gout du sang. Deux dents de perdues.

Je titube. Je recule.

Réagir !

L'adrénaline monte.

Réfléchir, réagir. Ou est elle?

Uppercut !

Black out.

Aimiliona rapporta l'homme inconscient chez elle pour l'interroger avec l'aide de son père. Celui-ci fini avouer être à la recherche de relique pour participer à une guerre afin d'obtenir le saint graal, un objet omnipotent capable d'exhausser tous les vœux. Une révélation que la jeune femme compte tenu des circonstances ne pouvait que croire. Un tel objet, l’Irlandaise ne pouvait que le convoité. Elle fit des recherches, apprenant tout ce qu'elle pouvait dessus, mais elle ne put rien trouver concernant la date de la prochaine guerre. Tout ce qu'elle savait c'est que seuls les élus participeraient. Aussi elle redoubla d'efforts, elle devait être sélectionnée, elle devait absolument obtenir ce graal c'était devenu la raison de son entrainement physique et magique. C’était la clé qui lui ouvrirait absolument toutes les portes. Finalement après plus de trois années d'attente et de préparations, les marques apparurent. Elle sut de suite ce que cela représentait.

Malheureusement la guerre ne se déroula pas comme prévu. Pour commencer la jeune femme invoqua un servant improbable, ou plutôt dont l’existence même était la négation de son existence. Parmi les servants rappelés de force sur terre pour se battre il était l’incarnation de la joie et du pacifisme à de nombreux égards. Astolfo n’était pas fait pour la guerre et Aimiliona n’avait pas assez d’expérience, dans bien des domaines que pour pouvoir l’y mener. Une Idylle étrange, unique et courte se développa chez le duo, une idylle qui allait largement changer la vision des choses de l’Irlandaise dans le domaine romantique.

La guerre pris fin quelques jours à peine après qu’elle ait invoqué son servant et sans qu’elle ne puisse prendre part à un combat. Mais la beauté surnaturelle du servant était restée gravée dans sa tête, ses traits fins, ses membres, son allure, tous si féminin et qui portant l’avaient marquée. Si l’intérêt qu’elle avait toujours porté aux hommes restait inchangé, elle ne pouvait nier que depuis lors elle voyait aussi la beauté de certaines femmes et ne pouvait s’empêcher de ressentir à leur égard une attirance nouvelle.

Bien sur ce n’était pas vraiment de choses que l’on acceptait de but en blanc quand on s’en rendait vaguement compte. Mais lors d’une soirée deux ans après la fin de la guerre, la futur enforceur fit la rencontre d’amis de ses amis, d’amis d’amis de ses amis, ce genre de soirée un peu folle ou l’on boit beaucoup et où l’imprévu règne. Cette soirée l’avait donc menée aux alentours de deux heures trente du matin dans un bar qu’elle connaissait bien en compagnie de deux personnes rencontrés la nuit, un couple dont la femme était ouvertement de tous les bords. La discussion bien alcoolisée avait commencée à se gâter et l’homme du trio avait commencé à agir de plus en plus incorrectement vis-à-vis de sa compagne dont les douceurs du visage ne pouvaient que remuer les souvenir de la magus. Finalement après quelques mots de trop et un geste inutile l’homme appris que tomber de sa chaise pouvait être très douloureux lorsque la personne qui vous en projetait était experte dans le domaine. Son nez avait bien évidemment éclaté sous le coup, Aimiliona ne portait pas ses mitaines mais elle n’en avait nul besoin face à ce genre d’individu. Deux autres types assis au bar s’étaient levés comme d’un seul homme mais le barman s’était mis à gueuler pour les arrêter.

« PAS DE BAGARRE CHEZ MOI ! Vous reposez vos cul sur vos chaises si vous voulez pas devoir réfléchir à comment expliquez qu’une gonzesse soule vous a botter le cul avec un putain de mal de crâne. Aimiliona t’es complètement grillée tu rentre chez toi compris ! »
La boxeuse allait calmement obéir aux instructions de l’homme qu’elle connaissait bien, mais une des personnes présentes n’avait pas porté assez d’attention aux mises en garde du tenancier. L’homme mis à terre s’était relevé et avait saisi une chaise qu’il écrasa sur le crâne de la jeune femme qui fit quelques pas titubant en avant pour ensuite se reprendre et éviter de chuter. Son sang ne fit qu’un tour, son corps avait déjà réagi à l’assaut commençant à s’auto-guérir, augmentant son rythme cardiaque et ses capacités à combattre. Deux pas et elle fut sur lui sans qu’il puisse le comprendre. Trois coups avant que l’impact ne le projette assez loin que pour ne pas subir un quatrième. Aimiliona passa son bras autour des épaules de l’autre femme l’emmenant hors du bar.

" Désolée pour la casse… "

Bien sûr le lendemain quand elle se réveilla aux côtés de celle qu’elle avait secourue d’une certaine manière, elle n’avait aucun souvenir de ce qui s’était passé. Mais le récit de sa compagne couplé à quelques preuves évidentes lui permirent de combler les trous avec une version d’elle qu’elle ne croyait pas possible.


Aimiliona avait à présent une vie des plus remplie, sa passion pour la boxe ne s’estompait pas avec le temps et gagnait même en ampleur avec l’idée que l’âge allait finir par la rattraper et détruire à jamais ses rêves d’or Olympique. D’un autre côté sa position de chef du clan O’Fallahaim lui prenait un temps considérable, si bien qu’elle laissait tout ce qui n’était pas dans un de ces deux domaines au rang du « si j’ai le temps » et ces relations ne durait jamais vraiment longtemps.

En 2012 malheureusement ses espoirs furent à nouveau mis à mal. Alors qu’elle espérait enfin pouvoir aller montrer au monde ce dont elle était capable, une créature mangeuse de chair s’était infiltré sur son spiritual land et menaçait le secret de la magie autant que ses habitants et sa réputation. La futur enforceur savait que sa futur carrière ne pouvait souffrir de ce genre de publicité, son manque de talent magique l’handicapait déjà assez. Mais son père s’opposa clairement à ce qu’elle chasse la bête elle-même, affirmant qu’il fallait laisser ce genre de travail à des professionnels, ce n’était en aucun cas la même chose que de combattre un magus. Finalement après des heures de discussions la demoiselle céda. Son père fit donc appel à des chasseurs de monstre, un épisode de sa vie qui raviva grandement sa soif de reconnaissance et de désapprobation des vieilles familles.

La chasseuse s’appelait Sélène Van Helsing, au premier abord Aimiliona n’aurait jamais pu dire qu’elle était une experte dans la mise à mort de monstre, elle avait tout d’une jeune aristocrate de bonne famille, une apparence si proche de celle d’une poupée qu’on ne pouvait lui supposer une quelconque force physique. Au départ, l’allure et l’air de la britannique lui donnait l’impression que quelque chose n’allait pas. Aimiliona pensa même un moment que cette tâche était une sorte de punition et qu’elle se savait aller à la mort. Mais l’Irlandaise compris rapidement qu’elle faisait fausse route, après quelques jours à peine une confrontation eu lieux entre la créature et la demoiselle qui semblait si abattue, l’héritière de Tullow, pu alors constaté que celle-ci était non seulement en pleine possession de ses moyens mais savait aussi dégager une grande énergie, pourtant dès le lendemain c’était la même personne, qui lui adressait à peine un regard, juste quelques mots conventionnel avant de partir. Depuis le début elle avait dû les regarder de haut, avec l’âge de sa famille, de sa magie, elle n’avait pas du vouloir s’abaisser à sympathiser avec des paysans Irlandais, des mages sans talent. Aimiliona bouillait de rage au départ de l’anglaise et jura que rien ne l’empêcherait de devenir enforceur et de faire briller le nom des O’Fallahaim.

Bien entendu cet objectif était encore d’un tout autre niveau. Les enforceurs étaient des agents de la tour et seul trente personnes pouvaient entrer dans ce cercle en même temps. La sélection était au-delà du difficile. Mais abandonner ne faisait pas partie de son vocabulaire. Malheureusement il était évident que sans un coup d’éclat la jeune femme serait bien en mal de faire évoluer sa position, même si sa tenue de son spiritual land était exemplaire, elle était loin d’être la seule dans le cas. Magiquement elle savait avoir atteint et limite et elle savait aussi que d’ici quelques années son physique commencerait doucement à décroitre. Mais le destin n’était pas du genre à abandonner une histoire avec autant de potentiel. Une chance se présenta finalement, une possibilité de coup d’éclat. Une fois de plus la guerre du graal avait lieu, une fois de plus elle avait été sélectionnée et cette fois après 8 ans l’Irlandaise ne laisserait rien au passage.

La boxeuse se prépara méthodiquement et avec acharnement pendant six mois, puis l’été approchant l’heure de la guerre sonna, Aimiliona partit alors pour le Japon, la master sentait que cette fois c’était la bonne, que son heure (de gloire) était venue. Il ne lui restait plus qu’à le prouver en venant à bout de tous ses adversaires.


A PROPOS DE VOUS


Âge : 29 ans
Expérience RP : 17 ans
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : a peut prêt tous
Comment avez-vous connu le forum ? google est mon ami.
Quelque chose à ajouter ? : Gao
avatar
Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 14/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Déc - 23:13
Voila une fiche de finie
avatar
Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 14/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 18:28
Alors alors, nous y voilà, le grand retour de Sel, avec ce perso que je n'ai encore jamais eu l'occasion de voir. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça bourrine x)


Pour ce qui est des stats, y a eu discussion sur le discord. Moi-même, je ne sais pas trop pour le B en endurance, vu que son skin donne une impression très frêle du personnage. Mais bon, toujours même musique, les rouges ont le dernier mot. ^^

Pour le MC, aucun souci pour moi. Je voudrais juste que tu me dises, pour toi, à quel point un "endroit" est large, pour considérer que plusieurs coups ont été frappés au meme endroit?

Pour le sort, pas de souci.
Par contre, pour les 3 runes, autant je n'ai aucun souci personnellement, autant je me rends compte que le système de création ne précise rien sur comment se doter de runes, donc je sais pas si c'est correct ou non ^^'
Par défaut je dis oui, les rouges aviseront.


Pour le pouvoir, le principe me va, mais je voudrais juste connaître le rang des renfos d'agi et de force, car ça faut du coup au total 3 renfos/soins actifs qui s'activent gratuitement de manière passive. Autant, si il s'agissait d'un pouvoir actif, ça pourrait passer, autant là, je pense pas que 3 rangs C actifs sur un pouvoir passif, même de rang A, ce soit validable :/


Pour les descriptions, OK pas de souci, j'aime comment la description physique est poussée :p

Et pour l'histoire, nickel aussi. Quelques fautes, mais rien de très problématique.
Le feat. de Sélène m'a fait sourire ^^


Voila voila, quelques points à éclaircir/arranger, et on est bon ^^

Kebab-sama
avatar
Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 18:49
Hoooo un trèèèèèèèès vieux débat XD

En soit pour moi qui suit très au coup de coeur sur les images d'avatar et pas du tout "perfectionniste" "photoshoppiste" pour moi toujours c'est juste une idée vraiment très générale du personnage le genre "impression vague" qui te reste après une rencontre pas marquante. Et aussi un truc utile en haut de post pour savoir qui parle. C'est pour ça que je pousse mes descriptions car toujours personnellement je me base pas sur l'avatar pour savoir a quoi ressemble "précisément" un personnage.

D'ou le fait que Aimiliona ait eu droit au Skin de Ayano de yuru yuri plutot qu'a une Yoko Littner de Gurren Lagann ou une Sugura Kanbaru de Bakemonogatari (et franchement trouver un personnage d'anime féminin avec des gros bras s'pas facile.)



Pour le MC la zone c'est la taille du poing de Aimiliona dans ma tête.

Pour le pouvoir C'est le Heal vraiment le principale et le buff plus une conséquence donc je pensais a du rang E (ou D mais bon Noël est passé) de base pour les buff.

Sinon Sélène c'est la vie, une fiche sans elle n'aurait pas valu le coup XD.
avatar
Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 14/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 20:57
Okay, zone de la taille du poing, faudra être précis dans la description de tes actions inrp ^^

Pour ce qui est des rangs, de toute façon, meme rengaine sempiternelle : " Les rouges aviseront ".

Pareil pour les runes, que moi je veux bien accepter, mais je n'ai aucune idée de si je peux vu que la créa de perso n'en parle plus.

Du couuuup..Je pense qu'on est bons pour une première valid' :)
Kebab-sama
avatar
Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 0:20
Mais mais elle est encore là elle, revenant comme à chaque fois de nulle part Haha

Passons donc en revue le retour de cette petite perso imprévisible.

Je n'ai pas grand chose à dire en fait, techniquement tout est ok, le personnage étant très physiquement entraîné, les stats sont correctes, les sorts, le MC ok. Le personnage est très bien décrit et son histoire complète et je salue l'effort pour l'orthographe, car il y a peu de fautes et je sais la contrainte que la relecture est pour toi, bravo Best

Je ne vais t'embêter que sur ton pouvoir. Un pouvoir passif ne peut avoir qu'un effet ou s'il en deux ils ne peuvent pas être cumulables. Je m'excuse pour cela, je me rend compte que cela n'est pas marqué clairement dans le système (correction done du coup). Dans ton cas il a 2 effets et même trois si on sépare les renforcements.

Ce que je te propose serait de la garder passif mais que les effets dépendent de l'Etat de santé d'Aimi (en gardant les renforcements non-séparés), ce qui donnerait quelque chose comme cela :

- égratigné => régen de rang E
- légèrement blessé => renfo STR et AGI rang E
- sérieusement blessé => renfo STR et AGI rang D
- gravement blessé => renfo STR et AGI rang C
- mourant => renfo STR et AGI rang B

Tu gardes ainsi un soin léger mais au-delà tu regen plus mais à la place plus tu es blessé plus tu deviens forte. Après tu peux faire plus défensif :

- égratigné => régen de rang E
- légèrement blessé => régen de rang D
- sérieusement blessé => renfo STR et AGI rang E
- gravement blessé => renfo STR et AGI rang D
- mourant => renfo STR et AGI rang C

Après c'est une idée à toi de voir Smile
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4471
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 8:59
Merci pour les commentaires positifs.

Pas de soucis pour le pouvoir va donc falloir adapter ça. Moi tu sais le seul tout piti truc que je reproche au système c'est que je peux pas refaire Sel,

et puis l'absence de chiffres ...

et de calculs...

et de tableaux...

et de tableaux de chiffres .....

et de tableaux de calculs .....

et de tableaux de tableaux !!!!!! Tsun tsun

....

....

....

Hum c'est bon j'ai été prendre une douche et mes calmants désolé Rouge


Bon sérieusement donc pour le pouvoir ...

Juste pour être sur l'effet a bien lieu a chaque coup pris en fonction de l'état de santé et pas à chaque changement d'état de santé avec la durée de 4 actions?

(( Par coup pris j'entends un vrai coup dans un combat, pas une tape amicale sur l'épaule ou quoi que ce soit d'autre bien entendu ))

Ensuite pour avoir une sorte de réaction plus "insérez ici le mot qui décris bien ce que je pense mais que j'arrive pas a retrouver ce matin" j'aurai proposer ceci alors

- égratigné => renfo STR et AGI rang D (Hum ça m'attaque ça va le payer)
- légèrement blessé => Heal de rang D (Aïe ça pique faut régler ça)
- sérieusement blessé => renfo STR et AGI rang C (Hé mais ça fait vraiment mal cette **** faut vraiment que je le défonce)
- gravement blessé => Heal de rang B (danger danger orienter tous les efforts sur la survie !!!!)
- mourant => renfo STR et AGI rang B (Bon ok on est fichue mais comme on le dit il n'y a pas plus dangereux qu'un animal acculé)


Alors j'ai un peu up les rang vis-à-vis de ta proposition pour la raison suivante en sachant qu'au final red is god.

Comme le pouvoir est un "faux" passif rang A, que je n'en bénéficie pas toujours.

Que même en combat lorsque je vais en bénéficier je n'en bénéficierai pas directement et seulement graduellement, toute la partie du combat on je serais en bonne possession de mes moyens les buff/heal seront limités en dessous du potentiel du pouvoir.

Le heal rang B, ben parce que en dessous dans l'état gravement blessé ce serait inutile totalement.

Enfin le gros buff quand elle est mourrante, parce que bas, logiquement elle va juste pouvoir en bénéficié sur les actions a venir, dans un combat ou elle est visiblement perdante c'est pas vraiment le genre d'état ou tu fais encore durer le combat 12 tours pour profiter a fond de ton pouvoir.



Voila en espérant que cela te va, sinon je suis ouvert a d'autres propositions ou à aller me recreuser la tête sur une possibilité bien en adéquation avec le style de Aimi.




avatar
Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 14/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 0:25
*Donne une table de multiplication pour qu'il se calme.*

En fait chaque fois que tu atteints cet état de santé tu as le bonus. Tu es soigné, tu redescend au bonus précédent, Tu remontes par ce que tu as pris un coup, tu récupères le bonus. Tant que tu restes à un état, tu conserves le bonus qui va avec.

Pour ton échelle ça ne va, c'est un peu plus haut que ma proposition de base, mais ça reste dans les clous.

Si tout est ok pour toi, je te laisse éditer et je te validerai Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4471
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 0:53
Merchi Merchi

Voila je pense que c'est bon.
avatar
Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 14/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 18:49
Tout est ok, tu peux aller semer le trouble et des poings dans des faces Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4471
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés