Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum fête ses 10 ans ! Bon anniversaire FSN RPG !
Le forum recherche en priorité des Masters dont les prédéfinis.

Jeu 12 Oct - 22:52

CLEOPATRE

Age : 39
Nationalité : Egyptienne
Organisation : -
Fonction : Reine D'Egypte



Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Servant
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Neutre

Statistiques :
STR :
END :
AGI :
MAG :
LCK :



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Presence Concealment[Rang] :
Permet d'être indétectable tant que le combat n'est pas engagé. Exécuter une attaque critique à l'engagement du combat.

EQUIPEMENT

Robe et attributs de reine :
Reine des reines, Cléopâtre se devait d'être la plus belle d'Egypte. Sa robe est faite de lin pur, le plus beau de sa nation et de ses alentours. Sa tenue est ornée de fils d'or afin de sublimer sa silhouette enchanteresse. Les plus beaux bijoux d'orients viennent raffiner cette pierre précieuse avec des un collier magnifique en œil d'oudjat, des bracelets d'or massif et enfin, la couronne. La tiare, symbole de la souveraineté de Cléopâtre avec un Croissant de Soleil, symbolisant Isis, la reine Mythique et déesse.

Poignard Cobra :
Les poignards cobra étaient réputés comme armes des pharaons. Sa lame est essentiellement composé de fer météorique, affûté afin de traverser le plus dur des cuirs qui puissent exister. Son pommeau en forme de Cobra est orné de différentes pierres précieuses et est composé principalement d'os et de cristal de roche.
Cléopâtre ne s'en sépare jamais, les coups d'états n'étaient pas rares envers les pharaons et leur familles.

POUVOIRS


La Divine Protection d'Isis[Rang - Passif] :
Bénie par les dieux dès sa naissance, Isis aimait particulièrement Cléopâtre. Elle lui fit don d'un capacité hors du commun, la possibilité de toujours pouvoir agir comme bon lui semble. De ce fait, Cléopâtre ne peut être influencer psychiquement ni mentalement.

Clairvoyance d'Horus[Rang - Passif] :
C'est une capacité qui augmente grandement la vision et la perception des mouvements de son possesseur, elle aide grandement pour toucher sa cible à l'aide de projectile même sur une très longue distance. A très haut rang cette capacité permet même à son possesseur une certaine forme de prévision du futur, ou bien une autre forme de vision au delà du naturel humain comme une vue en rayon X ou autre.

Impériale Divinité[Rang - Passif] :
Cléopâtre véritable cadeau des dieux est imprégnée de leur divine présence. Les nombreux bijoux représentant les différents dieux et déesses en témoigne. Passant par l’œil Oudjat, la tiare avec son disque solaire, la manifestation divine est omniprésente dans sa prestance offrant ainsi un charisme implacable.

NOBLE PHANTASMS

Uraeus Astrape[Type - Rang - Passif] :
Ce fût le serpent de la fin de son temps, de son royaume, de sa vie... Ce serpent fût la chute de l'Egypte. Aussi Cléopâtre le commande en tant que le dernier Pharaon. Cette fois, ce ne sera pas la fin de l'Egypte mais de cuex qui croiserons son Némésis. Ce sera le fin de leur temps et le début du nouveau règne de Cléopâtre.
Cléopâtre commande au serpent géant qui scella son destin quand sa route se transformait en impasse. Bien décidée à ce que cette impasse se transforme en tombeau pour ses ennemis.

WIP[Type - Rang - Actif/Passif] :
Hoc inmaturo interitu ipse quoque sui pertaesus excessit e vita aetatis nono anno atque vicensimo cum quadriennio imperasset. natus apud Tuscos in Massa Veternensi, patre Constantio Constantini fratre imperatoris, matreque Galla sorore Rufini et Cerealis, quos trabeae consulares nobilitarunt et praefecturae.

Anti-Armée:
 



PHYSIQUE


Cette magnifique femme à l’allure élancée est l'idéal féminin de l'Egypte. Une taille fine avec un sublime visage surplombant le monde du haut de son mètre soixante dix. Véritable figure de la beauté Égyptienne, Cléopâtre met tous les hommes d'accord. Sa beauté Orientale est portée par des cheveux ébène et des yeux marrons clair.  Son nez proéminent donne du caractère à son doux visage et souligne son autorité naturelle.

Tout au long de sa vie, Cléopâtre ne dérogeait à aucune ligne de conduite Égyptienne. La beauté étant réservée aux personnes les plus importantes de la dynastie, elle se devait de montrer sa résonance. Ainsi, elle s'illustre notamment dans ses tenues toutes les plus belles les une que les autres mais sa préférée reste sa robe en lin blanche et ses dorures. Cette robe épouse parfaitement ses courbes et ne laisse aucun homme indifférent. Traduisant une grâce quasi divine, sa robe ne l'entrave jamais dans ses mouvements. Elle ne porte jamais de chaussure d'habitude mais n'est pas contre d'être chaussé par de somptueux souliers.

Elle met également un point d'honneur à prendre soin de son image et plus précisément de sa peau. Ses soins de corps et de visage sont de vrais rituels et font partit intégrante de sa personne.

Ses parures de bijoux sont de véritables hommages aux dieux et déesses Égyptiens. Elle ne sort jamais sans trois ou quatre bracelets tous en or massif.
Sa tiare est cependant toujours la même, un tour de tête de lin tressé anoblit par des fils d'or finissant en tête de serpent entourant le croissant solaire, symbole d'Isis et Osiris. Son collier est un œil de Oudjat, symbole de complétude et de l’œil du faucon d'Horus.

CARACTÈRE


Pas facile d'être une reine respectée quand le monde entier vous surnomme de catin et de croqueuse d'homme. Cependant, Cléopâtre sût se faire respecter. Outre sa beauté, elle a beaucoup d'autres atouts. Ce qui fait sa puissance et ce qui fit peur à Octave.

Lorsqu'elle a quelque chose à dire, Cléopâtre ni va pas par quatre chemin. Elle est franche et ne se laisse pas marcher sur les pieds aisément. Elle affirmait même être LA loi dans son pays, nul voix ne comptait plus que la sienne car elle ne jugeait pas par la classe sociale ni ne discriminait plus les hommes que les femmes. Son principal critère était la beauté. Elle pense que l'apparence extérieur d'une personne représente ce son âme. Elle affirme qu'un esclave vaut autant qu'un aristocrate du moment qu'il est beau. Elle rajoute même que si la personne était laide, elle ne valait pas mieux que le pire des esclaves.

Pour établir un fait et trancher une question, Cléopâtre se laisse pas influencer. Elle écoute beaucoup mais son jugement final sera unanime. Seul sa volonté doit être exprimée pour atteindre les objectifs donnés.

Enjouée et raffinée sont les deux mots qui caractérise aisément la reine d'Egypte. Elle aie particulièrement les spectacles et l'humour. Son humour était d'ailleurs très apprécié partout où elle allait.

Elle croit beaucoup en l'avenir du monde et de son peuple, d'ailleurs, elle est férue de science et s'intéressait beaucoup aux avancés pouvant moderniser le quotidien des Égyptiens. Ses voyages à Rome lui permit de lire énormément et de découvrir des techniques dans le but d’accroître non seulement ses connaissances mais aussi les richesses du peuple Égyptien.


HISTOIRE


Ma vie ne commença guère bien. Déjà enfant, les critiques à mon égard commencèrent. L’Égyptienne, l'on m'appelait. Ma mère étant inconnue, il est plus facile d'imaginer que la femme qui me mis au monde était issue d'une classe sacerdotale de Memphis. Cependant ce statut n'allait pas freiner mon accession au trône.

Un seul facteur freinait ma succession au titre de Pharaon, mon frère. A la mort de notre père, son testament nommait mon frère et moi à la tête de l'Egypte. Cependant, mon fraternel me chassa de mon pays afin de gouverner seul.En effet, il voyait d'un très mauvais œil mon ambition. J'obtins ce que je voulais, mon nom surplombait désormais celui de mon égal. Une ère de prospérité commença à s'installer. Mon expertise économique devint plus pointue et la confiance de mon peuple ne faisait que croître. Cela déplaisait énormément à mon frère ainsi qu'à certaines personnes car une femme seule ne pouvait gouverner, elle devait être mariée. Ils manigancèrent alors une rébellion qui me força à fuir mon peuple et mon titre de Pharaon. Je me réfugia en Syrie auprès d'un des alliés d'Egypte du temps de mon père.

Pendant mon exile, mon frère accueilli Pompée, défait par César. Il jugea bon de l’exécuter, pensant attirer les bonnes grâces de Rome. Il en fut tout autre. L'empereur ne vit pas d'un bon œil la fin de sa bataille. Il fit route vers mon Alexandrie et convint mon fraternel à une réunion. J'étais moi aussi invité mais secrètement. Je me fis caché dans un tapis enroulé et déposé dans la salle principale de mon magnifique palais. Mon frère et César parlèrent de l'avenir de l'Egypte ainsi que du miens. César voulait annexer mon royaume et me voir à sa tête. Le puissant conquérant avait la faiblesse du cœur et cette faiblesse portait mon nom. Je n'ignorais pas cette faille dans ce colosse. Lorsque je sortit de ma cache, Ptomolée manifesta son mécontentement lorsque César invoqua la volonté de notre père. Après une violente dispute César emprisonna Ptolomée. Ma demi sœur, Arsinoé, fit libéré par un coup d'état mon frère. Ils déclarèrent la guerre à César. La guerre du Phare d'Alexandrie faisait rage, mon fraternel riait de la garnison de l'empereur romain, il le sous estimait. Ce qui causa sa perte. Il perdit la guerre et prit la fuite mais ne dépassa jamais les murs d'Alexandrie. J'avais encore des alliés au sein de mon empire. Ils le capturèrent et je l’exécuta de ma propre main. J'ai déclaré une noyade mais sentir le sang de ce traître couler sur mes mains m'avait satisfaite. Sa stupide sœur fut ma prisonnière de guerre et finit en tant qu'esclave à mes ordres.

Libre, je me tourna vers César. Je voyais en lui le moyen de faire de l'Egypte bien plus qu'une colonie. Comme convenu il me nomma Reine d'Egypte et pour éviter que certains critiquent le fait que je gouverne, je me maria à un autre de mes frères. Je n'avais plus qu'à me servir de cet empereur romain pour accroître ma puissance. Il retourna à Rome en vainqueur. Commença alors ma manigance afin de profiter de cette situation. Je lui garantissais des vivres suffisantes pour la prospérité de Rome afin de garantir la paix entre mon empire et le sien. César ne pouvant avoir d'enfant avec sa femme romaine, je profitait de cette faiblesse. Je lui fis un fils, Césarion. Il nous emmena à Rome. Cette ville était remplie d'oies caquetante sur moi et ma famille. La Reine putain, voilà comme ils m'appelaient et mon fils était surnommé par un mot bâtard. cela n'empêchait que durant mon dernier séjour, le tout Rome venait à mes recépions, cela me permettait d'apprendre de ces vils personnages. J'ai rencontré bien des célébrités romaine comme Cicéron, ces mêmes personnes qui faisaient courir la rumeur que César voulait renverser la république romaine. C'est alors que planait la mort au dessus de César. Ces vipères ont choisi les ides de mars et le sénat pour lieu de son exécution. Il s'y rendit malgré mes mises en garde. Il mourra. Assassiné par des lâches, poignardé perfidement. Ses amis lui firent honneur. L'un d'eux prononça un discours qui m'alla droit au cœur, c'était Marc Antoine. Je retournai cependant dans mon pays avec la plus grande discrétion et laissa Rome se déchirer sa mémoire. Je n'avais plus qu'à attendre que le prochain dirigeant de l'empire romain se proclame.

Les assassins de César et quelques autres personnes, dont Marc, se déchirent afin d'obtenir Rome. Je dirigeai mon pays pendant que mes ennemis s’entre-déchiraient. L'amour de mon peuple ne faisait que grandir et mon alliance crée avec Rome avait permit à mon royaume de prospérer, ma puissance intimidait désormais certains de mes ennemis. Finalement, c'est Octavien Brutus, Cassius et Marc Antoine qui se divisèrent l'empire et allaient gouverner.

______________________________

Pendant ce temps, Ptolomée est occupé à chercher l’appui de Rome. Pompée alors vaincu par César, se réfugie à Alexandrie. Le Pharaon pense alors qu’assassiner Pompée aidera à améliorer les relations en Rome et Alexandrie. Mais César n’est pas satisfait de ce lâche forfait et ressent alors du mépris pour le frère de Cléopâtre. Il affirme que Ptolomée a planté un couteau dans le dos de Rome en assassinant de la sorte Pompée. Mais tout ceci n’est que stratagème. César saisit l’occasion pour rester à Alexandrie et pense pouvoir annexer l’Egypte.

César resta évasif sur les raisons de son séjour prolongé à Alexandrie. Evoquant des raisons politiques tel que le remboursement des dettes de Ptolomée XII ou encore l’annexion de l’Egypte à l’empire romain… Cependant, la piste de l’amour envers Cléopâtre est secrètement prononcée. Il organisa une rencontre au palais royal d’Alexandrie, une rencontre entre César, Ptolomée XIII et Cléopâtre. Le Pharaon déclina l’offre plusieurs fois jusqu’à accepter. La venue de Cléopâtre étant secrète, César lui demanda de se cacher dans un tapis enroulé. Les trois protagonistes rassemblés au même endroit au même moment, Jules César invoqua le testament de leur père stipulant le fait que Ptolomée et Cléopâtre devaient gouverner ensemble sur l’Egypte. Ptolomée ria de sa proposition et sa « petite » armée de 7000 hommes environs. Quoiqu’il en soit, il finit prisonnier de César et noyé quelques jours plus tard…


La reine et César…

Sachant qu’une reine ne peut gouverner sans être marié, César demanda à Cléopâtre d’épouser son frère Ptolomée XIV. Mais Cléopâtre garde exclusivement le pouvoir, son frère n’est ici que pour la figuration. La liaison avec César n’était un secret pour personne mais les séjours à Rome sont plus mystérieux. Le premier séjour était dans la villa à Trastevere. Elle retourna brièvement en Egypte pour aller retrouver son amant plus tard aux anciens jardins appartenant à une amie de Jules César. Ils resteront très discrets, le seul geste envers sa bien-aimée fut de déplacer une statue dans le sanctuaire de Vénus Genetrix. Malgré une certaine discrétion, les rumeurs et critiques fusent quant à leur relation. On surnomme Cléopâtre d’esclave et de « reine putain ».

On peut imaginer que la présence et les activités de Cléopâtre envers César dérangent le tout Rome. D’autant qu’un fils est né de la relation illégitime des deux amants, Césarion. Lors de son dernier voyage à Rome, l’assassinat de César est devenu l’évènement marquant de celui-ci. César et Rome n’étant plus une restriction quant à l’expansion de la puissance lagide, Cléopâtre dévorée par le chagrin tente quand même de faire bonne figure et d’exploiter la fragilité de Rome à ce moment précis. Elle partit en Grèce peu après la mort de son bien-aimé puis retourna à Alexandrie.


L’après César…

Rome est en plein stase, les assassins et héritiers de César se déchirent les lauriers. Ils se livrent une bataille sans merci pour savoir qui sera le nouvel empereur de l’empire romain. Cléopâtre est alors prise entre tous les feux. La situation diplomatique est catastrophique, si elle ne fait pas preuve de discernement, tout ce qu’elle a pu construire pendant ces années risque de s’effondrer.

Elle décide alors de se montrer magnanime et de penser d’abord à son peuple, s’allier avec probablement des traitres, les meurtriers de son grand amour. Elle autorise Sérapion, nouveau gouverneur de Cléopâtre à Chypre, de venir en aide à Cassius dans son bras de fer. Pendant ce temps, les quatre légions que César a laissées à Cléopâtre pour défendre ses intérêts et protéger son fils se dirigent vers la Syrie, nouvelle demeure de Cassius. Elle désavoue finalement Sérapion et son action. En effet, Cassius envisage de prendre Alexandrie. Marc Antoine et Octave finissent par dissuader Cassius de l’invasion de la cité Orientale. Les sauveurs d'Alexandrie finissent par vaincre l’alliance de Brutus et Cassius à la bataille de Philippines.


L'ère Marc Antoine...

Si les conditions de rencontre entre les deux amants restent inconnues, Marc Antoine avait repéré Cléopâtre vers ses 15 ans. Lors de la mission consistant à rétablir Ptolomée XII au pouvoir, ils s'étaient croisé et la future reine ne l'avait pas laissé indifférent. Lors de la séparation de l'empire romain entre Marc Antoine et Octave, le deuxième amour de Cléopâtre hérita de l'Orient et donc du royaume de Théa. Il reprend alors tous les projets de César, notamment la guerre contre les Parthes qui menacent la dynastie.

Elle invita sur son navire personnel, son amant à un banquet somptueux et monstrueusement copieux. Tous les plus délicieux plats d'Orient étaient présent. Chaque détail était réglé au millimètre près, la décoration faites avec la plus belle joaillerie et vaissellerie. Rien était laissé au hasard. En effet, Cléopâtre s'était renseigné sur les goûts de son prétendant, il aimait la vanité et a un expansion pour le faste. Elle avait même fait déguiser l'équipage en nymphes, néréides et amours.

Antoine et Cléopâtre commencèrent à entamer un renouveau de la dynastie. L'expérience de la Reine lui permet d'être juste et objective quand à ses décisions. Mais Marc Antoine est contraint de rentrer au plus vite à Rome, les partisans d'Octave sont rentrés en conflits avec les siens, la situation entre les deux acolytes est tendue. Pour régler cette situation, il décida d'épouser la sœur d'Octave, Octavie. Cléopâtre accouche de jumeaux, Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné, tous deux enfants d'Antoine.

Au retour des 3 ans d'absence d'Antoine, Cléopâtre décide d'établir une nouvelle politique. Ils marchandent l'annexion de Chypre à la Dynastie via un territoire repris aux Parthes. Elle décide de reprendre certains royaumes comme Chalcis, le Liban et la côte sicilienne afin de reconstituer une partie de la thalassocratie des premiers pharaons.

Ce n'est que lorsque les deux amants décident d'entamer une campagne de guerre contre les Parthes qu'Octave commence à voir cette alliance comme l'une des plus grandes menaces contre l'empire romain. Cette campagne est un désastre mais le couple se marie en secret afin de préserver leur intégrité. Octave décide d'envoyer sa sœur enquêter sur son "maris" avec quelques troupes. Même si Octavie ne semble pas troublé par le fait que Cléopâtre et Antoine soient proche et retourne à Athènes sous les conseils de Marc, Octave maintient des troupes auprès des amants.

Pour oublier son échec auprès des Parthes, Antoine mène un bataillon afin de conquérir l'Arménie et la Médie. Fort de son succès, il célèbre son triomphe à Alexandrie, ce qui est vu d'un très mauvais œil par Rome. Cléopâtre se méfie cependant de ces caprices plus hasardeux les uns que les autres mais ture tout de même beaucoup de ces conquêtes comme la Judée par exemple.

Le début de la fin...

Dans ses cadeaux envers sa bien-aimée, Antoine donna la justification nécessaire pour alarmer le Sénat Romain et justifier une entrée en guerre de l'empire romain contre l'Egypte. Mais cette guerre visait uniquement à détruire une seule personne, Cléopâtre. Antoine décida de remonté en Grèce afin de mener une guerre navale des plus impressionnante. Quand il fit face à la flotte d'Octave, il tenta une manœuvre visant à affaiblir les forces ennemis mais ce qu'il vit le touchait énormément. Non seulement sa manœuvre était un échec mais il vit des navires Égyptiens. Il se mit à douter lors de sa fuite de la sincérité de sa Cléopâtre.

Le sentiment d'abandon qui submergea Antoine lorsqu'il fut rentré à Alexandrie, il décida de se rendre. D'abord son armée de terre puis toute sa flotte se rendit à Octave lorsqu'il arriva pour prendre la cité.

Il se donna la mort par le glaive devant Cléopâtre pensant avoir été abandonné. L'envahisseur n'avait plus qu'un désir, soumettre le peuple Égyptien et surtout sa reine...

La fin des pharaons...

Cléopâtre voyait tout ce qu'elle avait construit toute ces années s'envoler au vent. Son pays avait retrouvé un équilibre économique et l'Egypte n'était plus méprisée par les autres nations et peuples. Elle avait trouvé un mari aimant et son peuple l'adorait !
La Divine, tel était le surnom que donnait son peuple à la magnifique Cléopâtre.
Ne supportant pas devoir être humiliée devant son peuple meurtri par les coups d'Octave et ne supportant pas de vivre sans les amours de sa vie, elle décida de se donner la mort.
Emprisonnée par Octave, elle lui demanda un panier de figues avant d'être exposé comme un trophée. Dans ce panier, l'une des servante de Cléopâtre devait déposer un Aspic, un serpent avec un poison mortel. Lorsqu'elle plongea la main dans le panier, l'animal la mordu, libérant les toxines qui mis fin aux jours de la Reine des Reines, Cléopâtre VII, la divine.

A PROPOS DE VOUS



Âge :
24 ans (le 30 novembre de cette année)
Expérience RP :
J'ai déjà tenté d'écrire une suite de chapitres concernant Wakfu et un Eliotrope.
Les animes/jeux Fate que vous connaissez :
Fate/Saty Night - Fate/Stay Night Unlimited Bladework - Fate/Zero.
Comment avez-vous connu le forum ?
Grâce à ce bon vieux Wingu, il me l'a fait découvrir il y a 2 ans. Je n'avais pas donén suite à une présentation mais je suis bien décidé à aller au bout de celle-ci.
Quelque chose à ajouter ? :
Je me nomme Quentin (Oui, un homme pour Cléopâtre mais elle est tellement belle ! *bave*) et je suis Aide Soignant de Nuit en Pneumologie au CHU de Rouen en Haute Normandie. Voilà, c'est juste histoire de se dévoiler la cheville, rien de plus... C'est pas indecent ! Enfin je crois...
osef
avatar
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations