Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum recherche en priorité des Servants Assassins et Rider et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Jabami Yumeko, heritière seconde du whisky . [Finie]

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 26 Sep - 1:20

Jabami Yumeko

Age : 16 ans
Nationalités : Française & Anglaise
Organisation : L'Association des Mages
Fonction : Average One



Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Master
Classe :Humain Magus
Alignement :Chaotique Neutre

Statistiques :
STR : C
END : D
AGI : C
MAG : B
LCK : A



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Average One [Rang] :
: débloqué si 5 éléments maîtrisés. Incantation des sorts -1 (cf Expérience et évolutions). ne peut être détenu avec Alchimiste, Crafteur ou Puppet Master.

EQUIPEMENT

[Mystic Code : Rang C] : Un anneau familial contre le pouce gauche
Cet anneau lui permet d'avoir une réserve de mana supplémentaire. Cet anneau a longtemps servi d'un moyen de canaliser son mana et le stocker au cours des années

Magic Crest Une fleur de Lys
Concernant l'héritage de ce que la famille Bourbon peut faire de mieux. Celui-ci est représenté par deux choses dont la jeune femme n'a pour l'instant que peu de conscience le premier est un tatouage fait de filigranes de dentelle qui est dessinée le long de son dos et venant enserrer sa gorge tel des mains de femmes prêtes à l'étrangler si elle le montre. Un moyen savoureux qui a été mis en place par le frère du Roi-Soleil pour justifier que si la parole est d'or, le silence est de plomb. Ses yeux changent aussi de couleur et prennent une teinte rouge qui n'est pas sans rappeler la teinte qu'elle lorsqu'elle une certaine excitation qu'elle soit physique, mentale ou alors spirituelle. Ce tatouage est l'apanage de la famille depuis de longues années car la famille dont elle fait partie prend ses racines au XIIIe siècle en France. La famille a eu son apogée et ses lettres de noblesse à l'époque de Versailles et au début de la révolution française. Le reste de cet réussite n'est qu'une suite de coups astucieusement joués pour tirer leur épingle du jeu et s'enrichir par des alliances politiques religieuses et spirituelles.


Objet : Une chemise noire
Une chemise noire tressée avec ses cheveux et les cheveux de sa sœur et renforcée avec le temps. Le but de la chemise est de rendre la vie facile à la jeune femme en la laissant respirer et en la rafraîchissant, lui apportant une légère protection digne de certains mangas  
SORTS


Une lueur dans le ciel [Sort offensif : Foudre // Rang A]
Le ciel est la représentation du Divin n’est-ce pas ? Il suffit que son disciple désigne le mal du bout de son doigt pour attirer la foudre sur l’individu. Soit venant du Ciel quand elle est dehors, soit de son index gauche quand elle est à l’intérieur


Un regard de braise [Sort offensif : Chaleur // Rang B]
Après un temps d'incantation et en plongeant son regard sur des objets, notre protagoniste projette un trait de chaleur difficilement visible. Le déclenchement du sort reste un claquement de doigt que la jeune femme essaye de faire le plus discret possible. Il est cependant possible de le maintenir en payant le coût du sort. J'imaginais un trait de chaleur, difficile à esquiver et qui faisait des dégâts assez handicapants comme des cloques et autres.


Une onde glaciale [Sort Offensif : Glace //Rang B]
En chantant quelques bonnes paroles de sa voix cristalline. La digne héritière fait pleuvoir autour d’elle, provoquant des dégâts moindres que si la pluie ne touchait qu’une seule cible. Il s'agit d'une pluie de glace faisant moins de dégâts si elle touche plusieurs cibles.


Une mélancolie réconfortante [Sort de Soin : Ether // Rang A]
Des fois quand tout est au plus bas, l’introspection peut faire des miracles. Permet de soigner une personne au toucher ou alors elle-même


Un regret tenace [Sort de Malédiction : Démoniaque // Rang C]
Les actes manqués sont des moments échoués de la vie qu’il est difficile à confronter au moment où ses derniers surgissent à nouveau. Malus en  Force


Un remord efficace [Sort de Soin : Démoniaque // Rang C]
Eprouver du remord après un acte odieux est le début de la voie du pardon. Affronter alors ses erreurs du passé est un moyen de croiser le regard du Divin et d’être purifier de ses maux


Une lune bienveillante [Sort de Bénédiction : Démoniaque // Rang B]
L’astre lunaire est la vertu des femmes. Ces dernières sont les héritières de l’Empire d’Argent. Quand cette dernière vous regarde, votre corps se sent plus léger et la culpabilité reste derrière vous Bénédiction Agilité


Un manteau de sentiment [Sort défensif : Ether // Rang B]
Les expériences et les sentiments sont la preuve de notre vie. Notre expérience bien que douloureuse est une source intarissable de réconfort et de protection le moment venu. Chaque émotion dans notre vie est une carapace infranchissable


Un regard perçant [Sort Malédiction : Démoniaque //Rang D]
Après une phase d'incantation, La jeune femme regarde sa cible et claque aussi des doigts. il est connu dans les couloirs de Londres que porter son regard sur ma personne n’est pas une bonne idée… Vraiment pas … Malédiction de Agilité


Un pagne estival [Sort Défensif : Chaleur //Rang B]
Des vêtements de feu légers d’une autre époque protège la jeune femme et tout ce qui se trouve dans une petite zone autour d’elle. Peut être maintenu



PHYSIQUE



J'ai la peau pâle et douce comme l'ivoire, une longue chevelure noire avec des yeux noisette. Cette longue chevelure noire est coupée selon une technique qui date d'une époque reculée en Asie et plus particulièrement au Japon. Une frange droite s'arrêtant à quelques centimètres des yeux couplée avec une deuxième frange se finissant au milieu du coup près de la veine jugulaire. Le reste des cheveux dans son dos descend pour souligner et mettre en valeur la courbure de ses hanches. La couleur de ses yeux peut virer au rouge quand l'excitation devient de mise. Ma tenue préférée est composée de la manière suivante : un blazer rouge de très haute facture avec une garniture noire qui sert de doublure aux extrémités notamment aux poignets ainsi que contre le cou. Une chemise blanche à boutons complète le haut, chemise blanche suffisamment sombre pour ne laisser apparaître que des sous-vêtements roses ou rouges dans la seule circonstance d'une pluie que je n’aurais pu éviter. Ajoutez à cela une jupe plissée sombre et des bas de couleur noire ou alors gris. Des mocassins colorés aux semelles noires achèvent un tableau presque parfait. Il suffit de rajouter un rouge à lèvres rouges et des ongles peints de la même couleur ainsi qu'un anneau autour de mon pouce gauche et vous avez la tenue que je porte d'habitude.


Pour les dimensions physiques, je mesure environ 1,70 m pour une soixantaine de kilos. Bien entendu cela n'est qu'un poids approximatif car il est fortement impoli de demander le poids d'une si charmante femme comme moi. Mon corps à des proportions raisonnables bien que Aphrodite fut généreuse au niveau de ma poitrine. Ces deux protubérances attirent le regard bien plus que je ne le souhaiterais et ont provoqué en moi une certaine faiblesse lorsqu'il s'agit de courir ou alors de monter les escaliers. Je me trouve fortement essoufflée dans des cas de la vie courante


CARACTÈRE


Je suis un personnage très optimiste et charismatique qui attire toujours l'affection ou l'intérêt de ceux qui l'entourent. Non seulement je suis capable de faire amitié avec ceux qui m'ont précédemment détestée, mais je suis capable d'attirer l'attention. Je fais tout cela depuis mon premier jour d'école et parvient à le faire presque tous les jours. Chaque fois que je remarque une tricherie dans les jeux, mes sens et mes yeux la transforme en sa version sanguinaire, ce qui se matérialise par mes yeux devenant de la couleur rouge et effraie tant les personnes autour de moi.


Bien que je sois généralement très amicale, je s'abstient d'agir de cette façon quand j’utilise ma perception pour exposer la tricherie des gens quand je joue contre moi. Je suis facilement capable de déchiffrer les stratégies et les astuces qu'ils utilisent pour fausser le jeu en leur faveur. Tout en faisant cela, je peux condamner sans relâche l'autre joueur et ses manières, préférant l'honnêteté sur la politesse dans ce genre de situation


Malgré les inconvénients auxquels je fais face, dans la trahison et dans les moments difficiles, je reste de marbre. Cela s'explique en grande partie par le fait que je ne semble pas éprouver de la peur ni de l'anxiété à l’idée de prendre des risques. En fait, cela me donne du frisson. Pour cette raison, j’ai tendance à prendre des paris à haut risque dans les jeux, même si je n'ai plus que la chance pour moi. Le résultat ne change pas forcément ma façon de penser, au contraire je souhaite souvent utiliser cette méthode pour jouer encore plus. Je semble être assez consciente de mes excentricités et que ma façon de jouer ne suit pas la conduite normale. En tant que tel, je me réjouis lorsque les gens l'accompagnent ou l'encouragent, surtout ceux qui sont proches de moi, ce qui me permets de valoriser leur amitié à ma manière.


HISTOIRE




Il est toujours difficile de se prêter à l’exercice de l’effeuillage dans un cadre qui est différent de la plus stricte intimité. Néanmoins, il me fut simple d’appliquer l’exercice à celle que je fus. Des changements subtils de mon état et le destin m’ont précédée pour achever ma présentation devant vous ce soir. Comme un cigare, les meilleures parties de l’existence sont le plus souvent divisées en trois parties d’égale importance mais à la qualité différente. L’amertume des derniers moments jurent avec le paradis de notre vie. La qualité d'une histoire tient alors particulièrement à la trame que l'on souhaite lui donner. Le chef-d'œuvre ne peut naitre alors qu’à l’instant où les péripéties d'un récit s'emboîtent à la perfection sans l'usage d'artifices dénaturants ou alors déroutants. Sur ces sages paroles, je vous propose d’entamer le récit.
L’enfance


Qui devais-je être depuis ma naissance ? Une question qui a été longtemps laissée sans réponse. Dans la théorie de la vie, mon prénom est Jeanne de Bourbon. Je suis la seconde héritière des restes encore fumants de l'empire français détruit par une famille corse peu de temps après les barricades de 1848. Et encore cela est inexact mais je m’étendrais plus sur les origines de la dernière dynastie de France quand l’Association me convoquera. Cependant, je vous prie de garder l’idée que notre lignage a été exilée dans les conquêtes normandes devenues aujourd’hui l’Angleterre. Je peux confirmer que ma présence sur cette terre est l’issue d'un croisement astucieux qui fut ma foi d'une origine bien plus lointaine que les livres d'histoire puissent maintenant raconter. Par un précieux hasard du destin, je puis affirmer de par mon ascendance généalogique que je suis l'héritière seconde du diable lui-même. Je ne parle pas du malin qui reste une superstition réservée aux simples d'esprit qui ont la volonté de croire que les plus grands problèmes qu'il puisse avoir dans la vie est lié à la volonté d'être supérieurs dont ils ne savent rien. Je prie de vous pris de m'excuser sur les mots que j'emploie mais je dois de rester le plus clair possible afin de convaincre l'auditoire et l'audience de la véracité des mots que j’emploie.


Reprenons maintenant notre histoire a la partie qui, comme l'ensemble de la populace doit être d'une extrême ironie et d'une douceur fruitée. Je suis, de par ma naissance la seconde fille de la famille héritière du royaume de France. Née le premier jour des Ides de Mars, je suis une femme qui vit le jour deux années après ma sœur. Même si mon nom inscrit sur les papiers d'identité n'est pas celui que vous connaissez de convenance. Il en est tout de même un jeu de mots osés mais que les plus grands esprits du siècle des lumières se seraient empressés de deviner.


Comme les guerres pour le réceptacle du sang du Christ se font dans la sacro-sainte ville qui fut autre temps l'une des capitales les plus en vogue de ce continent aujourd'hui morcelé par les blessures des empires totalitaires. L'empire du soleil levant fut mon seul souci et la destination qui devait être la mienne pour avoir la chance et l'audace de ramener dans le plus vieux des continents ce vœu à souhait qui saura ravir la famille qui a longtemps bu mes paroles et couver celle qui sera leur héraut.


Mon enveloppe corporelle a rejoint la terre des humains le jour où une princesse anglaise est morte sous un pont  pour me donner la vie et certains adeptes des anciennes colonies indiennes diront que mon esprit a accueilli le sien, l’âme de la prude princesse se glissant dans le corps d’une nouvelle pour la diriger avec autant de bonté et d’astuce qu’elle en fut elle-même capable en son temps.. L'échange était équivalent et la mort d'une princesse en a réveillé une autre d'un sommeil éternel. Je fus la seconde personne d'une famille qui depuis ma naissance a appris à dépendre fortement de ma présence pour survivre dans un monde où seuls les forts et les nobles étaient prêts. Mes deux géniteurs ont décidé par un heureux hasard de mourir bien plutôt nous laissant ma sœur et moi-même maitresses de la destinée de la France et ainsi de la future renaissance de cette monarchie trop longtemps disparue. Désastreuse par moments, la fatalité de mes géniteurs fut un soulagement pour nous deux. La jeunesse était la principale qualité de nos êtres mais nous sentions déjà que nos âmes ne puissent guère tenir enfermer dans une cage prévue aussi pour nous retenir. J’étais l’ombre de l’héritière, la second en tout chose sauf en physique où je pouvais représenter une pièce de choix sur l’échiquier de mon ainée dans son aspiration à conquérir notre terre de droit et de laisser derrière elle un sillon sanglant à l’instar d’une chanson devenue un hymne bien peu convaincant. J’étais entrainée à devenir la Jeanne de son projet, une vierge devant soulever le Dauphiné pour affirmer les prétentions régalienne au-dessus de son cœur.


Ma sœur décennale, après un accident dans un escalier, fut handicapée à vie me laissant la charge seule d'assumer son rôle et son parcours, tout du moins en apparence. Je la laissais gérer la verbeuse de ce qui était notre lignée.  Fort heureusement ainsi qu’il le fut mentionné quelque temps avant, la géographie et le destin m'eurent placé dans la sacro-sainte ville de Londres, fief il fut un temps de Guillaume le Conquérant. Ma route a croisé celle de mon oncle, humain de nature et Magus de profession, à moins que cela ne fusse l’inverse. Peu me chaut de ses implications, puisses les résultats être présents. C'est ce dernier qui s'est engagé à prendre en charge Marie, ma Marie,  la grande sœur princesse et régente de  nature du royaume Français.



Japon



Accueillie à Tokyo au sein des catholiques cachés d’un pays qui nous avait acceptés en son sein par l’arquebuse et la victoire aujourd’hui controversée d’un autre démon aux arquebuses. Il fut surprenant d’apprendre que j’avais échappé à la primeur du rôle d’ouvreuse. Celui-ci était dans les mains d’une femme originaire de Fuyuki, une belle ville qui fut modifiée par une vague puissante de destruction. Personne ne pouvait savoir que les dégâts furent colossaux. Pendant mon apprentissage de la langue des kanji accéléré et une maitrise de mes sens. Un changement opportun est né en moi, pas des moindres. Lorsque mon corps devenait excité par une stimulation de mon esprit mes yeux viraient au rouge. Selon mon oncle, une manifestation de ce qui fut le Crest que ma sœur n’avait point reçu. Elle était héritière d’un royaume terrestre et je fus le masque de fer de ma partenaire de crime dans le monde terrestre comme elle fut le mien dans le monde magique. Mon proche parent m’a accueilli en ses terres et j’ai sombré dans le jeu, passant d’héritière à ‘joueuse compulsive’ et ainsi de Jeanne de Bourbon à Jabami Yumeko, l’enfant rêvée mangeuse de serpent.


Entretien de l’Association et membre moyen



«Qui êtes-vous »



La salle est sombre ainsi que le regard. Un duc me fait face, mon esprit lui fait face dans une salle trop à l’étroit vis-à-vis de nos talents respectifs. Ma surprise d’avoir un accueil ducal passé et je puis me centré sur le véritable sujet. Sourire à toi, homme à la chevelure sombre, El Meloi… Ce mot me dit une chose… fut -il blond dans mes lectures et dans des souvenirs qui me furent dictées par le monde médiéval. Des informations fallacieuses, assez rares pour être toute fois relevée.


« Jabami Yumeko…Ma famille est la plus ancienne famille dirigeante d’Europe, mon sang prend racine au treizième siècle. Une sœur du whisky…Souvent dans l’Ombre, lignée souvent mise en péril mais qui a brillé sur bien des points. Quand la lignée a été tarie, nous avons acquis des moyens de survivre, le masque de Fer, l’âme damnée du Soleil, fut mon ancêtre. Je laisse Philippe, la lune de notre roi avoir les meilleurs privilèges de cette découverte. Quand la révolution est arrivée à nos portes, nous avions tissé des pactes avec l’évêque de Talleyrand, nous assurant la paix et la prospérité en devenant les Bourbons de Londres »



« Et pourquoi, maintenant ? »



« Le talent, l’héritage magique de ma famille et mon voyage au Japon…idéal pour récupérer un objet qui devrait revenir de droit à association… Je n’ai qu’une seule envie …  Que ma sœur puisse de nouveau ouvrir son âme au regard du monde. J’ai la chance de mes ancêtres dans mes veines. La folie des princes de France et le goût pour le jeu de bluff. Je suis positive et je ne peux guère mentir en affirmant ici même devant vous que la Tour a dans son intérêt un recrutement des plus permanents et percutant. Le futur Royaume de Lys ne pourra que vous être reconnaissant.  »


Une longue discussion s’en suivit, un pari pour moi, une longue tirade avec mes yeux qui devinrent tel le sang pendant des heures. Les enjeux et les défis nécessaires à mon entrée furent  des facilités d’expression que je ne devais qu’à mon éducation rapide dans les terres nippones et dans le monde anglican.


Mes talents se sont développés ici. Et je suis passé d’une simple élève à une élève moyenne, j’étais devenue le serpent dans l’école, progressant par des paris, des jeux de chairs et des destinées différées. J’étais comme le serpent de la fin du monde. Une épreuve que seuls les plus purs ne pouvaient qu’échouer. La folie est la source de tout paris. Son nectar coule dans mes veines et dans celle des personnes faisant le choix délicat.



Les années passent laissant la mue éclore.


--Interlude--

Et voilà comment en une nuit, mon corps doit comprendre et agir comme s’il l'avait toujours fait et doit se comporter comme une personne qui possède un pouvoir plus qu’extraordinaire dans la mémoire des êtres humains. Chaque jour la même routine devait se faire, et chaque jour mon corps souffrait des exercices qui lui étaient imposés. Chaque seconde, chaque minute, chaque heure tout cela n'était qu'une vaste période de souffrance diluée dans un grand verre de plaisir au sein de cette école. Je me devais de transcender l'être que j'étais, devenir le surmoi qui est la source du raisonnement d'un philosophe allemand à la moustache plutôt bien fournie et au nom comptant double dans le Scrabble.



Chaque exercice me fit prendre conscience de la différence que je pouvais avoir avec les autres élèves. Je comprenais plus vite, plus rapidement mais surtout j'étais dotée d'une compréhension alternative des faits corps s'adapter à chacune des critiques et tels des prismes incandescents de la féminité les éléments furent limités aux doigts d'une main. Je n'étais plus une Magus qui devait compter sur un spectre de l'existence pour exister mais tel Bacchus je pouvais être une personne existante et m'occuper d'un nombre incalculable de tâches en même temps me donnant l'air de ressembler à un dalmatien


Chacune de mes heures étaient consacrées à l'étude d'un élément différent et mon nombre d'heures de sommeil tendait vers le zéro car plus il y a d'éléments à manier et plus le temps passé dessus se doit d'être grand. Première levée, je fus aussi la dernière couchée. Je ne compte plus le temps que j'ai perdu à errer dans les méandres les couloirs des tours à pousser l'entraînement et ma formation jusqu'à l'extrême. L'étude de la magie et de ces facteurs longitudinaux ainsi que la part de réalité dans le folklore sont des sujets bien trop importants pour être négligée par la part d'intelligence et de mystère d'une femme qui elle-même a l'esprit dans les nuages et leur regard porté vers la Lune.



Des professeurs différents, des méthodes qu'il était aussi, une discipline de fer dans un corps de déesse, un esprit se devait d'être le pinacle de la réussite des autres choses. Je pris conscience rapidement que je devais aller porter sur le point de mes frêles épaules l'espérance et la conviction des deux autres images plus faibles que moi. Je me suis entouré d'amis ainsi que d'amour ce qui a renforcé ma motivation. Tous les jours pendant ces années l'entraînement été conséquent et la maîtrise de chaque élément fut important. Les paris étaient faits et je misais ma vie sur une ligne pour ne pas oublier que mon existence était un rituel recommencement et que ma chance d'être à ce jour envie ne devait pas être quelque chose d'inutile. 750 jours d'entraînement pour en arriver à une fleur de lys rouge sur la main gauche et une douleur importante un matin.


Une convocation chez mon recruteur se fit rapidement sentir et je me dressais debout dans un bureau que je connaissais déjà par cœur car ma mémoire est une chose précieuse qu'il faut savoir cultiver car la gastronomie de l'esprit ne vient pas forcément de la lecture des œuvres des poètes disparus mais d'un travail acharné sur la lecture de soi et l'appréciation de l'esprit des autres. Ce fut au cours de cette discussion semble toute profonde que je me vis de voir analyser les points forts de ma lignée et la compréhension des vastes fresques d'un destin qui provoquait l'éclatement régulier des familles depuis plus d'une centaine d'années autour d'une coupe sacrée dont l'église estime qu'il y en a plus d'une centaine dans le reste du monde. Un combat à mort entre cette image à l'origine mais il semblait que la personne qui faisait ses règles et des soins très mauvaises joueuses soit une personne ayant des troubles de la mémoire important au point de ne plus se rappeler de ses propres règles. Cette guerre me semblait louche et les personnes qui devaient y participer tout autant. Si les écrits me semblaient être bon celle-ci n'auraient point dû se dérouler maintenant mais il se trouve qu'impossible n'est pas français et que mon corps se devait de participer à mon être et à la récupération de cette coupe pour la mettre en sécurité sur les bords de la Tamise terrain beaucoup moins propice à une invasion que les bords de la Loire


--Interlude--


Une vérité dure à entendre avait pris racine dans les cœurs des étudiants. Le serpent était devenu l'image de ce qu'il pouvait représenter à l'intérieur des murs qui maintenaient l'illusion encore intacte. Nul ne pouvait véritablement se sentir libre quand l'idée d'un pari ou même d'un défi venait d'un vent délicat atterrir entre les étriers de la jeune femme que je fus. Je devenais à l’instar d’un de mes ancêtres le soleil dont ils avaient besoin pour vivre. Le charisme de ma maison me vit voir le monde au centre d’un réseau incertain de découverte. J’étais l’espoir et le héraut de la nouvelle génération. Une femme qui porterait des couleurs que les Edelfelts, Tosakas et autre Senjougaharas avaient laissés tombés. Le Graal serait mien et celui d’une génération nouvelle, permettant aux hommes de faire renaître des empires aux allures saines qui furent perdues dans le temps. Le salut de notre temps venait dans les yeux du triste serpent que j’étais. Triste et curieuse par instinct. Beaucoup plus décisive sinon…


Tantôt araignée, laissant mon réseau de victoire entre une toile de service dans l'école qui mettait entièrement profitable. L'information brute est un pouvoir dont il est bon de ne pas se séparer l'espace d'un simple instant. Les différents jeux et les luttes intrinsèques qui en résultaient n'avait que pour but de me faire progresser dans les échelons tortueux et douloureux de l'administration scolaire dans le but d'attendre un réveil adéquat et avoir une accumulation propice d'artefacts magiques qui serviraient la cause supérieure de l'église et de la magie pendant la prochaine guerre.  J’étais aimée appréciée et haïe comme on pouvait se l’imaginer d’un feu de souffre mortel. Je serais un gardien d’une connaissance ancienne à vivre dans un regard omnipotent. Vénérée, et crainte, la vérité est la seule des motivations qui m’occupe. Personne ne saurait me détourner de mon chemin sauf par des parties et par les Rubis qu’ils représentent. Mon corps achevait sa mue et mes circuits magiques furent bien développés pour mon âge. Je devenais ce que la Tour attendait de moi. Une élève moyenne qui ne serait qu’au centre de l’attention quand l’heure de briller viendra. Une consommatrice de serpents aux yeux rubis.  


La sœur fut réveillée pendant l'été par les sacrifices incessants d'un oncle avide de sang et de pouvoir. La mort de plusieurs nourrissons avait été en cause mais comme certaines entités l'avaient confirmée il y a bien des siècles, le meilleur des sacrifices est souvent celui d'une personne chère dont on s’attend que fort peu. Et tel Iphigénie au départ de la flotte grecque vers Ilion, je réunissais mes armes et mes objets. Je fis une promesse silencieuse à mes camarades et mes amours futures : Je reviendrais de mon voyage inaugural en achevant de préparer le terrain. La guerre doit être gagnée en un passage. L’état du Graal quant à lui sera débattu à huis clos devant un public des plus neutres et sombres. Ses déplacements et la proximité des combats laissent présager un ennui des plus récurrents. Ma décision sera dans un premier temps de mettre la main sur un représentant des familles qui ont mis en place la création de cet objet divin avant de décider de la marche qui sera suivi dans l’enfer terrestre.


Kyoto…terre d’accueil d’un être futur.


Jeux de cartes, lunette de soleil et costume d’étudiante furent mes seuls habits que je puis m’autoriser dans la vie civile pour aller avec le commun des mortels et un regard de sang qui n’est pas sans déranger le non habitués de l’opération qui pourraient me chercher. La maison avait déjà été achetée à Kyoto en prévision d’une guerre à Misaki ou Fuyuki. Ma surprise de savoir que la guerre se déroule à la porte de mon monde est forte mais je pense pouvoir l’apprécier avec beaucoup de passion et de force.


A PROPOS DE VOUS


Âge :17 Ans
Expérience RP : une année
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Toutes les séries de Ufotable
Comment avez-vous connu le forum ? Par Google
Quelque chose à ajouter ? : Melon
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 15:43
Alors alors, nous nous retrouvons donc pour le premier passage ^^

Tout d'abord, j'aimerais te signaler de mettre un avatar sur la "miniature" en haut de la fiche. Tu peux mettre la même image que celle ton avatar, c'est les mêmes dimensions :)

Pour les stats, en l'état actuel, ça me va. Une humaine un peu au dessus de la moyenne et surtout très chanceuse. Mais comme toujours, seuls les rouges ont le dernier mot à ce niveau là ^^

Pour l'équipement, l'anneau familal est un Magic Craft, n'est-ce pas? Dans ce cas, je te demanderais de préciser que c'en est un, et d'indiquer le rang en même temps. Mais sinon, le concept en lui-même ne me pose aucun problème.

Pour les sorts:
- Pour "Un regard de braise", quels effets entends tu par un trait de chaleur? Que se passe-t-il si ça touche ? Je suis pas certain de bien visualiser la chose ^^'
- Et pour l'onde glaciale, ce serait cool si tu pouvais juste préciser qu'il s'agisse d'une pluie de glace, histoire d'éviter tout risque de confusion à l'avenir
C'est tout pour les sorts!

Pour les descriptions physiques et mentales, c'est bien écrit et concis, on dresse rapidement un portrait efficace de cette charmante et excentrique demoiselle!

Alors pour l'histoire, tout d'abord je te donnes mes félicitations, c'est très bien écrit, et pas besoin de faire de pavés de 10 000 mots lorsqu'on a du texte de cette qualité là ^^
C'est écrit tout en figures de style, mais je dois avouer à ma grande honte avoir été par moments égarés, notamment au niveau du fil temporel! Je ne suis pas sûr de bien comprendre, il me semble que l'on parle de monarchie du XIXe siècle, puis du Japon des arquebuses, et enfin de l'époque actuelle, j'avoue ne pas avoir bien compris où se situe Jaba dans tout cela. Si tu pouvais éclairer mon esprit pas bien futé, ce serait fortement ^^'


Ce sera tout pour ce premier passage :D
Kebab-sama
avatar
Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 18/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 18:08
Dans un premier temps, merci pour la réponse éclairée à laquelle je me dois de donner des explications.

La miniature a été rajouté, le rang du Magic Crest a été rajouté et les effets aussi. Je crois qu'ils sont plus explicites ainsi.

Concernant Jeanne. C'était des figures de style. Elle est née à Londres et y a vécue ses dix premières années avant de faire deux ou trois au Japon puis dans l'Association.
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 18:52
Fort bien fort bien, ça me convient en l'état, alors première validation ;)
Kebab-sama
avatar
Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 18/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 23:04
Salutation.

Juste une petite correction rapide: l'anneau de ton équipement est un Mystic Code, et non un Magic Crest. Le premier est un item enchanté -ce qui est le cas ici-; le second est une marque magique a même le corps portant tous les enseignements magiques d'une lignée.

C'est du point de détail, mais en cas d'incompréhension entre les termes c'était à notifier.

Petite note: même sans effets , il t'es possible, étant Average One d'une famille de magus, de préciser la présence d'un Magic Crest sur ton personnage. C'est RP et c’est pour cela que je fais une parenthèse après ta première validation, mais si tu veux le faire avant le passage de l'admin, go on.

Yeah
avatar
Nombre de messages : 337
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 23:18
Bonsoir Henry,

Je vais appliquer tes modifications. Je considère que le Crest chez cette personne n'a pour l'instant qu'un rôle mineur qui pourrait avoir des incidences que si ma survie à la guerre est avérée.
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Oct - 17:30
Bonjour/bonsoir,

A mon tour de passer sur ta fiche Fight

Stats et équipement > tout est ok en l'état mais il reste le Crest familial dont t'as parlé Henry à ajouter Best

Sorts > je n'aurai que quelque chose à redire que sur deux d'entre eux.

Un regard de braise : il te faudra le changer, car il est bien trop proche du Mystic Eyes of Flame. Surtout que sa description le donne comme agissant d'un seul regard, alors qu'un sort demande une incantation.

Regard perçant : idem

Physique et caractère > assez concis, mais le personnage est bien décrit pour qu'on le cerne et le visualise bien Best

Histoire > avec du style, tu passes bien les origines de ton personnage et globalement son parcours. Cependant, nous parlons ici d'une magus, d'une Average One et d'une Master. Je te demanderai donc d'étoffer ton histoire. Il te faudra plus détailler le parcours de mage avec la révélation de la maîtrise des 5 éléments, mais aussi ce qui concerne la guerre du Graal avec l’apparition des marques de commandements et comment elle apprend ce dont il s'agit, car la Guerre du Graal reste un rituel secret et dont tous les mages n'ont pas vent.

Voilà encore un peu de travail, mais tu es en bonne voie à partir de ce bon travail de déjà fait Best
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 0:21
Je tiens à te remercier pour le temps que tu as pris afin de lire ma fiche.

Après une discussion avec Henry, nous sommes arrivés d'accord sur une description duc reste que je t'ai fourni et j'espère que celle-ci sera de convaincre. Concernant les deux sorts, je les ai modifiés en prenant en compte le faite que le déclencheur est un claquement de doigt et que le regard au final ne sert que de viser. J'ai précisé qu'il y avait une période d'incantation, pour moi elle était bien évidemment évidente mais je comprends que tu me demandes de la justifier et de le clarifier pour éviter les différents problèmes.

J'ai étoffé la partie de son apprentissage dans les rangs de l'académie à Londres et j'ai parlé de la partie ou son recruteur lui dévoilait que sa marque sur la main servait à un but beaucoup plus grand qu'une simple décoration faite à base de Malabar.

Pour le reste, j'ai décrit une certaine fascination et un certain intérêt pour le Japon qui a été amené par son oncle car pour moi, il me semble que la déperdition de la famille française dont Jeanne subit les conséquences ainsi que sa sœur une union avec un membre de la famille impériale puisse être un salut salvateur.

Je crois, que c'est bon j'attends maintenant ton passage pour savoir ce que tu en penses et si je suis validée.
avatar
Nombre de messages : 102
Master de : Jekyll
Date d'inscription : 04/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 20:11
Tout est bon désormais, je n'ai rien de plus à dire que perso validé Best

Amuse-toi bien Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4573
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com



| Fiche
| Journal
| Brynhild's Theme | Brynhild's Battle Theme |
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés