Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum fête ses 10 ans ! Bon anniversaire FSN RPG !
Le forum recherche en priorité des Masters dont les prédéfinis.

Cùchulainn [terminé]

 :: Avant de débuter :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 14 Sep - 9:26
Navré de ne revenir que maintenant, j'ai mis un certain temps pour régler des problèmes personnels et me libérer du temps, ce qui est enfin fait!


Cùchulainn

Age : indéterminé, entre 25 et 30 ans
Nationalité : Irlandais
Organisation : Chevalier de la Branche Rouge, guerrier d'Ulster
Fonction : guerrier



Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Servant
Classe : Lancer
Alignement : Bon

Statistiques :
STR : B
END : C
AGI : A
MAG : C
LCK : E



CAPACITÉ(S) DE CLASSE


Magic Resistance [C - Passif] :
Annule les sorts magiques d'un niveau égal ou inférieur en prononçant un chant de moins de deux vers. Ne peut protéger contre la Haute thaumaturgie et les rituels majeurs



Divinity [B- Passif ]:
De par son père, le dieu celte Lug, Cù Chullain est un demi dieu. En tant que tel, son aura divine lui permet d'atténuer les effets de certaines capacités et protection magique telle que la Protection de la Foi ou l'Illumination de la Figure Sainte




EQUIPEMENT




Objet : Armure
Cùchulainn porte en comparaison de nombreux autres servants de type Lancer une protection plus importante qui lui permet toutefois de conserver son habileté. Celle recouvre notamment ses épaules et bras, sa ceinture et la partie inférieure de ses jambes. Cette armure, loin d'être élégante, mise surtout sur un style simple, robuste mais efficace.

Objet : Amulette protectrice
Objet qui lui a permis d'être invoqué, il s'agit d'une amulette protectrice représentant la tête d'un loup tenant un croissant de lune dans sa gueule

Objet : Gae bolg
Cùchulainn manie une superbe lance écarlate longue de deux mètres. Il s'agit d'une arme maudite qu'il tient de Scathach. Cette arme est mortelle, et Cùchulainn, qui la maniera uniquement en dernier recours, causera lors la Táin Bó Cúailnge la perte de celle de son meilleur ami, Ferdiad, alors allié de la reine Medb. Il tuera également Connla, alors qu'il était acculé, avant de réaliser qu'il s'agissait de son fils.    

SORTS




Fehu [Feu - Rune - C]:
Rune de  la richesse et du feu primordial, qui permet de créer un feu destructeur et purificateur.
=> Permet de déclencher un feu. 


Uruz [Rune - C]:
Rune de la force et de la puissance physique, qui permet d'augmenter considérablement la puissance d'attaque.
=> bonus de dégâts


Thurisaz [Rune - C]:
Rune du Géant et de l'épine, qui permet d'augmenter la résistance aux attaques physiques
=> procure une protection contre les attaques physiques


Ansuz [Rune - C]:
Rune de la communication et de l'accroissement active ou passive des énergies magiques, qui permet par exemple de transformer une braise en feu
=> augmente la durée d'un sort de la durée de la rune


Raidho [Rune - C]:
Rune du voyage, qui permet d'acquérir une vitesse surhumaine
=> accroît les esquives et la course



Kenaz [Rune - C]:
Rune de la vision et de l'inspiration, qui permet d'améliorer considérablement la vision
=> permet de voir 4 fois plus loin que la normale


Nautiz [Rune - C]:
Rune de la restriction et du courage face à une mort certaine
=> augmente les dégâts et les esquives quand le personnage devient gravement blessé




Isaz [Glace - Rune - C]:
Rune de glace, permet de transformer l'eau en glace
=> transforme de l'eau en glace. Ce sort affecte les autres sorts seulement si ils sont inférieurs au rang de la rune




Jeran [Rune - C]:
Rune du changement, qui permet d'éviter une immobilisation
=> dissipe un sort de restriction ou immobilisation du rang de la rune ou inférieur




Algiz [Rune - C]:
Rune de garde, qui permet de canaliser les énergies des autres runes
=> augmente l'effet d'une rune




Sowilo [Lumière - Rune - C]:
Rune du Soleil, de la volonté, de la confiance et de la victoire, qui permet de résister les résistances mentales
=> procure un bonus pour résister aux assauts mentaux




Tiwaz [Rune - C]:
Rune du sacrifice et de la justice, permet de subir le premier coup à la place de la cible
=> dirige un coup ou un sort du rang égal ou inférieur de la rune




Berkana [Rune - C]:
Rune de la dissimulation et de la fertilité, qui permet de suivre et de traquer une cible
=> permet de retrouver une cible dans un rayon de MAGx20 mètres où qu'elle se trouve tant que celle ci ne se trouve pas sous un Boundary Field de rang supérieur à la rune ou sous une capacité du style Present Concealement. Cesse de fonctionner au bout d'une heure



Mannaz [Rune - C]:
Rune de la mémoire et de l'esprit, qui permet d'effacer ses souvenirs ou de manipuler un esprit
=> efface les souvenirs récents de la cible




Laguz [Eau- Rune - C]:
Rune de la croissance et de l'eau, qui permet de purifier et de guérir les blessures
=> soigne une cible comme un sort et dissipe les poisons,  maladies magiques (ou naturelles) du rang ou inférieur de la rune




Inguz [Rune - C]:
Rune de la concentration, permet d'augmenter l'acuité des sens

=> améliore temporairement les 5 sens


Dagaz [Lumière- Rune - C]:
Rune du jour, qui permet de voir dans le noir
=> donne une vision nocturne à la cible




 
POUVOIRS





Battle Continuation[A - Passif]:
Cùchulainn est un guerrier particulièrement fier et acharné. Tenace, il continuera de se battre jusqu'au bout, voir même au delà. Il est mort debout face à ses ennemis, preuve de sa ténacité

-Permet de continuer le combat après avoir reçu une blessure mortelle

Disengage [C - Actif] :
Si Cùchulainn est un guerrier féroce, il n'en reste pas moins un combattant intelligent plus que apte à mettre en place des stratégies poussées. Alliant sa maîtrise des runes, des défis, et de la guérilla, il a réussi à retenir à lui seul toute une armée dans le passé, n'hésitant pas à se désengager des combats quand il le fallait.


-Permet de quitter un champ de bataille durant un combat

Protection from Arrows  [B- Passif] :
Le Chien de Culann est un combattant dont l'habileté et l'adresse ne sont plus à prouver. Du moment qu'il voit l'assaillant, il lui est possible d'éviter toute attaque à longue distance. Mais il est également capable de dévier et gérer toute attaque de type lancé, même si il s'agit d'un noble phantasme, et ce quand bien même l'adversaire serait dissimulé, le plus important pour lui dans un tel cas de figure étant de visualiser les projectiles. Toutefois, il ne peut rien contre les attaques de zone.


-Permet d'éviter les attaques à distance

Rune Magic [ C - Passif] :
"Un guerrier ne pouvant utiliser qu'une lance ne mérite pas d'être formé". Telle était la politique de Scathach, et c'est pour cela que Cùchulainn est, en plus d'être un maître dans l'art du maniement des armes, versé dans l'art de la magie des runes. Bien que cela ne soit pas forcément à son goût, il est donc parfaitement capable de les utiliser à sa guise. 


-Permet d'utiliser les runes de Scatach (cf sort)




NOBLE PHANTASMS






Gae bolga, Barbed Spear that Pierces with Dead! [Anti-personnel - Rang B - Actif] :
Cette technique a fait la renommée de Cùchulainn, étant réputée pour être à la fois imparable et mortelle. A première vue, lorsque le guerrier irlandais projette sa lance, il semble que celle ci se tord de sorte à atteindre immanquablement le coeur de sa cible. Mais la réalité est plus complexe que cela.

En effet, au moment où Cùchulainn prononce le nom de "Gae Bolga", le coeur de son adversaire est alors percé par cette "malédiction"inversant alors les concepts de "cause et conséquence". La lance ne fait alors que réunir les conditions, aussi incroyable puissent elles être, pour frapper sa cible, y déployant des épines de métal après avoir pénétré son coeur. Cette technique ne consomme que très peu de prana et frappe une zone très restreinte pour réaliser un maximum de dégâts, souvent le maximum de vie de la victime. 

Seules des compétences pouvant influencer le destin, comme un niveau exceptionnel en Chance ou en Agilité, ou celle permettant de continuer à se battre malgré les blessures infligées peuvent permettre de ne pas succomber à ce Noble Phantasm. 


Gae bolga, Soaring Spear that Strikes with Dead[Anti-armée - Rang B+ - Actif] :
Cùchulainn a toutefois une autre manière d'utiliser la lance maudite. S'éloignant tout d'abord de sa cible, il prend alors de l'élan avant de sauter dans les airs. Puis concentrant toutes ses forces dans ses muscles, convertissant toute sa prana en énergie dans sa lance, il l'envoie alors vers sa cible. La lance, altérant l'espace, devient alors une pluie de projectiles puissants et explosifs, dont le moindre impact provoque une explosion dantesque et terrible. Cette technique couvre une large zone et provoque d'énormes dégâts, prouvant ainsi la réputation qui lui est dû: "frapper l'ennemi quelque soit le nombre de fois qu'il esquive!" . 


Pouvant anéantir tout ennemis se trouvant dans la zone grâce à ce qui ressemble réellement à un bombardement massif, cette technique consomme contrairement à son autre Noble Phantasm énormément de prana. 




PHYSIQUE





Cùchulainn est un jeune homme bien bâti d'un mètre quatre vingt cinq pour soixante dix kilos.  D'une silhouette athlétique, il parait aussi svelte que fort, et si on devait le comparer à un animal, il aurait bien le physique d'un félin. Sa chevelure est d'un bleu tel qu'il met en avant ses yeux rouge intriguant, lui conférant alors une sorte de beauté irréelle renforcé par ses traits fins. Mais davantage son physique, il démontre une certaine grâce, ses mouvements souples et habiles étant conjugués à une assurance impressionnante. La confiance qu'il a en lui même déteint nettement dans sa manière d'être et de se tenir, d'autant que son aspect est encore renforcé par sa tenue. Des plaques de métal protégeant ses épaules, bras, jambes ainsi que sa taille, le reste étant recouvert d'une tenue pratique et commode, sans doute en cuir. Cette protection pouvait paraître lourd pour un guerrier tel que lui qui manie une lance, mais cela ne le gênait aucunement dans ses mouvements.

L'allure qui se dégageait de lui était singulière, lui donnant un air à la fois noble et simple, sauvage mais chevaleresque, mais surtout, avec sa longue chevelure en queue de cheval et ses épis, ainsi que la fourrure de son épaule gauche son pendentif, il avait l'air cool! Il possédait ce petit truc qui faisait que l'on devinait au premier regard qu'il était un guerrier formidable, et surtout expressif! 




CARACTÈRE








Cùchulainn est un homme relativement simple quand on le connait bien. Apparaissant  aux premiers abords un brin sauvage et vif, il n'est pas si chien sauvage qu'il le paraît, se rapprochant davantage d'un guerrier protecteur, d'un chevalier dévoué que d'un fauve déchaîné qui n'en ferait qu'à sa tête.  C'est un fier guerrier, qui a un grand sens de l'honneur, si grand que cela peut devenir une gêne. En effet, en y rajoutant une fierté tout aussi importante, ceci pourrait poser problème, mais heureusement, il possède également une grande loyauté. Celle ci permet alors à Cùchulainn d'obéir et respecter son master, quitte à marcher, la mort dans l'âme, sur son honneur. Il est de ces guerriers qui n'aiment pas tuer des innocents, mais, respectant les règles et les ordres de son Master, le fera tout de même. Cùchulainn est ce genre d'homme, oui. 


Toutefois, quand on le connait un peu plus, il se révèle plus complexe qu'on pourrait l'imaginer. Car en effet, il est également de ceux qui se battront envers et contre tout pour la cause ou les êtres qui lui sont chers, ou tout du moins qu'il décide de défendre. Tel est son sens du devoir. Il a beau posséder une grande loyauté, quitte à renoncer à sa fierté ou son honneur, si certaines décisions et actions de son master vont trop à l'encontre de ses valeurs, il se rebiffera. En effet, le Chien de Culann, est quelqu'un de bon, et de part son sens de la justice et de l'honneur, méprise fortement la fourberie, la sournoiserie, le mensonge et la trahison. 


Cùchulainn est le genre d'individu qui vit le présent et le savoure. Peu importe les drames du passé, les garder en mémoire ne l'empêche pas de vivre l'instant présent, tout comme le futur ne le préoccupe pas tant que ça. Bon vivant et homme d'action, il aime les défis, repousser les limites, mais également prendre du bon temps. Séducteur, il apprécie les belles femmes, et plus particulièrement lorsqu'elles ont du caractère. Mais limiter les plaisirs de l'irlandais aux femmes et à la boisson ne serait qu'un cliché, car Cùchulainn apprécie particulièrement les plaisirs simples que sont la chasse ou la pêche.  



HISTOIRE








Cùchulainn a des origines pour le moins trouble. En effet, le Roi Conchobar Mac Nessa, appliqua le droit de cuissage sur sa soeur, Dechtire, lors d'un voyage dans le Sidh, le monde de l'Au-Delà. Lug, dieu du soleil et de la connaissance, apparu alors à Dechtire, lui révélant qu'elle était enceinte d'un garçon qu'elle nommerait Setanta, et qu'il s'agissait là de son fils, ainsi que celui d'Eithne. Le jeune garçon fut élevé alors par différents précepteurs en Ulster et rapidement, il démontra des capacités physiques hors normes.


Encore tout jeune enfant, Setanta qui devait se rendre avec son oncle, le Roi Conchobar, à un banquet chez le forgeron Culann, jouait avec des amis. Promettant à son oncle de le rejoindre une fois le jeu terminé, le cortège s'en alla alors sans lui. Seulement, un serviteur de Culann referma les portes peu après l'arrivée du Roi, et libéra le fameux chien de garde du forgeron, si réputé pour sa férocité qu'il était redouté des meilleurs guerriers d'Ulster. Setanta arrivant alors comme promis, le chien se jeta sur lui,prêt à le dévorer. Culann, Conchobar et les autres invités furent alors interpellés par les cris du chien, et quelle ne fut pas leur stupeur de découvrir alors le molosse du forgeron en train d'agoniser, les mâchoires brisés et le corps en vrac, traversé par la balle du petit Setanta. Conscient de la perte qu'il avait malheureusement causé au forgeron en voyant sa tristesse, Setanta se proposa de dédommager celui ci en remplaçant lui même son chien le temps qu'il dresse les chiots descendants du fameux chien. Culann, impressionné par le sens du devoir du petit garçon, le libéra de cette obligation, lui expliquant qu'il devait, plutôt que de devenir son chien, devenir le Bouclier de l'Ulster. Afin de témoigner de la force du garçon et de la valeur de sa parole, tous commençèrent à l'appeler alors le "Chien sauvage de Culaan", et c'est ainsi que Setanta reçu alors le nom de Cùchulainn.

Alors qu'il n'était alors encore qu'un apprenti guerrier, Cùchulainn prit alors, en plus de ceux qu'il avait déjà, un nouveau Geis: l'interdit de manger de la viande de chien. Il était dit également que ce jeune garçon vivra alors comme un héros. Peu de temps après, de nombreux apprentis guerriers se rassemblèrent autour du grand Druide Cathbad. Leur doléance était relativement simple, savoir lesquels d'entre eux allaient devenir des héros célèbres. Malgré son talent et son expérience, le druide était dépassé, ou plutôt décontenancé par l'insistance de ces jeunes gens. Alors il leur déclara qu'il ne le dira qu'à ceux qui prendraient les armes ce jour même! Cela calme bon nombre d'entre eux, car loin d'être suffisamment prêts pour une telle folie, mais l
e choix de Cùchulainn fut pris très rapidement, pour ne pas dire sur le champ.

 Allant chercher des armes pour réaliser ses premiers exploits, il savait d'ores et déjà ce qu'il pouvait faire pour renforcer davantage encore une réputation pourtant déjà impressionnante . A l'époque, trois jeunes guerriers étaient réputés pour être imbattables: les fils de Necht le Féroce. Le premier était invulnérable aux armes pointues, alors Cùchulainn le tua avec une balle en fer. Le second ne pouvant être tué qu'en un seul coup, le jeune Ulate le décapita alors. Quant au troisième, ce dernier pouvait voler, alors Cùchulainn l'attrapa puis le plongea dans l'eau pour le noyer. Revenant victorieux vers Cathbad, ce dernier était stupéfait par l'exploit du jeune garçon, mais également par l'audace qu'il lui avait fallu pour prendre aussi rapidement une telle décision. La divination de Cathbad fut, ce jour là, sombre. Il présagea alors au jeune garçon qu'il deviendrait célèbre du fait de ses futurs faits d'armes, mais qu'en conséquence, sa vie serait bien courte. Cela ne dérangea pas le moins du monde l'enfant, pour qui une vie courte mais héroïque  emplie d'aventures et d'exploits valait bien mieux qu'une longue existence paisible mais ennuyeuse. Son oncle, le Roi, fut alors furieux que son neveu ait déjà passé les rites guerriers, malgré les exploits qu'il avait réalisé pour les passer. Irrité par la réaction de Conchobar, Cùchulainn brisa lances et chariots dans le palais, le défiant de lui redire qu'il n'était pas assez fort pour être un guerrier! Cùchulainn intégra alors officiellement l'ordre des Chevaliers de la Branche Rouge, en conservant toutefois une certaine liberté du moment qu'il restait loyal à l'Ulster. Il arrivait ainsi fréquemment que le garçon défie d'autres pays, rentrant le soir même en oubliant ce qu'il avait fait, mais la Branche Rouge étant ce qu'elle est, de nombreux jeunes guerriers trop sûrs d'eux et imprévisibles la composant, il surveillait davantage sa propre contrée que les autres. 


Vers ses 16 ans Cùchulainn tomba amoureux de la princesse Emer, fille de Forgall Monach, Roi de Meath. Malheureusement pour lui, Forgall était contre cette union, et conseilla alors au prétendant d'aller en Ecosse suivre l'enseignement de la sorcière Scathach. Et si jamais il y arrivait, il lui confiera sa fille. Sans hésiter, Cùchulainn se rendit alors dans les Terres de l'Ombre pour y trouver Scathach. Cette dernière était une fameuse guerrière dont la réputation dépassait largement les frontières de sa contrée, au point que de nombreux guerriers venaient la voir dans l'espoir de suivre son enseignement. Cùchulain parvint à la convaincre de le former. Il rencontra durant cette période Ferdiad, un autre disciple de Scathach, avec qui il devint ami. La guerrière commença alors à l'éduquer, autant sur les armes que dans l'art magique des runes, mais également en ce qui concernait les relations charnelles, faisait de lui un homme. Malgré Ferdiad qui rivalisait avec lui pour apprendre la fameuse technique meurtrière de Scathach, le Gae Bolga, Cùchulainn se montra être le plus digne aux yeux de la guerrière. Scathach lui confia alors sa lance pourpre, manifestant le désir qu'il la tue mais regrettant que cela soit impossible.


 A cette époque, Scathach était en conflit avec une autre femme guerrière, Aifé. Malgré l'interdiction de Scathach, Cùchulainn interviendra, et arrivera même à la capturer. Il libéra celle ci après lui avoir arraché trois promesses: celle de faire la paix avec Scathach, accepter la suprématie de celle ci, et enfin de lui offrir "l'amitié de ses cuisses". Si cette dernière devait mettre au monde un fils suite à cette dernière promesse, Aifé devait l'envoyer retrouver son Père afin qu'il lui enseigne le maniement du Gae bolga. Le garçon ne devrait, lorsqu'il partirait à sa recherche, ni décliner son identité, ni refuser un combat, et montrera alors un anneau que Cùchulainn confia à Aifé pour prouver qu'il était son fils. Apprenant cela, Scathach le retrouva pour le battre, désapprouvant son comportement. 


Ce fut dans l'ensemble une période agréable pour lui, se sentant alors comme chez lui, mais son enseignement étant terminé, il se devait de repartir en Irlande. Il quitta alors les Terres de l'Ombre sans revoir Scathach, tout étant dit entre eux. Laissant derrière lui les regrets, il retourna donc en Meath, afin d'aller chercher celle qui allait être son épouse. Mais le Roi Forgall Monach, loin de tenir sa parole, refusa d'accéder à sa requête, et lui présenta alors porte close à l'entrée de son château. Furieux, et bien que cela le contraria fortement, allant contre ses principes, Cùchulainn, déterminé à revenir avec sa bien aimée, agit ainsi ruse. Avec la complicité d'Emer elle même, il s'infiltra alors dans le château, élimina pas moins de 3 groupes de 9 guerriers puis s'empara de la forteresse. Forgall Monach étant 'tombé' des remparts, Cùchulainn emporta alors Emer avec lui, n'oubliant pas en passant de prendre possession des richesses du roi décédé de Meath. 


Cùchulainn vécu de nombreuses aventures, si nombreuses que lui même ne pouvait se rappeler de toutes. Mais une d'entre elle marquera à jamais l'Histoire de son empreinte. En effet, suite à une dispute entre les deux époux royaux du Connaught, la Reine Medb, réalisa et  ne supporta pas d'avoir moins de possession que son époux le Roi Ailill, ce dernier possédant en plus du reste un taureau magnifique connu comme étant le "Blanc Cornu". Elle tenta alors d'acheter  le Brun de Cooley, taureau fabuleux appartenant à un habitant de l'Ulster, Dàre. Mais le messager, trouvant intelligent de préciser que si il venait à refuser l'offre généreuse de Medb, ils le prendraient tout simplement par la force. Dàre, qui était sur le point d'accepter, en entendant cela, refusa net. Apprenant cela, la reine furieuse rassembla alors une armée de puissants seigneurs, de redoutables guerriers provenant de toute l'Irlande et, profita du fait que l'Ulster était sans défense, les guerriers ulates étant tous sous le coup de la Malédiction de Macha qui les rendaient aussi faibles et souffrants que des femmes en couches, pour l'envahir. Mais cela était sans compter sur la présence de Cùchulainn qui, étant né dans le sidh, n'était pas affecté par cette malédiction.


Surprenant l'avant garde des armées, il décapita les deux fils de Nera avant de renvoyer leurs chars, avec les corps sans têtes attachés à eux. Le jour suivant, il surprit de nouveau 4 autres guerriers réputés, et laissa leurs corps en morceaux sur place. Le jour suivant, ce fut une centaine d'hommes qui tombèrent face à lui. Cùchulainn devenait une gêne, les piégeant en utilisant des runes diverses qui restreignaient les mouvements de l'armée. Puis Cùchulainn leur adressa un geis auquel ils ne pouvaient se soustraire: le Ath nGabla!   A partir de ce moment là, l'armée ne pouvait avancer uniquement que pendant qu'il combattait un des champions de la Reine, en n'acceptant qu'un seul duel par jour. L'armée avança alors très lentement, le fougueux Chien de Culann abattant sans tarder ceux qui lui faisaient face, quelles que pouvaient être leurs réputations. Mais la reine Medb était si déterminée qu'elle décida de ruser et, enfreignant l'interdiction sacrée, continua de faire avancer son armée par petits groupes. Cùchulainn combatta alors autant qu'il le pût, mais il fut contraint par la fatigue de s'endormir pendant une journée. La reine tenta alors de se débarrasser de lui pendant ce temps, mais un groupe de chevaliers de la Branche Rouge, qui s'était ralliée à elle car insatisfaits du Roi Conchobar, se ressaisir et le protégèrent au prix de leurs vies. En constatant cela à son réveil, Cùchulainn se reprocha alors leurs morts. Morrigan apparue alors à lui, lui proposant de le protéger, mais le guerrier, envahi par la colère, la repoussa, plusieurs fois, avec violence. Face à une telle détermination, la déesse de la Mort resta alors en retrait, observant alors la voie que le héros prenait de lui même. Animé par une fureur guerrière monstrueuse, il décima les rangs de l'armée ennemie avec une férocité sans pareille. 

Acculée par la pression qu'exerçait alors le puissant Cùchulainn, Medb manipula Ferdiad pour qu'il aille affronter son ami. N'ayant plus le choix, l'affrontement entre les deux étant aussi féroce qu'éprouvant, Cùchulainn fut contraint d'utiliser le Gae bolga et tua son ami. Medb avait comptée sur la longueur qu'allait prendre ce douloureux affrontement, son armée réussissant à capturer le Brun de Cooley pendant ce temps là. Cùchulainn, dévasté par la mort de son ami, l'emmena pour l'enterrer tandis que le taureau était envoyé en Connaught. Bien évidemment, une fois après avoir rendu hommage à Ferdiad, le guerrier ulate reprit l'affrontement, poursuivant l'armée qui était alors sacrifiée pour protéger l'animal.  La malédiction de Macha prenant fin, les guerriers ulates purent alors le rejoindre et massacrer la coalition qui était en déroute. Medb fut même capturée et son sort offert à celui qui avait été le bouclier de l'Ulster face à elle mais Cùchulainn décida de la traiter avant tout comme une reine. Il n'aimait pas tuer les femmes, et pour lui, les aimer ou les haïr importait peu. A la surprise générale, il décida de la libérer et la renvoyer au Connaught. Le destin étant sans doute déçu d'une telle décision, lorsque Medb revint dans son royaume, ce fut pour voir le Brun de Cooley s'entretuer avec le Blanc Corné. 

Mais l'Histoire retiendra qu'à lui seul, le Chien du Forgeron, le fils de Lugh, avait tenu seul face à une armée réunissant 4 des 5 royaumes de l'Irlande, marquant son nom dans les Légendes pour toujours. Ce fut l'âge d'or de Cùchulainn, et il était temps pour lui d'entrer dans son crépuscule. 




Quelques temps plus tard, des rumeurs parvinrent jusqu'au Roi Conchobar. Il semblait qu'un jeune enfant, longeant les côtés sur une petite barque, ridiculisait tout guerrier qui se trouvait sur sa route. Il y dépêcha alors quelques uns des meilleurs combattants que comptait le royaume, et les uns après les autres enchaînaient les défaites face à cet enfant qui refusait de révéler son nom. Il ordonna alors à Cùchulainn d'aller affronter ce jeune insolent. Malgré son épouse Emer qui tenta de l'en empêcher, pressentant au fond d'elle l'approche d'un drame, Cùchulainn s'exécuta et alla à la rencontre de l'enfant. Ce dernier repoussa et jeta à terre par deux fois le héros qui, poussé par la colère, lui asséna alors Gae Bolga, frappant mortellement l'enfant. Ce dernier, agonisant, dit alors qu'elle ne lui avait jamais enseignée cela. Cùchulainn remarqua alors l'anneau qu'il avait confié à Aifé, et des larmes coulèrent alors sur ses joues. Depuis qu'il avait appris cette technique maudite, à chaque fois qu'il l'avait employé, c'était pour tuer son ami et son fils! Mais ce drame n'était que le début de la fin pour le héros aux cent combats! 


La reine Medb n'avait toujours pas oublié sa lourde défaite en Ulster, et surtout, elle s'était sentit humiliée par Cùchulainn lorsqu'il avait décidé de la libérer. Hantée par ce sentiment d'humiliation, elle était bien décidée à se venger. Elle réunit alors trois sorcières, les soeurs Calatin, dont le père avait été justement tué par Cùchulainn. Avec leur aide, Medb monta un stratagème pour affaiblir le héros de l'Ulster. Lorsque tout fut prêt, elle attendit que la Malédiction de Macha frappa de nouveau les Ulates pour marcher sur leur royaume. Cùchulainn, tout naturellement, se dirigea alors vers l'armée pour les bloquer de nouveau, mais c'était sans compter sur les plans de Medb. Sur son chemin, il aperçu alors trois femmes borgnes qui préparaient un repas. Méfiant, il tenta de rebrousser chemin, mais l'une d'elle l'interpella et l'obligea ainsi à respecter son geis et partager leur repas avec elles. Seulement, au moment où il avala le premier morceau, il sentit immédiatement quelle infamie il venait de commettre. Il venait d'être pris au piège, forcé par un de ses Geis à en enfreindre un autre. Venant de manger du chien, ses forces commencèrent alors à l'abandonner. Furieux, il se leva brusquement et décapita alors les trois femmes, avant de reprendre sa route. 


Arrivant sur la plaine de Mag Muirthemne, là où l'attendaient ses ennemis. La bataille fut féroce et d'autant plus éprouvante que Cùchulainn voyait ses forces disparaître au fil du temps. Mais ce n'était pas pour autant qu'il se laissait abattre, frappant sans relâche, avec encore plus de hargnes qu'à l'accoutumée. Après 7 longues heures de combats acharnés, Lugaid le transperça à l'aide d'une lance magique. Gravement blessé, Cùchullain s'éloigna pour laver sa blessure dans un ruisseau tout proche. Retenant avec peine ses entrailles, il remonta plus haut et, s'adossant à un pilier en pierre, s'y attacha afin de rester face à ses ennemis jusqu'au bout, l'épée en main. Lorsque Lugaid et les autres virent une corneille se poser sur son épaule et s'envoler, ils comprirent alors que Morrigan venait de l'emporter. Lugaid s'approcha alors, et trancha la tête du héros. Mais faisant cela, l'épée de Cùchulainn s'échappa de sa main, et trancha celle de Lugaid. C'est ainsi que périt le Héros aux cent combats! 


Mais cela ne voulait pas dire pour autant que ce fier guerrier ne combattrait plus, non. Car désormais, il était un choix de valeur pour quiconque souhaitait prendre part aux Guerres du Graal! 




A PROPOS DE VOUS





Âge : 33 ans officiellement (officieusement bien moins xD )
Expérience RP : hum... 10-11 ans je dirais
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Fate Stay Night et Zero. un petit peu Apocrypha, et je n'ai jamais joué aux jeux. 
Comment avez-vous connu le forum ? Par google
Quelque chose à ajouter ? : Content d'être ici, j'suis prêt à me faire défoncer par Enkidu xD 


[/b][/b]
[/b]

[/b][/b]
avatar
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Sep - 22:28
Bon, et bien je pense que je peux dire que j'ai terminé. Reste à voir les corrections, je pense qu'il y en aura besoin.

Et j'aurais besoin d'aide pour le côté technique du combat pour commencer, c'est encore flou pour moi.
avatar
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations