Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum fête ses 10 ans ! Bon anniversaire FSN RPG !
Le forum recherche en priorité des Masters dont les prédéfinis.

[fini] Alexander Tchersnokov, le coeur de glace

 :: Avant de débuter :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 29 Aoû - 1:05

ALEXANDER TCHERSNOKOV

Age : 89 ans (35 ans physiquement)
Nationalité : Russe
Organisation : Aucune
Fonction : Tête de la lignée Tchersnokov



Crédit avatar: Moi

CARACTÉRISTIQUES

Type : Humanoïd
Classe : Magus
Alignement : Neutre

Statistiques :
STR : C
END : A
AGI : D
MAG : B
LCK : D



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Element Mastery (glace) :
Maîtrise d’un ou plusieurs éléments. Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone (non-inclus dans le nombre maximal de sort du personnage) si le mage a eu une instruction minimale en magie (cf sorts pour leurs descriptions).

Puppet Master :
Peut créer et posséder des familiers de rang supérieur à E. Ne peut posséder qu’un seul élément et ne peut être détenu avec Crafteur.

EQUIPEMENT

Gants Antithermiques [rang E] :
Ces gants ont été conçus spécialement pour Alexander, leur pouvoir est simple mais extrêmement utile pour le mage. Ce sont de simples gants en laine blancs qui ont la capacité de bloquer tout transfert d'énergie par conduction entre l'intérieur des gants et toute surface externe. Ainsi, leur température demeure identique peu importe la température de la main qui les met. Cela peut sembler absolument dérisoire, mais pour Alexander, dont les mains ont une température absolument glaciale ou point d'en être dangereuses, ces gants lui permettent d’interagir librement avec le monde sans souci. Il va donc sans dire qu'il les porte la plupart du temps.

Jambe de métal à sonar magique [rang C] :
Alexander ayant perdu sa jambe gauche, il était de bonne augure de s'en procurer une nouvelle. Et tant qu'à se procurer une jambe artificielle, il était une bonne idée de la rendre utile. C'est ainsi qu'il se fit fabriquer, lui-même n'ayant aucune connaissance en craft, cette jambe en métal, qui en réalité un Magic Craft. En tant qu'objet, c'est une simple jambe de métal, conçue pour allier confort avec solidité, tout en restant suffisamment légère. Mais au delà de ça, cette jambe possède deux pouvoirs. Le premier est de ne pas givrer au contact du corps d'Alexander. Le deuxième est une espèce de sonar magique, qui lui permet de détecter la présence de mana avec plus de précision qu'une simple détection magique, à condition que le mana ou la source de mana soit en contact avec le sol. Il peut ainsi détecter la position d'une source de magie, là où sa détection naturelle lui permet seulement de savoir qu'il y en a une à proximité, et il peut également détecter certains pièges magiques, les limites de Boundary Fields, etc... La portée de détection du sonar est la même que celle de sa détection magique naturelle.

=> Permet de détecter la position de source de mana (magus, entre autres), ainsi que tout objet de mana, même invisible, au contact du sol.


Sabre de cérémonie :
Un magnifique sabre transmis de père en fils depuis les origines de la lignée au XIXe siècle. Sa poignée et sa garde sont en or et sont magnifiquement décorés de gravures et d'ornements. Bien que splendide, ce sabre est plus une marque de noblesse de la famille Tchersnokov qu'une véritable arme de combat efficace. Un véritable combattant préfèrera un sabre plus adapté et sans doute moins décoré, mais pour un magus comme Alexander, ce sabre remplit parfaitement sa fonction d'arme d'apparat, et éventuellement de conducteur de froid, le métal étant un excellent conducteur d'énergie.

Canne en métal :
Tout comme le sabre, cette canne est une marque de noblesse, par la finesse des décorations de son pommeau, dont l'extrémité représente une tête de cheval. Offerte par son père lorsqu’il perdit sa jambe et qu'il dut réapprendre à marcher avec une jambe artificielle, Alexander la considère comme un fidèle compagnon, qui n'aura jamais quitté ses côtés depuis. En effet, malgré sa rééducation complète, il aura prit l'habitude de marcher en utilisant cette canne, à tel point qu'il s'imagine difficilement marcher sans, bien qu'il en serait absolument capable.

Montre à gousset :
Cette montre, tout comme une grande partie de ses possessions, a plus d'importance symbolique que d'utilité véritable. Offerte à ses quinze ans par son père, elle possède une coque en or gravé, un cadeau de grande valeur, et qui sans aucun doute ferait baver bien des collectionneurs. Les armoiries de la famille sont gravés sur le dessus, afin de rappeler toujours son héritage. Par respect pour l'objet, Alexander s'est jusqu'à présent abstenu d'acheter une montre moderne pour continuer à utiliser sa "bonne vieille montre à gousset".

SORTS


Velikaya Zima [Glace - Boundary Field - Rang A] :

Peut importe leur force, peut importe leur détermination, tous les hommes sont impuissant face au Grand Hiver. Le froid et la neige aspirent leur force, puis fauche leur vie sans mot, sans pitié, sans remord.
Ce sort créé un Boundary Field, dans lequel se forme une zone désignée comme le "Grand Hiver". A l'intérieur, la température descend brutalement, jusqu'à environ -30°C, et l'air devient extrêmement humide, créant du givre et de la glace. Le froid couplé à l'humidité ambiante affaiblissent grandement toutes les personnes non servants, et les obligeant à rester en mouvement pour ne pas mourir d'hypothermie. Alexander peut y demeurer sans ressentir le moindre effet car il est lui-même le "gel".
De plus, le sol devient recouvert de givre, et par conséquent, devient une extension directe du corps de Alexander, de ce fait, il est bien plus facile pour lui de maintenir le Boundary Field.

=> Le Boundary Field fait ?? de rayon et dure ?? (+2) tours.
=> Malus de FOR et AGI de rang E pour toute personne non servant, autre que Alexander.
=> Les deux malus augmentent d'un rang à chaque tour, jusqu'à A.
=> Si une personne ne se déplace pas pendant un tour, le malus augmente de deux rangs au lieu d'un.
=> Effets rp de givre et de danger d'hypothermie, de plus en plus violent au fur et à mesure que le malus augmente.

Effets Bonus avec "Gel": Durée du Boundary Field: +2 tours.



Ledyanoye Kopye [Glace - Offensif - Rang C] :

Ceux qui s'opposent au Grand Hiver périront, le cœur percé par l'éclat d'une lance de glace, à la fois magnifique et resplendissante.
Ce sort est très simple, il fait tout simplement jaillir quelques pieux de glace du sol. Les pieux en question ont une hauteur tournant généralement autour de n mètre, suffisamment grand pour s'en inquiéter, et apparaissent au nombre de quatre à six. Ils ne sortent pas instantanément du sol, il leur faut environ une seconde, ce qui est suffisant pour un esprit alerte pour réussir à les esquiver, mais qui est de suite bien plus difficile quand votre corps est engourdi et affaibli.
Concernant la synergie avec le pouvoir d'Alexander, il y a peu de chances qu'il vienne lui-même toucher les pieux, cependant, lorsque les pieux sont invoqués dans le Boundary Field Velikaya Zima, ils sont au contact du sol, qui est alors lui-même une extension du corps de Alexander. De ce fait, il est plus facile de les invoquer lorsqu'ils se trouvent dans le Boundary Field, augmentant la rapidité avec laquelle ils sont incantés.

=> Invoque une petit groupe de pieux de glaces sortant du sol.

Effets Bonus avec "Gel": Temps d'incantation: 1 (seulement si Velikaya Zima actif)



Ledyanaya Bronye [Glace - Défensif - Rang B] :

L'on peut essayer de briser la glace, mais la véritable glace, elle, est imperturbable et plus solide que n'importe quel roc, à la fois robuste et majestueuse.
Ce sort recouvre le corps de Alexander d'une armure de glace extrêmement froide et solide, qui le protège des dangers externes, de la tête au pied, à l'exception des articulations où la glace est presque fondue pour permettre à Alexander une certaine mobilité. Cependant, il est certain que même malgré ça, les mouvements deviennent plus durs, limitant grandement l'agilité de Alexander.
D'ordinaire, un tel sort serait trop dangereux pour même recouvrir la tête, mais Alexander était absolument immunisé contre le froid et la glace, cela ne lui pose aucun danger. On peut même noter que de par le contact direct qu'entretient l'armure avec son corps, elle devient une extension de son corps, et lui permet d'être maintenue plus longtemps avant sa désagrégation.
L'armure peut être supprimée à son bon vouloir plus tôt.

=> Recouvre Alexander d'une armure de glace, pendant ?? actions.
=> Offre une protection totale de rang B sur tous le corps.
=> Agilité considéré comme à E pendant la durée du sort.

Effets avec "Gel": Durée de l'armure: + 1 tour



!Svyataya Stena [Glace - Défensif - Rang E~A] :

Mais avant même de pouvoir penser à érafler la beauté de la Glace étincelante, encore faut-il être capable de passer la grande muraille blanche qui se dresse pour la protéger.
Ce sort fait jaillir du sol un mur de glace dont la taille et la solidité peut varier selon le bon vouloir d'Alexander, au moment de sa création.
De par son pouvoir "Gel", lorsqu'il touche cette muraille, ou lorsqu'elle est créée dans Velikaya Zuma (et qu'elle est donc en contact avec le sol, devenu extension de son corps), Alexander peut en améliorer la solidité, la renforçant ainsi encore plus.

=> Création d'un mur de glace, dont la puissance varie selon le rang du sort.



  • E: Mur petit et fin, qui peut au mieux absorber une faible attaque ou un sort à petite puissance destructrice. Mais dans tous les cas, bloquer une seule attaque le fragilisera suffisamment pour le faire rompre à la seconde attaque, si la première n'a pas suffit.
  • D: Mur un peu plus épais et un peu plus grand. Il pourra arrêter des flèches ou des carreaux, ou des projectiles peu puissant, et pourra bloquer une attaque physique à mains nues, mais cela sera alors sa limite. Il ne sera toujours pas capable d'arrêter une arme blanche ou un sort suffisamment puissant.
  • C: Le mur pourra atteindre jusqu'à deux mètres et sera capable de bloquer les coups effectués à arme blanche avec une force non exceptionnelle sans trop se fragiliser. Les balles pourront continuer à le traverser, mais elles seront grandement ralenties. Les explosions seront encore trop puissantes pour  lui.
  • B: Le mur peut être étiré en longueur, jusqu'à trois mètres, et peut même être conçu de façon circulaire pour faire un arc de cercle. Il sera suffisamment solide pour résister à toute forme d'attaque physique, à moins d'avoir une arme très puissante et une force exceptionnelle. Les balles ordinaires resteront bloquées à l'intérieur, et il pourra résister à une explosion avant d'être trop fragilisé. Peut de sorts pourront parvenir à le briser d'un seul coup.
  • A: Le mur est très épais, haut et long. Il est si dense qu'il prend une couleur blanche, et peut être formé de manière complètement circulaire, en entourant complètement une petite zone. Ses murs seront si denses que même les balles de gros calibres ne pourront le traverser, et il faudrait plusieurs explosifs pour parvenir à le briser. Seul un sort très puissant pourrait parvenir à le fragiliser, et seuls des êtres de nature non humaine pourrait espérer pouvoir le briser par la seule force physique, même avec une arme.


Effets avec "Gel" : Devient naturellement résistant aux sorts de feu, comme pour n'importe quel autre type de sort.




FAMILIERS

Adam [Rang C] et Nina [Rang C] :

Adam et Nina sont les deux familiers de Alexanders, nés d'un cœur de glace, tout comme lui. Il les a créé tous deux en hommage deux enfants morts nés qu'il a eu avec Sveta, sa femme. Chacun des deux familiers porte le nom qu'aurait dû avoir un des deux enfants morts nés. Les familiers en eux-même ont l'apparence de deux loups blancs de taille plutôt petite par rapport à un véritable loup. Les deux se ressemblent comme deux gouttes d'eaux, mis à part que l'un est un mâle et l'autre une femelle.
Leur particularité, mis à part leur magnifique pelage blanc neige, est que leur cœur est de glace, tout comme celui de Alexander. Il les a créé non seulement pour honorer la mémoires de ses enfants morts nés, mais également pour avoir des compagnons qui lui soient "semblables" dans une même mesure. Des compagnons qui, tout comme lui, resteront figés dans le temps, et mourront en même temps que lui. Mais ils ne sont pas simplement des compagnons, ils sont également devenus des "partenaires" de chasse en vue de la Guerre du Graal, leurs compétence lui permettant d'effectuer un parfait travail d'équipe avec ses sorts.

Stats:
FOR: C
END: C
AGI: A
MAG: B
LCK: C

Cœur de glace [rang C - Passif]:
Bien que Alexander n'ait pas pu partager son origine avec ses familiers, il les a toutefois créé de façon à imiter ses propres capacités. Ainsi, ils ont chacun un cœur de glace, et un corps, qui tout comme celui de Alexander, est extrêmement froid. Si leurs poils sont simplement froids, leur dents sont elles complètement gelées, et leur morsure est si froide qu'elle peut provoquer de graves gelures. Et là demeure leur pouvoir. Ils n'ont pas de grand potentiels offensifs, ni de pouvoirs impressionnants, mais leur grande agilité leur permet d'attaquer de façon éclair un adversaire et l'user à forces de petites morsures, engourdissant les muscles pour les plus légères, provoquant des gelures pour les plus sévères.


POUVOIRS


"Gel" [Rang C - Passif] :
Le pouvoir de Alexander est particulier car il provient directement de son origine, le "gel". Son origine a commencé à se manifester à partir du jour où il tenta de se sauver la vie suite à l'une de ses crises, et qu'il transforma inconsciemment son cœur en un cœur de glace. Cet acte a activé les aspects de son origine de façon accidentelle, sans l'éveiller complètement pour autant. Lui-même se doute bien de son origine, mais étant dans un processus psychologique de déni, il parvient à résister à "l'appel" de son origine, même si seulement en partie. Son corps tend déjà vers son origine, seul son esprit parvient à tendre plus lentement. Cela lui permet néanmoins d'utiliser les capacités permises par son origine, tout en gardant une partie de sa personnalité originelle.
Son origine, le "gel", a eu de profonds changements sur le fonctionnement de son corps, ces changements symbolisés par son cœur de glace. Tout d'abord son corps est devenu, à l'extérieur, extrêmement froid. L'intérieur de son corps à lui aussi refroidit, mais beaucoup moins, pour permettre aux fonctions vitales de continuer à opérer. Mais l'extérieur est devenu si froid que le simple fait de toucher sa peau peut geler, ce qui n'est vraiment très pratique. Cependant, il peut survivre dans des froids extrêmes sans le moindre problème. De plus, son corps suivant l'origine du "gel", il devient par définition de la "glace", et donc tout ce qui est de la glace devient une extension de son propre corps. Cela se traduit par des effets supplémentaires sur ses sorts lorsqu'il rentre en contact avec eux de manière directe (par le toucher).

=> Le contact de sa peau gèle et peut être dangereux pour autrui.
=> Si en contact direct avec un de ses sorts, effets supplémentaires (voir sur les sorts en question).
=> Toute glace à son contact devient extension de son corps.



PHYSIQUE


Alexander est un homme qu'on remarque facilement. Il est de grande taille et a une carrure imposante, ce qui suffit en général à le remarquer de loin. Bien qu'il fut un temps où sa santé était fragile, dès que cette période fut terminée, il mit un point d'honneur à rendre son corps le plus résistant et plus robuste possible, via des entrainement physiques, bien que sa force pure en elle-même ne soit pas si extraordinaire. Il faut cependant également noter que son origine a rendu son corps plus résistant qu'il ne devrait l'être normalement, en tentant de le faire tendre vers la solidité de la glace.
Sa peau blanche trahit ses origines occidentales, tandis que son allure soignée trahit ses origines aristocratiques. Son visage possède des traits doux mais sévères, qui peut donner un air impressionnant au premier regard. A ce propos, ses yeux, bleus cristallin, sont fins et légèrement incurvés, lui donnant un léger air triste. En dessous se trouve un nez tout à fait ordinaire, soutenu par une fine moustache noire, soigneusement entretenue, tandis que sa mâchoire est entourée par une barbe peu épaisse. Concernant sa capillarité, Alexander possède des cheveux bouclés courts noirs, dont la racine reculée trahit son âge de la trentaine passée.

Le style vestimentaire de Alexander est également très remarquable, et témoigne clairement d'un style, non seulement d'un autre âge, mais en plus d'une classe sociale différente de la plupart des gens. En effet, ses vêtements font toujours penser à de vieux aristocrates, que même les vieillards d'aujourd'hui ne porte plus. Pas de cravates ni de hauts-de-forme, mais des rabats en soi, vestons de haute couture et chemises de laines.
Mais là n'est pas le plus étonnant, en effet, le plus inédit reste de le voir marcher dans la rue avec un grand manteau de fourrure alors qu'il fait chaud. Car bien qu'il soit insensible au grand froid, il ressent toujours le monde à la même température: un léger froid. Et bien que mettre un manteau ne lui fait aucune différence, il le fait quand même par habitude. Et bien que tout cela le rende très peu discret, il refuserait de changer son style vestimentaire pour des raisons "futiles".


CARACTÈRE


Alexander est un homme très calme et qui reste maître de lui-même en toutes situations. Sa personnalité a été fortement influencée par son origine, le "gel", mais cette dernière n'ayant jamais été véritablement éveillée, il a jusqu'à présent été capable de résister en partie à son influence. Mais malgré tout, le "gel" a "gelé" beaucoup de ses émotions. Ainsi, chez lui, le colère, la tristesse, la surprise, la luxure, la joie, ne se manifestent que sous des formes très minimalistes, lorsqu'elles se manifestent. Tentez de l'énerver et il ne fera que froncer les sourcils et vous parler avec un ton légèrement plus froid, faites lui plaisir il ne sera capable que d'un petit sourire en coin. Pour cela, beaucoup le considèrent comme aussi ennuyeux et déprimant qu'un rocher, ou devrait-on dire: un bloc de glace.
Mais pourtant, si ses facettes extérieures sont devenues en effet froides, sa personnalité intérieure est elle restée très riche. Alexander est quelqu'un de très pensif, il réfléchit intensément à toute chose, son origine étant même devenue un avantage pour garder la tête froide et l'esprit analytique même dans les situations les plus corsées. Et bien que son flot de pensées ne franchit pas souvent la barrière de ses lèvres, il aime écrire ce qu'il ressent et pense dans des carnets. Et quiconque lirait ses journaux pourrait comprendre la complexité de sa personnalité, mélancolique et fataliste. Ses écrits font transparaître la vision qu'il a sur sa situation.

Alexander est un également homme vieux. Certes, son corps affiche toujours un âge de la trentaine, mais son esprit lui, est âgé de plus de quatre-vingt ans, cela dû au fait que son corps "gêle" dans le temps, son état ayant fini par le plus changer, et il suppose qu'au final, son esprit aussi finira par "geler", et que ce sera la façon dont il mourra très certainement. Alexander est vieux, vieux et sage, mais aussi vieux et fatigué. Ayant toujours vécu en devant porter un fardeau, d'abord sa santé extrêmement fragile, puis son origine extrêmement contraignante, il est devenu las de devoir vivre si longtemps dans la contrainte. Il est aussi vieux car il a une mentalité d'un autre temps, associé à sa classe sociale aristocratique. Venant d'une lignée vieille et noble, il a été élevé dans un univers strict et très codifié, à tel point que même en une époque où cela ne signifie plus grand chose, il continue de respecter beaucoup des conventions d'autrefois, à commencer par son style vestimentaire. Mais bien qu'il fasse partie de la classe sociale la plus vieille et prestigieuse des magi, il n'est pas hautain ni arrogant. Et bien qu'il souhaite la disparition de la magie des lignées faibles et moyennes, il ne porte aucun ressentiment envers leurs représentant. D'ailleurs ce souhait n'est pas dû à un sentiment d'orgueil ou d'indignation, mais au contraire sensé servir la cause commune.

Cela témoigne d'une facette insoupçonnée de Alexander: sous ses airs de colosse russe, et de magus aristocratique condescendant, il est un homme profondément humaniste. Il n'agit jamais par égoïsme pur, car sa simple vie n'en vaut pas la peine, selon lui. Ayant beaucoup de recul sur les choses, il les regarde dans leur globalité, et bien qu'il soit d'un pragmatisme et d'une froideur implacables dans ses actes, l'objectif à long terme sert une cause bien plus grande que sa simple personne.
Et malgré les changements apportés à sa personnalité par son origine, et son grand pragmatisme, plus que toute chose, il a accordé de l'importance à conserver une part "d'humanité". Ainsi, il s'accroche à des valeurs qui, selon lui font qu'il est encore un humain, et pas seulement le "gel". Cela se traduit par son amour pour sa famille: sa femme et son fils, même s'il est incapable de rendre son amour aussi chaleureux qu'il aimerait qu'il soit. Il chérit profondément sa femme, Sveta, qu'il l'aime toujours malgré le fait qu'il ne vieillisse plus, et qu'il soit presque incapable du moindre contact avec elle. Et il en voit en son fils, Mikhaïl, la perspective d'un avenir brillant et d'une vie normale, contrairement à la sienne; il veut lui offrir un monde meilleur.
Mais il désire garder sa part d'humanité en n'abandonnant pas le peu d'idéal qu'il lui reste. Et son idéal à lui se traduit par la reprise du rêve de son père, mais en lui donnant un but différent, pour l'avenir de son fils. Là où son père voulait voir la disparition de Big Ben et des lignées sans histoire par esprit de revanche, Alexander, lui, désire voire la disparition de la magie des lignées faibles et moyennes afin de la concentrer uniquement dans les grandes lignées, et ce afin de rendre le niveau de thaumaturgie individuel plus puissant. Car il a rêvé d'un futur ou une grande catastrophe survenait et où la thaumaturgie actuelle ne parvenait pas à l'empêcher, car trop faible. L'accomplissement de ce but passe par la disparition de Big Ben et la reformation d'un nouvel ordre de magie, mais lui personnellement n'a pas la moindre animosité à l'égard de Big Ben.

En conclusion, Alexander est un homme qui semble plutôt froid, et qui, bien que ce soit le cas, ne l'est pas par choix. Son pragmatisme cache une sagesse et un grand recul. Mais comme toute personne, l'âge l'a rendu fatigué, fatigué de vivre avec tant de contraintes, et pourtant il a réussi malgré tout à rester profondément "humain". Il l'est même plus que certaines personnes "normales.




A PROPOS DE VOUS


Âge : 19
Expérience RP : Plusieurs années
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : F/GO, F/SN, F/Z, F/HA, F/A
Comment avez-vous connu le forum ? Tc
Quelque chose à ajouter ? : Kebab

Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 18:35

HISTOIRE






18 Octobre 1926

Bonjour cher journal, mon nom est Alexander! Alexander Tchersnokov! J'ai décidé aujourd'hui, pour l'anniversaire de mes dix ans, que je raconterai ma vie incroyable sur papier, pour que, quand je serai grand, je pourrai me rappeler de tout ça! Papa dit que les grands hommes ne doivent pas regarder vers le passé, mais écrire un petit journal, ça ne peut pas faire de mal, n'est-ce pas?
Et maintenant, je vais te révéler mon secret! Mon secret, c'est que je peux faire de la magie! Et pas de la magie comme les moustachus de foires, non, de la vrai magie! C'est Papa qui m'a dit dit que j'étais capable de faire de la magie, quand j'avais cinq ans, j'étais vraiment petit à l'époque, je n'avais pas encore deux chiffres à mon âge! Papa a dit aussi que je suis l'héritier de la lignée, alors je dois faire très attention à moi, mais le problème c'est que je suis très malade... Je suis tellement malade que je ne peux pas sortir de la maison, et je dois souvent rester dans ma chambre. Si je sors, je me sens vraiment pas bien du tout, et des fois même quand je reste dans ma chambre, j'ai vraiment très très mal et je tombe dans les pommes. Papa dit que je suis malade depuis ma naissance, mais j'espère que je serai bientôt guéri! J'ai vraiment envie de pouvoir me rouler dans la neige! J'aimerais vraiment te raconter beaucoup de choses, cher journal, mais j'ai déjà écrit beaucoup pour aujourd'hui, alors je vais m'arrêter pour le moment!


3 Avril 1931

Bonjour cher journal, je suis désolé de t'avoir oublié pendant si longtemps, je ne me rappelai plus où je t'avais rangé, et puis finalement je t'ai oublié tout simplement. Je voudrais raconter plein de choses, mais peu de choses ont changé depuis la dernière fois, je suis toujours "malade" alors je dois rester la plupart du temps dans ma chambre. Les efforts me sont douloureux, et le moindre petit mal me cloue au lit. Papa m'a tout révélé l'autre jour, je ne suis vraiment malade, je suis né avec une santé extrêmement fragile, et ça n'a rien à voir avec la magie, il dit que son frère était exactement pareil. Mais quand je lui demande ce qu'est devenu son frère, il ne veut pas me répondre. Est ce que cela veut dire que je ne vais jamais guérir? J'aimerais me dire que non, mais quelque chose me dit que ce n'est pas la bonne réponse. L'idée de passer mes journées dans ma chambre est un peu triste, mais j'ai au moins la chance immense d'avoir hérité des talents magiques de Papa. Comme j'ai hérité des circuits magiques en étant le premier enfant, Papa et Maman n'ont pas fait d'autres enfants. Mais de toute façon, même si ils avaient voulu me faire un frère, ce ne serait pas possible, vu que Maman est morte. Je ne me rappelle presque plus de maman, elle est morte quand j'avais quatre ans. Papa dit qu'elle a été emportée par le chaos de la guerre civile. Mais pourtant je ne me rappelle pas avoir connu la moindre guerre à nos porte. A ça, Papa me répond que lorsqu’on est magus, on peut aisément éviter les problèmes des non magus. Je ne sais pas encore trop ce que cela signifie, mais je suppose que ça viendra en temps voulu. En parlant de magie, j'ai beaucoup progressé depuis que j'ai commencé il y a dix ans. Les nombreux exercices ont montré que j'ai une affinité avec le sous élément de la glace. Je sais maîtriser l'eau aussi et la terre aussi, mais c'est avec la glace de tout devient plus facile. Papa, lui, préfère l'élément du feu et de l'air, c'est un grand magus, il me le dit tout le temps. Quand je serai adulte, je deviendrai comme lui et j'irai à Big Big, comme lui aussi. Et comme il est souvent à Londres, ce sont les domestiques qui doivent s'occuper de moi. Je ne dois pas être quelqu'un de difficile à gérer vu que je me déplace peu, mais tous mes repas et mon confort doivent être préparés avec soin. Je me sens coupable de devoir leur imposer tant de contraintes, surtout quand j'ai une de mes crises. Quand ça arrive, j'ai mal partout, et je crie très fort pour alerter les domestiques, avant que je m'évanouisse. J'espère vraiment que ça finira par partir.


24 Novembre 1934

Cher journal, encore une fois je t'ai oublié, et pourtant à chaque fois, comme si une force supérieure m'attirait vers toi, je finis toujours par rouvrir ces pages. J'ai fait dix-huit ans il y a peu, et quand je relis les pages que j'ai pu écrire auparavant, il me semble que celui qui a tracé ces mots était une toute autre personne, tant la formulation est parfois maladroite. Mais ce n'est pas pour ça que j'ai décidé de rouvrir mon journal en ce jour. De mon côté, peu de choses ont changé, je suis toujours cloîtré dans ma chambre la majorité du temps, à pratiquer la magie ou m'entraîner à créer de faibles familiers. Bien évidemment, je ne fais pas que de la magie, je dois aussi me cultiver et acquérir des connaissance sur ce monde, que je ne pourrait peut être jamais arpenter.
Mais ce qui m'a poussé à écrire aujourd'hui, ce n'est pas ma personne, non, c'est mon Père. Il est revenu il y a quelques jours de Londres dans une fureur noire. Apparemment, on lui aurait refusé le titre de Lord à Big Ben. Je ne connais pas d'autre magus que mon Père, donc je ne peux pas déterminer son niveau par rapport aux autres, mais je sais que notre lignée est très vieille, remontant au XIXe siècle, et que mon Père vante souvent la qualité de nos circuits magiques. Dans sa colère, il s'est plaint que l'on accorde des sièges de Lord a de jeunes inconnus provenant de lignées inexistantes, plutôt que de reconnaître le véritable talent de lignées prestigieuses. Je crois qu'il fait un complexe sur ces magus qui n'ont pas de lignée, il n'arrête pas d'en parler à chaque repas, au point qu'hier, il a envoyé une lettre à Big Ben en expliquant qu'il quittait l'association, qui aurait selon lui perdu de son prestige d'antan et de sa capacité à reconnaître le talent. Et maintenant, je crois qu'il veut créer une "nouvelle Big Ben", avec pour ambition d'égaler l'originale, en rassemblant toutes les vieilles lignées n'ayant pas obtenu la recognition qu'elles auraient mérité.
Je ne sais que penser de tout cela, j'ai envie de penser que cela ne me concerne pas, mais ça serait fuir la réalité que je suis son héritier. Il y a tellement de choses dont je ne sais que penser, tout comme la situation de notre pays, qui est tombé bien bas depuis que Staline est monté au pouvoir. Auparavant, j'étais trop jeune pour comprendre ce qu'il se passait vraiment, mais à présent c'est différent. Je sais tout du chaos qui a eu lieu il y a un peu plus de dix ans, et qui a emporté ma mère, alors qu'elle allait rendre visite à sa sœur. Nous n'avons conservé notre manoir et notre status social que parce que nous sommes un peu isolés et que mon père s'est montré "magiquement persuasif" avec tous les officiels du gouvernement venu nous rendre visite. Tout bouge trop vite autour de moi, moi qui ne suis qu'un pauvre infirme incapable d'aller à l'extérieur. Je maudis chaque jour cette malédiction qui a frappé ma naissance, cette santé trop fragile qui me prive de tous les plaisirs de la vie. Pouvoir faire de la magie est-elle vraiment une compensation suffisante pour me consoler de cette pitoyable existence? Je l'ignore.


12 Mars 1935

Cher journal, hier j'ai voulu mettre fin à ma vie. J'ai voulu mettre un terme à cette vie pénible qui n'a aucun sens et qui ne mène de toute évidence nulle part. Je suis las, las de devoir vivre dans une prison dorée, las de devoir vivre au crochet des autres, las de devoir subir un traitement particulier chaque jour, las d'être tel un élément inerte dans ce monde qui ne cesse de changer, las d'être un frein aux ambitions de mon Père. Si je n'étais pas là, mon Père pourrait se préoccuper pleinement de son nouveau rêve, mais il doit sans cesse jeter un regard en arrière pour s'assurer que son fils va bien.
Et pourtant, je ne l'ai pas fait. Je ne pense pas que ce soit le courage de le faire qui me manque, non. C'est une simple, chose une simple pensée, un simple rappel, qui m'a retenu au dernier moment: je suis l'héritier de la lignée Tchersnokov, l'héritier unique. Mon Père n'a pas d'autres enfants, et donc encore moins d'autres héritiers, si je mourais je rendrais tout le projet de mon père complètement vide de sens. J'aimerais que nous soyons deux, que je ne sois pas le seul à devoir assumer cette responsabilité, mais c'est ainsi, il m'est interdit de mourir. Alors que devrais-je faire? Nombreux sont les spécialistes venus m'analyser, qu'ils soient magus ou non, mais aucun n'ait été même capable de comprendre l'origine de mes maux. Il n'existe actuellement aucune perspective de guérison pour moi. Mais pourtant je me surprends parfois encore à rêver d'avoir une vie normale, une santé solide, et un coeur fort, un cœur fort comme l'Hiver. Vais-je vraiment devoir continuer à vivre ainsi jusqu'à la fin de mes jours? J'en ai assez.


18 Juin 1935

Cher journal, je suis actuellement sur mon lit, et je profite d'un moment d'absence des médecins pour avoir un petit moment d'intimité avec toi, mon seul fidèle ami. Je parle de médecin car je suis actuellement étroitement surveillé, suite à un incident qui s'est produit il y a trois jours. Enfin, je dis "incident", mais il s'agit plutôt de quelque chose d'incroyable, non, même plus que cela encore.
Il y a trois jours, j'ai encore eu une crise, mais celle-ci était d'une violence inouïe. Jamais encore je n'avais eu aussi mal, j'avais l'impression que tout mon corps était transpercé de de toute part de lances, et que dans le même temps il brûlait d'un feu interminable. J'ai eu si mal que je ne me rappelle même plus si j'ai été capable de crier. Mais le plus terrifiant était que je me suis retrouvé bientôt incapable de respirer, comme si mes poumons avaient cessé de fonctionner. Et alors que je me tordais par terre et que je commençais à sentir ma vision se flouer, je me suis dit que mon heure était venue. J'ai sincèrement cru que cette crise était celle de trop, et que j'allais mourir. Mais étrangement, alors que je me pensais prêt à accueillir la mort à bras ouverts, j’ai soudain réalisé que je ne désirais pas mourir, et même plus que cela: je désirais vivre. Mais pas simplement vivre comme une larve, ainsi que j'y avais été contraint jusqu'à alors, non, je voulais vivre véritablement. Cependant, cela ne m'a pas empêché de continuer de mourir lentement et douloureusement. Et puis c'est quand je pensais que c'était la fin que je me suis mis à avoir cette image: l'image d'un cœur de glace, solide et brillant. Je n'ai aucune idée de pourquoi cette image m'est venue en tête, et pourtant, à ce moment là, cela me semblait être la chose la plus logique à laquelle penser. Je me rappelle ensuite m'être mis à penser que si tout mon corps avait été fait de glace, ma vie aurait été meilleur, et je n'aurais pas eu à vivre comme je l'avais fait jusqu'à alors. Bien sûr, il ne fait aucun sens d'avoir une telle pensée au moment de mourir, mais encore une fois, j'avais l'impression que c'était la seule chose à laquelle il était logique de penser à ce moment là. Et alors j'ai senti mes circuits magiques s'activer et puis j'ai perdu connaissance.
Je me suis réveillé un jour m'a-t-on dit. Quand j'ai ouvert les yeux, ils étaient tout un petit groupe de médecins à s'affairer autour de moi. Je les ai détecté comme étant des magi, ce qui m'a d'autant plus surpris. Ma mémoire était floue à ce moment là, et il a fallu qu'un des médecins remarque mon réveil et me résume brièvement la situation: j'avais été trouvé par mon père aux portes de la mort, et à présent je ne devais surtout pas bouger car mon corps était anormalement froid.
Cela fait donc deux jours que je suis là dans mon lit, avec ces médecins qui s'activent autour de moi. Ma mémoire m'est revenue, et je ne comprends pas vraiment ce qu'il s'est passé, ni comment j'ai survécu, mais en effet, quand je touche mon bras, il est aussi froid qu'un cadavre. Je ne comprends plus rien...


19 Juin 1935

Cher journal, les médecins ont finalement rendu leur bilan, d'abord à mon Père, puis à moi. Mon corps a été altéré par un procédé inconnu, mon coeur est devenu comme de la glace, au sens figuré je veux dire, dans le sens où il est devenu aussi froid qu'un glaçon, et que d'une manière générale, tous mes organes semblent avoir presque gelé. Et pourtant, je vis. Je ne comprends pas ce qu'il s'est passé, et eux non plus, mais ils ont malgré tout conclu malgré eux que ma santé n'était pas en danger et que je pouvais continuer à vivre normalement. Comment peut-on vivre dans mon état actuel, je n'en n'ai aucune idée, c'est probablement lié à de la magie. J'ai besoin de me reposer pour réfléchir.


22 Juin 1935

Cher journal, aujourd'hui, Boris, notre fidèle chien, est mort. Ou plutôt devrais-je dire que je l'ai tué, bien que ce ne fut pas intentionnel. Je m'explique. Aujourd'hui, Boris est venu dans ma chambre, inquiet sans doute de ne pas m'avoir vu pendant plusieurs jours, et moi content de le revoir, j'entrepris de lui caresser la tête. Et alors que je passais doucement ma main sur le haut de son crâne, il est tombé, raide mort. En touchant ma main, j'ai réalisé qu'elle était d'une température plus que glaciale. J'ai donc compris: je lui avais littéralement gelé le cerveau en le caressant, ce qui l'avait tué sur le coup. J'ai du mal encore à comprendre ma nouvelle condition.


14 Septembre 1935

J'ai enfin commencé à m'habituer au nouveau fonctionnement de mon corps. Je ne dis pas que je comprends comment il fonctionne, mais je me suis habitué tout de même. L'un des principaux changements est que l'extérieur de mon corps est incroyablement froid, à tel point que je peux geler instantanément l'eau quand je la touche. C'est particulièrement contraignant, mais mon Père a finalement réussi à trouver une solution en faisant appel à l'un de ses amis, Igor Balkovitch, qui fait partie du jeune cercle qu'il a créé, dans le cadre de son grand projet. Igor est spécialiste dans l'art de créer des objets magiques, et il m'a ainsi fabriquer des gants fins qui peuvent conserver leur chaleur de base, ce qui me permet de manipuler mon environnement sans craindre le geler. Il est vrai que porter des gants en permanence peut être énervant, mais c'est un maigre prix à payer en comparaison de ce que j'ai "gagné". Car, si la contrainte de mon corps glacial est le principal point négatif de mes changements, le principal point positif est quant à lui sans équivalent: j'ai cessé d'avoir une santé fragile. J'ai commencé à le soupçonner quand j'ai réalisé que je me sentais anormalement bien dans ma peau depuis que l'incident était survenu, et j'ai confirmé mon soupçon en bravant les interdits et allant courir dehors. C'était tout bonnement incroyable, sentir l'air sur ma peau, la sensation de pouvoir courir sans limites, sans contrainte, sans risque... Je ne peux pas décrire à quel point cela est magnifique. Je n'ai pas eu non plus de crises depuis la grande crise de Juin, je pense que je peux à présent affirmer avec certitude que ma santé est devenue normale, ce qui est plutôt ironique quand on regarde la situation de mon corps, qui lui n'a plus rien de normal.
Je crois aussi que mon organisme s'est mis à fonctionner plus lentement, j'en tient pour preuve que je ressens bien moins souvent le besoin de manger, boire ou dormir. Cependant, cela ne semble pas affecter ma capacité à vivre normalement, alors inutile de s'en préoccuper pour le moment.
J'ai également commencé à pratiquer d'intenses exercices physiques. Pour le symboliser ma nouvelle santé de fer, je veux me forger un corps robuste et résistant, à l'image de mon cœur de glace solide. Bien sûr au début, cela était extrêmement douloureux car mon corps n'avait fait aucun exercice physique en presque vingt ans d'existence, mais je ne me suis jamais senti aussi bien, aussi vivant, alors qu'importe quelques maux moindres!
J'ai hâte de pouvoir profiter enfin de ma vie, je suis peut être un peu trop enthousiaste, mais qu'importe!


4 Décembre 1935

Cher journal, je crains d'avoir été trop enthousiaste à propos de mon nouvel état. Je savais qu'il était peu sage d'exercer autant d'efforts physiques alors que ni moi, ni personne d'autre n'a encore compris comment fonctionne mon nouveau métabolisme, mais je n'ai pas écouté la voix de ma raison. Pour ma défense, cette sensation d'être enfin libre n'avait pas de prix, et valait bien le coup de
prendre quelques risques. Mais voilà, à présent je dois en assumer les conséquences: il y a deux jours, j'ai perdu ma jambe gauche.
Tout cela est parti de rien du tout, une simple intention innocente, celle de faire de renforcer mon corps, resté trop longtemps faible et fragile, via l'effort physique. Et alors que je m'exerçais à courir dans le domaine de notre manoir, j'ai bêtement accroché mon pied à une racine et j'ai chuté de manière peu noble. Seulement dans ma chute, je m'étais entaillé le mollet gauche, ce qui ne procurait pas une sensation très agréable. Mais en tant que magus, les blessures de ce genre sont un détail, j'ai instinctivement commencé à utiliser un sort de soin sur ma jambe, et c'est là que ma témérité s'est retourné contre moi. Il semble que ma jambe, au plutôt devrais-je dire mon métabolisme particulier ait mal réagit au sort de soin, ma jambe s'est mise à me faire encore plus mal, et à ma grande stupeur, je l'ai vu qui commençait à geler et se devenir de la glace. Dans l'incompréhension la plus totale, j'ai vu toute la partie inférieure de ma jambe gauche se transformer en véritable jambe de glace, comme si un phénomène de réaction s'était produit en réponse à cette application de mana. Mais le drame ne s'est pas arrêté là, car la jambe a continué à geler, et elle a fini par devenir si dure qu'elle a tout bonnement et simplement éclaté en mille morceau. Et là, béat, toujours le fessier sur le sol du jardin, j'ai pu constater avec horreur que de mon mollet gauche il ne restait plus qu'un moignon. Pas de possibilité de faire revenir ma jambe à son état normal, elle a éclaté avant qu'il ait été possible de faire la moindre chose. Me voilà donc unijambiste de la manière la plus stupide au monde, je me sens profondément honteux, mais dans le même temps, je ne regrette pas mon audace.
Père a demandé à son ami et collaborateur Igor Balkovitch, qui m'a déjà conçu mes gants, de me fabriquer cette fois-ci une jambe artificielle qui puisse s'adapter avec mon corps. Pendant ce temps, tout déplacement m'est compliqué, bien que je puisse me montrer heureux que la façon particulière dont ma jambe a disparu n'a pas laissé de blessure, et donc pas de douleur supplémentaire. J'espère ne pas rencontrer d'autres incidents de la sorte, je vais donc m'abstenir d'utiliser de la magie sur moi tant que je n'aurais pas une meilleure compréhension de mon corps.


16 Juillet 1936

Cher journal, je crois bien que j'en ai fini avec ma rééducation. La jambe que m'a conçu Igor est d'une très bonne facture, et elle ne gèle pas. Il m'a fallu quelque temps pour réussir à marcher de nouveau, et même si ma démarche doit toujours sembler un peu hésitante, j'ai de nouveau l'impression de pouvoir me déplacer normalement. Père m'a légué une canne qui avait appartenu à son propre père, j'ai l'impression de sentir la force de toute notre lignée lorsque je prends appui sur elle.
Je crains que je ne pourrai jamais retrouver ma démarche d'antan, mais malgré ça, je ne suis pas freiné dans ma volonté d'endurcir mon corps, bien que je vais sans doute désormais m'abstenir de certains efforts trop intenses


31 Octobre 1938

Cher journal, j'ai décidé d'intégrer une académie militaire. Les relations de notre famille et l'influence plus ou moins magique de Père me permettront de devenir directement officier. J'aspire à devenir officier dans la marine. Il est vrai que ce choix peut sembler étrange: moi, magus, qui cherche à intégrer une armée sans la moindre parcelle de magie. Mais en réalité, ce n'est pas si étonnant que ça, depuis que je me suis retrouvé capable de vivre normalement, j'ai cherché à vivre comme un humain avant toute chose, avant même de vivre comme un magus. A mes yeux, suivre une formation militaire est la meilleure façon de vivre en tant qu'humain normal, aux côtés d'humains normaux. Cela est temporaire bien évidemment, je finirai à terme par revenir au domaine familial pour vivre le restant de mes jours en tant que magus, mais je veux pouvoir faire cette expérience avant ça. Je ressens le besoin de le faire.






18 Septembre 1939

Cher journal, le monde s'est embrasé dans les feux de la Guerre. L'Allemagne a envahit la Pologne, et notre gouvernement opportuniste a été rapide à suivre la marche. Staline a envahit de manière éclair nos voisins occidentaux, et officiellement nous avons un traité de non-agression avec Hitler, nous ne sommes donc pas en guerre totale, mais j'ai le pressentiment que cela ne saurait tarder. Il est ironique que si peu de temps après avoir intégré l'académie militaire, la guerre éclate, mais pour le moment, la marine n'a pas été réquisitionnée. J'ai voulu suivre un entraînement militaire de mon plein gré, mais je ne suis pas certain de vouloir faire la guerre. Est-ce que tout cela est vraiment nécessaire? La magie est-elle vraiment suffisante pour rester à l'écart de ces problèmes d'humains "normaux"? J'en doute. La guerre d'autrefois n'a plus rien à voir avec celle d'aujourd'hui. Je crains pour l'avenir.


23 Juin 1941

Ça y est, ce que je craignais, ce que je savais inévitable, est arrivé: les Allemands ont brisé le traité et ont attaqué notre pays, c'est officiellement la guerre générale. Résister à la machine de guerre allemande sera une chose très difficile, et il faudra lutter tout notre courage. J'ai pris ma décision, je ne me défilerai pas, j'assumerai mon choix jusqu'au bout, j'irai me battre sur les mers aux côtés d'humains normaux, dans une lutte non magique, afin d'accomplir mon devoir d'homme, avant celui de magus. Je suis affecté à un sous-marin en tant qu'officier secondaire, notre premier départ sera d'ici quelques semaines. J'espère que le sort sera de mon côté, je ne voudrais pas ruiner les projets de Père en lui faisant perdre son unique héritier, mais je veux pour une fois suivre ma propre ambition. Je n'ai pas de personne chère à par Père à saluer, cela rend les choses plus simples.


12 Aout 1941

Cher journal, je me trouve actuellement dans les profondeurs de l'eau à bord d'un sous-marin. Il est désormais trop tard pour faire machine arrière. Nous parcourons l'océan arctique afin d'escorter des navires, il est essentiel de maintenir le contrôle dans cette zone, ou notre pays se retrouvera complètement isolé du front occidental. Me retrouvé coincé dans ce navire sous les mers me fait prendre conscience de notre vulnérabilité à nous autres humains, magus ou non. Si jamais notre sous-marin venait à couler, je subirais le même sort funeste que mes camarades: la mort. Je ne peux réprimander cette petite boule de peur qui se niche dans mon ventre, mais je demeure déterminé. Je ne regretterai pas mes choix.


18 Avril 1942

Cher journal, j'ai été plutôt occupé ces derniers mois pour penser à raconter mes pensées, mais me voilà de nouveau, et je crains que cette fois-ci ne soit la dernière. Nous avons livré un affrontement il y a trois jours de cela, et bien que nous ayons vaincu, je crains que notre navire n'ait subi des dégâts dont nous ne subissons les conséquences que maintenant. La situation est critique, notre coque est abîmée, et une grande partie de nos instruments d'orientation sont désormais inutilisables. Nous avons été séparé du reste de la flotte, et il n'est pas exagéré de dire que nous sommes actuellement perdu au beau milieu de l'océan arctique, à nous déplacer presque à l'aveugle. A bord, un fort sentiment de tension règne, tout le monde est silencieux. Les chances pour que nous parvenions à rentrer à bon port sont très faibles, nous repensons tous au chemin que nous avons parcouru jusque là, et bien que n'avons pas encore abandonné, nous nous préparons tous, au fond de notre cœur, à notre mort. Je n'avais jamais ressenti de telle angoisse, je suis comme enfermé dans cette cage de fer, et cette cage de fer est elle-même enfermée dans les profondeurs de l'océan. Si la mort arrive, il n'y aura aucune issue, aucun moyen de lui échapper. Je me surprends à réfléchir aux différentes façons dont je pourrais mourir. Si jamais nous heurtions une paroi et que la coque se perçait, mourrais-je d'abord noyé, ou bien la pression de l'eau m'emporterait-elle d'abord? Ou bien est ce que je me retrouverais piégé dans un vaste bloc de glace à cause de mon corps? Cette dernière option m'effraie particulièrement, que m'arriverait-il si je demeurais piégé dans la glace? Mourrais-je asphyxié ou bien continuerais-je de vivre enfermé dans la glace, chutant au plus profond des océans? Je ne veux pas y penser, cela me terrifie au plus haut point. Enfin, c'est ce que je voudrais dire, mais étrangement, je ne me sens pas transit de terreur. Je ne sais comment l'expliquer, je me sens anormalement calme, raison pour laquelle je suis actuellement en train d'écrire sur mon journal, presque serein. Pourtant je ressens cette terreur, mais c'est comme si elle était étouffée, comme si je n'en ressentais qu'un bout. C'est bien la première fois que je ressens quelque chose de tel, je suis incapable de le décrire avec précision.
Et même en ce moment, j'ai une pensée pour les ennemis que nous avons coulé il y a trois jours de cela. Sans aucun doute ont-ils vécu la même angoisse que nous actuellement, mais sans le moindre espoir de survie. Quelle cruauté qu'une telle mort, et pourtant nous en sommes responsables, bien que n'ayons pas à regretter nos actes. Alors, quelle cruauté que la Guerre. Je ne réalisais pas encore pleinement cet aspect avant de me retrouver moi-même la peur au ventre. Si je mourais ici, personne ne retrouverait jamais mon corps, je disparaîtrais tout bonnement et simplement, et l'on ne se souviendrait jamais de moi. Je ne veux pas mourir. Pas maintenant. Pas ainsi. Non. Je ne veux pas mourir.


9 Juin 1942

Cher journal, je remercie le Seigneur de m'avoir accordé de pouvoir continuer à écrire mes pensées sur tes pages blanches. J'ai survécu, je me suis tiré de cet enfer. Un mois, c'est le temps qu'il nous aura fallu pour retrouver notre chemin à l'aveugle. Et pendant tout ce temps, la terreur étreignait nos entrailles, bien que dans mon cas cette terreur prit une allure étrange. Je ne sais par quel miracle nous avons réussi cet exploit, mais je suis bien certain d'une chose: ce n'est pas grâce à la magie. Aujourd'hui, je réalise l'insignifiance de la magie face aux forces de la Terre, face à l'implacabilité de Gaia. Malgré ma longue et prestigieuse lignée, malgré mes talents en magie, malgré tous les aptitudes dont je suis capable, quand je me suis retrouvé coincé dans les profondeurs de la mer dans cette prison de métal, aucun sort ne pouvais m'aider, me sortir de cette situation. Alors j'ai fait un rêve il y a deux jours de cela: une grande catastrophe survenait dans le monde, et personne n'était en mesure de l'arrêter, pas même les magi, qui étaient tous trop faible. La thaumaturgie ne peut plus nous sauver si jamais un grand bouleversement survenait, j'en suis à présent convaincu après avoir constaté mon impuissance dans une situation critique.
En dehors de ça, je me suis retiré de la guerre. J'ai effacé mon image des souvenirs de ceux qui m'ont côtoyé, et je suis parti, purement et simplement. J'ai conscience que mon comportement est lâche, vis à vis de tous mes camarades qui eux, seront forcés de repartir au combat, mais pour ma part, je ne me sens plus capable d'assumer cette guerre. J'ai faibli, mon esprit a faibli, je n'ai plus envie d'aller combattre les Allemands, je n'ai plus envie de risquer ma vie et de vivre des situations pareilles à celle que j'ai vécu il y a deux mois. Mais après tout, l'avancée ennemie a été stoppée, impuissante face au Grand Hiver, le froid l'emportant toujours sur tout. J'ai honte de mon choix, mais je suis décidé. Je cesse dès maintenant ma vie "d'humain normal" et je reprends ma vie de magus, auprès de Père. Je suis désolé.


4 Septembre 1945

Bien que j'ai choisi de ne plus être concerné par elle, l'annonce de la fin de la Guerre me réjouit. C'est enfin la fin de ce conflit stupide, qui a fauché bien trop de vies, sacrifiées inutilement, par la violence des hommes, par l'absurdité de la haine. J'ose espérer que plus jamais le monde ne connaîtra de pareille tragédie.
Mais tout cela ne me concerne déjà plus. J'ai fait le vœu de vivre en tant que magus, et un magus ne doit pas s'impliquer dans les affaires des "non-magus" si il veut pouvoir s'élever. C'est un comportement égoïste certes, mais c'est par ce genre de comportement que des groupes comme l'Association ont pu monter si haut dans le monde des magi. Désormais, je m'impliquerai pleinement dans mes recherches et dans le projet de Père.






28 Mars 1952

Cher journal, depuis ces dernières années, j'ai réussi à retrouver un rythme de vie "normal", la vie est plus calme et plus apaisante. J'ai continué d'entrainer mon corps, mais à chaque fois cela me rappelle mon ancienne volonté de vouloir comme un humain non magus, et des souvenirs angoissants me remontent en tête. Je ne suis toujours pas parvenu à comprendre les origines des étrangetés de mon corps, mais je commence observer des faits préoccupants. Tout comme lors de l'incident du sous-marin, ma terreur avait été comme inhibée, j'ai l'impression que plusieurs de mes émotions fortes se retrouvent étouffées de la même façon. J'ai tenté de m'énerver, j'ai fait des séries de test pour parvenir à avoir un éclat de colère, mais j'en suis incapable, alors que je suis pratiquement certain que j'aurais pu le faire avant. Je me demande si cela est lié à mon corps? Y aurait-il également des répercutions mentales? Il est encore trop tôt pour pouvoir émettre des affirmations. J'ai besoin de faire plus de recherches à ce sujet.
En parallèle de cela, le projet de Père commence à prendre une forme plus précise, le groupe qu'il a formé porte désormais un nom: La Renaissance. Cinq familles nous ont rejoint, quatre familles russes et une ukrainienne, mais toutes des lignées anciennes qui partagent les idéaux élitistes de Père. La lignée Balkovitch, dont le patriarche, Igor, est celui qui a conçu mes gants et ma jambe artificielle, en fait partie. Igor nous compare parfois à Yggdmillenia, un clan qui comme la Renaissance, a choisi de faire sécession avec l'Association pour monter son propre groupe indépendant, mais contrairement à nous, ils rassemblent des familles mineures ou éteintes pour former un ensemble uni, ce qui est l'opposé de notre philosophie, qui consiste à rassembler des lignées anciennes et de bonne qualité dans le but de privatiser l'usage de la thaumaturgie. Cependant, leur opposition à l'Association nous amènera très certainement à entendre parler d'eux à l'avenir.


5 Janvier 1961

Cher journal, je commence à me poser des questions. L'évolution de la condition de mon corps particulier me préoccupe, j'en suis à présent convaincu: il y a bien des répercutions sur mon mental. Comme je le pensais, mes émotions sont en effet inhibées, pas totalement, mais en assez grande partie, et plus le temps passe, plus cette "partie" augmente. Cela évolue lentement mais je peux m'en rendre compte, il m'est désormais impossible de rentrer en colère, ou bien de pleurer, ou même de rire aux éclats, et je suis intimement convaincu que cela n'est pas dû à une évolution naturelle de ma personnalité. Plus le temps passe, et plus j'ai l'impression de devenir insensible comme un assassin, quelle sensation désagréables. Mais ce n'est pas tout, il se produit quelque chose d'encore plus étrange. En effet, j'ai mis du temps à m'en rendre compte, mais ces dix dernières années m'ont montré un constat surprenant, c'est le moins qu'on puisse dire: en dix ans, je n'ai absolument pas changé, je n'ai pas pris une ride, pas perdu un cheveux, rien, je suis comme identique à mon moi d'il y a dix ans, physiquement parlant je veux dire bien sûr. Tous ces constats sont préoccupants, mais dans le même point je sens que je suis sur le point de comprendre l'origine de toute cela.


14 Avril 1963

Cher journal, j'ai enfin trouvé. Après toutes ces années, j'ai enfin compris ce qu'il m'est arrivé il y a presque trente ans de cela, j'ai enfin compris pourquoi mon corps est devenu si particulier, et pourquoi j'ai observé plusieurs effets secondaires très inhabituels. Tout est lié à un seul concept de la magie dont je n'avais qu'entendu parler de manière brève jusqu'à alors: l'Origine des individus. Tout individu nait de la réincarnation de l'essence d'une existence primaire, qui était là au commencement. Cette essence se transmet et se perd en devenant dormante. Mais il peut arriver qu'un individu s'éveille à son origine, ce qui, à priori est mon cas. Lors de l'incident, je me suis inconsciemment éveillé à moitié à mon origine afin de me sauver la vie. Depuis, mon corps a tenté de devenir cette origine, ce pourquoi il a commencé à avoir un fonctionnement aussi étrange, tout en demeurant parfaitement fonctionnel. Mais cet éveil a été incomplet, car le nom de mon origine de m'a jamais été révélé, or si ça avait été le cas, ce n'est pas seulement mon corps mais aussi mon esprit qui aurait tenté de devenir mon origine. Actuellement, mon esprit tend tout de même vers mon origine, tout comme mon corps, mais pas complètement, car n'ayant pas connaissance de mon origine, je suis capable d'y résister. J'ai cru comprendre qu'une fois que l'origine est véritablement révélé, il est impossible d'y résister. Pour cette raison, je souhaiterais que les choses ainsi, et que personne ne vienne confirmer ce que je ne peux que supposer. Car évidemment, je peux tenter de deviner, ce qui n'est pas bien dur avec tous les symptômes dont je suis sujet: mon corps devenu glacial, mes émotions devenant plus froides que la glace, mon apparence se gelant dans le temps, ... Je peux aisément supposer que mon origine est en rapport avec la glace, ou dans ces alentours là. Dans tous les cas, je vais arrêter mes recherche ici avant d'éveiller sans le vouloir mon origine de manière totale. Cependant, à présent que je comprends le phénomène, je vais sans doute réussir à comprendre par la même occasion mon corps plus aisément, et peut être pourrais-je trouver un moyen d'exploiter tout cela avec ma magie.


29 Novembre 1965

Cher journal, c'est l'âme en peine que je trace ces mots. Père est mort il y a quelques jours, et son enterrement a eu lieu seulement hier. Un grand magus meurt avec lui, malgré le fait que je n'ai jamais partager son esprit de revanche envers l'association. Me voilà à présent à la tête de la lignée Tchersnokov, comme en atteste le sabre familial que j'ai reçu en héritage. C'est à moi de reprendre les rênes de la Renaissance et de poursuivre le projet de Père. Car je ne peux pas simplement abandonner tout ici, ce serait trahir la confiance qu'il avait en moi. Et même si je la privatisation de la magie par l'élite ne m'attire pas en tant que fin en soi, cela peut rejoindre l'un de mes désirs: rendre la magie plus puissante pour pouvoir lutter en vue d'un grand désastre. Si la thaumaturgie est réservée à un nombre très limité de personne, alors ces personnes là disposeront entre leurs mains de plus de puissance, et la thaumaturgie retrouvera sa puissance d'antan. J'ignore si c'est réellement une solution viable mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé afin de concilier mon idéal avec l'ancien rêve de mon père. La Renaissance continuera de vivre, peu importe si tous ses membres ne partagent la même vision que moi.
Il est également temps pour moi de songer à avoir un héritier. Il est impensable de rester sans héritier à présent que je suis le chef de la lignée Tchersnokov, ma mort prématurée signifierait automatiquement la disparition de ma lignée, et je ne souhaite pas ça. Je ne pense pas que je puisse songer à ressentir véritablement de l'amour, à cause de mon origine, mais qu'importe, je ferai ça à "l'ancienne façon".


18 Avril 1972

Cher journal, aujourd'hui je suis un homme marié. J'ai épousé la petite-fille de Igor Balkovitch, ancien meilleur ami de Père, un des membres fondateurs de la Renaissance, et homme qui m'a rendu service par plusieurs fois. Il vit toujours, bien que sa santé soit fragile, au vu de son âge, mais il a insisté lui-même pour que j'épouse sa petite-fille, Sveta Balkovitch. Elle n'est pas celle qui a hérité du Magic Crest de la lignée Balkovitch mais elle possède des circuits magiques, ce qui assure à notre lignée une progéniture pure. A n'en pas douter c'est une magnifique femme, blonde aux yeux bleus, dans sa vingtaine, mais pourtant je me sens profondément mal à l'aise. Bien que ce soit un mariage arrangé, est-il vraiment juste pour moi d'épouser cette femme? Mon corps a peut-être conservé sa trentaine physiquement, mais mon esprit, lui, aura bientôt soixante ans. Je doute comme je n'ai jamais douté de moi, ne vais-je pas gâcher la vie et l'avenir de cette belle femme plein de ressource en la condamnant à vivre avec un individu qui ne peut plus ressentir l'amour, et qu'elle ne peut même pas toucher? Quel genre d'amour est-ce là? J'ai besoin de réfléchir.


5 Juin 1975

Cher journal, j'ai fini par m'habituer à la vie de couple avec Sveta. J'étais rempli de doutes et d'incertitudes au départ, mais cette femme a un cœur d'or comme je n'en avais jamais vu auparavant. Vivre à mes côtés, malgré toutes les contraintes que cela implique, ne semble pas l'attrister, au contraire, je crois qu'elle a fini par m'aimer véritablement. Je suis incapable de lui retourner les mêmes sentiments, mais je dois reconnaître que sa présence chasse la solitude que j'ai pu ressentir jusqu'à maintenant. Et à défaut de pouvoir sentir de la chaleur au sens propre, je ressens bel et bien de la chaleur humaine. J'en suis convaincu, Sveta est une femme d'exception, mais je ne peux m'empêcher de continuer de penser que sa place n'est pas aux côtés d'un homme comme moi.


19 Août 1977

Cher journal, j'ai finalement pris ma décision. Je vais avoir un enfant avec Sveta. Cela nous a demandé un grand nombre de préparatifs, et il a fallu notamment appliquer sur mon corps plusieurs sorts, dont je n'ai moi-même pas la maîtrise, afin d'éviter que Sveta ne gèle à mon contact. C'était la première fois que je touchais la peau de quelqu'un depuis bien longtemps. Naturellement, je fus hésitant et maladroit, moi qui n'avait pas eu de contacts physiques directs avec une personne depuis mon incident. L'acte en question fut court, mais cela m'a remplit de joie, si je puis me permettre d'exagérer la réalité, de pouvoir faire comme tout le monde. Les test ont été positifs, à présent il ne reste plus qu'à attendre et croiser les bras. Nous avons décidé ensemble de l'appeler Ivan si c'était un garçon, et Nina pour une fille.


30 Avril 1978

Cher journal, c'est une catastrophe, non, une tragédie. Tout un rêve vient de se briser. Sveta a accouché hier. C'était un garçon. Mais surtout, il est mort quelques instants après sa naissance. L'embryon a subit des malformations et Ivan n'a pas survécu au monde extérieur. C'est un véritable drame, les mots me manquent. Je veux penser que ce n'est pas lié à ma nature, que c'est une simple coïncidence, mais au fond une voix me souffle le contraire. Sveta est dévastée, je n'ose même pas la regarder en face, car je suis incapable de partager sa tristesse. Je suis un monstre. Mon enfant est mort-né et je ne suis pas même capable de verser une seule larme. Pourquoi ne puis-je pas avoir un enfant normalement comme tout le monde? Pourquoi suis-je obligé d'infliger ce drame, à moi-même et surtout à Sveta?


4 Mars 1979

Cher journal, Sveta et moi avons pris notre courage à deux mains et avons tenté une nouvelle fois. Cette fois sera la bonne, notre "échec" précédent n'était qu'une simple coïncidence, ça ne se reproduira plus. Sveta persiste à vouloir l'appeler Nina dans le cas d'une fille, et j'ai opté pour Peter dans le cas d'un garçon. Que le Seigneur ait pitié de nous, je croise les doigts.


6 Decembre 1979

Cher journal, je crains qu'il ne me faille faire face à la réalité: ce n'était pas une coïncidence. Une coïncidence de cette sorte ne peut pas se produire deux fois avec les mêmes symptômes. Il faut que je reconnaisse la vérité: c'est à cause de ma nature. Que devrais-je faire? M'excuser auprès de Sveta? Elle est complètement effondrée, je ne sais quoi lui dire, car encore une fois, je n'arrive pas à être triste comme elle. Pourtant, je suis certain que si mes émotions étaient normales, j'aurais envie de fondre en larmes aussi. Pourquoi le malheur s'acharne-t-il sur moi? Pourquoi ne puis-je pas vivre comme tous les autres? Je ne demande pas grand chose, simplement un enfant, un héritier, simplement de rendre Sveta heureuse. Ô Seigneur, aie pitié de moi, permet moi simplement d'avoir un enfant, je ne demande que cela. A ce rythme là, ce n'est même plus une question d'avoir un enfant ou non, c'est une question d'avoir un héritier. Si je suis incapable d'avoir un enfant, la lignée Tchersnokov est condamnée à disparaître. Cela ne peut pas se produire. J'ai envie de demander à Sveta de retenter une troisième fois, mais je sais pertinemment qu'elle n'est pas en état. Quel malheur.


24 Septembre 1983

Cher journal, si j'étais encore capable de sauter de joie, je le ferais. La troisième fois a été la bonne, j'ai enfin réussi à avoir un enfant capable de vivre. Il m'a fallu du temps afin de convaincre Sveta d'essayer encore une dernière fois, mais bien que ce ne fut pas facile, aujourd'hui, je réalise à quel point cette difficulté était dérisoire par rapport au bonheur d'avoir un enfant. C'est un garçon et nous l'avons appelé Mikhaïl, en l'honneur de mon grand-père, qui fut un grand magus.
Une nouvelle page de ma vie se tourne, et bien que s'occuper de Mikhaïl ne sera pas chose facile pour moi, je veillerai à ce qu'il devienne un homme vertueux, avec le talent de mon père et la gentillesse de sa mère. Je risque de ne pas écrire dans ce journal pour les années à venir, je vais tâcher de me concentrer sur l'éducation de mon fils plutôt que sur le fait d'écrire mes pensées.


4 Janvier 2001

Cher journal, je profite de cette entrée dans le vingt-et-unième siècle pour renouer avec la tradition. La dernière fois que j'ai écrit remonte à la naissance de Mikhaïl, et cela me semble à présent si lointain. Que dire alors de mon enfance dans la Russie Soviétique? J'ai du mal à réaliser que je suis si vieux, mon corps conserve toujours sa jeunesse de ma trentaine. A présent, c'est Sveta qui a l'air plus âgée que moi, quelle ironie. Et pourtant, je suis déterminé à rester à ses côtés, c'est une femme exceptionnelle, elle seule parvient à comprendre mes peines et mes tourments. Avec elle j'ai pu élever Mikhaïl pour qu'il devienne un grand et beau jeune homme de talent. Il n'a encore que dix-sept ans mais il est très prometteur, et plein de potentiel. Il fait preuve d'un grand talent à propos de la magie, il fera un magus d'exception d'ici une dix ou vingt ans. Je compte les décennies comme des années, je suis si vieux... Tous les gens que j'ai connu durant mon enfance, même ceux de ma génération, sont morts. Je suis le seul à rester encore debout et parfaite santé. Mais pourtant, je le sens, mes émotions qui se gèlent de plus en plus. Il est de plus en plus difficile de parvenir à garder la part d'humanité qui reste encore en moi. Lutter contre l'influence de mon origine est de plus en plus éprouvant, et malgré chaleur de mon foyer, où je vis aux côtés des deux êtres d'exception que sont ma femme et mon fils, le processus ne s'arrête jamais.
Quant à la Renaissance, elle est toujours en marche et en plein forme. Nous rassemblons à présent un peu plus d'une dizaine de lignées, mais je commence à voir les limites d'une telle organisation depuis une quinzaine d'années. Beaucoup de vieilles lignées sont attachées à leur statut de prestige au sein de l'Association et ne désirent pas tout quitter pour rejoindre une organisation au but aussi extrême que le notre. Je cherche des solutions, mais je n'en trouve toujours pas pour l'instant. Mais je trouverai. Je finis toujours pas trouver.


21 Octobre 2008

Cher journal, je suis las. Las de lutter pour rester humain, las d'être aussi peu sensible, las de ne pas pouvoir toucher les gens que j'aime sans un grand nombre de préparatifs au préalable. Je suis vieux, très vieux, et j'ai le sentiment que mon temps est passé, et que je n'ai plus ma place dans ce monde. Et pourtant, je continue à vivre, mon corps figé dans le temps. Vais-je rester ainsi indéfiniment, ou bien vais-je finir par devenir littéralement de la glace? Aurais-je un jour le droit à une mort naturelle ou bien est ce que même cette faveur me sera refusée? Mikhaïl est devenu un adulte à présent, il a reçu le Crest de la famille, il a de grands talents, il n'a plus besoin de moi pour continuer à vivre. Je sais que Sveta serait triste de savoir que j'ai ce genre de pensées, mais je pense que même elle ne peut pas comprendre ce que c'est de vivre plus de quatre-vingt dix ans, quatre-vingt dix ans sans jamais avoir pu vivre une vie normale. Malgré tout, elle reste à mes côtés, l'âge commençant à la ronger. Mais je ne peux pas partir. Pas encore. Je veux d'abord laisser à mon fils un héritage digne de ce nom. Je ne veux pas lui laisser une organisation sans perspective d'avenir, je ne veux pas lui laisser des idéaux impossibles, je veux lui laisser quelque chose dont il sera fier. D'ici là, je dois encore continuer de vivre un peu.


13 Août 2010

Cher journal, je crois avoir enfin trouvé une solution pour l'avenir de La Renaissance. Et cette solution demeure dans l'un des secrets du monde de la magie, secret qui n'aura pas su le demeurer éternellement aux yeux des magi les plus observateurs, je veux parler de la Guerre du Graal. Une compétition entre magi, où le but est d'invoquer un esprit héroïque et de vaincre celui de tous les autres concurrents, afin d'obtenir une relique permettant d'exaucer un vœu. Avec un tel objet, je pourrais enfin réaliser mon idéal, je pourrais enfin donner un sens à mon rêve et celui de Père. Je me suis décidé, je vais me préparer en vue de la prochaine Guerre du Graal. Je vais développer des sorts qui ont pour but de tuer. Je n'échouerai pas. Je veux pouvoir remporter le Graal et laisser à Mikhaïl un magnifique héritage. Et alors enfin je pourrai quitter ce monde, je cesserai de lutter contre mon origine et j'accepterai de ne faire qu'un avec elle.


16 Juin 2015

Tel un soldat se préparant à partir en guerre, je m'apprête à partir pour le Japon. Là bas, j'irai mener la Guerre pour le Graal, et je l'emporterai. J'ai reçu mes sceaux de commandements voilà il y a une semaine, tout est prêt, il n'y a aucune hésitation, aucun regret, je suis prêt. Pourquoi les hommes ont-ils ce besoin inné de s'entretuer? Je l'ignore. L'on dit que la limite de notre liberté est la liberté des autres, mais bien trop souvent, nos rêves et nos ambitions dépassent les limites de notre liberté, et deux libertés différentes ne peuvent pas se superposer, l'une doit disparaître au profit de l'autre, ainsi est l'instinct humain. Je n'y fait pas défaut. Je tuerai si il le faut, pas par plaisir, mais par nécessité.
Bien sûr, il existe le risque de mourir. Il y aura sûrement d'autres magi d'exception, mais quand bien même la mort me prendrai, au moins je n'aurais pas de regret. Si jamais je meurs, Mikhaïl pourra prendre ma succession, il en a la carrure et les capacités. Sveta sera triste sans doute, mais je sais qu'elle s'en remettra, elle une femme forte, une femme fantastique. Oh Sveta, si jamais tu lis un jour ces mots, sache à quel point je te suis reconnaissant d'avoir brisé la solitude de ma vie, d'y avoir apporté des couleurs, et même un fils d'exception. Je suis navré de ne pas avoir pu t'aimer comme toi tu l'as fait à mon égard, mais si je l'avais pu, je t'aurais aimé autant que mille hommes. Si jamais je ne reviens pas de ce voyage, ne m'en veux pas trop je t'en prie. Veille sur Mikhaïl, afin qu'il reste un homme de vertu. Je sais que tu seras capable de lui trouver une épouse adéquate si jamais je meurs là bas au Japon. Mais n'imagine pas que je vais me laisser mourir, oh non, je vais vendre chèrement ma peau, et je compte bien l'emporter. Et quand j'aurai obtenu le Graal, je pourrais enfin faire disparaître la magie des petites lignées. Ce n'est rien de personnel à leur égard, mais la thaumaturgie est devenue trop faible aujourd'hui, il est nécessaire qu'elle soit privatisée par une élite, et cela à des fins utiles. Je sais que tu peux me comprendre toi au moins, Sveta.
Darnic Prestone Yggdmillenia m'a contacté et m'a proposé une collaboration. J'ai décliné pour le moment car nos idéaux sont opposés, mais dans le but d'une coalition contre l'Association, une alliance pourrait être envisageable. J'y réfléchirai.
Bien, il est l'heure de prendre mon avion. Je n'ai aucun regret. Que le Seigneur veille sur vous, Sveta, ma femme fantastique, et Mihaïl, mon talentueux fils. Je pars.

Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 18:37
Fiche terminée et en attente d'un premier passage :)


L'avatar n'est pas encore là car il faut que je le dessine, mais n'ayez crainte, il arrivera bientôt ^^
Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Sep - 6:07
Poi hoy ! Maddie dans la place !

C'est l'heure pour monsieur Mort de repartir avec un karma tout neuf, et c'est Maddie-chan qui va se charger de ce premier passage !

Yatta

Identité et Caractéristiques
Oh le vieux monsieur ! Il est tout vieux. Et il est russe, avec un nom qui pète. Tout il est bon à priori, l'Endurance est bien haute mais considérant ce qui suit ça ne me dérange pas particulièrement. Bien sûr, Rouge-kun aura le dernier mot en ce qui concerne toutes ces petites lettres. Les Capacités (je vais les ranger là aussi hein) sont ok également.

Need l'avatar tho'. Où est ma barbe ? Je ne continuerai pas tant que je n'ai pas ma barbe.

Equipement
Je passe rapidement sur les jolis objets de déco, ils sont jolis, ils sont déco, ils sont tout beau. Les Gants Antithermiques sont gewd (j'hésite quand même à considérer qu'il s'agit de deux MC différents pour rigoler), quant à la gambette magique elle me paraît tout à fait amusante. Etant donné que l'on se calque sur la portée naturelle de détection magique, le Rang se rapportera à la qualité de la détection, tout simplement. J'aurais bien aimé y ajouter une fusée quand même.

Sorts et Pouvoirs
Système time. On va commencer par le Pouvoir comme ça ce sera plus clair pour les sorts. *remonte ses manches*

Alexander a écrit:
"Gel" [Rang C - Passif] :

=> Le contact de sa peau gèle et peut être dangereux pour autrui.
=> Si en contact direct avec un de ses sorts, effets supplémentaires (voir sur les sorts en question).
=> Toute glace à son contact devient extension de son corps.


C'est tout simple, évidemment le rang du Pouvoir est pris en compte pour ce qui est du premier effet. Petit besoin de précision en revanche : qu'est-ce que tu entends par devient extension de son corps ? Est-ce qu'il est capable de la faire se mouvoir comme un membre à part entière ? S'il peut la déplacer, qu'en est-il de la forme initiale ? Si on brise la glace, est-ce que c'est "douloureux" pour lui ? Des p'tits trucs pour bien cerner ce que tu veux lui apporter.

Les sorts maintenant. Etant Puppet Master (2 sorts) et disposant d'un Pouvoir Rang C (4 sorts), tu disposes de 4 sortilèges majek. Et surprise : le compte y est. C'est reparti !

Alexander a écrit:
Velikaya Zima [Glace - Boundary Field - Rang A] :

=> Le Boundary Field fait ?? de rayon et dure ?? (+2) tours.
=> Malus de FOR et AGI de rang E pour toute personne non servant, autre que Alexander.
=> Les deux malus augmentent d'un rang à chaque tour, jusqu'à A.
=> Si une personne ne se déplace pas pendant un tour, le malus augmente de deux rangs au lieu d'un.
=> Effets rp de givre et de danger d'hypothermie, de plus en plus violent au fur et à mesure que le malus augmente.

Effets Bonus avec "Gel": Durée du Boundary Field: +2 tours.


Le principe est ok, j'aime bien l'idée du blizzard grandissant. Niveau effet, on s'équilibre en partant d'un double E en malus à toute personne affectée (hors servant, mais sans division des effets entre les personnages affectés donc) pour grimper jusqu'à un double A. L'escalade progressive du malus compense la puissance brute et le nombre illimités de cibles pouvant être affectées. Pour la durée elle se base sur la durée d'un renforcement de Rang A, soit... 2 actions. Grâce à la synergie avec ton Pouvoir (qui va proc de toute manière vu le principe du sort), le sort durera donc 3 tours quoiqu'il en soit. Cela permettrait aux malus d'atteindre entre le Rang C pour une personne qui bouge tout du long et le Rang A pour une personne immobile. Pour moi, compte tenu de tous les avantages que ça offre, on est dans les clous du sort. Quant à l'aire d'effet j'aurais tendance à me baser sur le Rang A tout bêtement : avec un rayon de 5 mètres tu couvres un petit 80 m²... À voir si Rouge-kun veut grimper un peu avec un multiple mais ça ne m'a pas l'air malhonnête de partir là-dessus.

Petit edit errata que je voulais préciser mais que j'ai zappé sur le coup : les capacités permettant de résister aux contrôles sur les mouvements, aux affaiblissements permettent de résister plus efficacement, cela tombe sous le sens. C'est le cas également pour toute capacités qui permettrait de résister au froid, par la chaleur ou avec un très gros manteau.

Alexander a écrit:
Ledyanoye Kopye [Glace - Offensif - Rang C] :

=> Invoque une petit groupe de pieux de glaces sortant du sol.

Effets Bonus avec "Gel": Temps d'incantation: 1 (seulement si Velikaya Zima actif)


Le principe est bon, pas de souci de ce côté là c'est tout bête. Avec le Pouvoir le sort passe de 2 à 1 action d'incantation avec une condition assez sévère vu qu'il s'agit d'un sort de Rang A. Pour moi c'est oka.

Alexander a écrit:
Ledyanaya Bronye [Glace - Défensif - Rang B] :

=> Recouvre Alexander d'une armure de glace, pendant ?? actions.
=> Offre une protection totale de rang B sur tous le corps.
=> Agilité considéré comme à E pendant la durée du sort.

Effets avec "Gel": Durée de l'armure: + 1 tour


Renforcement de Rang B, il dure 3 actions, plus un tour avec Gel qui va proc de toute manière étant donné la nature du sort soit un total de 5 actions normalement. Toutefois, avec le malus infligé à l'Agilité (soit une diminution de 1 Rang en ce qui concerne Alexander), on pourrait augmenter la durée initiale de 2 actions par exemple, ou bien baisser le Rang du sort de 1 en conservant un renforcement de Rang supérieur, ce qui ajouterait 1 action à la durée et réduirait le coût en mana. Dans tous les cas, cela résulte en un allongement de la durée du sort. À toi de voir l'orientation, et au Rouge de fixer le bon montant au besoin.

Alexander a écrit:
!Svyataya Stena [Glace - Défensif - Rang E~A] :

=> Création d'un mur de glace, dont la puissance varie selon le rang du sort.

E: Mur petit et fin, qui peut au mieux absorber une faible attaque ou un sort à petite puissance destructrice. Mais dans tous les cas, bloquer une seule attaque le fragilisera suffisamment pour le faire rompre à la seconde attaque, si la première n'a pas suffit.
D: Mur un peu plus épais et un peu plus grand. Il pourra arrêter des flèches ou des carreaux, ou des projectiles peu puissant, et pourra bloquer une attaque physique à mains nues, mais cela sera alors sa limite. Il ne sera toujours pas capable d'arrêter une arme blanche ou un sort suffisamment puissant.
C: Le mur pourra atteindre jusqu'à deux mètres et sera capable de bloquer les coups effectués à arme blanche avec une force non exceptionnelle sans trop se fragiliser. Les balles pourront continuer à le traverser, mais elles seront grandement ralenties. Les explosions seront encore trop puissantes pour  lui.
B: Le mur peut être étiré en longueur, jusqu'à trois mètres, et peut même être conçu de façon circulaire pour faire un arc de cercle. Il sera suffisamment solide pour résister à toute forme d'attaque physique, à moins d'avoir une arme très puissante et une force exceptionnelle. Les balles ordinaires resteront bloquées à l'intérieur, et il pourra résister à une explosion avant d'être trop fragilisé. Peut de sorts pourront parvenir à le briser d'un seul coup.
A: Le mur est très épais, haut et long. Il est si dense qu'il prend une couleur blanche, et peut être formé de manière complètement circulaire, en entourant complètement une petite zone. Ses murs seront si denses que même les balles de gros calibres ne pourront le traverser, et il faudrait plusieurs explosifs pour parvenir à le briser. Seul un sort très puissant pourrait parvenir à le fragiliser, et seuls des êtres de nature non humaine pourrait espérer pouvoir le briser par la seule force physique, même avec une arme.


Ah, le coup des Rangs variables. Ça a déjà suscité des discussions donc je vais laisser le soin de traiter question à un Rouge certifié, mais cela devrait entraîner un surcoût de Mana au lancement. Sur le principe le sort me va, il est simple : le fonctionnement est semblable à un Renforcement en toute logique donc devrait suivre ses règles concernant la durée. On peut également définir une durée fixe à tous les Rangs possibles en prenant en compte le surcoût de la variation de Rang au lancement.

Ça, c'est fait !

Familiers
Tu obliges Maddie à fouiller toutes les règles obscures du forum. Tu cherches à la perdre hein ? Avoue !

Avec une Magie Rang B, Alexander commence avec 1 Familier de Rang B, 2 de Rang C, 3 de Rang D ou 4 de Rang E. Actuellement tu proposes trois familiers de Rang B. Ou deux. Je ne sais pas. Ah non ok, le Cœur de Glace n'est pas un Familier mais un Pouvoir. Un Pouvoir qui me va très bien d'ailleurs. Mea culpa, pas facile de distinguer la hiérarchie visuelle au premier coup d’œil e.e

Quoiqu'il en soit les deux Familiers Adam et Nina sont Rang C, non rang B. Cœur de Glace est donc Rang C également. Enfin, les familiers ont un Rang global en guise de Caractéristiques (spoiler, c'est Rang C ici aussi), inutile de les détailler donc.

Finalement c'était plus simple que ce que je pensais. Trop forte Maddie !

Physique et Caractère
MA BARBE !! Je vais faire rapide, c'est complet, c'est plaisant, c'est pas interminable et c'est clair sur le personnage. On se représente facilement son physique (mais need l'avatar quand même). Et j'ai beaucoup apprécié le contraste du personnage vis-à-vis de son but, mais aussi de sa propre nature, déchiré entre l'acceptation inévitable et le rejet désespéré. Il me fait penser à un l'Cie de Final Fantasy. Ce sont des éléments que j'ai également appréciés dans son histoire, du coup, transition magique...

Histoire
*4h de lecture plus tard*

Oooh. C'était bien. Il était quand même beaucoup plus mignon au début le petit Alexander, mais à part les coups durs de la vie il est plutôt resté fidèle à lui-même. C'était agréable de suivre sa vie à la fois... Simple et pourtant singulière. Marquée d'un mal vicieux et incurable.

Son père avait l'air d'être quelqu'un de facilement chagriné doté d'un bon orgueil : si la lignée remonte au XIXème siècle seulement, il existe nombre de familles bien plus anciennes. Un magus issu d'une troisième ou quatrième génération de sa famille, ce n'est pas exceptionnel. En revanche, sa lignée devait être assez prestigieuse pour qu'il s'emporte ainsi. Par pure curiosité, était-ce de ses travaux ou de son ascendance que le père d'Alexander tirait une telle fierté ? J'apprécie l'affection qu'il témoigne à son fils. Cela illustre d'une autre manière à quel point sa famille est une chose importante pour lui, et que ses ambitions ne sont donc pas uniquement personnelles.

Sa première rencontre avec le peur, la vraie terreur était très intéressante. J'étais curieux de savoir d'où venait ce besoin, cette urgence à renforcer la thaumaturgie, à trouver un moyen de contrer l'inévitable. Et la réponse, quelque chose d'aussi primal qui frappe tous les hommes sans distinction, j'étais content de la trouver ici. C'est d'autant plus cocasse vu la tendance de l'homme à céder de plus en plus de terrain à l'impassibilité et l'apathie, bien que ce ne fut pas encore beaucoup le cas à l'époque.

Bon, l'issue dramatique de la vie amoureuse de Alexander m'avait été spoilée par les éléments présents dans les descriptions et les sorts (d'ailleurs, au final, Ivan ou Adam pour le garçon ?). Mais bon au final, ça a quand même plutôt bien tourné.

Et nous voilà aux portes de la Guerre du Graal. Alexander n'en est pas à son coup d'essai pour ce qui est de tenter une aventure dont l'issue est plus qu'incertaine : une vie normale, la guerre, l'amour, un enfant, les volontés léguées par son père... Un dernier espoir pour notre vieillissant bloc de glace en devenir. Mince espoir, mais espoir tout de même.

Globalement
Fiche très agréable, j'aime toujours autant tes personnages. Très peu de fautes aperçues, quelques anglicismes çà et là (recognition s'utilise dans le sens d'identification et non dans le sens de sentiment de reconnaissance). Les musiques étaient plus que bienvenues. Vraiment. J'aime vraiment bien ces musiques.

J'ai vraiment envie de te remercier pour cette fiche, c'était vraiment un plaisir à lire. Chaque fois que je vois une fiche comme celle-là (et tes fiches n'y manquent jamais), j'ai le sentiment de recevoir une leçon. Donc merci. Voilà un monsieur qui mériterait un Servant digne de ce nom.

Voilà voilà, j'attends juste tes retours sur mon retour et la première validation viendra très vite après !

Maddie : out !

Victory
Mad Dog Maddie
avatar
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 22/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 11:22
Merci pour ce retour tout plein de compliments, ça me fait plaisir, et m'encourage à faire des fiches plus longues et plus travaillées (surtout travaillées).
J'ai pas grand chose à dire, vu qu'on en a pas mal blablaté en pv.
Mais donc voilà pour le bilan des changements:

- L'avatar est dès à présent terminé et en service.

- J'ai précisé la définition de "extension de son corps" dans la description du pouvoir:
Citation :
[...] De plus, son corps suivant l'origine du "gel", il devient par définition de la "glace", et donc tout ce qui est de la glace devient une extension de son propre corps. Ceci est purement conceptuel et ne signifie pas qu'il devient capable de manipuler cette glace comme son bras, mais simplement que son essence, son origine, se synchronise avec cette de la glace, et d'un point de vue conceptuel uniquement, les deux deviennent confondus. Cela se traduit par le fait qu'il devient capable de faire circuler son mana dans la glace comme dans son corps, et qu'il obtient de ce fait des effets supplémentaires sur ses sorts lorsqu'il rentre en contact avec eux de manière directe (par le toucher), ou bien lorsque ceux-ci sont en contact avec de la glace qui est elle-même en contact avec Alexander.

- Le BF a été baissé d'un rang, j'ai cependant conservé l'amplitude des debuffs de E à A, étant donné que ça ne commence qu'à E, et qu'il est nécessaire d'attendre 5 tours pour atteindre de manière naturelle le rang A, ce qui implique déjà de relancer 1 fois le sort. A voir si ça te va, et si cela va aux rouges.
J'ai précisé que certains effets peuvent permettre de retarder le debuff/y résister
Et enfin, j'ai changé les effets supplémentaires en "durée x2" plutot qu'en "durée +2", ce revient au même au final, mais je préfère ainsi.
Aux rouges de voir si le rayon de 5m leur convient aussi.

- Pour l'armure de glace, je laisse ainsi, 5 actions me suffisent ^^

- Pour les pieux, RAS

- Pour la muraille de glace, j'ai rajouté l'effet supplémentaire dû au pouvoir, que j'avais oublié:
Citation :
Effets avec "Gel" : Devient naturellement résistant aux sorts de feu, comme pour n'importe quel autre type de sort.
De plus, j'ai précisé qu'il y a un petit surcout de mana au lancement pour pallier à la capacité de moduler le rang.

- Et pour les familiers, j'ai baissé leur rang à C, vraiment désolé, je n'avais pas fait attention en mettant leur rang ^^
Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 13:44
Super, ça m'a l'air tout bon du coup. Juste les stats de Familiers qui ne sont pas nécessaires étant donné que les Familiers disposent d'un Rang global dépendant de leur propre Rang pour les Caractéristiques, mais ce n'est rien de grave. Et le vava est tout joli !

Pour tout le reste, Maddie laisse l'expertise de Rouge-kun décider de ce qui est à garder ou à changer.

Maddie t'offre donc ta première validation ! поздравление ! Bravooooo Monsieur Glaçon !

Maintenant Maddie va se rep..

Ice
Mad Dog Maddie
avatar
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 22/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Sep - 18:47
Salutations bonhomme hiver, j'ai l'immense plaisir de me charger du second passage de votre présentation. Allons-y gaiment

Lalala


Avatar < un coup de crayon toujours aussi génial, je valide 1000 fois


Caractéristiques < après avoir relu deux fois l'histoire, l'END sera de rang B et non A. Je m'explique : il est, de naissance, assez fragile et même si il s'est entraîné rigoureusement (mais pas de manière inhumaine non plus, il ne s'est pas dopé ou autre) pendant un certain temps, il en a payé le prix fort. De plus, par la suite, il se focalise sur la magie à l'écart des soucis des non magus. On pourrait alors se dire que c'est son corps désormais de glace qui comblerait sauf que, la glace, même si c'est froid, ça se brise avec un bon coup bien placé ou naturellement, comme en témoigne la jambe gauche.

En résumé, le monsieur obtient B grâce à son corps alors qu'enfant il a une santé semblable à celle d'un homonculus en phase terminale.


Capacités de classe < RAS

Equipement < que d'objets intéressants tout ça, je n'ai rien à y redire, ils sont bien décrits et ont leur place dans la valise. Je me permets tout de même une remarque : la montre à gousset offerte à ses 15 ans (soit en 1931) n'est pas mentionnée dans l'histoire à cette dite période, c'est un peu dommage mais rien de bien grave en soi.


Sorts <

- Velikaya Zima : le Boundary Field fait 5 mètres de rayon et dure 2 actions + 2 tours soit 3 tours.

- Ledyanoye Kopye : ras

- Ledyanaya Bronye : Recouvre Alexander d'une armure de glace, pendant 3 actions + 1 tour soit 5 actions

- !Svyataya Stena : un sort à rang variable, miam, une grande source de débats  Hahaha  
Le principe du sort est simple au fond mais on va y apporter plus de précisions du coup.

Comme il s'agit d'un sort à rang variable, il coûtera un surplus de 20 mana (en voyant la protection comme une maison, c'est un peu comme si on érigeait une fondation E pour la renforcer ensuite avec ou bien des murs en carton, le mur E, ou bien des pierres hors de prix, le mur A).
En partant du même principe, on peut affirmer que le mur E durera 6 actions et le mur A durera 2 actions comme n'importe quel Renforcement (les pierres luxueuses sont plus difficiles à supporter que du carton pour les fondations).


Familiers < ce qu'ils ont l'air kewt Emu
Mais notons qu'il ne faut pas de stats pour ces braves familiers, à enlever donc (je fais  remarquer toutefois pour le bien de la SIANS qu'un rang C d'autrefois aurait eu des stats plus basses que celles données ici pour un rang C, là ça équivaut plutôt à un ancien rang B).


Pouvoir < ok


Physique < on se représente facilement le nouveau barbu de ta collection, c'est complet et précis, super


Caractère < on cerne très bien le genre de monsieur qu'il est, en lien logique avec son histoire, rien à redire


Histoire < que dire de plus si ce n'est encore et toujours : bravo. Tu nous offres encore une lecture très agréable, prenante, dramatique et complète. Ce fut un vrai régal. L'histoire est à l'image de son personnage principal : avisée et travaillée. Merci pour cela. J'aurais néanmoins une petite question : après son retour miraculeux sur la terre ferme, il fait mention d'une puissance transcendante contre laquelle l'Homme ne peut que s'agenouiller. Plus tard, il mentionne plusieurs fois le mot "Seigneur" (ne serait ce qu'au début du paragraphe de 1942, il commence par "je remercie le Seigneur"). Cela implique-t-il qu'il est devenu croyant après le miracle du sous-marin? Si c'est le cas, pourquoi mentionner ce miracle comme un fait de Gaia (plus loin dans le même paragraphe)?

Alexander Tchersnokov a écrit:
Aujourd'hui, je réalise l'insignifiance de la magie face aux forces de la Terre, face à l'implacabilité de Gaia.


C'est un détail, je te rassure, mais je me suis posée la question pendant que je lisais.


Langue, orthographe < hormis quelques oublis de lettres et quelques fautes de frappe et/ou orthographe mineures, la rédaction est toujours aussi bien faite, le style est fluide, ça se lit en une traite. C'est nickel!


Voilà voilà, on n'est pas loin de la validation. Je terminerai ce passage par des félicitations, c'est une fiche très bien écrite et très intéressante pour un monsieur tout aussi particulier. Congratulations!
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 407
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur


« For the World' sake and for the Righteousness, May knowledge help the Sun to become ruler again. »




Earn your existence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations