Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum fête ses 10 ans ! Bon anniversaire FSN RPG !
Le forum recherche en priorité des Masters et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Mar 8 Aoû - 14:55

Henry de Molay

Age :  27 ans
Nationalité : France
Organisation : sa famille (Big Ben a l'occasion)
Fonction : Magus



ft Luka Crosszeria

CARACTÉRISTIQUES

Type : Humain
Classe : Magus

Statistiques :
STR : C
END : B
AGI : C
MAG : B
LCK : D





CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Element Mastery  [Rang] :
La faculté à véhiculer et manipuler un des éléments de la magie occidentale. Dans le cas présent, il s'agit de la matérialisation des désirs: le démoniaque.

EQUIPEMENT

Black Cloth :
Le manteau noir que Henry porte traditionnellement est sa marque de fabrique qui le protège contre l'extérieur. Bien que un manteau tout a fait normal -quoique très classe-, le fait d'avoir constamment été en contact avec le sang de phantasmal beasts, de servants et de la magie dans son sensemble a doté la tenue de l'effet inverse qu'un mauvais état: elle a survécu, se renforçant avec le temps, le mana finissant par traverser la tenue le plus naturellement du monde. Il finit par en renforcer un peu les tissus.
Offre une protection équivalente a une armure légère.

Spoiler:
 



Jesus Christ :
Adapté par les soins de son frère Lucius, le pistolet que Henry porte sur lui depuis la première guerre s'en est retrouvé quelque peu changer. C'est à présent devenu un Jackal des plus étranges, capable de faire éclater une cervelle sans mal du haut de ses 12,7 millimètres de calibre.  L'inscription marqué sur le canon, qui a donné son nom a l'arme -outre le fait que c'était généralement les dernières paroles des victimes-, est un ajout personnel d'Henry, un clin d'oeil a une série animé qu'il a adoré.
Fort bien évidemment, il cache ledit engin dans une poche interne de son manteau, spécialement conçue pour que seul un magus puisse le trouver. Très pratique quand on passe les douanes.


Spoiler:
 


Agiel (Mystic Code A-rank) :
Que serait Henry sans son Agiel, cet objet né dans les années obscures de l'Inquisition? Alors que les instruments de tortures et les méthodes se diversifiaient, les magi de la famille de Molay ont développés un moyen sensé condensé en une simple existence l'efficacité de la pire des associations. Le concept même de faire souffrir, la cristallisation des méthodes pour briser un corps ou un esprit, voila ce qu'est l'Agiel.
Physiquement, l'objet, une simple lanière de cuir de trente centimètre, ne paye pas de mine. On pourrait presque le méprendre pour un objet commun parfois utilisé par la gente féminine pour se procurer certains plaisirs interdits...
Ce que les gens ignore, c'est que la couleur rouge de l'agiel vient du sang de la famille, reçue alors que des membres se faisaient torturer. Tous les individus, sans exceptions, sont touché par la douleur pure que transmet cet objet. Même l'utilisateur ressentira cet éclair lancinant lui parcourir le corps entier malgré un contact des plus légers...


Povoque une douleur considérable, psychique comme physique. Cela inflige un malus de rang Bà toutes leurs actions tant qu'il y a contact.
Sur les êtres magiques, cela les fait également souffrir magiquement, provoquant des dégats équivalents a une dague à chaque action de contact.

Spoiler:
 


Magatama :
Quand il a quitté Suzuran, son ami Serizawa lui a offert en cadeau un pendentif, en la personne de trois magatama, dent de dragon ambre percé en son coeur. Cet objet, un pendentif que Henry porte toujours sur lui contre sa peau, ne le quitte jamais, et la valeur sentimentale qu'il accorde à cet objet en fait un collier de grande valeur. Même si il s'agit sans nul doute d'une breloque négigeable pour quiconque d'autre. Henry s'est contenté de l'enchanter une fois rentré dans sa famille pour en faire un objet difficile à détruire. Purement décoratif.


Epée de l'Imperatrice Jingû :
Artefact utilisé dans la guerre précédante pour invoquer Himiko, Henry a conservé précieusement cette arme et même commencer à s'entrainer avec. Bien qu'il soit encore un novice tout juste bon à la manier avec l'efficacité d'un couteau, il l'a entretenu et elle est aussi neuve et aiguisée qu'a ses premiers jours entre les mains de sa précédente maitresse. Il ne s'en sert toutefois que rarement, étant plus un reliquat précieux de son tout premier servant. Quel sentimental.
Du fait de son âge et de sa nature, l'épée en elle-même est une arme magique capable d'affecter les servants. Toutefois, à moins que l'individu en face ne puisse esquiver correctement, cette arme ne représente pas beaucoup de danger entre ses mains (inutilisable en combat réel car aucun entrainement martial)



SORTS

Safe Zone [Basique– Neutre – Rang E] :
Parce que se battre en paix est quand même plus pratique.Et il faut bien protéger les pauvres moldus... ce serait ballot qu'ils se prennent une boule de feu perdue.


Information Erasure [Basique- Neutre – Rang E] :
Il parait que la connaissance tue. Epargnons donc les innocents de s'être retrouvé au mauvais moment au mauvais endroit. Si cela insiste, c'est que ce n'est plus un innocent.


Workshop [Basique – Neutre – Rang A] :
Un atelier, ca met du temps et de la préparation. Un atelier des de Molay, ca demande du temps, de la préparation, de la souffrance et potentiellement des outils de tortures qui trainent un peu partout. Néanmoins, la qualité est indéniable, et cela est une forteresse que seul un fou irait attaquer.
Honnêtement, attaquer un magus chez lui... il faudrait être un peu fou non?


Mind Control [Démoniaque- Malediction – Rang A] :
L'art d'Henry! Briser l'esprit d'un non magus est si aisé que cela en devient presque insultant. Et dans certains cas, le sort est tellement parfait et lancer discrètement que même un magus traditionnel aurait du mal à se sortir de ses griffes -notamment parce que canaliser son mana n'est pas forcément l'éclair de génie de tous-. Considéré comme inhumain sur certains points, le jeune homme n'a rencnotré aucun humain insensible à son sort, et il est indéniable que pousser des gens à se tirer une balle dans la bouche lui serait chose aisé. C'est sa spécialité depuis des années, et bien que nombre de magi -tous- le méprise et se moque de cet art, le jeune homme ne désespère pas: il paraitrait que dans son Magic Crest repose un sort apte à briser les défenses mentales d'un magus et à brouer sa faculté à se protéger. Une fois cela découvert, il ne fait nul doute que le jeune homme sera une force à reconnaitre...


Land of Fear [Démoniaque – Détection – Rang B] :
L'instinct de Henry est développé, très très développé. Certains diraient que le jeune homme peut sentir le danger à des kilomètres, au point de l'amener à se jeter dedans à pied joint. Un fait qui ne manque pas de terrifier ses proches.Dans les faits, le jeune homme appelle le danger avec une telle force que son ancien sort de détection, sensé repéré ce qui est autour, s'est aiguisé.
Ce sort lui permet donc de ressentir tout ce qui se trouve dans les parages, de la vie la plus flamboyante au sort le plus furtif. Seul compte la mobilisation des intentions, les désirs, les auras, et plus la soif de sang et la dangerosité est élevée, plus cela est un phare pour l'homme appelant le danger de ton son souhait.



Restriction Circle [Démoniaque- Malediction – Rang C] :
Quand on veut faire souffrir quelqu'un, rien n'es plus adéquat que d'avoir une personne emprisonnée et à notre disposition. Idem quand on désir lui tirer une balle dans la tête. Le restriction Circle est la matérialisation en sortilège brut du désir d'Henry d'avoir un être impuissant, incapable, neutralisé, face à lui.  Cela se manifeste sous la forme de chaines sombres sortant du sol pour le retenir, voir pour les plus faibles le neutraliser totalement.


Shadow Spear [Démoniaque- Offensif– Rang A] :
Certains mages ont la tristement célèbre boule de feu. D'autres ont les pics de glace. L'éclair peut-être. Henry, lui, produit une concentration inouïe de prana pour transpercer tout ce qui se trouve devant lui, abandonnant sa subtilité habituelle. Simple, tristement efficace, la Shadow Spear est une lance ténébreuse qui se ruera vers la direction désirée avec une puissance réelle, semblable aux meilleurs sorts offensifs des autres lignées. En réalité, il s'agit d'un des seuls sorts violent de la lignée , d'où son rang élevé.


Hear the Shadow [Démoniaque – Soutien – Rang E] :
Ce sort est une illusion utilisé par Henry dans le but de manipuler autrui. Il manifeste son envie de tromper, de contrôler dans une certaine mesure… de fait, en utilisant ce sort, le magus peut parler mentalement à autrui, lui transmettant un message, ou même dialoguer. De fait, c’est un sort extrêmement utile pour transmettre un message, ou de manière plus pratique, distraire l’adversaire. Dans le cas d’une discussion, la durée est celle du niveau du sort.


Touch of the Devil [Démoniaque- Soutien/Soin- Rang A] :
Une bénédiction du diable, une énergie obscure parcourant un corps, le renforçant tout en accroissant ses facultés de guérison. L'incarnation du désir d'Henry de transformer n'importe qui au-dela de ses limites, de faire d'eux des monstres digne de ce nom.
une fois ce sort employé, la cible reçoit un soin de rang C. De plus, il reçoit un renforcement de rang C qui dure pendant le rang du sort sur une des stats physiques (au choix).



Cursed Shield [Démoniaque – Défense – Rang C] :
Mobilisant la puissance de sa malédiction, ce sort en fait une aura défensive découvrant la cible désirée. Bien que cela se manifeste de façon très légère au niveau du concernée -une simple aura obscure-, sa protection est réelle.


POUVOIRS

Curse of the Templar[Rang A - INACTIF] :
Ce pouvoir a été scellé durant cette guerre (histoire de justifier son absence coté système).


Magic Crest of the Divine Creation[Rang D - Passif] :
Porteur du Magic Crest d'une famille vieille de plusieurs centaines d'année, voir presque un millier d'année et demi, il est donc normale qu'un lignage aussi ancestrale et réputé que les de Molay détienne un Magicc Crest de toute qualité. Outre la considérable panelle de sort enregistrée depuis des générations, la principale qualitée de ce Magic Crest est de pouvoir rendre ses sorts faisable par ordre mentale, comme si l'état nécessaire à projeter un sort et les “codes” de celui-ci était déja imprimer dedans, rendant ceux-ci réalisable par la simple volonté, le désir même de canaliser la prana et de la modeler.
Le Magic Crest, par conséquent, est semblable a une croix rouge brillante sur le dos de son détenteur, brillant légèrement quand exploité. Cela rend son extraction réellement difficile, voir quasiment impossible, car les fondations magiques le liant au corps et à l'âme prennent leurs sources directement dans la colonne vertébrale.
Quand Henry décide lancer un sort, le Magic Crest ressens son désir, et donc réagit de lui-même, récupérant le mana ambiant et réalisant de lui-même les réactions corporelles et animiques (tel que la polymérisation avec l'odd) pour ensuite reprojeter le prana modelé selon les désirs du porteur. Ce dernier n'a donc non seulement nul besoin d'incanter, mais également la liberté de réaliser d'autres actions. En revanche, le temps nécessaire et le mana nécessaire est supérieur, étant la source de fonctionnement de son crest.
- Outre les sorts cumulés, le Crest possède bien évidemment le talent de maintenir en vie son porteur , un trait magique inhérent a tout Magic Crest en soit. Dans le Magic Crest se trouvent également le Plus Grand Ordre du Magus.
- Les sorts ont un coût supplémentaire de rang égal à leur rang + le rang du pouvoir (40)
- Henry n'a pas besoin d'incanter pour préparer son sort, bien que ce dernier se prépare avec le temps habituel
- Bien que incanter lui prendrait normalement un nombre d'action définit, le Magic Crest lui permet de diminuer par un non le temps, mais les actions nécessaires: en d'autres terme, si un sort devait lui prendre 3 actions pour être prêt, cela ne lui en coutera que deux actions actif (en gros un par tour). En revanche, si cela est sensé durée deux tours (puisque deux actions par tour), cela durera quand même le nombre de tour définit, non réductible (dans le cas présent du coup, deux tours). Henry peut du coup utiliser normalement son action disponible.

Il est à noter que ce n'est pas le temps qui est réduit, mais les actions. En gros, si un sort mettrait 2 tours à se lancer, en soit il mettra toujours deux tours à se lancer, juste que Henry pourra utiliser ses actions librement au lieu de les dépenser pour incanter, et que ce ne sera pas visible de l'extérieur.

le but n'est pas de réduire le temps mais les actions dépensés à activer le sort, celui-ci se préparant en mode automatique grâce au Magic Crest,permettant ainsi de faire une autre actionl. le temps, lui, ne change pas.

- Si Henry a droit à des actions bonus, il peut sacrifier ceux-ci au lieu de ses actions de base pour préparer son sort (néanmoins le nombre de tour ne sera toujours point réductible, cela se manifestera juste par plus de “facilité”).



PHYSIQUE


Il est coutume de dire que la famille de Molay possède un charme qui lui est propre, personnel et complexe. En réalité, à cause de la malédiction dont ils sont issus, le jeune héritier se retrouve à subir un remarquable développement physique.

Du haut de son mètre quatre-vingt-cinq, Henry cache sous ses vêtements une musculature discrète, aux muscles fins et déliés, plus digne d'un coureur de fond que d'un véritable combattant. Néanmoins, cette dite musculature cache en réalité une solidité physique surprenante, voir même terrifiante selon certains critères humains. En effet, son corps n'est pas fait pour être fluide -même si des années de combat l'a forgé en ce sens-, mais solide. Que ce soit de part sa formation, les coups qu'il a tendance a prendre et une remarquable capacité d’encaissement, la densité de ses muscles surpasse de loin sa fluidité. Un fait qui ne manque pas de surprendre, mais trahissable au moindre contact. Avez vous déjà empoigné une barre de métal? C'est exactement la sensation de solidité qu'il donne quand on s'empare de son bras, même si la force peut ne pas être au rendez-vous.

Son visage, trahissant ses traits européens, est harmonieux, quoique atypique: le large sourire qu'il dispense est une part de son charme selon certains, une attraction irrépressible, malsaine, accompagnée d'une certaine excitation naturelle. Ce n'est pas parce que il est qualifiable de canon -même si ce titre est mérité le concernant-, mais parce que l'homme suinte le danger. Un danger subtile, mesquine, vile et vicieux, qui hérisse les poils et  amène les gens à s'exciter naturellement.  Fort heureusement, avec le temps, il a apprit à camoufler cet aura de malice, même si effectivement il demeure difficile pour lui de le dissimuler quand lui-même est en danger.

En terme de tenue, l'homme arbore généralement des vêtements sombres, allant du bleu nuit au noir d'ébène, et ample. Certaines choses ne changent jamais, et ses goût demeurent tels qu'avant. Il est à noter que parmi ses vêtements, il est hors de question de le voir porter autre chose qu'une chemise, l'individu détestant polo et t-shirt.


CARACTÈRE


Né avec la certitude de périr un jour dans d'atroces souffrances, la moralité d'Henry est celle d'un homme qui passe sa vie au second plan. Non, plus que cela encore, Henry est un sinistre individu (c'est le cas de le dire) qui s'amuse de tout cela. En effet, sa politique de fond est extraordinairement simple: puisque la vie a juré de le voir périr, alors autant en profiter non?
C'est ainsi qu'est Henry, un démon de gourmandise ne désirant rien de plus que de jouir de la vie qui lui est offerte. Et pour profiter de la vie, il faut commencer par parler de la chose la plus intéressante, attrayante et motivante qui soit... les femmes!! car il faut savoir que la vie du de Molay est balisée par des femmes. Himiko, bien sûr, mais aussi sa mère, Evangeline, sa soeur, et ses quelques amantes. Il y a bien évidemment l'Impératrice de Big ben, Agnes Rozenkreutz, et sa cousine qui ont également jouée un rôle dans sa vie, mais ce rôle fut plus décisionnel qu'autre chose... il faut savoir que le jeune homme est, plus qu'un séducteur, un joueur. Il s'amuse de voir les femmes désirer se faire séduire, il s'amuse de chacune de leur réaction, et bien évidemment, rien n'est plus satisfaisant pour lui que de les "vaincre". Au pire, qu'il se prenne une baffe, le de Molay n'en a absolument rien à carrer. L'honneur est quelque chose qu'il a jeté aux orties il y a bieeeeen longtemps...

Vous l'aurez compris, notre homme voit le monde comme un terrain de jeu où il y trouverais une satisfaction à faire tout ce qui est potentiellement dangereux. Oh, bien évidemment, il arrive des moments -ou des gens- qui parviennent à saisir le véritable visage de leur interlocuteur, mais ces gens sont des gens très proches; Et quand Henry a des gens proches, ceux-ci peuvent s'inquiéter, car il ne les lâchera pas. Comme un humain a besoin d'une combinaison pour respirer dans l'espace, Henry, lui, a besoin de gens apte à le soutenir et à demeurer à ses cotés jusqu'au bout de sa folie effective. Mais pour cela, il faut se rapprocher de lui, et l'apprécier... Oh, en soit, il n'est pas "méchant" à proprement parler, juste d'un égoïsme et d'un égocentrisme aiguë.

Poli et délicat autant que faire se peut, Henry a très vite appris l'importance des relations, et les capacités d'un grand pouvoirs.Il a d'ailleurs bien rigolé en regardant Spider-man, vu que pour lui, un grand pouvoir amène de grandes possibilités. Une nuance importante à ses yeux, qui le motive à le rechercher autant que faire se peut, afin de laisser en ce monde  une indélébile empreinte.

Une chose importante, une erreur fréquente. De fait, Henry vit dans la peur constante de la mort. Surpasser cette peur tous les jours en se réveillant a fait de lui ce que l'on appelle un homme courageux (ou inconscient selon le point de vue) qui trouve son plaisir dans la dangerosité. Plus sa vie est en danger, plus il se sens vivant, tout simplement.

Un dangereux personnage. Mais dôté d'un sens de l'honneur réel quoique personnel: quand il promet quelque chose, il met un point d'honneur à toujours respecter sa parole, et il se doit de réagir toujours comme il se doit: la magie par la magie, la parole par la parole, les coups par les coups. Cette éthique intime lui permet personnellement de garder, outre une puissance certaine dans chacune de ses paroles, une voie à suivre pour éviter de sombrer dans ce qui est pire que la mort pour lui: déroger à SON éthique personnel. L'alcool et le tabac, ainsi que tout autre drogue, sont pour lui choses à ne pas toucher.


HISTOIRE




L’histoire d’Henry prend ses points de départ avant même sa naissance. En effet, avant lui, il y avait Lucius. Son frère. Au départ, Evangéline et Charles, encore jeunes et pleins d’espoir, rêvaient que leurs enfant devienne l’héritier magique de la famille, sans même penser que d’autres puissent venir. Mais contre tout attente, celui-ci vint, et incroyablement plus tôt que prévu : Henry, protagoniste principale de cette histoire, est né environ 3 ans après son frère. Ce qui surprit les parents, d’autant plus que l’analyse magique avait confirmé un fait : cet enfant possédait, contrairement à son frère, des circuits magiques d’une qualité rare, le prédestinant à l’utilisation de la magie presque dès sa naissance. Au cas où, les deux frères furent élevé ensembles, mais Lucius semblait plus porté sur le physique que la magie. De fait, à l’aune de ses 13 ans, Lucius alla voir ses parents pour se montrer étonnamment clair au sujet de son choix de profession…

Papa, maman !!! je veux pas apprendre la magie !!

Allons Lucius. Tu es d’une famille de magus, tu es obligé d’apprendre la magie… tu le sais non ?

mais je veux pas !!

Luciuuuuus…renierais-tu ce que tu es ?

Sous les paroles de sa mère, l’enfant se tassa. Il craignit que sa maman se mette en colère, se rendant compte, malgré son jeune âge, que la défier n’était peut-être pas une bonne idée… de fait, il ne dût son salut qu’à l’intervention de son père, qui fit jouer ses capacités d’orateurs avec promptitude et efficacité –comme d’habitude-…

Allons chérie, ne t’emporte pas. Peut-être que notre fils a un objectif tout aussi important ?

oui !! j’veux qu’Henry apprenne la magie à ma place !! et moi je le protégerais !

Un silence pesant accueillit cette déclaration. Rompu par le rire, franchement amusé, d’Evangeline. Charles, lui, regardait son fils, bouche bée, avant de sourire également.

Mais voyons, Lucius ! tu…

… tu as raison. Ton frère prendra ta place. Mais toi que feras-tu ?

Je ferais comme papa !! je me battrais en justice pour être le meilleur et pour qu’il ai pas de problème !!

Avec un sourire indulgent, le couple accéda à la requête de Julius. Cela amena Evangeline à se pencher sur Henry, qui, bien que ses capacités en Ether fussent médiocres, possédait d’étonnantes aptitudes en magie d'élément démoniaque. Se révélant très tôt comme un excellent disciple, sa mère lui apprit le principal de ce qu’elle savait. Durant son temps libre, le jeune adolescent jouait aux échecs avec son père, ou participait à l’entrainement de son frère. Frère qui, au fur et à mesure du temps, devint de plus en plus sérieux dans sa façon de faire. Ne se focalisant plus du tout sur la magie, il se dirigea plus vers l’apprentissage de la loi, puis vers le maniement de l’épée sous l’égide de son père, puis poursuivi sa formation et devenant militaire, devenant au fur et à mesure un être bien loin de son idée de base…

De l’autre côté, Henry travaillait dur. Très dur. Pendant près de trois ans, sa mère mit les bouchées doubles pour l'entrainement et faire de lui le prochain héritier de la famille de Molay, maître de l’élément de magie démoniaque. Ses « cours » naviguaient entre un peu de théorie –notamment sous le point de vue subjectif de  sa mère, principalement basé sur la matérialisation de volonté-, et beaucoup de pratiques. Physique, bien entendu, partageant une partie de l’entrainement de bretteur de son frère, et magique, étant après tout le futur héritier… d’ailleurs, comme « cadeau d’anniversaire » de ses treize ans, il reçut le Magic Crest de la part de sa mère, qui arborait un sourire fière.
Il y avait de quoi. La formation des de Molay se faisait par la souffrance, par l'utilisation des instruments ancestraux de torures. Forcer leur hériter à lancer un sort dans la souffrance la plus grande, tel était le style de cette famille terrifiante, que beaucoup de personnes qualifieraient de dégénéré. Mais inculquer au jeune homme la magie par l'Agiel, une souffrance incommensurable, eut des effets inespérés. Le jeune homme résista à la douleur, sacrifiant une partie de sa raison pour acquérir ce pouvoir familiale, génétique, que les gens attendait de lui. Son frère, Lucius, conscient du sacrifice, se jura de servir de bras armé à ce frère qu'il avait aimé et qui, il le sentait, perdait sa raison.

Quand il fut brisé par sa propre formation, sa mère, Evangeline, entreprit de le reconstruire. Forger son héritier, l'homme qui héritera de sa magie, voila ce qu'elle voyait pour cet enfant, et c'est ce qu'elle fit, ce qu'elle conçu. Son père et sa soeur ne purent qu'observer de loin et servire de support à cet enfant qui allait hériter de plus de milles ans de savoir, de connaissance et de puissance.
Fait surprenant, cela accrut sa malédiction. Résonnant avec l'obscurité de l'enfant, celle-ci se fit terrifiante, plus développé chez lui que n'importe qui d'autre, amenant même les Templiers dans leur ensemble à admettre que , aussi malheureux soit cette formation, elle avait son efficacité.
Pactiser avec le diable n'avait jamais eu une telle saveur...
Elle lui apprit également qu’à présent, la suite de son entrainement serait à Big Ben.
Avant de partir, ses recommandations furent extrêmement simple : ne jamais dévoiler l’ensemble de ses capacités, dissimuler certains sorts –que, selon elle, « l’ensemble de la peuplade ne devait pas voir »-, voir l’école comme un jeu d’échec, et lui souhaita, bien sûr, bonne chance…

Son arrivée à Big Ben commença faiblement. Dans un lieu qu’il ne connaissait pas, l’héritier des de Molay se montrait timide, réservé,  et ne savait pas trop où se mettre. Il mit, à dire vrai, une année entière à s’adapter parfaitement à l’école et ses rouages, apprenant au passage ce que valait le fait d’être un faible magus en ce lieu ou la famille et les capacités jouaient énormément. De fait, de faiblard et timide, il prit sa deuxième année avec un aplomb impressionnant, ne se laissant point marché sur les pieds. Il alla même jusqu’à défier en duel tous ceux qui tentaient de le provoquer et de le ridiculiser. A l’épée, au corps à corps, à la magie, les trois lui convenaient parfaitement !!  il parvenait à mettre à genou nombre de ces prétentieux qui le prenaient de haut, le plus souvent en  brisant leur protections mentales. Pour les professeurs, pas idiot, il se montrait un peu plus subtil, les défiant dans des parties d’échecs qui parvenaient même à les mettre en difficulté.
Cela dura quelques années, où son caractère s’affina petit à petit, variant brusquement entre les périodes de vacance chez lui, et les périodes de scolarité à Londres. Un changement d’atmosphère qui lui permit de s’habituer très très vite, surtout qu’il tentait de combler ses lacunes à chaque fois qu’il en avait l’occasion. Et au fur et à mesure, Henry changea...
Si au départ, il était plutôt normal, même joyeux, profitant de son intellect pour s’affirmer et se montrer comme voulant être le meilleur, sans une once de méchanceté cela dit, tout cela changea au fur et à mesure, le rendant plus malicieux, cynique et mauvais. De fait, à court terme, le changement ne se voyait pas. Mais à long terme…

A l’aune de ses 16 ans, alors qu’il avait déjà bien changé, il demanda sans préavis a une fille de sortir avec lui. Une magus du nom de Carmelia Maïer, qui lui répondit oui, selon elle pour le tester… et bien elle en avait eu pour sa pomme !! car le jeune homme ne s’était pas gêné pour se déchaîner mentalement avec elle, partant dans des débats rhétoriques et manipulatoires des plus satisfaisant, tant et si bien que nul ne savait qui portait la culotte. En réalité, le magus s’amusait à tester chacune des réactions de sa petite amie, qui le lui rendait bien. Ce fut également lui qui l’initia aux échecs, ou elle devint –plus rapidement que prévu, il devait l’admettre- d’un niveau redoutable.
Leur relation dura deux ans. Deux ans d’amusement et de torture mental mutuel, où chacun tentait de prendre le pas sur l‘autre, à un niveau tel que nul, dans l’enceinte de l’école de magie, ne pouvait dire si ils se haïssaient ou s’adoraient mutuellement. Une relation qui cependant, il fallait bien l’admettre, avait fini par nouer un léger lien amoureux avant le départ du jeune héritier de l’élément démoniaque… Actuellement, Henry ne sait d’ailleurs point si elle l’aime encore, ayant rompu tout lien avec elle, mais une chose est sure : il n’a pas oublié…



Quand il eut atteint 18 ans et retourna chez lui, sa mère lui apprit, avec un grand sourire, que leur petite dernière, Alice –que Henry n’avait pas trop eu le temps de connaitre, mais adorait- avait montré des prédispositions pour l’élément de l’Ether, et donc que son entrainement été supervisé par son père. Qui n’avait, au passage, pas changé, au vu de l’affronter d’échec qui eut lieu à son retour. Durant leur partie lui fut conté tout ce qu’il avait manqué lors de son temps passé avec Carmelia : sa cadette, Alice, toujours aussi mignonne, allait reprendre le flambeau de la famille de magus de Charles et récupérer son Magic crest. Son père, lui, s’était apparemment fait battre à plate couture par une femme, Kyrie Bernkastel, avec une facilité qui avait surpris tout le monde. Heureusement que l’affrontement d’échec avait été hors tournoi, apparemment… d’ailleurs, son épouse ne manquait pas de quolibets à son encontre, comme si cela l’amusait beaucoup. Sa mère, d’ailleurs, semblait ne pas vraiment avoir changé, toujours aussi fidèle à elle-même. Mais elle fut la première a remarquer les changements mentaux de son enfant, qui avait entraîné un sourire amusé dans le visage des deux concernés. Lucius, lui… avait poursuivi son entrainement. Et apparemment, il faisait son service militaire. Un choix qui rendait certes l’héritier perplexe, mais bon… personnellement, entre câliner sa sœur et songer a l’entrainement de son frère, le choix était vite fait, mais pour un esprit aussi tordu que le sien. Et je sais à quoi vous pensez, mais non. Henry n’éprouve envers sa sœur qu’un amour fraternel très fort et qui n’a rien de physique. Donc retirez vos idées incestueux de vos têtes fissa voulez-vous ?
Pour faire plaisir à sa soeur, il se pencha sur la chirurgie magique, afin de pouvoir l'assister, cette dernière se révélant désireuse de soigner tous magi de leurs fléaux magiques quelconques.
Cela étant, il apprit également, quelque jour plus tart, l’existence de la guerre du Graal. Demandant l’autorisation de pouvoir y participer, la réponse –plutôt directe et négative- de sa mère fut extrêmement clair. En revanche, elle l’autorisait à y participer s’il parvenait à apprendre le japonais avant la date prévu (vu que la guerre se passait au Japon) et à s’y intégrer. Henry répondit avec une fiche d’inscription à une école nommé Suzuran… bien qu’il dût faire la promesse de ne jamais se servir de ses pouvoirs tant qu’il serait à cette école. Sa mère alla jusqu’à utiliser un geis pour le lui interdire…

Une fois arrivé là-bas, ce fut l’enfer. L’école –si l’on pouvait vraiment appeler ça une école- avait un environnement très clair :

Lieu : lycée le plus violent du Japon
Contexte : guerre entre bandes rivales
Objectif : conquérir le pouvoir
Règles : AUCUNE

Et lui, jeune français lâché dedans, n’eut d’autre choix que de survivre. A départ se tenant discret pour éviter de se faire avoir, considéré comme étranger et inintéressant, il prit des cours de japonais et de karaté. De fait, s’il avait appris, quand il était à Big Ben, à se battre lors des nombreux duels, ce n’était guère assez contre ce qu’il avait en face… pas de magies, et des capacités physiques qui, malheureusement, ne faisait pas le poids face a des êtres réellement fort comme Tamao Serizawa (surnommé le « Roi des Bêtes ») et Genji Takiya.
Il fit donc la seule chose qui fut dans ses capacités : utiliser son cerveau à bon escient. Tout d’abord, s’approchant de Serizawa, il fut franc avec lui, lui avouant que ses capacités physiques seraient insuffisantes. Mais manifestant le désir d’aider Serizawa à atteindre le sommet, lui à ses côtés. Bien entendu, le groupe auquel il parlait se moqua ouvertement de lui. Sauf Tamao qui décida de passer une soirée avec lui afin de le tester…
Durant cette soirée –tout à fait amicale, disons-le clairement-, Henry prouva ses capacités stratégiques en convainquant oralement certaines personnes de se joindre à eux (l’anglais, ça fait des miracles…). Sans coups ni blessures, convainquant son chef de son utilité. Il fut même admis dans son cercle d’ami, qui fut le seul endroit dans lequel le magus se sentit à l’aise…D’ailleurs, la seule condition « sine qua non » pour qu’il les aide était… des cours de japonais !! en effet, le groupe passait leur temps libre à lui apprendre à parler la langue nippone, ce qui la plupart du temps se révélait bien plus amusant que prévu. Même s’il mit un an entier à apprendre les bases, ce fut largement suffisant pour qu’il puisse se mettre à agir vraiment.
Disons-le clairement : le jeune homme, bien que pouvant se défendre, n’était pas un poids suffisant pour changer la donne à l’époque. Mais avec le temps, il finit par se familiariser avec l’environnement et les personnes, tant et si bien qu’on le surnomma affectueusement « Kongming », en hommage a Zhuge liang, stratège hors pair dans un monde de brute. Ce qui d’ailleurs, lui donna envie de lire les romans des 3 royaumes et l’ Art de la Guerrede Sun Tzu. Œuvre qui l’inspira grandement et dont il récupéra le concept de « gagner sans faire couler le sang ». Bien entendu, cela ne l’empêcha pas d’adopter des stratégies offensives en cas de nécessité, Il parvint même, lors d’un affrontement contre Genji Takiya, à frapper comme il fallait là où il fallait, réduisant leur unique rivale à l’impuissance. Le dernier obstacle, Rindaman, fut jugé par Henry comme non important, et se contenta de laisser son ami l’affronter.

Ce fut avec une tristesse qu’il n’aurait jamais imaginé avoir que le jeune homme quitta l’école à la fin de sa dernière année, l’enjoignant à partir. Pour fêter cela, il passa une nuit entière avec ses amis, à boire comme un trou et a lancer des vannes toutes catégories. Un beau groupe de branks, on pouvait le dire, mais qu’est-ce que c’était sympa….

Le lendemain, le jeune de Molay reçut un petit cadeau de sa mère. Un emballage à n’ouvrir que quand il serait seul, et un conseil à se rendre à la ville de Misaki.
Durant son trajet en train, il nota qu’une marque était apparue sur sa main durant son sommeil. Une marque qui lui semblait familière, mais qui, sur le coup, ne lui rappela pas grand-chose. Et une fois arrivé, il s’installa dans un appartement normal, dénué de toute qualité et de tout défaut, avant de défaire le message.

A l’intérieur se trouvait un trésor. Une épée. un petit message allait avec, qu’il lût :

« Bonjour/bonsoir mon chéri.

Si tu lis cette lettre –et je ne doute point que tu le feras-, c’est que tu es seul est dans un endroit paisible
Si ce n’est pas le cas, referme ça de suite et lit-le quand ce le sera…

Enfin, trêve de plaisanterie. Avec ce message se trouve un artefact. Je mets cet objet entre tes mains car cela te sera, je pense, d’une grande utilité dans la tâche qui t’attends. Et non, je te garantis que tu le feras, il en va de la possibilité de vivre de mes éventuels petits-enfants. Ne t’inquiète pas, je sais comment tu es, et je t’ai pris ce qui me semblait le mieux pour toi (habitude purement maternelle, je sais).
Cela étant dit –et bien dit-, il est temps pour moi de t’expliquer ta tâche : tu devras invoquer un serviteur/un esprit héroïque/un familier (prends l’appellation que tu veux) pour rentrer dans la guerre qu’il fait rage. Le geis ne te privant de te servir de ta magie que pendant ton temps dans un lycée uniquement occupé par des êtres qui n’en connaissent point l’existence, tu as à présent le champ libre. Cet artefact t’aidera, et quand à ce que j’ai pris… je te laisse découvrir ;). Mais je suis sûr que tu aimeras

Je ne te dit pas que je t’aime, tu sais ce que j’en pense, mais je t’embrasse quand même.

Evangeline de Molay. Ta mère adorée.

PS : si possible, trouve-moi une future belle-fille parmi les participantes.

PS 2 : et reviens entier.

PS 3 : si tu fais le moindre critique sur ces deux dernières phrases, je t‘émascule avec amour <3



Et c'est ainsi qu'il participa à la guerre du graal, invoquant -non sans un plaisir intense quand à cette belle surprise- l'Impératrice Himiko. Une femme si belle, si puissante et intelligente que Henry ne put s'empecher d'entamer la relation master/servant en la séduisant et en tentant de se hausser au niveau de l'impératrice. Se mettant au passage lui-même en danger. car oui, durant cette guerre, le plus grand risque pour lui n'était pas les ennemis en eux-mêmes, non, mais plutôt la jeune femme Caster, qui représentait un danger à tout moment. En effet, le magus se montrait de plus en plus entreprenant pour cotoyer les limites et voir jusqu'où il pouvait aller avec elle, et plus d'une fois, la menace d'un blast stellaire destiné à le réduire en cendre avait pointer le bout de son nez... pourtant, malgré le fait que la semaine de guerre qu'il vécut fut paisible pour lui et des plus agréables en compagnie de sa (trop peut-être) charmante servant. Dont les obscures reflexions son égard semblaient la retenir de le vaporiser sur place apparemment.

cela étant, la chute du plaisir fut d'autant plus dur quand Caster disparut, trop brusquement, bien trop brusquement à son goût. Quand il revint en France, ce fut dans une humeur exécrable. De fait, bien qu'il ne l'avouera jamais, il était vexé de deux choses: ne pas avoir trouvé la fiancée que apparemment sa mère lui avait trouvé, et avoir perdu sa servant aussi... misérablement. Surtout que (et il ne l'avouera encore moins a lui-même), il était tombé sous le charme.
Après avoir menacer d'utiliser l'agiel, l'objet de la famille, sur sa soeur elle-même quand elle lui posa des questions sur la guerre, le sujet en lui-même devint tabou dans la famille. Sauf pour la mère, qui, voyant son fils motivé et mécontent pour la première fois, annonça un voyage pendant trois ans...
L'hériter, lui, s'entraina encore à la magie, mais sans que le coeur y soit, pour s'améliorer...

Il reçut un papier d'un domaine acheté à son nom à Misaki, puis un message de sa mère, puis quelques messages de sa fiancée potentiels durant ses trois ans, et finalement, Evangeline de Molay annonça a son fils que la guerre reprenait.
Henry racheta un billet sur-le-champs, dans l'idée de retrouver Himiko, et d'aller au passage habiter le lieu soit-disant acheté à son nom par sa mère.
Quel ne fut pas sa surprise , au final, de découvrir une guerre d'un ennui mortel. Oh, le début avait commencer magnifiquement: une mercenaire engagée, une Berserker amusante, et même des plus talentueuses, une jeune femme à libérer de sa famille comme but et à qui offrir une voix, et enfin... Kaichuu Kuroko.
Deux guerres et elle avait été la. Tranquillement, doucement, henry avait placé ses pions, prêt à relâcher une bataille sans merci ou sa vie et celle de son propre servant serait en première ligne, alliée de la Dévastation et de la Ruine elle-même, le servant Attila.
Il aurait suffit de deux jours de plus et l'enfer aurait été déchaîné.

Au lieu de cela, la guerre prit fin, aussi facilement qu'elle était apparut. Tomoe Gozen, sa berserker, disparut, ainsi que Attila.
Cette fois-ci, cela brisa quelque chose en lui. Sa patiente, probablement.

Contactant Lucius, sa première acte fut de découvrir, grâce à la jeune femme qui désirait s'émanciper des siens, des renseignements sur sa famille. Perséphone Grey n'aurait plus jamais à s'en soucier, car le magus traqua avec son frère le réseau qui avait prit le contrôle de sa vie. En extirpa par magie tout les renseignements nécessaires, et même contacta les Enforcer de Big Ben d'un groupe qui prenait le contrôle de lignée en restant de simples humains. Et de lignées ancestrales qui plus est.
La réponse de ces derniers furent rapides, expeditives, et on pourrait même dire définitives. Mais Henry n'en avait pas finis avec les organisations dans l'Ombre...
En effet, ils devaient bien avoir leurs alliés, leurs vendus, coté magique, et leurs organisations d'esclavage et de manipulations. Henry employa Lucius pour capturer tout ceux qui pouvaient le renseigner pendant les opérations de Big Ben. Les fuyards finirent tous en son pouvoir.



Kaichuu Kuroko.
Il entendit ce nom une troisième fois. Hors de la guerre cette fois-ci. Celle-ci s'était attaqué à une organisation magique utilisant la magie pour obtenir plus de pouvoir, qui s'était autrefois abattue sur sa famille et avait ainsi brisé la vie des enfants Kaichuu. Dans les faits, si Henry n'avait pas pénétré aussi profondément et cruellement dans l'Ombre de ce monde, il ne l'aurait sans nul doute jamais retrouvée.
L'occasion était bien trop belle.
Contactant la police pour leur donner des informations, il captura un des membres du commando prévu pour la récupération des prisonniers, et laissa son frère le remplacer. Les ordres de ce dernier était clair: prendre la cible et s'enfuir avec. Bien qu'il laissa deux morts sur son passage, l'opération fut un franc succès.

Se calmant dans son déchaînement de rage face à une réussite, enfin empli d'un travail exécuté jusqu'au bout, l'héritier se calma et s'occupa de Kuroko. Dès son réveil, il s'occupa d'elle, faisant preuve d'une patience infinie envers cette femme brisée. Il voulait revoir cette flamme dans son regard, mais quelque chose manquait...
Il demanda donc à sa mère de se pencher vers l'histoire de la famille Kuroko, ce que celle-ci fit en discutant un jour aimablement avec le maître de famille. Avec des questions bénignes, elle récupéra plus qu'il n'en faut pour découvrir ce qui s'était passé avec l’aînée de la famille et par extension Kuroko elle-même.
Lucius ramena , quelques jours plus tart grâce aux informations récupérées lors de la récupérations, les mêmes personnes qui avaient provoqué la mort de l’aînée Kuroko et le déclin de la benjamine.

Le déclic recherché par Henry ne se fit pas attendre, et la manieuse des eaux se réveilla de nouveau...
Dire qu'il avait réveillé une démone était en-deça de la vérité, mais rien ne le faisait plus sourire que de voir la jeune femme récupérer du poil de la bête. Il la regarda se reformer, demander conseil à sa mère, se recréer ses membres et, finalement, sa volonté.
Fasciné, Henry décida a cet instant de lui emboiter le pas.
Très vite, la jeune femme sortit en quête de vengeance. Le jeune homme la suivit, contemplatif de voir le résultat de tant de haine, qu'il se contentait de nourrir tout les jours en lui donnant ce qu'il fallait pour continuer. Alors débutant dans la chirurgie magique, ses talents naturels et son nature vicieux furent employés au mieux pour détruire toutes proies que la jeune femme avait qualifié comme tel. Il appliqua alors ses talents pour endommager les circuits magiques de ceux qui n'avaient que quelques jours de survie...
Elle dépassa ses espérances, jusqu'à devenir quelque chose que lui-même finit par craindre. Mais également, fait rare pour une extérieur, une sorte de... soeur? D'amante? C'était difficile à décrire, mais les deux avaient mutuellement peur de l'autre, et c'était attrayant.

Dans sa folie, Henry finit par songer, l'espace d'un instant, que l'aide de sa mère n'avait peut-être au final que d'autre but que de lui forger la femme parfaite, la personne qui lui donnerait des enfants. C'était fort probable et fort crédible. Mais les voir tout deux ensemble donnaient désormais des frissons...
Au final, ils se séparèrent, plus afin de forger une partie de leur chemin seul à présent qu'elle s'était reconstruite. Il était de toute façon certain de la revoir prochainement. Pour sa part, Henry utilisa ses connaissances magiques pour sceller la malédiction qu'il dégageait. Celle-ci était devenu trop puissante, maudissant autrui sans qu'il ne parvienne à exercer le moindre contrôle à présent. Bien que sous le coup de l'excitation, ses yeux reprenaient le noir de la nuit qui lui était propre, désormais ses propres auraient moins à craindre de sa personne...

Quelques mois après, ses pas l'amenèrent au berceau de la nouvelle Guerre. Il était certains non seulement de revoir Kuroko, mais surtout, surtout... il désirait plus que tout amener cette chose à son terme une fois pour toute. Gagner ou perdre lui importait peu dorénavant. Mais il collerait son pied au cul de quiconque se dresserait devant lui pour planter son histoire dans leur existence. Et si par miracle il parvenait à tenir le graal, alors il lâcherait dans ce monde le pire fléau que ce monde ai jamais porté..


A PROPOS DE VOUS


Âge :
Expérience RP : longtemps
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Tous.
Comment avez-vous connu le forum a l'origine, en tappant fate forum rpg sur google.
Quelque chose à ajouter ? :
avatar
Nombre de messages : 258
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Aoû - 18:24
Coucou Henry, je vais donc m'occuper de cette fiche^^

Alors tout d'abord pour les stats je suis réservé sur la A en magie, Henry est plutôt bon oui, mais je le vois plus en B du même niveau que Rin et Bazett.

Pour les équipements rien à dire, ce n'était pas totalement clair l'épée de l'impératrice est juste pour rappeler la possession, elle ne peut être utilisée si j'ai bien compris. Dans le cas contraire il faut préciser tout ça.^^

Ok pour les sorts, juste une réserve pour Touch of the devil. Pour moi c'est un sort de rang A, vu qu'il y-a deux C et que le renforcement n'est pas précisé.

Dernier point sur le technique, pour moi le pouvoir c'est du rang D minimum vu les effets. En tout cas les effets sont équilibrés, mais je serais tenté à le noter D. Tu connais la musique je ne fais qu'emettre un avis, un rouge tranchera la question.

Pour les descriptions et l'histoire, j'ai bien aimé on comprend parfaitement le personnage et ses motivations. Mention spéciale pour le personnage de la mère d'Henry que j'aime beaucoup.^^

Avant la première validation je demanderais donc juste une petite relecture, la fiche est truffée de coquilles et vilaines fautes (surtout au début et à la fin).
Et modifier touch of the evil.
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 18:30
merci de ta réponse.

Pour les stats, en soit je dirais que contrairement à Bazett et Rin, Henry a délaissé clairement sa formation martiale pour se pencher sur la magie (qui eux ne sont pas égaux a Henry clairement XD. Bon allez sauf en endurance). En soit si tu les voix au même level, n'oublie pas que les deux ont eu un entrainement physique intense la ou lui n'a eu que sa période à Suzuran et un peu a Big ben.

Après pour le coup je laisserais le rouge tranché, je t'avoue que magiquement parlant justement je ne le plaçais pas vraiment au même niveau, surtout a cause de ses expériences, de ses guerres passés (trois, dont une avec un Caster).

Après, si ca insiste, je lui baisserais au rang B, mais well.


Pour les sorts, Touch of the Devil je l'ai monté rang A, et j'ai précisé que le sort de renforcement affectera une stat physique au choix.


Pour le pouvoir, le seul pouvoir a prendre en compte est le système de spells interne (avec les actions ettout), le second est plus une fonction naturelle de tout Magic Crest. Je l'ai cependant monté rang D et sacrifier mon spell de Magical Chrirurgie (je ne le pratiquerais que en RP sans spell alors, tant pis pour les opérations a coeurs ouverts XD)

J'ai corrigé les fautes sur lesquels je tombais, il peut toutefois en rester.

Et merci de ton temps, content que ma vie t'aie satisfaite o/

avatar
Nombre de messages : 258
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Aoû - 18:53
Parfait, première validation !^^
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 16:31
A mon tour de passer Fight

Et on commence par les stats : rien à redire sur la majorité excepté MAG qui sera rang B car :

Maître du Jeu a écrit:
B = magus très puissant ou homonculus de bas niveau (Rin, El Melloi) => 1000 mana
A = Magus hors du commun des mortels, Homonculus de haut niveau (Ciel, Illya) => 1700 mana

Equipement et Sorts : ras tout est ok Best

Pouvoirs :
- Curse of the Templar aussi scellé soit-il sera rang A (cohérence système, Ex est que pour les NP)
- Magic Crest of the Divine Creation : 2 trois soucis pour lui.

Citation :
Les sorts ont un coût supplémentaire de rang égal à leur rang + le rang du pouvoir (20)
=> le coût d'un pouvoir rang D est 40 pas 20

Citation :
Bien que incanter lui prendrait normalement un nombre d'action définit, le Magic Crest lui permet de diminuer par un non le temps, mais les actions nécessaires: en d'autres terme, si un sort devait lui prendre 3 actions pour être prêt, cela ne lui en coutera que deux actions actif (en gros un par tour). En revanche, si cela est sensé durée deux tours (puisque deux actions par tour), cela durera quand même le nombre de tour définit, non réductible (dans le cas présent du coup, deux tours). Henry peut du coup utiliser normalement son action disponible.

Maître du Jeu a écrit:
A noter que le temps d’incantation ne peuvent être améliorés que via les pouvoirs High-Speed Divine Words, High-Speed Incantation et la classe Average One.
=> il n'y a donc pas de réduc possible d'incant. Tu peux après conserver le coût supplémentaire des sorts pour en accroître les effets ou leur durée passivement.

Physique, caractère et histoire : les descriptions sont détaillées et agréables à lire, complètes pour cerner le personnage. De même l'histoire permet d ebien suivre le parcours du personnage (j'adore toujours les ps de sa mère dans la lettre). Il y a bien quelques petites fautes, mais compte tenu de l'ensemble et qu'elles sont mineures, c'est bon Best
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4307
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 20:16
Trofl.

Curse of the templar: Check:

Coût pour pouvoir de rang D: check (j'avais juste oublié de changer le coût quand il est passé rang D)

Pour le temps d'incant, justement, ce n'est pas le temps qui est réduit, mais les actions. En gros, si mon spell mettrait 2 tours à se lancer, en soit il mettra toujours deux tours à se lancer, juste que je pourrais utiliser mes actions au lieu de les claquer pour incanter, et que ce ne sera pas visible.

le but n'est pas de réduire le temps mais les actions que je dois dépenser à activer le spell, celui-ci se préparant en mode automatique grace au Magic Crest, me permettant de faire une autre action que de préparer le spell. le temps, lui, ne change pas.

a part ca, content que ca t'ai plu o/ (meh, moi qui espérait etre un digne magus avec une stat digne de ce nom c'est rappé :/.)
avatar
Nombre de messages : 258
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 20:42
Impecc pour les corrections Best

Bon alors pour ton pouvoir je comprend mieux et c'est bon en fait. Il te faudra alors le reformuler parce que pour le coup tu l'as expliqué bien mieux que comme c'est dans la description et ça sera bon Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4307
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 21:48
c'est bon je crois Lalala
avatar
Nombre de messages : 258
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 23:34
C'est désormais bon. Te voilà validé tu peux aller invoquer Momo et vous lancer dans le bain (au sens figuré bien que vous pouvez en prendre un au sens propre si ça vous chante Haha) Yay
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4307
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés