Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas
Le forum fête ses 10 ans ! Bon anniversaire FSN RPG !
Le forum recherche en priorité des Masters et les prédéfinis.
[Event] Les ombres de Kyoto : tous les détails ici

Lun 22 Mai - 23:00

Enkidu

Age : mort à l'âge de 27 ans
Nationalité :
Organisation : désordonné
Fonction : animal de compagnie



Enkidu

CARACTÉRISTIQUES

Type : servant
Classe : Berserker
Alignement : Neutral

Statistiques :
STR : C
END : C
AGI : C
MAG : C
LCK : C



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Mad Enhancement:rang E (A)

Le Mad Enhancement d’Enkidu est assez particulier. En effet, il n’est pas passé, comme les autres, d’un état normale a un état de sauvagerie sans borne, mais inversement, il est né sauvage. Son Mad Enhancement présente donc un berserker incroyablement inverse de ce à quoi on peut s’attendre : il n’influence pas du tout ses facultés mentales, juste physique. En réalité, les effets néfastes de son invocation seront visible lors de l’activation de son Noble Phantasm, « la Voie des Bêtes » (rang le plus bas en naturel)

EQUIPEMENT


Aucun. En tant que Noble Phantasm divin, Enkidu EST une arme.


POUVOIRS

Presence Detection (Passif): rang  A

Lorsqu’il était le Roi des Bêtes, Enkidu utilisait à profit ses perceptions pour repérer les moindres pièges avant même qu’ils n’attrapent leur cible, servant ainsi de berger aux animaux qui l’accompagnaient. Plus tard, il n’a rien perdu de sa « transformation », car il guidait Gilgamesh et ses suivants lors de chasses organisés. Plus efficace que les chiens ou les oiseaux, il savait ou était quoi à quel distance avec une facilité extraordinaire.
La meilleure capacité de détection de présence, indéniablement, capable de repérer aussi bien les présences et de les reconnaître, que les pièges instaurés. Cela lui permet encore, durant la guerre, de savoir tout ce qui se trouve autour de lui à une distance qui se calcule en kilomètres. Même ce qui est « caché » est découvert. Même un Hassan est repérable.

Natural Language (passif):rang C

Une capacité que Enkidu avait, perdit, puis retrouva au fil du temps. Au début de sa vie, il vivait en harmonie avec les animaux, dialoguant plus avec eux qu’avec des humains, sachant leur parler et les écouter avec une égale attention. Au départ Animal language, cette capacité fut perdu lorsqu’il devint humain, car même s’il pouvait toujours comprendre et parler avec les animaux, ces derniers ressentaient qu’il n’était plus des leurs. Plus tard, Shamash lui apprit la langue des hommes, qu’il assimila en un temps record.
Puis il rencontra Gilgamesh, qui lui enseigna ce qu’il savait : le maniement des armes, la politique (tant bien que mal, sisi), et j’en passe. Il lui enseigna également les différentes langues, à un point ou Enkidu pu trouver, parmi toutes ses langues, une langue  « naturelle ». Proche du Language Unifiée, Natural language permet a Enkidu de comprendre et de se faire comprendre quel que soit son interlocuteur. La seule différence, avec le language unifié, est que le Roi des Bêtes ne parvient pas à parvenir à l’âme des gens. Néanmoins, cela lui confère certaines prouesses, dont la capacité de communiquer avec la Nature elle-même (ce qui lui permet, par exemple, de chanter avec Gaïa)

Transfiguration (Passif/Actif):rang A

Conçu par de l'argile par les dieux, animé par ces derniers dans le seul but de contrer le Roi des Hommes, Enkidu n'a pas de forme définie. Dans les faits, il a même changer d'apparence quand il a rejoins les hommes, en prenant exemple sur la femme qu'il avait honoré, puis en s'inspirant des gens qu'il rencontrait. Une arme divine, indépendante, qui a prit forme humaine, à la fois animal et arme, à la fois humain et divin, Enkidu est un fragment de tout cela. Il peut être tout cela.
En changeant l'argile composant son corps, Enkidu peut non seulement changer d'apparence, mais aussi concevoir des objets tels que des épées, des haches, des lances, qui servent comme des extensions de lui. Ses armes sont aptes à neutraliser la pluie de la Gate of babylon si on lui laisse le temps de transférer son argile à la terre, preuve que leur qualité n'est pas en reste. Bien que sous sa classe il soit incapable de générer la « pluie de lame », il reste tout à fait capable de modifier son propre corps et de générer des armes a partir de lui-même.


NOBLE PHANTASMS


The Beast of Gaia [Anti-Unit (self) - Rang - Actif] :
Enkidu a longtemps était surnommé le « Roi de bêtes ». il tenait ce surnom de sa nature sauvage qui le faisait lier avec les autres animaux alentours. Il était alors la Bête de gaia, le Noble Phantasm des Dieux qui détruirait Gilgamesh.
Quand il utilise son Noble Phantasm, Enkidu laisse libre cours à toute la sauvagerie qu’il avait avant sa rencontre avec Tamash et Gilgamesh. Ses griffes s’allongent, il devient plus poilu, et une pupille verticale apparaît dans ses yeux.

Lors de ce Noble Phantasm, Enkidu voit l’ensemble de ses capacités augmenter proportionnellement au Mad Enhancement qui s’éveille. De plus, l’ensemble de ses sens s’accroissent énormément, lui donnant une ouïe égale à celle des chauves-souris et une vision presque égale à celle d’un Archer. Il est également doté de fabuleux réflexes, son temps de réaction atteignant alors onze dixième de secondes (la limite humaine). Mais sa plus grande faculté est la régénération.
En effet, Enkidu a été composé d'argile. Et en récupérant de l'argile, ou en utilisant ce qui compose basiquement son corps, Enkidu est capable de se régénérer avec une redoutable efficacité.
Enkidu est également capable, sous cette forme, d’appeler à lui les animaux et de les faire obéir. Il peut communiquer avec eux sans difficulté, et mimer certains de leurs comportements sans aucun problème.

Le gros problème, c’est qu’une fois activé, Enkidu ne peut reprendre son apparence normale que grâce à un Sceau de Commandement, ou qu’il ressente encore une quelconque animosité environnante. Incapable de se contrôler, il ne pourra plus faire attention a ami et ennemi, sa vision du monde devenant : les animaux et les proies. Il irait même jusqu’à attaquer son master si celui-ci effectue un seul geste brusque vers lui. A noter que Gilgamesh, le seul ami qu’il n’ait jamais eu, est le seul capable de converser normalement avec lui lorsqu’il est sous cette forme, et surtout, de le calmer presque naturellement. Enkidu peut alors reprendre le contrôle de lui-même si il se trouve face à son ancien ami.

Ensuite, son degré d’intelligence sous cette forme dépendra du Mad Enchantment. En effet, il devient alors un véritable berserker, avide de sang et de violence, quand il l’active, et le Mad enhancement reprend alors le VRAI niveau de l’invocation, soit rang A. De plus, toutes les armes qu'il génère par transfiguration sont considérés comme des Noble Phantasm de rang A en terme d'existence.

Pour simplifier les choses, ce Noble Phantasm est un retour aux Origines d'Enkidu. La ou un homme est devenu fou, lui est passé de la sauvagerie a la conscience humaine. Comme un berserker est invoqué sous sa forme ou sa raison n'ets plus, dans le cas du Roi des Bêtes, c'est un juste retour chez lui, le seul être dans l'univers à avoir vécu dans la folie avant de se voir offrir la raison. Ce Noble Phantasm est un rappel de cet événement si important.

Note : De par sa récupération du divin, Enkidu peut être considéré comme étant doté du skill Divinity au rang A une fois son Noble Phantasm activé.


RESUME :
- Monte le mad au rang A (les boost physiques, considérés dans la description de ce Noble Phantasm, sont due au mad )
- Acquière Divinity au rang A
- Natural Langage monte d'un rang
- Peut se régénérer à la hauteur d'un noble phantasm de rang B constamment actif
- toutes les armes conçus par Transfiguration sont considéré comme des Noble Phantasm de rang A en terme d'existence (en cas d'oppositions a des protections de rang) et dispense des dégâts supplémentaires. Les armes naturels (griffes, crocs) sont comptés bien sûr.
Nota bene : nécessite une CS ou le calme plat pour s'arrêter.
PS: Un Gilgamesh de compagnie fait aussi très bien l'affaire.


Spoiler:
 



PHYSIQUE


Enkidu étant un homonculus divin, il fut conçu avec la définition physique de la perfection. De ce fait, ses proportions sont donc parfaite, que ce soit par la taille (le mètre 80), le poids, les formes et les muscles. Attention : quand je dis muscle, j’entends par là QUE du muscle. En effet, Enkidu n’a pas, ou presque pas, de graisse. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce qui est terrifiant, chez lui, n’est ni la force physique, ni l’agilité, non… C’est son aura. Quand on fait face au Roi des Bêtes, c'est l'impression d'une force naturelle, d'un enfant de Gaia qui vous fait face, prêt à anéantir quiconque se trouve sur son chemin. D'ailleurs, existe-t-il quelque chose en cet terre capable d’arrêter l'inéluctable, la nature même ? S'opposer à Enkidu donne la même sensation que quelqu'un qui tenterait de s'opposer à une tempête, un séisme ou un incendie, avec tout autant de résultat. Si sa classe de servant berserker renforce cette sensation, il faut cependant savoir que cela aurait été le cas quel que soit sa classe. En effet, étant né dans la forêt, Enkidu a développé quasi-naturellement la même aura. Bien qu'humanisé par la Pute de Gilgamesh, il reste l'antithèse du Roi des Héros, le seul être capable de s'opposer à ce dernier.
A part ça, le servant a un regard toujours souriant, presque amusé, et des cheveux en pagaille (coiffeur, connait pas, et ça se voit…) tombant tel un fleuve jusqu’à ses épaules. Vestimentairement parlant, il porte le plus souvent un simple pantalon, mais revêtir des habits moderne ne le dérange pas, allant du costard-cravate a la tenue de Ronad McDonald.

Il est cependant à noter qu'il s'agit la de sa forme commune. En effet, l'être est une création d'argile, une arme divine vivante sensée transpercer Gilgamesh et le tenir en respect. A ce fait, il est capable de changer son apparence et ses vêtements à sa guise, tout comme il est possible pour lui de faire apparaître des armes de son propre corps.


CARACTÈRE


La première chose que l’on remarque, chez Enkidu, c’est son incroyable calme. En effet, il est le genre de personne qui a compris les expériences qu’il a vécu, et le dévoile sans sourciller. Ainsi, il est capable de donner des conseils à tous, ennemis ou alliés, sans distinctions. Agréable en soi, parfois poli, il fait preuve d’une gentillesse qui pourrait sembler sans limites, notamment avec les animaux.

Car oui, Enkidu adore les animaux, qu’il a longtemps considérés comme ses seuls amis. D’ailleurs, à ce sujet, l’amitié est LA chose la plus importante aux yeux du combattant. En effet, c’est pour lui une chose invincible et immortelle, qui existe entre deux êtres vivants quel que soit leur situation. Ainsi, il portera toujours un immense respect envers les amis de son master. Il donne un surnom a tous ceux qu’il considère comme ses « amis », parfois au grand détriment de ses derniers d’ailleurs.... Et leur botte les fesses en guise de salutation. Pas fort, heureusement pour leur popotin (ça ferait mal sinon XD), mais c’est les normes de salutation du jeune home, que voulez-vous… Cela vient principalement de son manque d’éducation : élevé dans la steppe, le Roi des Bêtes n’a aucune idée des mœurs et coutumes humain, des lois ou d’autres choses de ce genre. De fait, on a tendance a le considéré comme un horrible mal élevé, trait accentué par son coté de gros mangeur.

Cependant, il est, al contrario, extrêmement pragmatique. En effet, en-dehors de ces démonstration d’amitiés, il réfléchit constamment, et analyse toujours ce qui est autour de lui. Ainsi, il pourra mettre sur pied différentes stratégies (pas toujours efficaces, d’ailleurs, mais bon) pour s’aider. Et surtout, même si il admet que l’amitié peut tout traverser, le courage, pour lui, n’est que pure folie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il dit souvent être tombé dans la folie depuis bien longtemps…

Ah, et, un dernier détail… Enkidu ne connait pas DU TOUT la délicatesse. Quand il veut dire quelque chose, il le dit franchement. Et contrairement a ce que peut laisser croire son caractère, il ne connait pas la pitié envers quiconque (Humbaba l’a senti). Plutôt têtu, il est très dur de le faire changer d’avis, mais a également un coté très enfantin, voir fanfaron, qui se manifeste par une insatiable curiosité et une tentative d’essayer toute chose, même le plus ridicule. Avide d’apprendre, ce côté à la fois curieux et dévoué le rends légèrement imperméable a l’humour, qui reste –il faut le dire- son gros défaut mentale.

Pour la relation avec autrui :
Gilgamesh=> c’est son meilleur ami, et il l’affirme encore et encore. Il le considère comme une partie de lui-même, et n’hésiterait pas à sacrifier n’importe quoi pour lui, même sa vie si ce dernier le lui demandait. Il est plus qu’ultra-protecteur, il ne vit que pour lui.
Hommes=> plutôt neutre, Enkidu les considèrent comme des amis potentiels, et a du mal à les voir en tant qu’ennemi. De fait, il se comporte normalement. Le master sera mis parfois a rude épreuve par l’insouciance d’Enkidu, cela dit…
Femme=> c’est un pervers. Personne n’est à l’abri. Master compris.


HISTOIRE


Enkidu.
Un homme qui est né comme ça. Sans parents, sans rien, une créature a forme humaine dont la naissance elle-même n’est rien. Il est né dans la forêt, nourrissons au milieu des arbres. Et le destin aurait pu le voir mourir comme tant d’autres si les animaux, attirés par les cris, ne l’avait pas pris sous leurs ailes.
Ce fut ainsi que le jeune homme grandit : entourés par les animaux, dans la forêt, avec pour seuls professeurs la nature elle-même. Bien entendu, il grandit sans se soucier de son propre corps, faisant que, lorsque le premier humain le vit, a 18 ans, il était nu, musclé, poilus, avec les ongles aiguisés d’une taille assez intimidante.

La suite, eut lieu à l’aune de ses 19 ans. A cet âge-là, Enkidu s’était imposé comme étant le Roi de la Forêt. Les bêtes lui obéissaient, et même le plus grand des ours ne pouvait le battre au bras de fer. Un adversaire qui terrifierait n’importe qui. Mais surtout, il n’avait pas de maître. Il alla donc jusqu’à sortir de la forêt, et en voyant les troupeaux humains, source de nourriture gigantesque a ses yeux, il les attaqua sans préavis. Nul ne l’arrêta, et ses compagnons en profitèrent pour bien se sustenter.
Le paysan alla voir le roi de l’époque, Gilgamesh, alors que lui retournait tranquillement dans sa forêt…  La réponse du monarque fut curieuse : il lui envoya une courtisane, Shamat, pour l’humaniser. Encore sauvage, tout ce qu’Enkidu voyait, c’était une femelle de son espèce bourrée de phéromones. Incapable de résister, il se déchaina sur elle.
6 jours et 7 nuits, il vécut la première expérience sexuelle de sa vie avec une femme qu’il ne connaissait même pas. Tout ce qu’il savait, c’était que cela lui procurait du plaisir. Il ne s’arrêta qu’à l’aune du 7ème jour, enfin repu.

Mais les animaux, ses compagnons, ses seuls amis, le fuirent. En effet, à travers cette acte, Enkidu avait renoncé à sa sauvagerie et sa bestialité, à ce qu’il était. En échange, il avait acquis l’intelligence, la raison. Mais aussi le désespoir. Un désespoir que la courtisane soulagea bien vite en lui apprenant l’existence de Gilgamesh, instillant en lui un désir immense de connaitre ce roi si fort. Afin d’être présentable, le jeune homme récupéra des vêtements humains, puis suivit la femme jusqu’à Uruk.
Uruk.
Enkidu n’avait jamais vu la ville, et il devait admettre qu’elle en valait la peine. Ses gigantesques murailles qui encerclaient des bâtiments tout aussi impressionnants les uns que les autres étaient impressionnant !! Et ces êtres comme lui qui vagabondait dans les rues, c’était… Bizarre. Il était un peu perdu, lui qui ne connaissait que la forêt.

Il suivit la jeune femme, curieux, alors que celui-ci l’emmenait vers l’un des bâtiments les plus… non, le bâtiment le plus imposant. Le palais. La, la jeune femme lui ouvrit la porte en disant que derrière celle-ci se trouvait le Grand Roi Gilgamesh. Incapable de dissimuler son impatience, il la suivit. Enfin tel était son premier but. Car pendant sa route, il surprit quelques brides de conversation sur le fait que Gilgamesh allait prendre la virginité d’une jeune mariée. Une coutume, parait-il. Pourtant, il n’était pas d’accord. Et alors que le roi menait sa future compagne vers le lieu où il prendrait sa virginité, Enkidu lui barra le chemin.

A la suite s’ensuivit un affrontement titanesque entre les deux titans, un affrontement qui fissura le sol et fut trembler les murs de la cité. Jamais, au grand jamais, Enkidu n’avait affronté d’adversaires comme lui. Car les deux combattants étaient de force égale. Aucun ne l’abandonnait sur l’autre, et la cité entière était suspendue, voulant connaitre le vainqueur. Celui-ci ne fut décidé qu’a la fin de la journée.
Match nul.
Et à la fin de cette journée, leurs poings ayant parlé pour eux, ils s’étreignirent comme des frères. Enkidu et Gilgamesh. Gilgamesh et Enkidu. De naissance et de destiné opposés, ils étaient devenus amis en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf.

le nouveau venu fut ainsi admis dans sa famille. Il était né avec rien, et il avait à présent un ami, un frère, une famille… La relation avec Gilgamesh, surtout, était étrange : pour tous, c’était son meilleur ami. Pour la famille du roi, c’était un frère. Pour les deux… c’était un. Car chacun des deux complétaient l’autre, chacun des deux étaient à la fois le miroir de l’autre et son opposé. La même personne divisée en deux, ce que l’on pouvait appeler l’âme sœur, voilà ce qu’était les deux compagnons.

Puis Gilgamesh décida d’aller affronter Humbaba. Soyons clair, le Roi des bêtes n’était pas du tout d’accord, effrayé par cette entité divine. Il ne voulait pas le vaincre, pas y aller, mais son ami parvint à le convaincre. Et sachant qu’il y serait allé avec ou sans lui, il se décida a l’accompagner… A la forge leur fut offert des armes à la hauteur de leurs périples : le jeune homme y récupéra une hache gigantesque et des chaînes. Ses chaines qui reçurent durant leur construction furent mélangé avec du sang de leur propriétaire, afin de les rendre efficace contre les êtres divins.
Seulement, pendant le voyage, tout changea. En effet, le roi d’Uruk avait des rêves prémonitoires inquiétants, et le jeune homme devait à chaque fois lui remonter le moral. Un moral qui faiblissait dangereusement.

Heureusement, ils ne mirent pas longtemps à trouver leur cible, et l’attaquèrent. Par surprise, bien sûr, parfaitement conscient de l’acte suicidaire que serait un affrontement frontale. Ils parvinrent à le mettre à genou, et Enkidu l’emprisonna avec ses chaines. A partir de là, son ami hésita entre laisser la vie sauve au géant ou le tuer. Il tenta de le convaincre, mais magnanime, Gilgamesh voulait le laisser partir.
Son ami trancha bien vite sa décision.
Avec la tête d’Humbaba.
Puis ils revinrent dans la cité, ou le duo furent accueilli en héros. Bien entendu, le Roi des bêtes tût le fait que c’était lui qui l’avait tué, et détourna toute la célébrité vers son ami. Après tout, lui ne voyait pas l’intérêt de la gloire. Seule la joie du roi, parfaitement lisible sur son visage, lui importait.

Puis ils vécurent tranquillement un certain temps, repoussant de temps en temps les petits envahisseurs. Une vie tranquille, en somme…

Seulement, Gilgamesh repoussa une déesse désireuse de s’unir à lui. Pour se venger, celle-ci lâcha sur son domaine un redoutable taureau divin. D’une puissance telle que les murs en tremblait.

Enkidu et Gigamesh se ruèrent dessus pour le neutraliser. Un combat âpre, mais Enkidu parvint à enchainer le taureau, au prix d’un important sacrifice : une des cornes avait transpercé son abdomens, et celui-ci se brisa durant le combat. Ce fut finalement Gilgamesh qui donna le coup de grâce à la bête, lui transperçant le crâne. Sous l’effet de la colère, Enkidu offensa la même déesse que son ami en lui envoyant au visage la patte du taureau qu’elle avait elle-même invoqué. Un défi de trop pour la femme qui, lors d’une réunion divine, plaida la mort de Gilgamesh. Finalement, après un long palabre, toute la faute retomba sur le Roi des Bêtes a qui Anu envoya la maladie la plus mortelle qui soit, escomptant le faire mourir sans souffrance…

C’était sans compter l’incroyable résistance d’Enkidu qui, habitué à vivre dans la prairie, était incroyablement résistant. Il tint douze jours.
Onze jours passèrent. Sa maladie l’affaiblissait, mais Enkidu ne parvenait pas a partir en paix et à laisser son ami seul.
Le douzième et dernier jour, à bout de force, le Roi des Bêtes s’endormit durant toute la journée.

Et dans un dernier sursaut final, juste avant de mourir, dans son ultime souffle, il demanda au Roi d’Uruk de ne pas être triste. Il lui tendit la corne qui l’avait autrefois transpercé, comme souvenir.
Cependant, même si il atterrit dans les enfers sumériens, Enkidu était un homme qui n’avait jamais plié devant personne. Il n’était pas mort en ayant perdu contre qui que ce soit, il était mort parce que l’underworld s’était emparé de lui. Sans importance ? Pas tant que ça, car il put braver les interdits des enfers –tous- et remonter à la surface pour revoir Gilgamesh. En tant qu’esprit, il lui décrit ce qu’il avait vu en revenant, le destin de chaque personne qui peuplait le monde des morts. Il le fit afin que son ami, inspiré, recherche la vie éternelle et ne meurt pas comme lui. Bravant ainsi les interdits des dieux souterrains, il fut envoyé au Throne des héros par ceux-ci, afin de l’empêcher de recommencer (d’une) et parce que il le méritait largement (après)

Soucieux de son ami jusqu’à la fin, mais ce dernier petit point ne put être entendu, et il s’en aperçut grâce aux informations fournies par le Trône des Héros. A présent, son seul désir, renaître et redonner le sourire a son compagnon…


A PROPOS DE VOUS


Âge : 25 ans
Expérience RP :10 ans
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : tous
Comment avez-vous connu le forum deja la
Quelque chose à ajouter ? : bouya
avatar
Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 05/11/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 11:15
Alors pour Enkidu ce sera une première validation rapide.^^

Juste quelques points à discuter mais ce sera aux rouges de trancher la question.

Tout d'abord pour les stats je trouve que le A en chance et en magie ne sont pas vraiment justifiés. Certes Enkidu est une création magique en somme, mais il n'est pas capable de reproduire cela. Ensuite pour la chance, A c'est trop à mon sens, mais encore une fois ce ne sont que des observations, là comme ça d'intuition j'aurais mis C.^^

Les pouvoirs sont parfait, le noble phantasm est bien expliqué. Juste qu'il faut peut-être s'attendre à du rang Ex du coup, il y-a beaucoup d'effet mine de rien.

Le plus important, j'ai trouvé les descriptions et l'histoire bien écrites, fidèles aux légendes. Pas trop de fautes, un style agréable et fluide donc tout est parfait.^^
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 11:57
Si j'ai bien compris en soit tu laisse le rouge tranché niveau des caracs et le reste te va c'est cela?

Pour les caracs, permet-moi de te donner les justifications (à mon sens) pour les deux stats en question.
Note qu'il s'agit juste la de justifications pour rendre cela visible, et non d'une quelconque protestation.

- tout d'abord, je l'avoue, je l'admet, j'ai repris les stats offi de la bestiole en tant que Lancer, vu que celui-ci n'a pas de stat basé sur sa classe mais plutôt sur Transfiguration, qui a l'origine lui permet également de manipuler ses points de stats. J'ai retiré cette fonctionnalité en tant que zerk, je trouve la création d'armes capable de produire une GoB et le changement d'apparence largement suffisante.

- Ensuite, pour la chance, bah y a un soucis... a part sa mort, qui est plus une punition assumée que de la malchance, Enkidu n'a pas vraiment fait preuve de malchance: il a vécu sa vie sans regrets, a même provoqué les enfers sur certains points, a pu réatteindre Gil même après la mort, et de son vivant bah... c'était une bête humanoide qui est devenu ami du Roi des héros -et vu la "chose" c'était pas une mince affaire-.
Dans les faits, il ne fut jamais trahis, à lui-même choisi sa voie, et quand il a eu la conséquence de mourir -la seule conséquence au final de ses actes-, bah il a violé les règle pour rendre à son meilleur ami sa baballe. Et étant déja mort il n'avait pas vraiment l'occasion d'être plus puni que cela...

- Pour la création magique, j'irai plus loin: création divine: Techniquement Enkidu est une sorte d'Adam en nature, donc sensé être humain dans son paroxysme, créé à l'image de ses concepteurs.

Après, honnêtement, la stat de mana me pose moins de soucis. Je l'avais juste mit ainsi pour être aussi fidèle que jamais .

D'ailleurs j'ai fait une erreur: Transfiguration est un passif pour maintenir, mais un actif pour la transformation. Modifié.
avatar
Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 05/11/2010
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 13:30
Oui voila tu as compris concernant les stats c'est plus un avis qu'un jugement bien tranché. Pour la stat magie je faisais un parallèle dans ma tête avec Sun qui a un peu près la même naissance que Enkidu et qui n'a qu'un E en magie. Aussi pour la stat chance, il n'y a ni eu malchance, ni eu de chance, difficile donc de vraiment trancher.^^

Je maintiens donc la validation.
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 17:56
A mon tour de passer voir la fiche de la bête.

Donc commençons par les stats. Pour ma part je penche comme Bazett pour LCK. S'il n'a pas été malchanceux on ne peut pas dire que c'est un personnage verni non plus. Donc C et de même pour la MAG.

Pour le reste, je vais te changer l'écriture de tes stats c'est plus du : base (avec Mad)
STR : C (A)
END : C (A)
AGI : C (A)

Pouvoirs et NP : rien à redire  Sigh

Physique, caractère : le personnage est bien décrit pas de soucis.

Histoire : assez courte, mais on suit bien tout le parcours du personnage avec tous les grands passages le concernant, c'est donc ok.

Il te faudra juste donner ton alignement que je l'ajoute, mais en attendant, personnage validé Best
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4307
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 20:12
Alignement: True Neutral.

wow le drop de stat, la violence XD (j'aurai du faire Lancer, la le nerf est réel /SBAFF/)

oki ca marche. je vais donc me lancer dans l'aventure o/
avatar
Nombre de messages : 258
Master de : Mordred
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Servants validés