Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas

Guan Yu, le retour du Dieu de la Guerre ! [100%]

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Servants validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 10 Fév - 2:48

Guan Yu

Age : 59 ans
Nationalité : Chinoise
Fonction : Major, Lieutenant -Général (Titre honorifique qui lui fut donné par Cao Cao), Marquis de Hanshou, Gouverneur de Xiangyang, Il fut l'un des « Cinq Généraux Tigre », Dieu de la Guerre.



Crédit avatar

CARACTÉRISTIQUES

Type : Servant
Classe : Lancer / Rider

Statistiques :
STR : B
END : B
AGI : B
MAG : E
LCK : C



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Capacité [Rang B] : Battle Continuation
Description et effet : Permet après une blessure fatale de puiser dans d’ultimes ressources pour finir le combat.
=> regagne +4 états de santé à partir de l'état "mort"


Capacité [Rang B] : Riding
Description et effet : l’esprit héroïque de la monture qui se distingue des autres par le fait qu’il chevauche comme le nom l’indique, une monture. il peut également utiliser toutes sortes de véhicules.


EQUIPEMENT






  • Objet :  Dragon Vert
    Description et effet :
    La légende dit qu'elle brille comme le jade et l'or et que chaque fois que Guan Yu combat avec elle, elle émet le rugissement d'un dragon. Plus que honorable, cette lame n'est pas assoiffée de sang, mais de justice, tout comme son propriétaire, elle vibre d'une âme noble et droite. Légèrement flexible comme toutes les lames de ce genre, elle n'en n'est pas moins très grande, l'arme en elle même mesurant dans les 2 mètres dont plus de 80 cm ne sont que pour l'énorme lame capable de balayer des rangs entier d'ennemis. Elle n'a jamais été désigné comme une lance à proprement parler, il s'agit en vérité d'une hallebarde Guandao.

  • Objet : Armure Lourde
    En permanence recouverte d'une étoffe verte, l'armure de Guan Yu se révèle être une protection très efficace, son poids n'étant en rien une gêne pour le colosse. L'épaulière droite de l'armure représente la tête d'un dragon, pendant le tout le reste semble être des écailles. Faite dans un matériau très résistant pour l'époque, elle rend son porteur encore plus imposant aux yeux de ses adversaires. Néanmoins les bras de Guan Yu ne sont en rien protégé afin de faciliter le maniement de sson arme. Il porte au milieu de la ceinture, un laspi lazuli, souvenir de la pitié que lui a autrefois démontré Cao Cao envers lui.






Monture: Lièvre Rouge





Description et effet : Lièvre rouge ne fut pas la première monture de Guan Yu, il fut cependant sa dernière. En effet le cheval fut tour à tour la propriété du terrible Lu Bu et de l'inégalable Cao Cao. On le disait capable de parcourir 1000 li en une seule journée (500 km). Cao Cao l'offrit à Guan Yu lorsque ce dernier lui devint fidèle en paiement d'une dette. Guan Yu fut donc le dernier cavalier de lièvre rouge qui fut renommé éclair de feu à cause de sa robe alezan brûlé, car une profonde amitié et un respect mutuel se noua entre les deux êtres tant et si bien qu'à la mort de Guan Yu sa monture se laissa dépérir et refusa tout autre cavalier.



POUVOIRS






  • Pouvoir [Rang - actif/passif] : Double Summon [Passif]
    C'est une capacité rare qui permet au servant d'avoir les compétences de classe de 2 classes distinctes. Il ne s'agit pas pour lui d'être seulement éligible pour le pouvoir de classe de l'autre classe, mais il doit l’être pour la classe dans son ensemble. Guan Yu a toujours manié Dragon Vert et pour autant que l'on s'en souvienne, il n'est pour ainsi dire, jamais descendu de Lièvre Rouge à partir du moment où il est devenu sien.


  • Pouvoir : God Of War
    Guan Yu fut autrefois surnommé le Dieu de la Guerre et à juste titre étant donné le nombre de bataille qu'il a remporté et le nombre d'ennemis qu'il a vaincu. Sa seule présence sur le champ de bataille suffisait à inspirer ses troupes et à effrayer ses ennemis. Aujourd'hui encore, bien qu'il n'est qu'un servant, son charisme et sa voix sont inégalés, alors qu'il se bat avec la forces de 1000 hommes sur le champ de bataille, ce pouvoir lui permet d'infliger une grande peur à son ennemi en même temps qu'il attaque. De plus, lorsqu'il utilise ce pouvoir, ses alliés ressentent une grande fierté et voient leurs propres forces augmenter.
    => B, pouvoir de renforcement passif en For sur les alliés, malédiction sur les adversaires en For selon leur magie.[/i]


  • Pouvoir : Le Serment des pêchers [passif A] / We live and die together [A]
    La véritable de vie de Guan Yu commença alors que dans un verger de pêchers, il jura fidélité à Liu Bei et Zhang Fei qui devinrent ses frères. Jamais il ne les abandonna ni ne rompit ce serment envers eux. Ainsi même si ils sont désormais séparés, l'aura de ses frères veillent en permanence sur lui à travers le Choko (petite coupe à saké) qu'ils utilisèrent pour sceller leur fraternité et qu'il porte sur lui dans ses vêtements contre son cœur, lui octroyant un bonus de défense magique et physique constant.







NOBLE PHANTASMS






  • Noble Phantasm : Green Dragon's Cataclysm ! [Anti-unité A Actif]
    Guan Yu s'empare de dragon vert, son arme mythique et fait rugir l'animal qui est en elle, brûlant d'un ardent désir de mettre un terme au combat et de terrasser son adversaire, il fait rugir le dragon qui est en lui et en son arme. Il se saisit alors de dragon vert et la lance sur son adversaire, la lance change alors de forme devenant deux dragons majestueux qui cherchent à dévorer l'adversaire lui provoquant des dégâts considérables.

    Noble Phantasm : Lièvre Rouge final ride !  [Anti-Armée - B - Actif]
    Guan Yu a passé pour ainsi dire l'ensemble de sa vie à cheval. Lorsqu'il a obtenu Lièvre Rouge il est devenu encore plus redoutable que lorsqu'il maniait Dragon Vert au sol. Son destrier étant réputé pour être le plus rapide que la terre de son époque ait connu, il distançait aisément ses frères et la terre rouge qu'il soulevait au galop alliée à la robe de son cheval donnait l'illusion que son course entraînait avec lui les flammes de l'enfer. Lorsqu'il invoque ce NP, Eclair de Feu est reconnaissable entre mille avec ses crins enflammés, une fois la cavalcade lancée les flammes qu'il soulèvent Lièvre Rouge prennent la forme d'une charge de cavalerie qui viennent anéantir le champs de bataille.





PHYSIQUE




Rare sont ceux qui dominaient Guan Yu, que se soit en terme de taille ou de masse musculaire. Bien souvent comparé à une montagne, le frère de Liu Bei dépassait les deux mètres. Possédant des cheveux d'un noir ébène, son visage pouvait paraître froid et même renfermé, certainement parce qu'il était caché par une immense barbe dont la plupart des gens ignorait la véritable longueur tant il en prenait soin. A chaque bataille ou lors de déplacement, afin de ne pas l'abîmer, il faisait en sorte que sa barbe tombe dans une besace de toile pour ne pas qu'elle vienne se prendre dans ses bras ou ses jambes alors qu'il maniait dragon vert. Il porte généralement des vêtements de préférence vert, à l'instar de ses frères et de la couleur du royaume du Shu. Bien qu'issu d'une classe relativement moyenne il avait en permanence avec lui une immense arme répondant au nom de dragon vert, son manche étant serpenté d'un magnifique dragon en or. Sa force était tel qu'il était capable de manier n'importe qu'elle arme à une seule main, bien qu'il n'opta jamais pour porter un bouclier dans la seconde, son honneur lui refusant de se cacher derrière une telle protection. Alors qu'il frappait dragon vert il avait le pouvoir de faire trembler le sol et de renverser une armée.
Homme gigantesque à la voix grave, il était capable de faire porter ses mots à travers une foule et d'une frappe entre ses mains il pouvait lever les vents.

L'homme chevauchait en permanence une monture issue des légendes, un cheval qui répondait au nom noble de Lièvre Rouge, les hommes racontent que chacun de ses crins n'était que flammes et que sa robe ébène reflétait les rayons de la Lune, ressemblant ainsi à un démon chevauché par un dieu.



CARACTÈRE




Longtemps on discuta de qui était Guan Yu mais deux choses restaient en permanence dans chacun des récits : Le Seigneur Belle Barbe avait un sens de l'honneur et du devoir extrêmement élevé. Du premier jour où il jura fidélité à Liu Bei, rien ni personne ne le détourna de son but et même les cadeaux de Cao Cao ne parvinrent à effacer ce devoir que Guan Yu ne considéra jamais comme un fardeau, bien au contraire il était fier et heureux que Liu Bei et Zhang Fei le reconnaissent comme un frère. Sur le champ de bataille il combattait avec force et courage, mais jamais il ne tua un ennemi désarmé, jamais il ne prit avantage de plus faible que lui. Jurant devant son frère qu'il le suivrait jusqu'aux portes de la mort, il alla jusqu'à provoquer une guerre avec Wu pour répondre au devoir que lui avait ordonné son seigneur. Encore une fois il resta inflexible, heureux d'accomplir son devoir même si ce dernier devait le mener à la mort.
Ses idéaux ne furent jamais remis en question, car sa mission était noble et honorable : protéger les innocents et les plus faibles, leur montrer compassion et respect. Aux côtés de ses frères il sauva des milliers de civils des désastres de la guerre et prit soin d'épargner récoltes et villages lors de chaque bataille.
Au delà des guerres et des batailles, dans les moments de paix, Guan Yu a toujours été proche de ses hommes, jouant et buvant avec eux, même lorsqu'il intégra pendant un temps l'armée de Cao Cao. Bien que son corps soit aussi solide qu'une montagne cela ne l'a jamais empêché de profiter des petits plaisirs de la vie, que ce soit pour la nourriture ou la boisson où il accompagnait Zhang Fei. Au delà de cette bonhomie Guan Yu a toujours été un homme proche de sa famille, bien qu'on ne lui connaisse pas d'épouse attitrée, il n'a jamais quitté ses enfants qu'il aimait profondément qu'ils soient adoptés ou non il n'a jamais fait de différence au point de mourir pour eux, les jugeant digne de prendre sa relève et de son sacrifice.
Cependant il faisait preuve d'une véritable rage de vaincre et quiconque touchait à sa progéniture ou ses frères devait se heurter à la puissance du Dieu de la Guerre, surnom qu'il avait reçu grâce à ses nombreuses victoires militaires. D'un courage indéfectible, Guan Yu est incorruptible et fera toujours face à un adversaire, allant jusqu'à se sacrifier pour permettre aux autres de survivre, il ne supportera ni injustice ni traîtrise, sous peine de mort. Le jour où la mort vint à lui son seul regret fut de ne pas pouvoir tenir la promesse qu'il avait faite à ses frères, celle de mourir ensemble à leurs côtés.



HISTOIRE





« Parmi tous les guerriers des trois royaumes, jamais je n'en ai connu de plus honorable et avec un sens du devoir aussi prononcé que le Seigneur Guan Yu, laissez le partir, à chaque seigneur son vassal »
-Cao Cao, après le départ de Guan Yu-


Il s'agit d'un temps que les hommes d'occidents ont oubliés, un temps où les héros parcouraient librement les plaines de l’Asie avec pour seule influence, celle de leur honneur et de leur sens du devoir. C'était l'ère où des philosophies plus que des hommes, s'affrontaient, tous souhaitaient vaincre le chaos qui régnaient en ce monde. Pour certains, la force étaient la plus forte, pour d'autres, la famille ne devait jamais être oubliée et enfin pour un seul homme, il fallait protéger les faibles, cet homme portait le nom, de Liu Bei. Cet homme était la bonté incarnée, loin de ses redoutables adversaires, il ne pensait qu'à protéger le peuple, mercenaire errant sa vie changea lorsqu'il rencontra deux hommes lors d'une révolte contre l'empereur des Han mené par le dément Zhang Lioa, ce sectaire taoïste... mais reprenons.

Alors que le général Lu Zhi lança un appel à l'aide à travers tout le royaume à quiconque voudrait défendre l'honneur de l'empereur, trois hommes se présentèrent à lui, loin d'être de puissant généraux ou à la tête d'une quelconque armée, ils souhaitaient simplement offrir une partie de leur existence pour la dynastie des Han. Ces trois hommes, alors inconnus étaient très différents, l'un était petit et bien portant, l'autre était un jeune homme svelte et élancé et le troisième fut rapidement comparé à une montagne, mesurant plus de deux mètres, cet homme musclé avait entre ses mains une lance immense que lui seul était capable de manier, c'était là son seul trésor depuis qu'il avait quitté son village après avoir rencontré les deux autres, le premier était Zhang Fei et celui qui lui avait demandé de le suivre se nommait Liu Bei.


Il se présenta devant le général Lu Zhi ainsi...


« Mon nom est Guan Yu, natif de Hedong dans la province du Xie. Expatrié de mes terres après l'accusation du meurtre du potentat de mon village. Mais ce crime m'a poussé à rencontrer ces hommes qui aujourd'hui courbent l'échine devant vous. Puisse les victoires de mes frères résonner dans vos esprits »

Il n'était pas homme à cacher ce qu'il pensait, il ne cachait absolument rien, portant des vêtements drapé de vert en souvenir du serment qu'il avait fait avec ses frères sous les pêchers de la contrée de Zhou.
Ce jour-là, les trois hommes s'en souvenaient comme si c'était hier et bien que personne ne fut témoin de cette scène, elle perdura à travers les siècles, car alors que Guan Yu n'était qu'un fugitif, Zang Fei un alcoolique et Liu Bei un seigneur sans terre, ils se rencontrèrent tout trois par le hasard du destin, par ce que Guan Yu nommerait plus tard, les liens du sang. Ce jour-là, dans le verger de pêcher du seigneur de Zhou, alors que le soleil brillait dans le ciel, que ses rayons étincelants traversaient les feuilles et les fleurs des arbres avant de toucher délicatement l'immense barbe de Guan Yu et de ceux qui étaient alors ses amis. Ensemble pour une même cause, ils se jugèrent à jamais d'être aux côtés les uns des autres et de mourir ensemble pour se retrouver dans une autre vie, à compter de ce jour et sous les pêchers témoins de leur engagement sans faille, ils levèrent épées et lances et dans un fracas mélodieux, se jugèrent frère d'arme et de sang, une seule force divisée en trois, chacun donnant à l'autre le courage de continuer leur combat pour que le peuple soit un jour sorti du chaos.

















Peu de jours passèrent après ce serment où on leur demanda d'honorer leur parole faite à l'empereur, on leur demanda de se rendre au nord, le trajet fut long et pénible, alors qu'ils marchaient le long de la route, Liu Bei demanda à ses frères...


« Voyez vous ces paysans ? Comment pourrais-je, si j'étais empereur, laisser que l'on piétine leurs champs et leurs maisons sous prétexte qu'il s'agit de la guerre ? »

Zang Fei sortit la tête de sa gourde Hyotan qu'il affectionnait tant et répondit...

« Ce sont-là les paroles d'un sage mon frère, hélas nous sommes sans terre et sans foyer, mais nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour que tu puisses réaliser ton rêve. »

Guan Yu était un combattant, il n'avait jamais véritablement réfléchit à la condition du peuple avant sa rencontre avec Liu Bei, néanmoins, il prit part à la conversation, les yeux fixés sur l'horizon.

« Tu es un cœur tendre mon frère, c'est pour cela que moi, Guan Yu, je serai toujours là pour te protéger. Je t'ai fais un serment, chacune de mes victoire sera en ton nom et nous construirons ton monde. »

« Merci, mes frères, en attendant que ce rêve puisse devenir réalité, allons au-devant de ces turbans jaunes, pour la gloire des Han. »

Guan Yu était un homme d'action et tout son potentiel se libérait sur le champ de bataille, ce n'était pas le genre d'homme capable de penser à la politique et à tous ses tourments, cela lui coûterait d'ailleurs très cher, mais il n'est pas encore temps d'en parler. Alors qu'ils arrivaient sur le champ de bataille, Liu Bei rencontra un homme répondant au nom de Cao Cao, c'était un homme au charisme naturel qui était bien plus réfléchi et tempéré que les trois frères, néanmoins lorsque la guerre commença, que les camps s'ouvrirent pour laisser se déverser les flots d'hommes qui allaient s’entre-tuer, Guan Yu n'hésita pas un seul instant, se jetant dans la bataille il fit tournoyer Dragon Vert, sa puissante lance, à travers ses ennemis. Tous reculaient devant lui, à ses côtés se tenaient Zang Fei et Liu Bei. On dit que pendant cette bataille contre les turbans jaunes, dragon vert filait tellement à travers les corps où l'on entendait le dragon rugir à chaque fois que Guan Yu la maniait.
Guan Yu était un homme étrange car nombreux étaient ses préceptes en matière de loyauté et de droiture et pourtant, il inspirait force et courage, ce jour-là on raconte que 100 hommes survécurent car ils furent enivrés par le géant à la barbe noire si gigantesque qu'il devait l'enfermer dans un sac afin de ne pas risquer de marcher dessus ou d'être gêné dans ses mouvements.
La bataille fut acquise et des noms commencèrent à émerger du champ de bataille, Guan Yu était l'un d'eux, les hommes prononcèrent son nom, mais également les généraux, Cao Cao lui-même demandèrent que le géant rejoigne ses rangs mais il refusa, ayant juré allégeance éternelle à Liu Bei qu'il considérait comme son frère.

Cependant la fin de la révolte des turbans jaunes ne marqua en rien la fin des luttes internes au sein de la cour Impériale, jamais la dynastie des Han n'avait été aussi fragile et de toutes parts l'on cherchait à les évincer. Hélas, Guan Yu et ses frères ne furent jamais les bienvenues, prolétaires et descendants de familles en haillons désormais privés de tout droit de seigneurie. Ainsi à la cour l'un des serpents fut plus avare que les autres, Dong Zhuo de Xiliang, finit par tirer son épingle du jeu. Grâce à sa puissance militaire, il écrasa la cour Impériale sous son contrôle, imposant sa loi à l'empereur lui-même et ainsi commença le règne de la tyrannie. Liu Bei définitivement évincé des intrigues politique, laissa le noble Cao Cao agir, ce dernier, afin de mettre fin au chaos tenta un assassinat lors d'une rencontre avec Dong Zhuo, mais la puissance de Dong Zhuo ne lui enlevait en rien son intelligence et ce n'est qu'avec l'aide de ses puissants officiers, Cao Ren, Xiahou Dun et Dian Wei qu'il en réchappa afin de lancer un appel aux armes dans tout le pays.
Liu Bei entendit l'appel aux armes et devant la misère du peuple, il demanda une nouvelle fois à Zhang Fei et Guan Yu de le suivre. Le géant ne pouvait refuser son aide à son frère, mais il l'interrogea alors qu'ils chevauchaient.


« Mon frère, fais-tu confiance à cet homme ? Ce Cao Cao, on le surnomme le messager du chaos et on dit qu'il ne garde auprès de lui que les hommes les plus forts. »

« C'est justement pour cela qu'il nous faut le rejoindre, le peuple à besoin que des hommes plus fortspensent à lui et à son bien-être, nous ne pouvons laisser ni Dong Zhuo ni Cao Cao prendre les rênes de ce pays. »

« Pourtant tu ne possèdes ni terre ni armée »

« mais je vous ai vous mes frères, qui combattez à mes côtés et pour mes idées. »

« Je crois en toi plus qu'en n'importe quel homme sur terre mon frère, je te suivrai jusqu'aux portes de la mort et au-delà»

Guan Yu restait fier sur son destrier, son immense barbe toujours dans sa sacoche afin qu'elle ne traîne pas dans les jambes de sa monture. Dragon Vert solidement fixé sur son bras, il ne tenait les rênes que d'une main, restant vigilant, portant toujours un œil bienveillant sur ses frères que jamais il ne perdait de vu. D'aucuns prétendaient même que les hommes partageaient la même couche à l'instar des frères.

Zhang Fei les interrompit...


« On dit que Dong Zhuo n'est pas le plus à redouter, ce n'est pas un combattant mais plus un homme qui aime s'entourer, il paraît qu'il a fait sienne la femme de l'un de ses valets, une certaine Diao Chan... par le dragon ancestral il paraît qu'aucune femme ne l'égal. Mais je m'égare, il y a un homme à ses côtés, un dénommé Lu Bu. »

Guan Yu arrêta sa monture, regarda alors Liu Bei sans dire un seul mot, il avait entendu parler de ce guerrier à l'armure d'ébène, les hommes de Cao Cao l'avaient décrit comme un démon capable de manier sa lance d'une seule main. Le géant de Liu Bei n'aimait pas ce genre de guerrier qui ne prônait que la force brute sans pour autant avoir d'idéal, il ignorait ce qui avait rendu Lu Bu ainsi, mais seul un grave traumatisme rendait un guerrier semblable à un démon

Ainsi c'est en 190 que les yeux se posèrent sur la ville de Luoyang où allait se livrer une nouvelle bataille pour vaincre le chaos. Sans attendre, le puissant Hua Xiong, officier de Dong Zhuo sûr de sa victoire, chargea le camp de la coalition. C'est à ce moment que les hommes se rendirent véritablement compte pour la première fois des hommes qui entouraient l'apostat dans son idéologie, il n'y avait nul art, nulle force, simplement un massacre gratuit et les hommes tombaient les uns après les autres. Même les puissants généraux de Cao Cao reculèrent devant l'homme, mais il en fut un qui se tint au milieu des hommes en déroute, habillé de vert, son immense barbe le long de son corps, il frappa dragon vert sur le sol et Hua Xiong releva la tête.


« Je suis le bras de la Justice, viens m'affronter démon, montre-moi ce que tu vaux réellement. »

Hua Xiong ne réfléchit pas et se jeta sur Guan Yu, le puissant géant prit sa posture de combat et fit tomber dragon vert à trois reprises, faisant rugir le dragon, il ne faiblissait pas, chacun de ses coups était précis et l'on dit que face à la puissance de son adversaire, ses pieds s'enfonçaient dans le sol mais ne reculaient pas. Un seul coup, un dernier et le démon fut abattu, ses hommes furent mis en déroute et le camp de la coalition fut sauvé.

« Je proclame cette victoire au nom de mon frère Liu Bei » dit simplement Guan Yu, caressant doucement sa barbe en regardant vers la ville d'où il vit Lu Bu, juché sur les remparts.

L'homme à l'armure noire le laissa venir, l'assaut de la cité fut ordonné par Cao Cao du Wei et Sun Juan du Wu. La ville était prête à tomber, lorsque devant Guan Yu se dressa Lu Bu, le puissant guerrier d'un revers de lance était capable de stopper plusieurs dizaines d'assaillants. Il chargea Guan Yu sans hésiter et semblait prendre le dessus sur le Dieu de la Guerre lorsque la double vouge de Zhang Fei vint percuter la lance du démon en même temps que les deux épées de Liu Bei...

« Mes frères, j'apprécie votre aide mais je ne souffrirai pas de remporter la victoire à trois contre un »

« Et nous ne supporterons pas de te perdre mon frère ! » lança Zhang Fei.

À trois les hommes parvinrent enfin à repousser Lu Bu qui décida de se replier pour protéger Dong Zhuo, ce dernier, prit d'une rage folle de perdre la cité, déclara que personne ne l'obtiendrait et ordonna que l'on brûle jusqu'à la plus petite maison. Les héros de la coalition furent entourés par les flammes mais sortirent en vie et victorieux.
Quelques semaines plus tard Liu Bei reçut un messager qui lui apprit la nouvelle, Lu Bu s'était retourné contre Dong Zhuo et l'avait assassiné, personne ne savait pourquoi. Guan Yu exprima le fond de sa pensée.


« Lu Bu n'est pas un démon comme beaucoup le pensent, en l'affrontant j'ai vu dans ses yeux un homme qui ne se battait pas par conviction, mais par obligation, c'est pour cela qu'il a perdu face à nous, le cœur d'un homme qui est troublé ne peut vaincre la vrai Justice de mon frère. »

Guan Yu n'avait pas tort, on apprit bien plus tard que c'est à Dian Chan que le cœur de Lu Bu appartenait et qu'il avait assassiné Ding Zhuo alors qu'il maltraitait la jeune femme.
Les trois hommes discutaient de cela alors que Liu Bei exerçait la charge de préfet de la province du Xu, on lui avait donné ce titre en réponse de sa victoire à Luoyang. Sous les ordres de Tao Qian, lui et ses frères tentaient de rendre la justice tel que l'entendait leur frère.

Mais la situation se dégrada rapidement, Lu Bu, qui avait affronté Liu Bei, vint le trouver alors qu'il était en fuite après l'assassinat de Dong Zhuo. Le cœur tendre du préfet fit qu'il accorda asile et pardon à Lu Bu. Ce dernier nomma alors Liu Bei, son « petit frère », mais Zhang Fei et Guan Yu ne voyait pas l'arrivée de ce chevalier noir d'un bon œil, Lu Bu était certes libéré de Dong Zhuo, mais il n'était qu'un animal sans foi ni loi et peu à peu il prit le contrôle et le poste de Liu Bei en profitant de sa gentillesse. Agacé par ce comportement, Zhang Fei alla à la rencontre de Lu Bu.


« Toi qui oses appeler mon frère comme le tiens, tu prétends l'aimer et le protéger, mais tu profites de lui et de sa gentillesse pour faire de cette province la tienne, qui ce lieu séant où je viendrai moi-même t'en déloger. »

La colère de Lu Bu ne se fit pas attendre et c'est protégé par ses frères que Liu Bei fut contraint une fois de plus de fuir et il choisit le Wei pour implorer l'aide de Cao Cao. Profitant de cette opportunité, le responsable du Wei concéda son aide et son armée à Liu Bei en marchant vers Xu avec lui en l'an 198.
Alors que Lu Bu régnait désormais sans partage sur la province, Cao Cao ordonna que l'on détourne le cours de deux fleuves afin d'inonder le château de Xiapi où se réfugiait l'homme à l'armure d'ébène entraînant les eaux dans les couloirs de l'édifice, obligeant les soldats de Lu Bu à se traîner en permanence dans la boue affectant ainsi leur moral.
Afin d'adoucir Cao Cao, les hommes du démon offrirent à au maître du Wei la monture de Lu Bu, Lièvre Rouge, un cheval aussi rapide que puissant. Lorsque Cao Cao vit une telle monture il s'exclama...


« Voilà le cheval d'un véritable guerrier et seul un dieu pourrait le monter. »

Il accepta néanmoins le présent et conjura les hommes de Lu Bu d'aller encore plus loin en ouvrant les portes du château à son armée en échange de leur vie. Les soldats n'hésitèrent pas et l'armée de Cao Cao avec en son sein les frères qui furent de véritables dragons. Trahi par les siens, Lu Bu fut capturé par Cao Cao...

« Lu Bu, ta force est remarquable, alors, laisse-moi te poser une question : qu'est-ce que la force signifie pour toi »

Lu Bu regarda Cao Cao dans les yeux et se mit à rire...

« C'est tellement simple, la force permet de se battre, de gagner et de prendre absolument tout. »

Zhang Liao, un autre officier capturé avec Lu Bu répondit à son tour...

« La force est ce qui permet de rendre réel, ce en quoi l'on croit »

Zhang Liao fut intégré à l'armée de Cao Cao, Lu Bu fut exécuté en l'instant. Mais Liu Bei refusa de servir Cao Cao et profita de ce moment pour reprendre le Xu et déclarer son indépendance. Cao Cao amusé, retira ses troupes pour accueillir l'empereur des Han au sein du Wei. Prenant cet accueil pour une capture, le noble Yuan Shao décidé d'attaquer le Wei par le nord, mais Cao Cao n'y prêta tout d'abord pas attention, ne voulant pas risquer d'être pris à revers, il décida de prendre sa revanche sur Liu Bei et ses frères en attaquant et en prenant la province du Xu.
La bataille fut plus que brève et la stratégie de Cao Cao fut payante, en effet, loin de chercher à les acculer, il chercha à disperser les trois frères et réussit dans son entreprise à faire prisonnier Guan Yu. Devant le guerrier, Cao Cao lui offrit de le servir ou de voir ses frères être poursuivis et exécutés.


« Je te servirai Cao Cao, mais tu ne seras jamais mon frère ni mon souverain. J'honore à tes côtés, la dette de ta clémence, mais sache que je m'en libérerai. »

« Ta droiture t'honore Guan Yu. En cet instant, tu es membre d'honneur des Wei. Je te traiterai comme l'un des miens. »

Et Cao Cao tenu parole, il ordonna que Guan Yu fût nommé Général d'Honneur du Wei. Le Xu sous son emprise, le Wei tourna son regard vers le nord et vers Yuan Shao. En 200, Cao Cao lança son attaque sur le nord avec dans ses rangs le puissant Guan Yu qui servait le Wei comme il servait son frère afin d'honorer sa dette. Aussi la confiance en lui se renforça encore et encore jusqu'à ce que Guan Yu exécute l'un des plus puissants généraux du nord, Yan Liang.
Mais c'est lors de la bataille de Yenjin que Guan Yu démontra toute sa bravoure. Alors que les hommes de Cao Cao se trouvaient en difficulté, le géant mit fin à la vie de Wen Chou.

C'est ce soir-là que Cao Cao apporta une nouvelle à Guan Yu...


« Ha Guan Yu, mes hommes parlent de toi comme d'un dieu, sais-tu le nom que l'on te donne à présent .»

« Je l'ai entendu »

« Et qu'en penses-tu ? »

« Que je me bats à vos côtés pour honorer ma dette mais dans mon esprit ne demeurent que mes frères et je m'enquiers de leur santé. »

« Tu es définitivement un homme d'honneur, j'ai transmis à l'empereur tes faits d'armes, tu vas recevoir le titre de Seigneur d'Hanshou et je te donne lièvre Rouge, tu le chevaucheras à mes côtés lors de la prochaine bataille. »

La première fois que Guan Yu vit Lièvre Rouge, il trouva l'animal imposant et ne le considéra jamais comme acquit, il s'adressait à lui comme à un frère et lui parla de ses rêves et de ses aspirations pour le monde.

Ainsi Lièvre Rouge se laissa monté, là où même le puissant Cao Cao avait échoué, Guan Yu réussit et peut-être pour la seule et unique fois de sa vie, non pas par la voie des armes. Dès lors Guan Yu ne scella aucun autre cheval et ne se sépara jamais de sa monture. Ensemble ils étaient puissant, ensemble ils étaient prêt à combattre les Dieux eux-même lors de la prochaine bataille sous les ordres de Cao Cao. Mais il n'y eut jamais de prochaine bataille, peu de temps après Guan Yu apprit où se trouvaient ses frères et décida de les rejoindre. Pour ce faire, il prit sa monture dont la charge et la vitesse était sans égale, lorsqu'il fut sur le dos de Lièvre Rouge, il força les défenses de la cité de Cao Cao, il franchit seul les cinq portes de l'édifice et alors que les soldats s'écartaient épris d'un sentiment de peur et d'admiration pour l'homme et sa monture qu'aucun obstacle ne semblait pouvoir arrêté. Ce jour là, ils mirent à terre 6 des plus grands officiers des Wei ainsi que Xiahou Dun, le plus puissant des hommes de Cao Cao par leur seule chevauchée, les légendes raconte que les sabots de Lièvre Rouge résonnait encore des jours plus tard et que la terre avait été brûlé par le passage de ce géant.

Devant cette défection, Xiahou Dun donna la chasse à Guan Yu mais Cao Cao l'en empêcha...


« Parmi tous les guerriers des trois royaumes, jamais je n'en ai connu de plus honorable et avec un sens du devoir aussi prononcé que le Seigneur Guan Yu, laissez-le partir, à chaque seigneur son vassal »










Guan Yu retrouva comme prévu ses frères et ils célébrèrent ces retrouvailles pendant plusieurs jours et plusieurs nuits. Mais il demeurait une ombre sur ce tableau, Liu Bei ne possédait toujours aucune terre où il pouvait propager son credo. Alors que Cao Cao continuait de livrer sa guerre au nord, Liu Bei se vit offrir par un cousin éloigné, préfet du Jing, la surveillance de la frontière.











Pendant ce temps, Liu Bei tenta vainement à deux reprises de convaincre un homme, puissant stratège connu sous le nom de dragon endormi, Zhuge Liang. Par deux fois ce fut un échec mais lors de sa troisième tentative Liu Bei et ses frères ne reculèrent pas...


« Tu es le seigneur Liu Bei, je me trompe ? »

« Non c'est mon nom et ces hommes sont mes frères, Guan Yu et Zhang Fei »

« Je connais leurs noms, seigneur Liu Bei, j'ai entendu parler de ton ambition, mais il te manque un stratège. Laisse moi être cet homme et ensemble, créons un monde de bienveillance. »

« De bienveillance ? »

« Vouloir protéger le peuple ne suffit pas, il faut savoir le guider et lui montrer la voie de la sagesse, là est la véritable voie de la bienveillance. Es-tu prêt à la suivre, Seigneur Liu Bei ? »

Ainsi Zhuge Liang devint le stratège de Liu Bei. Guan Yu vit d'un bon œil l'arrivée d'un homme de cette envergure à leurs côtés, bien qu'il ne sache jamais véritablement quoi lui dire ou comment aborder un sujet avec un homme aussi mystérieux que lui. Il ignorait les véritables raisons qui avaient poussé Zhuge Liang à les rejoindre et bien qu'il resta tout au long de sa vie, loin de Zhuge Liang, il exécuta chacun de ses ordres à la lettre.











Le premier acte du stratège fut de planifier la prise du Jing et du Yi en s'alliant au Wu de Sun Quan afin d'être suffisamment puissant pour défier le Wei.












L'opportunité se présenta à la mort du cousin de Liu Bei, Liu Biao en 208, dont le successeur, Liu Cong, se rendit aux armées de Cao Cao, laissant Liu Bei et ses hommes totalement isolé aux abords du château de Fan. Protéger par ses frères et son stratège, le Seigneur s'enfuit une nouvelle fois vers le sud et Jiangling, mais sa fuite entraîna l'exode de milliers de paysans qu'il avait protégé durant son service sous Liu Biao.

Guan Yu lui-même fut surpris de l'engouement du peuple pour son frère et en discuta avec lui....


« Mon frère, que faisons-nous de ces hommes ? »

« Ils sont le peuple, Guan Yu, nous ne pouvons pas les abandonner, même si Cao Cao est après nous, je ne laisserai pas ces gens mourir pour avoir voulu me suivre. »

« Qu'il en soit ainsi, mon frère. »

Mais ce que Liu Bei avait prévu arriva, le peuple ralentit considérablement sa fuite et il fut rattrapé par pas moins de 5000 cavaliers de Cao Cao à Changban ; la force de charge fut telle que Liu Bei fut séparé de sa famille qui manqua d'être massacré sans l'intervention de Zhao Yun qui sauva le premier né du seigneur et le ramena auprès de son père.

Mais les cavaliers et l'armée de Cao Cao restaient juste derrière eux, alors attendant que Liu Bei et les paysans aient passé le pont de Changban, Zhang Fei fit face seul à l'armée entière de Cao Cao.

Les hommes racontent que ce jour-là, le frère de Guan Yu poussa un hurlement si terrifiant que l'armée ennemie fut figée sur place, prise d’effroi devant la puissance d'un tel guerrier. Profitant de cette confusion, Zhang Fei fracassa sa double vouge sur le pont et le brisa afin de ralentir l'avancée de l'armée tandis que Guan Yu sur Lièvre Rouge, qu'il avait renommé Eclair de Feu, chargeait à la tête de ses propres forces, les troupes ennemies déchaînant la rage de Dragon Vert qui fendaient les hommes d'un seul coup et les sabots de son destriers les renversaient et les piétinaient par dizaines, afin de protéger ses frères et le peuple.

On dit que lorsqu'il abattit sa lance pour la première fois mille hommes tombèrent sous le tremblement de terre provoqué par le Dieu de la guerre et qu'au même moment, Lièvre Rouge dans une seule ruade en reversa mille autre les brûlants sur place de ses crins étincellants. La vision du guerrier sur sa monture fit reculer l'armée, laissant le temps à Liu Bei et aux villageois de s'enfuir pour Jiangdong dont Sun Quan du Wu avait récemment repris le contrôle après des années d'errance loin de sa cité.

Zhuge Liang fut désigné afin de parlement avec Sun Quan pour sceller une alliance entre les deux forces armées afin de s'opposer au Wei de Cao Cao. C'est l'adresse dans le maniement des mots de Zhuge Liang qui convainquit Sun Quan.

Cao Cao voulant empêcher cette alliance, décida de descendre le fleuve avec une immense flotte bien supérieure aux forces du Wu et de Liu Bei réunies. C'est à Zhou Yu que l'on confia la flotte du Wei, ce dernier avait peu confiance en Zhuge Liang et bien qu'il ne voyait pas les véritables desseins du stratège, il savait qu'il préparait quelque chose.
C'est néanmoins Zhou Yu et Zhuge Liang qui planifièrent l'attaque de la flotte de Cao Cao à Chibi via une attaque par le feu.












Le jeune Zhou Yu tomba malade ne sachant comment un vent de Sud Est pouvait souffler en cette saison et ainsi éviter que la propre flotte du Wu soit totalement terrassée. Zhuge Liang vint alors à son chevet, éloignant ses craintes et ses doutes, il lui promit que ce jour soufflerait un vent de Sud Est et non de Nord Ouest.
Nul ne sait comment, ni par quel prodige cela se produisit mais alors que brûlot dirigé par l'officier Huang Gai, le vent se mit à soufflet du Sud Est et la flotte entière de Cao Cao fut réduite en cendres, offrant la victoire au Wu et à Liu Bei. En l'honneur de cette victoire, Liu Bei se vit offrir la province de Jing par le Wu.

S'occupant d'un autre front, Cao Cao se désintéressa de Liu Bei et du Wu mais n'oublia jamais cette défaite.

Le plan de Zhuge Liang était en place et Liu Bei possédait déjà une province, une province qui allait s'agrandir alors que Zhang Song vint chercher son aide, il fut à tel point impressionné par la vertu et la bienveillance de Liu Bei qu'il lui offrit la province du Yi. Pour prendre le contrôle total de la région Liu Bei doit attaquer l'un de ses parents dans la ville de Chengdu, bastion de Liu Chang.


« Comment en attaquant l'un de mes parents, puis-je être considéré comme un homme bienveillant? »

Guan Yu se plaça aux côtés de Liu Bei et regarda la ville assiégée...

« Certains hommes sont faits pour gouverner, mon frère, tu es l'un d'eux. Ce n'est pas parce que cet homme est ton parent qu'il est un homme de bien, le peuple réclame un dirigeant fort qui saura le protéger et le guider, tu dois être cet homme. »

Zhuge Liang fut agréablement surpris de la sagesse de Guan Yu, mais l'encouragea et Liu Bei se décida à attaquer et à prendre la cité en minimisant au maximum les pertes.











En 214, Liu Bei unifia définitivement le royaume du Shu, devenant ainsi la troisième force du royaume en face du Wu et du Wei. Il demanda, sous le conseil de Zhuge Liang, à Guan Yu de défendre par-dessus tout, la province du Ying, quitte à briser le serment fait au Wu de leur rendre la province lorsque le Shu serait constitué. Afin d'apaiser les tensions, un mariage entre la sœur de Sun Quan, Sun Shangxiang et Liu Bei. L'espace de cet événement les royaumes furent en paix et Shu et Wu se réconcilièrent.
Alors que le cortège des mariés passaient devant lui, Guan Yu repensa à tout ce qu'ils avaient vécu et regardèrent Zhuge Liang, c'était grâce à cet homme que le rêve des frères commençait à devenir réalité.

Pang Tong se pencha vers lui...


« Pauvre fille, un mariage politique en ces temps troublés doit être une terrible pression »

« Tu ne le vois pas mon ami ? Ces deux là où le visage des jeunes gens amoureux, avec un véritable amour. »

« Je suppose que tu sais de quoi tu parles, combien d'enfants as-tu déjà ? »

« Hahaha, quatre ! Ma délicate Guan Yinping, mes deux fils de sang Guan Xing et Guan Suo et enfin Guan Ping, mon fils adoptif que j'aime autant que ceux de mon sang. »









« Tu as une bien belle famille mon ami »

« En effet, ils sont ma joie, au même titre que mes frères et ils sont ceux à qui je léguerai ce monde.»








En 215 l'alliance entre le Wu et le Shu était plus forte que jamais et alors que Sun Quand franchit le fleuve Changjiang avec 100 000 hommes, mais ses forces furent séparées et anéantit par Cao Cao, Sun Quan lui-même n'en réchappera que de justesse. Liu Bei cherche à reprendre Hanzhong. Guan Yu quant à lui, nommé gardien de le province du Jing et devenu l'un des cinq généraux tigre, par son frère et il refusa de la rendre de droit aux Wu lorsque ceux-ci rappelèrent à Liu Bei sa parole donnée avant la guerre.

Alors que Cao Cao, fier de sa victoire face au Wu et au Shu, se proclame Roi des Wei, Sun Quan est nommé roi des Wu et Liu Bei, rejoignant Hanzhong, se proclame Roi des Shu en 219.

C'est alors que Guan Yu, sur ordre de Zhuge Liang, commence à mobiliser ses troupes au nord pour attaquer le château de Fan défendu par Cao Ren. Peu avant il reçoit une missive du Wu...


« Seigneur Guan Yu, c'est une requête de mariage pour votre fille venu de l'un des nobles du Wu, de la famille Quan »

« Tu répondras au Wu que ma fille n'est pas une marchandise pour une province, qu'ils soient Quan ou un autre, ma fille n'épousera aucun d'eux, le dragon ne se marie pas avec les chiens en chaleur ! »

Certainement sous le coup de l'énervement, mais Guan Yu chérissait sa fille plus que tout au monde, même si pour cela il devait s'attirer les foudres d'un royaume tout entier. C'est l'esprit ailleurs qu'il ordonna l'attaque sur le château de Fan, profitant de la montée des eaux du fleuve pour inonder le château et ainsi privilégier sa capture. Mais ses hommes perdaient confiance en leur général, à la fois influencés par les discours du Wu et par l’enlisement de la bataille désertèrent les rangs, laissant Guan Yu et ses enfants, seules faces aux Cao.

« Tes hommes t'abandonnent Dieu de la guerre, que deviendras-tu lorsque je t'aurai tué. »

« Je ne mourrai pas aujourd'hui de ta main Cao Ren ! viens-je t'attends ! »

Les deux colosses s'affrontèrent pendant des heures sans que l'un ou l'autre ne se rende et alors que Guan Yu avait l'avantage, Cao Ren s'enfuit en profitant de la confusion, laissant le château aux main de Général Tigre. Mais tout cela ne serait que de courte durée et bientôt ses hommes vinrent apporter la parole du Wu qui se dirigeait vers le château.

Prit à revers, Guan Yu n'avait d'autre choix que de les affronter, avec ses enfants il discuta longuement, regardant à travers eux les générations futures et le vœu de son frère se réaliser. Il se savait en sous effectif, cette bataille, serait sans doute la dernière qu'il pourrait livrer, mais pour ses enfants il ne devait pas perdre, il devait leur permettre de voir le monde de bienveillance que leur avait promis Zhuge Liang et Liu Bei. Ses enfants avaient terriblement grandit depuis la dernière fois qu'il les avait regardé de cette façon, ils étaient devenu fort et de redoutable guerrier portant en eux les idéaux de leur père. Il se mit à sourire et à se dire que l'avenir était assuré.










Alors qu'ils sortaient du château, chevauchant Eclair de Feu et fonçant vers l'ennemi pour tenter une percée, il hurla aux hommes du Wu...

« Misérables Quan, vous m'attaquez à revers en ignorant l'alliance de mon frère ! »

« C'est ta propre ambition Guan Yu qui t'a poussé vers cette tombe ! » Lui lança Lu Meng, stratège et puissant combattant du Wu.

Cao Ren profita de la confusion pour s'enfuir et Guan Yu tenta de s'échapper avec ses enfants et alors qu'ils furent pris en tenaille, Guan Ping fonça pour protéger son père et y laissa la vie...

Devant le corps de son fils s’étalant à ses pieds, Guan Yu entra dans une rage folle et massacra les troupes du Wu par centaines, on raconte que ce jour-là, sa colère ne s'apaisa que lorsque 3000 hommes tombèrent sous les assauts de Dragon Vert et Lièvre Rouge. Protégeant ses autres enfants par-dessus tout, le dieu de la guerre ne vacillait point, les soldats qui osaient s'attaquer à lui étaient immédiatement balayé par dragon vert. Déjà il avait été mit au sol et transpercé de nombreuses flèches mais pourtant il continuait de combattre sans s'en soucier, les arrachant de son corps à chaque impact.

Mais Lu Meng entra dans le combat...


« Lu Meng, penses-tu pouvoir me vaincre avec un corps aussi fragile . »

« Il est vrai que je suis malade, mais justement, sache que je me bats pour la splendeur du Wu et que je n'ai plus rien à perdre. »

Guan Suo s'interposa...

« Laissez- moi le combattre père. »

Mais Guan Yu posa sa main sur l'épaule de son fils et lui asséna un coup sur la nuque qui le fit sombrer dans l'inconscience. Il regarda Guan Yinping et Guan Xing...

« Mes enfants, je vous ai préparé à ce jour, je vous lègue tout ce que j'ai appris. Dites à mon frère que... je suis désolé, nous nous reverrons, comme nous nous le sommes promis »

Ses enfants saluèrent leur père, portant leur frère inconscient et le corps sans vie de leur autre frère sur le dos de la monture de leur père et ils tournèrent le dos à l'homme qu'il était devenu afin de porter son sens de l'honneur et sa droiture pour les générations futurs...

« J'ai fais mes adieux. » Dit-il a Lu Meng.

Les deux hommes chargèrent l'un sur l'autre, plus puissant l'un que l'autre, porteur d'un avenir et d'une détermination sans faille, Dragon Vert rugissait comme jamais, l'on racontait qu'une aura sous la forme d'un dragon entourait Guan Yu et alors qu'il porta un coup qui fit reculer Lu Meng, pas moins de 10 soldats armés de piques vinrent le transpercer. Toujours en vie, Guan Yu le regarda et les tua d'un revers de sa lance. Son corps transpercé, il frappa dragon vert contre le sol et ferma les yeux, debout face à ses adversaires.










« Liu Bei, Zhang Fei, mes frères, je pars devant. »

Alors que les soldats revenaient à la charge, Lu Meng les arrêta...

« ça suffit, Guan Yu, le dieu de la guerre, n'est plus. Il est mort debout, au visage serein car son âme vit désormais en ses enfants. Jamais je n'ai rencontré un tel guerrier ni n'ai ressenti autant d'admiration pour mon ennemi. Puissent les légendes se souvenir de toi. »

Et ainsi commença l'effondrement des trois royaumes...








A PROPOS DE VOUS






[b]Âge
: 28 ans
Expérience RP : +10 ans
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Zeo / FSN
Comment avez-vous connu le forum Brynhild
Quelque chose à ajouter ? : Non
[/b]
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Fév - 3:32
Hop voilà tout me semble en place, pour les rangs des pouvoirs/NP déjà présent dans la précédente version, j'ai laissé tel quel mais bon on verra bien, rien n'est gravé dans le marbre ^^ J'ai un peu rajouté de l'histoire par ci par là et... bah voilà, à vous de jouer :)
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Fév - 15:20
alors avant de regarder ta fiche en détail, je vais te demander (basiquement) de choisir entre Rider et Lancer. En effet, la compétence de classe Riding (sauf situation exceptionnel), est une compétence de classe qu'un rider -qui n'est pas prédéfini- ne peut détenir dans le système actuel.

Une fois cela fait, je t'invite a retoucher un peu question ton kit (voir si tu prend 3 NP en rider par exemple, et retire Lièvre Rouge en Lancer... ouai je sais c'est triste, mais hey, Lu Bu viendrait ce serait la même guerre :))


PS: je m'occuperais de ta fiche dans les moindres détails lundi, ce we va etre assez intense pour moi.
avatar
Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Fév - 15:31
Ha bah voilà ça prend des fiches et ça assume pas Business Bon plaisanterie mise à part, my bad j'ai surtout oublié de modifier un de mes pouvoirs, ce qui est désormais chose faite ^^
A lundi donc ^^
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 4:06
Bon bon ! Alors le barbu, il est temps de passer à la casserole !

Commençons par le plus sympa : les stats :

STR :B :
END:C :
AGI:A :
MAG:D :
LCK ::A

Rien de bien surprenant pour le Dieu de la Guerre chinois. Des stats équilibrés, sans réels faiblesses, bien qu'étant archétype même d'un Lancer décent. Tu n'es pas le plus gros héro chinois, néanmoins tu n'as point à rougir actuellement.
La chance vient de la vie elle-même de Guan Yu, dénuée de trahisons et de déshonneur au final, ni même de réel malheur. Une vie remplie et bénie, je n'ai pas d'autre façon de le définir, que ce soit parmi ses ennemis ou parmi ses amis. On est bien loin d'une vie tragique ou maudite à la Herakles :) .
Le D vient de la nature « god of war »


Maintenant les skills ! Ca va etre plus blessant déjà.

Double Summon : refusé.

Je m'explique : le Double Summon présente les servants dont les deux classes associés sont nécessaires sans lui retirer sa semblance, sa nature même et les Noble Phantasm qui lui sont assignés. Elle incarne le fait que, quand on voit un Heroic Spirit, deux facettes sont indisociables l'une de l'autre. Cela afin d'éviter ceux qui sont sensé avec plusieurs classes de forcément les avoir (un exemple parfait est Cu chulainn : la magie est telle que il est éligible en Caster et possède le skill Rune en tant que Lancer. Néanmoins il n'a pas Double Summon pour autant). Imagine pour ceux qui ont six classes potentiels >.>.
Je pourrais citer bien des exemples, mais l'idée que je veux exprimer est la suivante :
Double Summon Rider n'est pas indissociable avec Guan Yu. Si son lien avec Lièvre Rouge est fort, c'est indéniable, imaginer l'un sans l'autre est aisée. Je dirais même que plus de 80% des adaptations des Trois Royaumes ne font du cheval qu'une récompense parfois utilisé. Sans parler du roman en lui-même ou les descriptions de Guan Yu ne le définissent pas forcément avec son cheval (plus le style de Lu Bu en vrai XD).
Guan Yu est éligible dans les deux classes, c'est certains, néanmoins ils sont séparés. Avoir communion des deux est , je dirais même plus, pas assez fréquent pour que cela soit accepté.



God of War : au vu de la définition, je m'attendais a un skill de Divinity basique, mais bon, pourquoi pas ?

Le Serment des Pêchers : un skill intéressant ! Même si je vais être sincère, le coté « accompagné par l'esprit de tes frêres » a un coté très Noble Phantasm. Après tout, c'est un moment célèbre de ta vie et digne de révéler ton identité. Encore plus avec l'identité des deux abrutis qui te protège XD.
En soit dans l'idée, aucun problème, seul la strate avec laquelle tu veux jouer avec ca est a certifier : skill ou NP ?

Noble Phantasm :

Green Dragon : la fameuse lance de Guan Yu, indémodable, un Noble Phantasm digne de ce nom. Rien à y redire.

Lièvre Rouge : plus problématique déjà, dépendant directement de ta classe et du Double Summon. A revoir donc.



Voila pour ca ! À présent, passons au moins problématique :

le Physique:je suis sûr que tu peux compléter cela. La description est simple, bien faite et sans réelle faute (juste quelques tournures de phrases complexes à saisir), et on a une bonne image du bonhomme... mais tu peux encore completer ! Songe a mettre un peu d'espace, ça fait très condensé et les phrases se coupent d'un seul coup et se suivent. Pas simple ça par contre:/


Le caractère : en soit je n'ai pas grand-chose a dire sur la forme -pas plus que pour le physique-. Une notion dommage par contre, est que tu ne parles pas de ce que Guan Yu ressens . On a ses principes, on a ses manifestations, mais cela reste quelque chose... d'extérieur, et non intime, ce qui est fort dommage.
C’est un style, mais si tu peux l'arranger, je t'en serais gré :) .


Au tour de l'histoire !

Bien construit, indéniablement. Malheureusement, il y a pas mal de problème de temporalité dans tes conjugaisons, mais ca encore, ca va. L'ensemble est en lui-même bien fait, et tu varie entre les citations et la narration. Les extraits du jeu vidéo n'était pas forcément nécessaires, mais bon. Il est juste dommage que tu ai modifié la fin de Lu Bu pour le rendre moins intéressant -ce dernier a bien failli etre libéré après tout -.

En revanche, je trouve dommage que tu ai réduit l'impact de Guan Yu en terme divin : son titre de Dieu de la Guerre n'est pas du seulement à ses victoires -en réalité, Zhao Yun aurait fait un bien meilleur porteur du titre, de très loin-, mais aussi a ses principes, à sa façon de se comporter historiquement -tu met au final plus l'accent sur  les actes militaires que les entre-deux-guerres, alors que c’est la ou l'homme s'est attiré nombre d'alliés et d'ennemis-, et surtout à son coté ésotérique.
Après, que tu ai définis le titre par Lu Meng est une chose, néanmoins Cao Cao y a joué la plus grosse part, notamment APRES la décapitation même de Belle Barbe. L'impact religieux dans sa vie est réelle.

Je te demanderais donc juste de compléter l'histoire avec de l'entre-guerre. Bien que cela soit quelque chose qui peut paraître mineure, cela explique beaucoup de chose sur les raisons pour laquelle Cao Cao, par exemple, laisse Guan Yu rentrer. C'est un homme qui a connu la personne hors guerre.

A part contre, petite correction juste comme ca : Zhuge Liang n'a pas bougé pour rejoindre Liu bei, c'est lui qui est venu le voir, trois fois, pour le convaincre. Entre autre chose.


En résumé : le jeu vidéo est bien, mais complète avec le livre même ou tout du moins les extraits que tu trouves. Tu as de quoi faire avec un chinois pareil ;)
avatar
Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 4:35
Coucou,

Alors je vais faire simple, j'ai à mon sens parfaitement justifié lièvre rouge, rien que le fait que la monture décide de mourir parce que Guan Yu n'est plus est à mon sens une justification suffisante à ce au'il est, j'ai refais Guan Yu pour ce coté sympa que je trouvais au double summon et parce que ça renforçait sa dévotion avec ses frères. Celui ci m'étant refusé je ne continuerai pas plus avant.

L'histoire n'a pas été faite qu'avec le jeu vidéo les vidéos étaient là pour rendre plaisante la lecture. Que tu connaisses très bien la légende libre à toi c'est même très bien mais je ne pense pas qu'une simple présentation d'un servant doit être un cours d'histoire, mais c'est ma vision des choses, chacun sa façon de voir :)

Donc je vais continuer mon bonhomme de chemin avec Betsy et ce sera très bien comme ça ^^

Bon courage pour la suite, et tu peux archiver donc Guan Yu, je le laisse à quelqu’un d'autre qui en sera sans doute plus digne.
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 23:30
Après discussion entre admins, les choses ont été revues par rapport à ce que Henry t'a dis. Aussi, le personnage de Guan Yu étant indissociable de sa lance et de Lièvre Rouge, les représentation de lui avec les deux étant légions, le Double Summon, t'es accordé.

Pour la suite, je vais prendre le relai.

Stats :
STR : B
END: B
AGI : B
MAG: E
LCK : C

Battle Continuation > rang B
Riding > rang B (lièvre Rouge n'étant pas un cheval ordinaire)
Pouvoirs : rien à redire pour les 2 premiers, pour le dernier, Henry a évoqué le souci. En tant que pouvoir, il fait trop NP. Tu peux cependant le garder sans que ses 2 amis n’apparaissent (en ;ode leur aura plane sur Guan Yu).

NP > ok

Physique et caractère > le personnage est bien décrit. Après comme le dit Henry peut-être relire un coup sur la forme, ajouter un peu de son ressentit personnel dans le caractère.

L'histoire > l'ayant validé en V3, je n'ai guère plus à dire que ce que j'avais dis à l'époque. Tu as proposé ta propre version et donc choisi certains passages par rapport à d'autres. Après il y a peut-être des moments que tu peux étoffer comme l'entre-deux-guerres évoquée (mais ça toutes les histoires on peut les étoffer si on veut). A toi de voir si tu ajoutes des choses ou non, pour ma part je n'ai pas de raisons de te l'invalider telle qu'elle ton histoire, alors qu'elle a été validée en V3 (sauf si changements de règles ou une erreur majeure laissée). Après Stella dira ce qu'il en est pour elle à la seconde validation.

Voilà pour le moment Index
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4098
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 18:02
Qu'il en soit ainsi, j'ai corrigé et ajouté les stats demandés, je vais voir par rapport à l'histoire si je peux rajouter un petit quelque chose qui serait pertinent pour mon futur Master ^^

Edit : Modifications apportées ^^
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Fév - 18:09
Les modifications étant faites tu as la première validation ^^
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4098
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 14:23
Mes hommages, brave guerrier!
C'est donc mon tour pour cette fiche.

D'abord, ce n'est qu'un détail mais il faudrait rajouter les petits B pour tes capacités.^^

Guan Yu a écrit:
Capacité [Rang ] : Battle Continuation
Description et effet : Permet après une blessure fatale de puiser dans d’ultimes ressources pour finir le combat.
=> regagne +4 états de santé à partir de l'état "mort"

Capacité [Rang] : Riding ...

Ensuite, pour la partie technique, tout est réglé, je n'ai rien à ajouter.

Enfin, l'histoire est plaisante à lire et on n'éprouve pas de difficultés particulières à suivre le parcours de cette légende.

Toutefois, le top serait de donner un peu plus de détails sur le caractère de Guan Yu lui-même et pas seulement en tant que guerrier. Je m'explique : même si ses idéaux et sa droiture sont bien décrits, ce serait dommage de ne pas en savoir plus sur lui en dehors du champ de bataille, sur l'homme derrière l'uniforme du guerrier. Bon vivant? Père aimant? c'est sous-entendu dans l'histoire mais ce serait bien de retrouver ce genre de traits dans le caractère, c'est ce qui le rend humain après tout :)

Voilà voilà, après ces deux petites modifications viendra la seconde validation. Glou
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 303
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur


« For the World' sake and for the Righteousness, May knowledge help the Sun to become ruler again. »




Earn your existence.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 17:21
Ola !

Bon il me semble avoir modifié ce qui était à modifier donc à moins d'avoir mal compris ou zappé une de tes remarques, il me semble que l'on est bon :)
avatar
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 27/08/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 18:18
Nickel,

seconde validation accordée, bon amusement! Victory
Magic Hacker
avatar
Nombre de messages : 303
Master de : Tamamo-no-mae
Date d'inscription : 24/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur


« For the World' sake and for the Righteousness, May knowledge help the Sun to become ruler again. »




Earn your existence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Servants validés