Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas

[Atelier Ales] La fille au masculin et le garçon au féminin

 :: La ville :: Habitations :: Quartier résidentiel Sud Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 15 Sep - 18:13
22 Juin, 20h30


Il était grand temps de s'y mettre. La noire avait depuis longtemps terminé ses préparatifs dans sa cave lui faisant office d'atelier. Bien sûr il avait d'abord fallu trouver puis louer une maison assez à l'écart et possédant une cave suffisamment grande, mais au vu des sommes faramineuses que la famille Schneider avait engrangé durant ses multiples générations d'assassins de luxe, ces dépenses étaient bien mineures. Que ce soit le cercle magique ou l'apprentissage du fonctionnement du rituel, la noire était au point depuis un moment, mais il lui manquait le plus important. Pour que le rituel fonctionne correctement, ou plutôt pour éviter que le choix du servant soit totalement laissé au hasard, il fallait un catalyseur, un artefact ancien lié au servant en question. Et ce dernier était enfin arrivé par colis le matin même. Pour cette partie Ales avait fait confiance à son paternel et il n'avait vraisemblablement pas chômé, enfin encore une fois avec leur fortune et leurs relations en particulier dans les milieux louches, trouver ce genre d'objet était tout à fait jouable pour les Schneider, bien qu'Ales ne savait pas exactement comment son père s'y était pris cette fois-ci.

Dans ce coffret se trouvait apparemment une cape qui bien que datée dans le style, semblait d’une très grande élégance, elle avait sans nul doute appartenu à une personne aussi riche qu’élégante. D’après son père il s’agissait d’Astolfo, sans être experte en chevalerie, Ales avait entendu parler de ce serviteur de Charlemagne. Elle ne savait pas vraiment s’il ferait l’affaire, mais bon elle faisait confiance à son paternel là-dessus. Ainsi, l'allemande s'habilla rapidement d'un T-shirt ample et d'un pantalon simple avant de commencer, on risquait facilement de la confondre avec un garçon ainsi mais qu'importe, ça permettrai de tester la perspicacité du servant.

Honnêtement l'allemande n'était pas particulièrement satisfaite de ce côté de la guerre, craignant que l'utilisation d'un familier bien plus efficace qu'elle la prive de tout plaisir. Cependant elle ne pouvait nier ressentir une certaine excitation en s'occupant des dernières touches d'un rituel permettant de faire appel à un puissant héro d’antan. C'est ainsi qu'avec un grand sourire, la noire se plaça devant le cercle magique au milieu de son atelier, plaçant la cape élégante avec précautions sur le cercle et retirant son gant pour dévoiler ses sceaux de commandes.

« Toi, qui cherche à renaître en notre monde, qui espère revenir à nos côtés, je t'appelle. Si tu te soumets à cette invocation, alors ton épée deviendra mienne et nos destins seront liés. J'en fais le serment, je tiendrais ma promesse. Au nom de mon honneur, je deviendrais le garant de ce pacte. Nos routes se croiseront et se rejoindront, et ensembles nous marcherons. Parcourant les champs de batailles, couverts de blessures et recouverts de cadavres, nous continuerons. Toi, qui entends mon appel saint, apparaît sous l'éclat des astres célestes.»


Le rituel fut un succès, devant le regard captivé de la jeune femme apparue…une autre femme ? Étrange, elle pensait pourtant que les femmes chevaliers ça ne se faisait pas trop…quoi que était-ce vraiment une femme ? Les sens d’experte en déguisement de la fille actuellement elle-même à moitié travestie en jeune garçon lui disait qu’elle pouvait en douter. En effet les vrais experts dans ce domaine savait reconnaitre certains détails tels que la forme générale de certaines parties du corps comme les hanches, et dans ce cas précis, on était sur du très androgyne, mais peu marqué pour une femme. Poussant un soupire, la fille au masculin demanda au garçon au féminin.

« Et donc, tu es bien Astolfo ? Ah oui, mon nom à moi c’est Ales, Ales Schneider. »
Black Hand
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 23/03/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 3:35
Ce fut donc l'heure à notre cher prince de se dévoiler dans toute la splendeur qui est digne de son rang, à savoir un rider qui semble être préparé à toutes les situations... Ou pas du tout. Sa pose typique des super héros ne laissait qu'un grand sourire sur son visage et une expression... De joie... De grande joie. Puis il se mit à faire un bond en levant son poing en l'air.  

-Je suis vivannnnnnnnnt !!! Je suis de retour comme Dieu l'a voulu ! Youpiiiii ! Il faut donc aller manger des bonnes choses, se promener dans les rues et aller voir les gens, faut que j'aille dans des tas d'endroits puis...

Il s'arrêta dans son élan et posa son index sur son menton, l'air un peu perdu et plongé dans une pensée. Puis il se reprit aussitôt en regardant la personne avec toujours cette même expression de joie et d'excitation permanente, ne semblant pas pouvoir tenir en place, s'avançant même en faisant quelques pas avant de s'arrêter en riant.

-Ah oui vous êtes la dame qui m'a fait venir ici... Ou alors c'est Dieu mais il était occupé... Ou alors c'est monsieur Saint-Jean... Ah peut être que c'est le monsieur que j'ai vu sur la lune... Crinsom... Crison... Crimson Moon ? Oui c'est ça... Je crois... Oh c'est pas important de toute façon ! Sinon moi c'est Astolfo le magnifique, neveu de mon oncle adoré Charlemagne et prince d'Angleterre. Bon, il est temps que je mange... Ou que je m'amuse... Ou bien les deux, sauf si je dois avant choisir ce que je vais manger... Hum...

Sans même attendre, il continua de regarder alors la seule personne présente en cet endroit.

-Vous en pensez quoi ? Faut que je mange avant ou bien d'abord m'amuser ? Sinon il est possible de continuer à se promener dans les rues et voir des gens, ça me semble être déjà drôle à imaginer. Il paraît que les gens aiment les déguisements ici, je crois que ça se nomme le.. Crotai... Crospay ? Cosplay ! Voilà ! Après tout, je suis le plus bel être qui fut et qui est, n'est-ce pas?
avatar
Nombre de messages : 112
Master de : ???
Date d'inscription : 12/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Sep - 0:53
Et ben…on n’était pas sur l’idée typique que l’on pouvait se faire d’un chevalier dans la pure tradition du moyen-âge. Enfin bon, personne n’était obligé de rentrer dans des cases toutes faites mais quand même là niveau destruction de mythes il y avait un certain niveau, à tel point que la première réaction de la noire fut un petit rire devant cette magnifique pose digne des plus grands combattants en costumes moulant que l’on pouvait parfois voir dans les émissions japonaises. Dans tous les cas Ales était en rire, c’était tellement inattendu et anticlimatique que, bonne poire, Ales prenait cela à la rigolade. Enfin bon, cela ne l’empêchait pas de se demander comment elle allait gérer cette tornade ambulante, mais bon, on verra plus tard.

« Ahem, enchantée, oui c’est moi qui t’ai invoqué… »


Elle aurait bien voulu en dire plus, mais le bougre était un peu trop volubile et pressé, enchainant les paroles avec plus ou moins de cohérence entre elles. En bref il avait l’air bien décidé de profiter de cette époque, ne mentionnant même pas un instant les combats ou autre. Au fond gagner la guerre n’était pas une question de vie ou de mort pour la noire, bien au contraire, mais quand même il était bon de se garder en tête qu’il allait falloir recentrer ce servant sur sa raison d’être dans cette époque à l’avenir. Pour l’instant Ales se contenta de soupirer un peu.

« Et bien, au moins vous…enfin gagnons du temps : tu es bien enthousiaste. »

Se tournant ensuite vers une table de travail, cherchant un moyen quelconque d’attirer l’attention de ce dissipé rider et vit ses bonbons favoris, petite dragée en gelée moelleuses, fruitées et succulentes venues d’Allemagne et clairement introuvables à l’époque du chevalier. Un sacrifice important, mais nécessaire.

« Tiens, commence par goûter ça et calme toi un peu, on sortira quand on aura discuté si tu es sage. »

Elle lui souriait, mais marquait une certaine fermeté dans sa décision. Elle voulait bien avoir une relation sympathique avec ce servant, mais il n’était pas question de céder bêtement à tous ses caprices, et puis elle avait quand même beaucoup de question assez importante à poser à cet adorable jeune homme si féminin.
Black Hand
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 23/03/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 12:47
De la joie et de l'impatience de voir de ses propres yeux ce que tout ça pouvait lui offrir, tant de choses à découvrir, tant de choses à explorer et pourtant, si peu de temps. C'est pour ça qu'il ne fallait absolument pas perdre la moindre seconde à parler. Et pourtant...

Il fallait bien parler un peu... Beaucoup... Passionnément ! Oui c'est ça ! Même à la folie ! Mais à la folie de parler ou bien parler de la folie ? Oh non c'est mieux le premier. C'est moins embêtant à penser, surtout quand il y avait d'autres trucs à penser comme... Voir des magasins ?

Ah trop de choses à penser ! Il fallait se calmer... Oh mais le calme est toujours là, même quand ce n'est pas le cas. En tout cas rien que d'imaginer tout un tas de trucs tout nouveaux pour lui, c'était absolument merveilleux. Ça doit remonter à... Ah bah oui, de son vivant, qu'il n'avait pas tant pensé, surtout quand il devait aller sur la lune.

En tout cas revenons à nos moutons, non pas que les deux personnes ici étaient des moutons, c'est une expression voyons. Le prince du se... Concentrer ? En tout cas comme il pouvait dans son cas, après tout ce n'est pas comme s'il avait quelque chose qui l'empêchait de penser normalement... Enfaite si.

S'il pouvait, ses oreilles se seraient dressés sur sa tête dès qu'il entendit le mot "Manger" dans ses oreilles. Le faisant se tourner avec intensité sur la direction de ce mot qui provoquait l'équivalent d'une éruption volcanique dans son cerveau. Sans même attendre quoi que ce soit d'autre, il se rua aussitôt vers ce qu'il semblait être à manger, autant dire qu'il alla très vite, une vitesse de servant quoi.

Des étoiles dans les yeux, la bave qui coulait... Non quand même pas, mais c'est pour l'image voyons, en tout cas il ne fallut pas patienter longtemps avant que le prince n'eut le premier sacrifice de la master dans sa bouche.


-Humf !!!

https://youtu.be/RwF10wo8oik?t=16m52s (Parce qu'il faut bien)

Le servant s'immobilisa soudainement, comme paralysé par quelque chose qui le frappa directement à l'esprit. Puis il se crispa avant de s'exclamer.

-TROP BON !!!!

Il s'agita en levant les yeux vers... Vers le plafond oui, en joignant ses mains comme pour prier.

-Dieu m'a entendu ! Il m'a donné l'occasion de goûter à son paradis à nouveau ! Il y a tant à découvrir ! Je devrais retourner au paradis avec... Avec... Avec...

Comme pris par une reflexion soudaine, il se stoppa et se tourna vers sa master en plissant des yeux.

-Ma master c'est ça oui... Et on est là pour...

Il claqua des doigts avant de sourire soudainement.

-Pour s'amuser !
avatar
Nombre de messages : 112
Master de : ???
Date d'inscription : 12/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Oct - 17:59
Ce n'était vraiment mais vraiment pas le niveau facile de la gestion de servant. Sans rire, il suffisait habituellement à Ales de quelques secondes pour cerner le caractère des gens et comprendre quelles failles exploiter pour obtenir ce qu'elle voulait. Mais ce (cette ?) rider là était tellement imprévisible et chaotique dans ses actions que la noire n'avait réussit n'obtenir qu'une seule certitude sur lui : il avait beaucoup apprécié les bonbons. Autrement son attitude générale était, difficile à résumer simplement, on pouvait dire que s'il n'avait pas cet élan de sincérité et de sentimentalisme pur rider aurait ressemblé à un acteur en plein surjeu. Bref Ales devait à présent trouver comment se débrouiller avec ce servant impossible à calmer, elle n'avait qu'une réelle piste et comptait bien l'exploiter un maximum en attendant de trouver mieux. Elle souria donc, jugeant qu'hausser le ton avec cet énergumène n'aurait probablement pas l'effet désiré,

« Contente que ça te plaise...autant. J'en ai plein d'autres encore et des biens meilleurs. »


Ce n'était pas un mensonge pour le coup. Grande consommatrice de friandises et préférant celle de qualité, elle avait des cartons entiers de friandises allemandes qui attendaient encore d'être déballées lors d'une après-midi détente quelconque. M'enfin, si elle pouvait réussir à lui parler sans avoir à l'étouffé de sucre, ce serrait pas mal aussi. Elle tenta donc de suivre la piste des expressions lancées par le prince pour tenter d'ouvrir un dialogue un peu plus constructif. Utilisant ses propres compétences d'actrice capable de jouer le rôle d'une servante comme celui d'une invitée à un bal mondain pour peu que ce soit le meilleur moyen d'atteindre sa cible, Ales répondit donc avec élégance.

« Prince Astolfo donc, ne pensez vous pas qu'il serrait bon de parler plus calmement avant d’entreprendre une visite de cette époque. »


Bien qu'elle faisait de son mieux pour paraître assurée, Ales n'en menait pas large, elle n'était absolument pas convaincue d'attirer mieux son attention ainsi mais bon, jouer sur son honneur de prince et sur les règles de bonnes manières qui allaient avec allait peut être le toucher, allez savoir, ça se tentait.

« Enfin, cette cave n'est sans doute pas un lieu de discussion digne du neveu de Charlemagne, montons donc au salon. »


En effet, l'atelier d'Ales se situait dans la cave de cette maison de banlieue, comme souvent avec les mages, c'était la pièce la plus éloignée des interférences magiques et de la lumière, il était donc logique de pratiquer l'invocation ici, d'autant plus qu'au vu des énergies activées pendant le rituel, le pratiquer au salon aurait probablement refait la décoration d'une manière un petit peu trop chaotique au goût de la noire. Alors qu'elle montait l'escalier menant au rez-de chaussé, l'assassin en herbe décida tout de même de se retourner pour spécifier une dernière chose qui lui semblait importante.

« Je suis contente que vous soyez venu pour vous amusez avec moi, mais attention, je ne m'amuse que quand j’atteins mes cibles. »

Une spécification utile au sous-entendu assez évident : on est là pour s'amuser tous les deux, c'est une bonne chose, mais si tu me fais rater mon travail avec tes bêtises : tu ne vas pas t'amuser longtemps.
Black Hand
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 23/03/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Nov - 19:48
(Désolé pour l'attente, j'ai eu du mal mais j'ai réussi à sortir une réponse valable)

Si merveilleux si merveilleux Oups de la répétition. En même temps les mots dans l'esprit du paladin ne faisaient que revenir mais en étant pas pareil. Donc ça veut dire que les mots ne sont pas les mêmes mais qu'ils sont les mêmes quand ils reviennent... Oui bon on va dire que ce n'est pas les mêmes. De toute façon ça n'était pas le plus important dans toute cette histoire.

Si son esprit était comme dans un désordre remit en ordre pour être remit autrement, ça ne changeait pas son air d'impatience quand il entendit que ce qui lui donna un ravissement des papilles était encore en grand nombre. Après tout pourquoi se retenir face à quelque chose qu'on aime ? Il n'y avait que là une logique implacable. Tout semblait parfait à ses yeux.

Tout ? Oh peut-être que quelque chose fut activé dans son cerveau, un petit quelque chose (Qui n'est pas le cerveau non) qui se déclencha automatiquement quand une chose ne lui semblait pas logique. Oh le temps que tout se mette en place et le servant continuait d'agir comme il faisait et ça n'était pas monter des escaliers qui allaient être un obstacle infranchissable.

Puis il se figea, le visage presque neutre, le regard vif, puis un sourire moins innocent alors que sa voix fut moins teinté de son attitude joyeuse.
 

-Ce n'est pas une bonne chose que de changer de façon de parler, ce n'est pas logique... Je n'aime pas les mensonges...

En une seconde, il devint bien plus mature et représentatif de ce qu'un paladin devait être... Mais durant une seconde. Forcément après ça il redevint ce morceau d'énergie atomique prêt à exploser s'il ne faisait rien pour s'occuper. Et puis ça semblait normal que de faire quelque chose, après tout lui aussi était là pour... Oh peu importe, s'il a oublié, c'est que ça ne devait pas être important.

Le temps de traiter le taux d'informations qui passa par sa tête et aussitôt, il en trouva une digne d'intérêt, en tout cas selon lui, mais selon le Graal, ça devait être sans importance.


-Oh... Quelqu'un après moi est allé sur la lune... Je me demande si lui aussi a vu ce que j'ai vu... Monsieur Crimson Moon doit encore s'ennuyer là haut... Un jour j'y retournerais pour lui faire coucou tiens !

Puis il se tourna alors vers la demoiselle responsable de sa venue.

-Vous voudriez venir sur la lune ? Ah oui faudra passer par le paradis, monsieur l'apôtre Saint-Jean devrait nous prêter le char en feu sans aller aux portes des enfers... C'est un peu compliqué mais si vous le voulez on pourra y faire un tour avant de remonter et enfin voire un grand théâtre et quelqu'un qui vit sur la lune. Et puis fallait sauver mon cousin Roland ! C'était important pour qu'il redevienne comme avant !

Puis il s'arrêta l'espace d'un instant, comme si une pensée l'avait forcé à prendre le temps de peser le pour et le contre.

-Hum... Bon ! J'ai envie de faire quelque chose de super ! Il faut que j'utilise mes cadeaux... Ou alors mes armes... Oh c'est la même chose ! Vous voudriez les voir ?!
avatar
Nombre de messages : 112
Master de : ???
Date d'inscription : 12/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: La ville :: Habitations :: Quartier résidentiel Sud