Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas

Sam 16 Juil - 22:58

Arthuria Pendragon

Age : ~ 16 ans
Nationalité : Bretonne
Organisation :
Fonction : Servante




CARACTÉRISTIQUES

Type : Servant
Classe : Saber

Statistiques :
STR : B
END : C
AGI : C
MAG : B
LCK : B



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Capacité : Magic Resistance [Rang A]
Description et effet : confère une résistance à la magie.

EQUIPEMENT

Objet :
Son armure lourde enchantée

Excalibur : C'est la plus connue des trois armes sacrées données au Roi par Dieu. Cette épée est connue comme étant indestructible et pouvant trancher n'importe quoi. Contrairement à une idée reçu, ce n'est pas Excalibur qu'Arthuria retire de la pierre mais Caliburn.



POUVOIRS

Pouvoir [rang B - passif] : Charisma
Description et effet : C'est la capacité de quelqu'un à diriger une armée, Charisma améliore les capacités des alliés lors des batailles de groupe.

Pouvoir [rang A - actif] : Prana Burst
Description et effet : C'est la capacité à injecter directement du mana dans une arme ou un corps pour en augmenter l'efficacité ou les caractéristiques rapidement et efficacement sur un cours laps de temps.

Pouvoir [rang A - passif] : Instinct
Description et effet : C'est la capacité à ressentir les développements et les situations qui nous sont favorables durant une bataille.

Pouvoir [rang C - passif] : Riding
Description et effet : Ajoute rang à la puissance des NP. Permet de chevaucher une monture ou conduire des véhicules.

rang E => montures classiques (ex : cheval) ou simples véhicules sans moteurs (ex : vélo)
rang D => simples véhicules à moteurs (ex : scooter) et montures de plus haut standard (ex : pur sang, étalon).
rang C => tous les véhicules et montures courants (ex : voitures communes et motos à petites cylindrées, char tiré par des chevaux,..).
rang B => créatures de type phantasma beast, véhicules de plus grande puissance (voitures et motos à grosses cylindrées).
rang A => créatures de type divine beast de rang supérieur, tous les véhicules (grosses cylindrées, hélicoptère,...) et montures, assimile vite leur fonctionnement.


Pouvoir [passif] : Bénédiction de la Dame du Lac
Description et effet : Donne la capacité au Roi des Chevaliers de marcher sur l'eau sans la moindre difficulté.

NOBLE PHANTASMS

Noble Phantasm [Anti-forteresse – rang A - actif] : Excalibur
Description, justification et effet : Il s'agit d'un Noble Phantasme anti-forteresse, du fait de sa puissance et de son pouvoir destructeur. La zone où l'attaque concentre l'énergie est suffisamment large pour anéantir un régiment militaire entier, transformer la zone d'impact en terre brûlée et laisser un énorme cratère dans le sol. Cependant, Saber doit utiliser ses deux mains pour utiliser son Noble Phantasme à pleine puissance, et donc, perdre l'usage, même partiel, de l'une de ses mains empêche l'emploi d'Excalibur. Le revers de la médaille de son immense pouvoir destructeur est que, dans certaines situations, cela peut restreindre son usage. En effet, mal utilisé, ce Noble Phantasme pourrait facilement détruire toutes les constructions à proximité de la cible et tuer de nombreux innocents.



Noble Phantasm [rang Ex - actif] : Avalon
Description, justification et effet : (non-détenu sans le fourreau d'Excalibur) : C'est le fourreau sacré de l'épée Excalibur, l'incarnation de l'utopie que poursuit le roi Arthur, et qui lui a été volé peu avant la bataille fatidique de Camlann. Avalon à deux propriétés. La première à la fonction en tant que Noble Phantasme d'être une barrière inviolable, une défense absolue qui envoie son possesseur dans le monde des Fées, Avalon, l'utopie inaccessible dont rêve le roi Arthur et où, selon la légende, il doit se rendre après sa mort. L'autre capacité du fourreau est de fournir à son propriétaire une régénération de santé accrue.



Noble Phantasm [type – rang D - actif] : Invisible Air
Description, justification et effet : C'est un noble phantasme qui est constitué de plusieurs couches de vent comprimé à très haute pression avec une énorme quantité de prana, ce qui fausse la réfraction de la lumière et rend ce qu'il y a dedans complètement invisible. A part cette capacité qui lui sert à rendre son arme invisible, il est possible de l'utiliser de façon offensive. C'est une attaque de longue portée avec une quantité constante de dommages. Une fois la barrière libérée, le vent préalablement comprimé créer un vide qui se diffuse dans l'air avec assez de force pour renverser les gens normaux et lourds, comme un typhon. Il peut également être utilisé pour accélérer son propre corps vers son adversaire , ce qui permet de voyager à trois fois la vitesse normale. Après la libération du vent Arthuria peut réformer la barrière en comprimant l'air ambiant. Permet également d'améliorer les capacités d'engin moderne (moto).





CARACTÈRE



La servante est toujours aussi sérieuse et tournée vers le code d'honneur des chevaliers. Elle est d'une loyauté sans faille et ne compte pas laisser tomber ses convictions sans se battre. Elle préférera rester le plus possible proche de son master afin de parer a toute éventualité. Afin de ne pas revivre le même problème que lors de la dernière guerre, si le master qui invoque Arthuria est défini par elle même comme étant maléfique, elle préférera tuer le master et disparaître que de faire souffrir des innocents.

Elle aime toujours autant les lions en peluches et est maintenant plus attirée par son aspect vestimentaire. Son apparence à maintenant une importance. Quand elle ne se battra pas, elle compte bien profiter de la courte période qui lui est offerte pour profiter au maximum de la vie. Ainsi, même pendant ses investigations, elle fera en sorte de mêler plaisir et travail chose qui par le passé ne lui était absolument pas envisageable. On peut dire qu'elle a beaucoup plus mûrie. Ce n'est plus maintenant le roi glaciale avec ces idées très fermées mais plus un monarque conscient de ce qu'il se passe autour de lui et qui ne rapporte pas tout à sa personne. De par son jeune age, elle prenait beaucoup trop sur elle le moindre problème, s'imputant même les fautes d'un autre alors qu'aujourd'hui elle sait qu'elle ne peut pas tout faire, tout contrôler. D'une certaine manière elle peut paraître moins exigeante mais ce n'est point le cas; elle ne se disperse plus et du coup elle se permet sur ce qu'elle maîtrise d'être exigeante.
Contrairement aussi aux précédentes guerres, elle n'a plus besoin de cacher ses incertitudes. Elle préférera exposer ses interrogations aux personnes en qui elle à confiance plutôt que ronger son frein dans son coin. Bien entendu, comme toute personne, elle n’épanchera pas ses émotions au grand jours mais comparé aux premières guerres, il sera beaucoup plus facile d'avoir une conversation avec elle.

C'est par contre toujours un ventre sur pattes. Elle aime beaucoup manger bien qu'elle n'ai pas forcement besoin d’engloutir autant. De plus, elle est de plus en plus attirée par la bonne cuisine et ne se contentera pas d'un simple repas ! Masters soyez prévenu !



Aux vues des différentes guerres auxquelles elle a participé, elle a maintenant un nouveau but; refaire la sélection du roi certes mais à une autre période; dix ans plus tard pour être exacte. En effet, après réflexion, elle est arrivée à la conclusion qu'elle était beaucoup trop jeune pour monter sur le trône. Personne d'autre qu'elle ne pouvait avoir le trône c'est une certitude pour elle maintenant; cela c'est juste fait trop tôt.

Dernier point important, a l'instar des autres servants Arthuria a souhaité obtenir le Graal de son vivant et non après sa mort. Elle est donc devenue un héros de sa propre volonté et non de celle du Graal. Ainsi si temporellement elle n’est plus de ce monde, de son point de vue, elle n'est pas encore morte, ni n'a obtenu le Graal.

Tout ceci fait qu'elle n'est pas un servant ordinaire et ne peut donc pas se matérialiser/dématérialiser comme les autres. L'avantage est qu'elle a pu se faire invoquer à toutes les époques pour obtenir le Graal et conserve ses souvenirs d'une guerre à l'autre, ce qui n’est pas toujours le cas chez les servants normaux.


PHYSIQUE



Ceux qui l'on connu par le passer n'aurons pas vraiment de mal à la reconnaître car elle n'a comme tous les autres servants invoqués, pas changé du tout. Elle est toujours coiffée pareille, avec son chignon travaillé attaché par un ruban bleu. Elle a toujours une mèche rebelle sur le sommé du crâne qui reste parfaitement indomptable et qui doit par ailleurs le rester sous peine de devenir franchement peu agréable a vivre. Ses yeux vert attirent le regard et une fois plongé dans cette océan émeraude il est fort probable d'en tomber amoureux. Physiquement elle est par rapport à ses chevaliers ou aux autres Rois, de petite taille. Elle n'a pas non plus une forte poitrine ni même des courbes sulfureuses. Ce manque de développement physique est dut au fait qu'elle a arrêté de vieillir le jour où elle retira l'épée de la roche et à ce moment là, elle était encore bien jeune. Même si elle n'a pas un corps de top modèle elle reste tout de même particulièrement mignonne grâce à une musculature fine mais très développé par les années de guerres et d’entraînement à l'épée. Ainsi, on peut dire au premier abord qu'elle en impose peut physiquement mais il suffit de la voir en action ou juste de laisser agir son charisme pour comprendre qui elle est vraiment.

Elle porte en général une grande robe bleu et blanche sur laquelle vient se greffer son armure qui se compose d'un plastron, gants et bottes en plate. A cela se rajoute un ceinturon en cuir sur lequel sont rivetées une paire de jupe de protection en métal qui vont jusqu'au niveau des chevilles et qui offre une bonne protection des hanches et des jambes.
A cette tenue elle peut aussi rajouter une cape bleu et a fourrure blanche



En dehors de cet accoutrement, elle portera tout ce que souhaitera son master du moment que cela reste décent.

HISTOIRE



Chapitre 1 : Naissance d'un roi



Arthuria Pendragon ou plus connue sous le nom de roi Arthur est née il y a bien longtemps de l'union d'Uther Pendragon et d'Igrène. Cependant, la naissance d'Arthuria s'est passée dans des circonstances exceptionnelles et romanesques. Le roi Uther Pendragon, sur les conseils de Merlin, instaura l'usage de convoquer tous ses vassaux à sa cour lors des grandes fêtes de l'année. Le duc de Cornouaille  y vient à Noël accompagné de son épouse Igrène, femme d'une grande beauté, vertueuse et fidèle. Le roi, qui à cette époque n'était pas marié, tomba éperdument amoureux de cette femme et, oubliant qu'elle était la femme de son vassal, lui fit des avances. Igrène avertit son mari qui quitte la cour. Il décida alors d'enfermer sa femme dans son château de Tintagel. Ne pouvant prendre le château en l'assiégeant, Uther eut recours à Merlin qui usa de sa magie pour faire apparaître Uther sous les traits du Duc de Cornouaille . L’enchanteur permit à Uther de passer une nuit avec Igrène et réclama en échange le fruit de leurs amours. Il pensait trouver en cet enfant l'Élu capable d'unifier les peuples contrairement à Uther qui avait perdu la confiance de ses vassaux et qui était  plus considéré comme un tyran que comme un souverain. C'est donc durant cette nuit qu'Uther et Igrène conçurent Arthuria. Durant cette même nuit, le Duc de Cornouaille  fut assassiné ce qui facilita les choses pour Uther qui épousa Igrène. Cependant, elle avait une fille : Morgane. Cette fille qui allait devenir plus tard la demi sœur de Arthuria n’intéressait pas le moindre du monde Uther qui l’envoya au couvant.

Lors de la naissance de Arthuria, Uther réalisa que ses sujets n'accepteront jamais une femme comme souverain légitime, et décida de ne pas annoncer publiquement la naissance d'Arthuria.

Alors que Uther se lamentait sur sa malchance, Merlin entra dans les appartements du roi avec une idée bien précise derrière la tête..

- « Vous semblez bien troublé mon seigneur. Cela serai-t-il du fait du sexe de votre enfant ? »

- « Épargne-moi Merlin. C’est un désastre ; je me trouve pour le moment sans héritier. Jamais le peuple et mes sujets n’accepteront qu’une fille monte sur le trône après ma mort. Comment pourrai-je donc décemment rendre publique la naissance de cet enfant. »

- « Laissez-moi faire. Souvenez-vous de votre promesse ; confiez-moi l'enfant. »

- « Je ne sais pas quelle idée tu a derrière la tête mais soute je respecterai le marché que nous avons passé. Je te la confit. De toute façon elle ne sera jamais roi et n'est d'aucune utilité. »

Merlin quitta alors les appartements du roi avec un sourire de pleine satisfaction. Il se remémorait même la vision qu'il avait eu, qu'il avait traduit comme une prophétie et qui le poussait à agir ainsi.

- « Le peuple opprimé l’emportera finalement et résistera à la violence des envahisseurs. En outre, le sanglier de Cornouailles viendra à leur secours : il foulera aux pieds les ennemis et leur brisera le cou. Les îles de l’Océan seront soumises à son pouvoir et il possédera les régions boisées de Gaule. La maison de Romulus tremblera devant sa fureur et sa mort sera mystérieuse. Il sera célébré par la voix des populations et ses exploits fourniront matière aux récits des conteurs. »

Maintenant que toute l'éducation du futur roi lui revenait de droit, Merlin allait la modeler à l'image qu'il se faisait d'un souverain. Il prit alors un peu de temps pour savoir exactement à qui il allait confier la très importante tache de père adoptif. Après quelques recherches, il ne lui venait en tête qu'un seul et unique nom : Sir Ector. Aux yeux de Merlin, ce simple chevalier père d'un fils du nom de Kay avait la sagesse requise pour apporter toutes les notions de chevalerie à Athuria. Ainsi donc un matin Merlin se présenta à la demeure d'Ector accompagné de l'enfant. Là il lui expliqua toute la situation sur la provenance de l'enfant et sur le futur qui lui était réservé. Ector avait du mal à croire en cette prophétie dont lui parlait Merlin mais par respect pour le roi et surtout pour la sagesse de  l’enchanteur, il accepta la tâche qui lui était confié. Avant de partir Merlin lui donna deux dernières directives. Il souhaitait que l'enfant soit baptisée et qu'elle soit appelée Arthuria. En franchissant la porte de sortit, Merlin eu un dernier mot.

- « Je surveillerai que tout ce passe bien et vous aiderai à faire les bons choix. Cependant j'ai confiance en vous. »


Cette phrase était lourde de sens car elle traduisait que Merlin allait chapeauter tout l'éducation de l'enfant mais que sous la forme d'un intermédiaire influant et non physiquement.

Ainsi donc Ector fit don de ses connaissances à Arthuria tout du long de son enfance. Il inculqua à Arthuria en même temps qu'a Kay son fils les principes de la chevalerie, il leur apprit à manier une épée, à monter à cheval, à se battre ainsi que toutes les choses qui peuvent être utiles à un chevalier. Cet apprentissage était des plus simples pour Ector vis-à-vis d'Arthuria car elle avait une aisance et une envie naturelle à évoluer dans ce domaine. Elle était même arrivée à une telle maîtrise qu'elle en dépassait son demi-frère. Cependant, par respect pour lui, jamais elle ne l'avait battu dans un duel à l'épée.  

Après plusieurs années, Uther lui de son coté, entreprenait ce qui allait devenir sa dernière campagne contre les Saxons.  Il se rendit à Verulamium pour y vaincre Octa, le fils d'un de ses anciens ennemis. Il était si malade que ses ennemis le surnommaient « le roi mort vivant ». Les troupes d'Uther battirent tout de même Octa mais Uther qui avait besoin de se désaltérer mourut non loin du champ de bataille après avoir bu l'eau d'une source empoisonnée par l'ennemi. Le jour de la prophétie de Merlin n'allait pas tarder à arriver.

La mort d'Uther posa par contre un réel problème car il n'y avait pas à ce jour un seul hériter mal de connu. Le trône du royaume de Bretagne était vacant et convoité par de nombreux nobles qui se battaient fréquemment pour se l'approprier. Devant cette discorde, le magicien Merlin convoqua les barons du royaume à Logres pour la veille de Noël. Dans la nuit apparut mystérieusement un bloc de pierre carré supportant une enclume dans laquelle était plantée une épée. Cette lame n'était pas n'importe laquelle ; c'était Caliburn l'épée de l'ancien roi de Bretagne et père de Arthuria. Sur la lame était écrit que celui qui parviendrait à l'en retirer deviendrait le roi de toute la Bretagne.

Retroussant leurs manches, gonflant leurs muscles et riant pour se donner du courage, tous les chevaliers du royaume tentèrent leur chance. Quand il fut clair que l’épée ne bougerait pas et qu’on se fut suffisamment ennuyé, on organisa un tournoi de joute à la place. Seule restait Arthuria, contemplant l’épée. Alors vint Merlin, aussi espiègle que bienveillant, et il dit à la jeune fille qu’elle seule était capable de revendiquer cette épée. Si elle le désirait, elle pourrait devenir le roi de Grande-Bretagne.
S’il s’était agis de l’un des chevaliers plein d’orgueils, ils auraient sûrement sautés sur place, criant leur joie. Mais Arthuria savait ce qui l’attendait, et elle n’en éprouvait aucune joie. Merlin lui dit que sa vie telle qu’elle la connaissait prendrait fin au moment même où elle brandirait cette épée. Arthuria cesserait d’exister, donnant naissance au légendaire Roi Arthur. Arthuria posa alors sa main sur le pommeau de l’épée et fut alors capable d’entrevoir l’avenir. Elle vit son futur, et comprit que le magicien avait dit vrai. Non seulement elle devrait abandonner ses désirs et ses joies… mais aussi sa vie. Alors à quoi pensait-elle lorsqu’elle arracha Caliburn à sa prison de roche, à quoi pensait-elle lorsque tous les regards se tournèrent vers l’élu des dieux ? A son pays, sans doute. A ses compatriotes. Ainsi naquit le Roi des Chevaliers. La jeune fille n’était plus, nul ne connaissait son nom, et aucun n’imaginait qu’elle puisse être une femme. Il est vrai que la magie de Merlin la protégeait, mais c’était encore plus simple que ça : personne ne voulait voir la personne, tout ce qu’ils demandaient c’était un roi !


Chapitre 2 : Règne

Peu de temps après son intronisation, Arthruia s'est vue contrainte de prendre pour femme Genièvre qui était la fille du roi Leodegrance. Ce mariage avait un but purement politique. Car même si les célébrités coururent sur sept jours, le mariage ne fut jamais consommé par le couple. Le but était de montrer au peuple un monarque avec une reine à ses cotés. Malheureusement pour Guenièvre, ce n'était pas vraiment la vie dont elle rêvait et Lancelot s'en rendait bien compte mais c'est là une autre histoire.
Une fois les préoccupations politiques réglées, le principal objectif du nouveau roi de Bretagne afin de s’attirer les faveurs de son peuple devait être de le protéger. En effet, la menace des Saxons était de plus en plus présente  et, il était de son devoir en tant que roi de mettre fin à cette menace. Afin d'être aidé dans ses quêtes, il fonda à Camelot son fief et fit en sorte de rassembler les meilleurs chevaliers du royaume. Merlin, qui était le conseiller d’Arthuria, construisit pour elle une Table ronde où ne pourraient siégé que les meilleurs chevaliers de son royaume. Bientôt, on vit une cour permanente se tenir à Camelot, d’où le roi, souverain très sage, faisait régner l’harmonie et la paix sur le pays. Il ne fallut pas moins de dix ans et douze batailles pour enfin éradiquer la menace saxonne. Cependant durant ces années, il y eu bon nombre d’événements important.

L’événement qui fût certainement le plus important fut lors d’une des batailles, lorsqu’ Arthuria brisa Caliburn. Sur les conseils de Merlin, Arthuria se rendit au bord d’un lac, où la fée Viviane lui offre l’épée Excalibur et son fourreau Avalon en remplacement de l’épée perdue. De retour au château, Merlin demanda à Arthuria :

« Qui des deux est le plus précieux ? L'épée ou le fourreau ? »

Arthuria répondit alors sans le moindre doute.

« L'épée, assurément. »

Merlin qui s’attendait bien entendu à cette réponse eu presque un sourire au coin de la bouche en prononçant sa dernière phrase.

« Faux, c'est le fourreau car, tant que tu le posséderas, tes ennemis ne pourront te tuer et tu ne vieillira jamais. »

Le dernier événement de taille fût lorsque Merlin offrit à Arthuria la table ronde. Table construite afin d'y réunir les meilleurs chevaliers. Elle était un symbole de paix et d'égalité, car il ne pouvait y avoir de préséance autour d'une table ronde. Bientôt, on vit une cour permanente se tenir à Camelot, d’où le roi, souverain très sage, faisait régner l’harmonie et la paix sur le pays. Merlin ne souhaitant pas dire que l’idée était de lui pour ne pas discréditer le roi eu alors ces quelques mots à l’encontre de tous.

« C’est pour les nobles preux seigneurs qui l’entourent et qui tous se croyaient meilleurs les uns que les autres qu’Arthur fit la Table ronde. C’est là que prennent place, dans la plus parfaite égalité, les nobles seigneurs. Ils siègent autour de la Table dans l’égalité la plus parfaite, et c’est dans la plus parfaite égalité qu’ils sont servis. Aucun d’eux ne peut se vanter d’être mieux placé que son égal : tous siègent aux places d’honneur, aucun ne se trouvant relégué à l’écart. »

A cette table ne pouvais y siéger que les héros ayant réalisés des prouesses, tous respectueux des codes de la chevalerie, à savoir : honneur, fraternité, protection des faibles et de l’Église. Parmi leurs objectifs, le principal fut de trouver le Graal, la coupe qui reçut le sang du Christ lors de sa crucifixion. Bohort, Galaad et Perceval le trouvèrent, mais seul Galaad avait un cœur assez pur pour regarder à l'intérieur. Malheureusement, le Graal ne pût être ramené à Camelot pour une raison encore inconnue à ce jour.

A cette table, on retrouvait des chevaliers de tous horizons mais certains étaient plus connus que d’autres. On retrouvait donc :



    BedivereÉtait l’un des plus fidèles chevaliers d’Arthuria. C’etait par ailleurs lui qui restera le plus de temps aux côtés de son roi. D’ailleurs, pendant tout le temps passé à ses côtés, jamais il n’aura vu son roi sourire et jamais il n’aura remarqué la vrai nature d’Arthuria.BohortÉtait l'un des meilleurs des Chevaliers de la Table ronde, puisqu'il faisait partit des trois chevaliers à mener à son terme la quête du Graal.GalaadÉtait le fils du chevalier Lancelot du Lac. Il était le plus jeune chevalier de la Table Ronde. Il était le bon chevalier, le seul qui puisse s'asseoir à la droite d'Arthuria sur le siège périlleux, comme prédit par Merlin qui l'avait présenté à la cour du roi. Accompagné de Perceval et de Bohort il réussira la quête du Graal. Il sera le seul, au terme de la quête, à pouvoir regarder à l'intérieur du Saint-Graal. Il mourut d'ailleurs juste après car avec ce qu'il avait vu, il ne pouvait plus vivre. Son père Lancelot était lui aussi à l'origine destiné à la quête du Graal mais il fut détourné de la quête par l'amour qu'il portait à Guenièvre.GauvainÉtait très souvent considéré comme le meilleur des chevaliers de la Table Ronde car il était fort et mesuré. C'est le chevalier modèle : en plus d'être un chevalier d'exception, il faisait preuve d'une courtoisie exemplaire pour tous les autres chevaliers de son temps. Gauvain portait fréquemment l'épée du roi : Excalibur. Il était aussi reconnu pour sa faculté à voir sa force croître avec le soleil, celle-ci étant à son paroxysme aux heures de midi, avant de diminuer jusqu'à la tombée de la nuit. Il était le porteur de l'épée sœur d'excalibur. Son plus grand regret fût son différend avec Sir Lancelot. Il était un chevalier qui égalait Sir Lancelot, mais était également incompatible avec lui surtout lorsque ce dernier assassina Agravain. Même lorsque Arthuria pardonna à Lancelot, Gauvain lui ne le fit pas et resta hostile envers lui. Indirectement, il joua un rôle dans la chute du roi en empêchant Lancelot de participer à la bataille de Camlann. C'est sur le champ de bataille qu'il perdit la vie de la main de Mordred qui le toucha mortellement dans une ancienne blessure infligé par son ennemi juré Lancelot.KayÉtait le fils de Sir Ector et aussi le frère adoptif d'Arthuria. Il avait vu arriver Arthuria chez lui lorsque cette dernière avait 5 ans. Sa famille ayant pour but de la former aux arts de la chevalerie. Sir Ector demanda alors à son fils de considérer Arthuria comme sa cœur et ainsi de la guider. Durant plusieurs années, Arthuria n'était pas consciente qu'ils n'étaient pas frères de sang et le jour où elle l'appris, rien ne changea entre eux. Durant sa jeunesse, ils se battaient souvent en duel mais par respect, même si elle était supérieur, Arthuria n'a jamais gagné un seul duel. Durant leur adolescence il y eu un fait quelque peu marquant qui renforça leur lien. Arthuria étant tombée gravement malade, Kay à ce moment là lui sculpta dans du bois un genre de lion pour l'aider à s’endormir et ainsi rêver de l'animal.Kay n'était pas présent au moment où Arthuria retira l'épée de la roche mais il fut bien présent pour la mise en place de la table ronde ainsi que pour les différentes batailles pour reprendre le pays. Enfin, avant la bataille de Camlann, Kay soupçonnait que Mordred préparait des troupes pour un soulèvement, Cependant, au lieu de choisir de rester et de se joindre à la bataille, Kil quitta Camelot, en prenant toute sa fortune et partit pour un autre pays,Lancelot du LacÉtait fidèle à Arthuria en tant que Chevalier de la Table Ronde. Il était l'un des quelques individus que Arthuria considérait comme un ami et en tant que tel et il sera lui aussi en capacité de porter Excalibur à la place du Roi. Durant de nombreuses années, il participa aux différentes batailles et réalisa un très grand nombre d'exploits mais ce n'est que lors du départ de Tristan que Lancelot déclencha sa folie. Il souhaitait réduire le fardeau pour son roi, un souhait que Guenièvre avait également tenu . Du coup, tout deux, conversaient régulièrement, devenant ainsi amis et comptant l'un sur l'autre. Ce fut alors que Lancelot fut attiré par Guenièvre. Ce fût aussi Guenièvre qui lui appris le secret du roi. Bien que le roi était en fait une femme, elle l'avait épousé afin de maintenir le prétexte qu'Arthuria était un homme et aussi pour maintenir l'image d'une famille royale stable. Guinevere, avait donc volontairement sacrifié sa propre vie dans le but de préserver ce gouvernement idéal.Lorsque Lancelot et Guenièvre tombèrent réellement amoureux, ils auraient dut fuir Camelot mais la loyauté envers Arthuria empêcha Lancelot de le faire. Malheureusement, Agravain qui travaillait pour Morgan, exposa au grand jour l'adultère ce qui eu pour effet de condamner la reine à mort. En essayant de la sauver, Lancelot tua nombre de ses frères d'arme avant de fuir. Les retombés sur le moral du Roi furent terribles et ce fut le début de la fin pour les chevaliers de la table ronde ainsi que pour le royaume. Cet incident avait fini par devenir le déclencheur de la guerre civile et le pays fût brisé en morceaux dans les flammes de la guerre. Malgré tout, Lancelot, même après avoir été excommunié voulu participer la bataille de Camlann pour servir son roi, mais Gauvain l'en empêcha ce qui entraîna la chute de son roi et du pays. Lorsque Lancelot entendit les nouvelles de la mort d'Arthuria, il sombra dans le désespoir et la folie.MordredÉtait le «fils» du roi Arthur , mais elle était en réalité une femme élevée en secret comme l' héritier mâle du trône. C’était un homoncule au visage identique a Arthuria . Elle a été conçue entre Arthuria et sa sœur , Morgan le Fay , dans des circonstances peu orthodoxes. Lorsque Merlin à affuble Arthuria d'un pénis en guise de blague, Morgane en a profité pour l'ensorceler et tomber enceinte de lui. Morgan élève en secret Mordred et lui ordonne de cacher son identité en ne retirant jamais son casque en présence d'autres personnes, Morgane avait pour ambition que Mordred tue le roi Arthur et prenne le trône. Pour ainsi faire, Mordred s'est rendue à Camelot, et son talent à l’épée lui a valu une place de chevalier a la Table Ronde en dépit de ses origines inconnues. Mais son souhait était surtout la reconnaissance du roi Arthur. En tant qu'homoncule, elle grandissait plus vite qu'un humain, et du coup sa durée de vie en était raccourcie. Honteuse de sa nature d'homoncule, elle était jalouse des humains normaux, et adorait le roi parfait Arthur. Elle avait cache sa haine des humains et n'avait jamais trahit son rôle de chevalier, laissant de cote le plan de Morgane. Apprenant ses origines, elle fut heureuse de savoir qu'elle partageait le sang du roi, et désira être son successeur. Mais lorsqu'elle révéla tout à Arthuria, celle-ci la rejeta totalement. Si elle était née d'elle, elle n’était pas son enfant et n'aurait pas le trône. Plus tard Mordred devint le chef de la rébellion à Camelot. PercevalÉtait l'un des meilleur chevalier du royaume. C'était l'un des trois chevaliers qui mena à bien la quête du Graal.AgravainÉtait le neveu d'Arthuria et le frère de Gauvain ainsi que le demi-frère de Mordred. On peut dire qu'il fût l'un des instigateur de la chute du royaume de Bretagne lorsqu'il dénonca la relation entre Lancelot et la reine Guenièvre. Lors de son intervention pour les confondre, Lancelot se vengea en le tuant et se mis alors à dos Gauvain. Cet événement conduira à la mise à mort de Genièvre et au bannissement de Lancelot et de fait petit à petit à la chute du royaume. Moralité occupez vous de vos affaires !CulhwchÉtait le fils du roi Cilydd mab Celyddon ; sa mère Goleuddydd « Grand jour » était morte à sa naissance. Lorsque son père se remarie, sa belle-mère voulu le marier à sa propre fille, mais il refusa. Elle lui jetta alors un sort : il ne pourra épouser nulle autre que la belle Olwen, fille du maléfique géant Ysbaddaden Pencawr. Culhwch demanda alors l'aide de son cousin le roi Arthur qui résidait à Celliwig en Cornouailles. Ce dernier répondit à son appel avec ses six meilleurs hommes, parmi lesquels on pouvait reconnaître Kay, Bedivere et Gauvain. Olwen, contactée, accepterait bien d'épouser Culhwch, mais son père le géant, qui savait qu'il ne doit pas survivre au mariage de sa fille, imposa une quarantaine d'épreuves au prétendant. Avec l'aide d’Arthuria, des hommes de celui-ci et de son propre clan, Culhwch vient à bout des épreuves et épousa Olwen tandis que le géant fut décapité. Dans ces épreuves on retrouvait par exemple une chasse au sanglier magique ou encore la quête d'un chaudron magique. C'est durant cette quête qu'Arthuria utilisera Carnwennan La garde blanche son poignard afin de tuer le géant. Il utilisera de nouveau cette arme pour tuer la sorcière Orddu , fille de Orwen en la découpant en deux.CalogrenantEtait un chevalier qui fut témoin d'un événement tout particulier. Une nuit hébergé dans un château, où le seigneur des lieux lui explique comment trouver ce qu'il cherche, son hôte lui indiqua une route qu'il devrait suivre, jusqu'à croiser paysan libre ; un rustre hideux qui lui indiquerait le chemin d'une fontaine merveilleuse abritée par un pin. L'homme osant verser l'eau de la fontaine sur le perron s'exposerait alors aux plus grands dangers, causant une tempête à la violence inouïe, immédiatement suivie d'autres merveilles. Le lendemain, Calogrenant reprit sa route, rencontra le rustre et versa l'eau de la fontaine sur le perron. La tempête une fois déclenchée, détruisit les récoltes du pays, et causa la mort de tout homme, femme ou enfant surpris dehors. Une fois les éléments apaisés, la merveille se produit lorsqu'un nombre innombrable d'oiseau aux chants merveilleux vinrent se poser sur l'arbre. Surgit alors un chevalier noir que dut combat Calogrenant. Ce dernier fut jeté à terre et humilié par le chevalier qui vola son cheval, l'obligeant ainsi à s'en retourner à pied. Yvain le chevalier aux lionsSon histoire était en lien direct avec celle de Calogrenant son cousin. Ayant entendu parlé de la mésaventure de son cousin, Yvain partit en cachette dans la forêt de Brocéliande, avant Arthur et sa cour. Arrivé à la fontaine, il combattit ainsi le chevalier Esclados Le Roux (qui est le chevalier noir dans l'histoire de Calogrenant). Celui-ci, touché à mort, s’en fut jusque dans son château. Yvain le poursuit et se trouva bloqué dans le château. Grâce à une servante, Lunete, qui lui donna un anneau d'invisibilité, Yvain réussit alors à échapper aux serviteurs qui le recherchaient pour l'achever. Lunete l'avait rencontré auparavant et s’était souvenue de sa gentillesse ce qui l'avait donc décidée à aider Yvain. Durant ses pérégrination dans le château, il tomba amoureux de Laudine, Dame de Landuc, veuve d'Esclados Le Roux. Lunete obtient de la châtelaine qu'elle accorde un entretien à Yvain. Ce dernier pût la convaincre qu'elle avait besoin d'un chevalier comme lui pour protéger le château et la fontaine. Ils se marièrent. Arthur arriva avec sa cour et, après avoir reconnu Yvain, festoyèrent. Mais les amis d'Yvain lui conseillèrent de partir faire des tournois : il ne devait pas cesser d'accomplir des prouesses pour garantir son honneur. Laudine accepta, à une seule condition : Yvain devait être rentré avant un an. Elle lui donna aussi un anneau devant lui porter chance.Mais un an plus tard, Yvain n’était pas encore rentré car il avait oublié sa promesse. Laudine envoya alors une messagère pour reprendre l'anneau et annoncer qu'elle ne voulait plus voir Yvain. Le chevalier, fou de douleur, partit dans la forêt et erra pendant des mois jusqu'à tomber sur un combat entre un lion et un serpent crachant des flammes gigantesques. Il choisit d'aider et de sauver le lion car il se dit que le serpent était un être malfaisant. Le lion s'attacha alors à lui et le suivit partout : Yvain se fera donc désormais appeler « le Chevalier au Lion ».TristanIl était originaire de Cornouailles et avait pour mission de se rendre en Irlande pour aller chercher Iseut la Blonde afin de la ramener au Roi Marc de Cornouailles afin que ce dernier l'épouse. Mais en buvant par accident un philtre d'amour, Tristan et Iseut tombe amoureux l'un de l'autre ce qui contraria fortement Marc qui bannira Tristan. Ce dernier se rendrit alors en Bretagne où il rejoingnit les chevaliers d'Arthur et où il prit pour épouse Iseut aux mains blanches qui lui rappelait son premier amour. Après avoir participé à nombre de batailles aux cotés d'Arthuria et fait de nombreuses fois références a Iseut la Blonde à son Roi, il décida de quitter Camelot en disant que le Roi ne comprenait pas les sentiments de ses sujets. Grièvement blessé lors d'une expédition il fit le souhait de revoir une dernière fois celle qu'il avait toujours aimé mais ne la voyant venir, il se laissa mourir.




Une fois la table ronde mise en place et une grande partie des chevaliers installé autour, il s'en suivit plusieurs années de grâce durant lesquelles le Roi ainsi que ses chevaliers réalisèrent un très grand nombres de haut faits de toute nature. Cela allait de la simple quête donnée par un paysan jusqu'à la découverte du Graal. Comme fait important pour Arthuria, on retrouve la première fois où elle utilisera sa lance sainte : Rhongomyniad The Spear That Shines To The Ends Of The Earth. Cette lance prit la vie de Vortigen qui était sous sa forme de dragon. Vortigern était le frère d'Uther Pendragon et donc l'oncle d'Arthuria. C'était un roi perfide d'une petite tribu qui avait pour but de réclamer la Grande Bretagne. Ce dernier avait bu le sang d'un dragon blanc et en avait perdu du même coup son humanité allant même jusqu'à vouloir créer un enfer sur terre pour les humain. Soit dit en passant, cette lance, sera utilisée dans la bataille finale à Camlann pour tuer Mordred. Peu importe la robustesse de l'armure de Mordred, la lance transperça la poitrine de cette dernière sans la moindre difficulté.
Cependant cette période de grâce ne pouvait pas durer et le malheurs allait bientôt s'abattre sur le royaume et ses chevaliers.
Roi des Chevaliers
avatar
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 28/12/2007
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juil - 22:35
JUDGEMENT TIME!!  Hi

Bien. commençont par le truc totalement inutile: Arthuria a physiquement 16 ans.
Ça, c'est fait.
Devil
et oui Shirou est pédophile /pan/

Pouvoir:

Etant un prédéfinis (bien que cela m'arrache la gorge sur certains points), c'est bon de ce coté-la. Même si la Benediction de la Dame ne fait pas réellement parti de ses skills et est plus un pouvoir "indirect". Mais bon.

Magic Resistance
ce sera rang 2

Charisma
rang 3, digne d'un roi en somme

Prana Burst
Rang 2, je ne te cache rien.


Instinct
Rang 3

Riding
Rang 3 tu devais t'en douter

Bénédiction de la Dame du Lac
Rang 6. Si l'eau est enchanté, tu fais comme tout le monde  ><

Pour les Noble Phantasm:

Noble Phantasm [Anti-forteresse - rang - actif] : Excalibur
Pour Excalibur, tu t'en doute, ce sera un Noble Phantasm de rang 1 full damage. Parce que la subtilité, c'pour les tapettes.

Noble Phantasm [type - rang - actif] : Avalon
Bien que tu l'ai mit dans le cas présent, Avalon ne sera pas en ta possession durant cette guerre, comme les autres guerres. Tout rang EX qu'il soit.

Noble Phantasm [type - rang - actif] : Invisible Air
ce Noble Phantasm sera considéré comme étant de rang 4, avec les effets suivants:
- permet de portée une attaque à RANG MAGIE mètre
- érige une défense équivalente au RANG + ATT M autour d'un objet (si tu le fait sur une moto par exemple, l'ennemi devra passer la défense pour frapper et détruire l'objet en question). Cela n'est pas cumulable et peut parfaitement se faire détruire avec plusieurs frappes.
- Utiliser offensivement, permet d'ajouter RANG du Noble Phantasm à tes Critical Damage pour une attaque.
- rend Excalibur invisible en passif permanent. L'effet se retire si ce Noble Phantasm devient inutilisable ou qu'un autre Noble Phantasm est activé. Cela augmente également l'ATT de base de 100 passivement tant que Excalibur est invisible.

Voila. Dit-moi si cela te va dans l'idée. Bien évidemment, tu ne peux activer plusieurs effets à la fois, et une fois activé, il te faut un tour d'inactivité pour le réendosser.
Dsl

Caractère
mes compliments pour le caractère.  On y voit une certaine évolution due aux rps des autres générations, chose que peu de servants peuvent se targuer de détenir. je ne chipoterais pas trop sur le coté souhait avec Alaya, l'idée est présente et c'est l'important.
Yeah

Physique
Allez hop  hop! une petite description physique de saber fera le plus grand bien, au boulot! ce n'est pas parce que le personnage est connu que tu peux tenter une dérogation
Target

Histoire

Très sincèrement, je suis déçu.  Ouiiiiiiiiin

Tout d'abord, que tu listes les chevaliers de la table ronde est fort bon de ta part, néanmoins, tu en as oublié certains, et non des moindres: que sont-ils advenus de Tristan, d'Yvain le chevalier aux lions, et Cullwch, le premier chevalier a avoir quitter la table ronde par amour? ou même Agravain, celui qui a dénoncé Lancelot?
L'air de rien, c'ets un minimum important, surtout que tu pourrais mettre en avant Rhongominyad et de sa dague de chasse , Carnwennan (qui apparait dans la légende de Cullwch). Ce sont des chevaliers certes à part sur certains points, mais suffisemment uniques pour qu'on en parle.
Et la lance est suffisemment importante, puisque c'est avec elle que Arthuria abbatti Vortigern... Ton oncle. Il serait bon d'en parler. Et c'est également avec elle que Mordred mourrut. Carnwennan et Rhongominyad sont des Noble Phantasm appartenant au roi, ils méritent leur passage.
Index

Surtout que Yvain ayant un bon gros lion des familles en pet, je pense pas que Arthuria l'ai ignoré XD
De plus, même si j'apprécie fortement le fait que tu sois parvenu à mélanger histoire et nasuverse, je suis assez désappointé que tu ne te sois pas tenu à jour, par exemple sur Mordred.  Il y a également deux-trois erreurs par rapport au nasuverse: ainsi, elle a cessé de vieillir bien avant d'avoir le fourreau, à l'instant même ou elle a retiré l'épée du rocher. Un détail qu'il est bon de signaler. Même chose pour Gawain, qui dans l'univers nasuversique était reconnu comme pouvant porter Excalibur parce que détenant Galatine, son équivalent solaire. Un exploit par ailleurs partagé par Lancelot, lui aussi pouvant utiliser la lame sacrée.



En fait, je dirais que la principal déception de l'histoire est la: on a pas son rendu sur certains évènements, pourtant essentiels de la table ronde, tels que le départ de Tristan et les reproches que celui-ci lui fait (le fameux "le roi ne comprend pas ses sujets" vient de lui). Le retour d'Yvain et de son lion, fait pourtant intéressant dans le coté humain d'Arthuria, ou même son appréciation général.
Hein

On ne parle également pas, et cela est un gros reproche que je te fait, des circonstances ayant amené à Galahad et à son intégration dans la chevalerie un moment assez important, comme beaucoup, car cela change la donne chez le Roi.


je te demanderais donc de compléter tout cela s'il te plait.  Victory


PS: si tu as des questions, ma boite à MP est ouverte :)


PS2 edit: d'ailleurs il serait bon que tu parles plus de Guenievre, donc on a la rien d'autre que les soucis avec Lancelot, mais dont on ne sait ni d'eve ni d'adam d'ou elle tombe XD
avatar
Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Aoû - 18:29

HISTOIRE (SUITE)



Chapitre 3 : Déchéance


Mordred totalement rejetée par le Roi s'est mise à le haïr plus que tout au monde. Ainsi, elle fit le choix de renouer avec son but premier ; le but que lui avait assigné Morgane … Tuer le Roi et prendre sa place.

Malheureusement pour Arthuria, tout au long de son règne, elle était en proie à des sentiments de culpabilité et d'infériorité. Elle en alla même jusqu'à sacrifier ses émotions pour le bien de sont pays apparaissant aux yeux de certains chevaliers mais aussi du peuple comme un Roi froid et obnubilé par une seule et unique chose : le Graal. C'est ainsi qu'un certain nombre de ses sujets vont devenir critique à cause de son manque d'humanité et de plus en plus un sentiment de mécontentement national s'installa car le peuple ne se reconnait pas dans ce Roi qui préférait courir après une chimère plutôt que de s'occuper de lui.

La déchéance d'Arthuria arriva à son paroxysme lorsque Lancelot; le meilleur chevalier de la court et grand ami du Roi tomba amoureux de Guenièvre la compagne d'Arthuria. Bien que cette alliance n'était qu'une façade pour faire croire qu'Arthuria était un homme, il n'était pas acceptable que le Roi perde sa femme au profit d'un autre chevalier. Lancelot et Guenièvre avaient bien pour but de fuir ensemble mais la fidélité et le sens du devoir de Lancelot envers son Roi les en empêchèrent. Malheureusement, lorsque l'affaire fût dévoilée au grand jour, la reine fût condamnée à mort. C'est alors à ce moment que Lancelot pour sauver sa bien aimée, tua un certain nombre de ses anciens compagnons chevalier et entre autre les frères de Gauvain.

Bien qu'Arthuria ait pardonné les actions de Lancelot, il fût excommunié et ne revit jamais plus son Roi à qui il avait voué sa vie. Même lors de la bataille de Camlann il ne pût participer et c'est justement en apprenant la mort de son Roi durant cette bataille qu'il perdit à jamais l’esprit et qu'il sombra dans la folie.

Cet incident avec Lancelot devint finalement le déclencheur de la guerre civile qui conduisit à la chute du royaume car cela avait créé des clans parmi les chevaliers participant à la table ronde.

Bien entendu, les ennemis de Camelot qui avaient eu vent des difficultés rencontrées par Arthuria se mirent à attaquer les frontières du pays. Alors qu'Arthuria repoussait une attaque le long de ces même frontières, Mordred devenue chef de la rébellion en profita pour prendre possession de Camelot mais aussi du fourreau d'Excalibur.

Au retour du Roi, une bataille gigantesque eu lieu à Camlann. Durant cette bataille, presque tous les chevaliers du royaume moururent réduisant ainsi à néant le royaume de Camelot. C'est aussi pendant cette bataille qu’eut lieu le dernier duel entre Mordred et Arthuria. Ce duel eut lieu sur une petite colline couverte de cadavres et d'épée plantées. Mordred pris la parole en première.

«  Maintenant, le résultat n'a plus d'importance ; Camelot n'existe plus. » Elle marqua alors une pause puis repris. «  Pourquoi ne pas m'avoir donné la couronne. Me détestez vous tant que ça ? »


Arthuria repris alors impassible.

«  Pas une seule fois je ne vous ai méprise . Il n'y a qu'une seule raison pour laquelle je ne voulais pas vous donner le trône . Vous n'avez juste pas les capacités d'un roi. »


Sur ces dernières mots, plus poussé par l'honneur qu'autre chose, les deux chevaliers chargèrent. Le résultat fût sans appel ; Arthuria transperça Mordred de son épée au prix d'une blessure mortelle. Juste avant de mourir, Mordred essaya de toucher le visage de son ancien Roi mais elle s'effondra avant d'y arriver.

« Mère ... »



Arthuria à bout de force s'effondra alors sous les yeux de Bédivère qui était le dernier chevalier survivant. Ce dernier emporta alors le corps de son Roi à l'écart du champ de bataille. C'est alors qu'au pied d'un arbre, qu'Arthuria repris connaissance et ordonna à son dernier chevalier de rendre Excalibur à la dame du Lac. Ce n'est que au retour de son chevalier, une fois qu'elle s'était assurée du retour de son épée à la dame du lac qu'Arthuria rendit son dernier souffle.




Chapitre 4 : Première invocation


La première invocation du roi Arthur s'est faite il y a de cela 16 ans. C'est la famille Einzbern
qui au travers de Kiritsugu Emiya a invoqué Arthuria grâce à Avalon le fourreau perdu du roi. Bien que  Kiritsugu soit le vrai master, il ne se battra jamais aux cotés de sa servante pendant toute la durée de la guerre. C'était Justeaze Lizrich von Einzbern qui aux yeux des autres master se faisait passer pour la master laissant Kiritsugu agir dans l'ombre comme l'assassin qu'il était.

Durant cette guerre elle rencontra un grand nombre d'esprits héroïques et notamment deux Alexandre le Grand et Gilgamesh. C'est deux grands rois ayant une très grande estime d'eux-même mais aussi un très grand charisme en tant que roi bousculèrent assez violemment les idées d'Arthuria sur comment doit se comporter et penser un roi.  

C'est aussi pendant cette guerre qu'elle rencontra un ancien ami … Lancelot du Lac qui à cause de la haine qu'il portait envers Arthuria fût invoqué en ce monde en tant que Berserker. Afin d'obtenir le Graal, elle dût tuer non sans la plus grande peine au monde celui qu'elle considérait comme son ami.
Malheureusement pour Arthuria, ce ne fût pas le seul malheurs qu'elle dût subir. Car, au dernier moment, au moment où enfin elle allait obtenir le Graal, Kiritsugu lui ordonna de détruire le précieux calice vu qu'il avait compris la véritable nature du Graal.
Au final, en plus de n'avoir obtenue le Graal, elle repartit aussi sans son fourreau Avalon qui devait lui être rendu au terme de la guerre. Depuis ce jour, vu qu'elle garde ses souvenirs, elle nourrie une haine féroce envers Kiritsugu et la famille Einzbern pour l'avoir traie aussi prêt du but.


Chapitre 5 : Show me your dark side !


Il y eu plusieurs invocations d'Arthuria après la guerre avec Kiritsugu mais aucune ne permit à la jeune femme de récupérer Avalon ou encore mieux le Graal. Cependant lors de la toute dernière guerre un incident de taille qui changea Arthuria jusqu'au plus profond d'elle-même. Par malchance elle fût invoquée par un master au cœur sombre qui l'obligea à tuer de nombreux innocents afin d'augmenter sa puissance. Malgré plusieurs jours de lutte, une personnalité sombre appelée Alter prit possession du corps de la jeune femme, reléguant l'âme d'Arthuria au second plan, la forcent à observer sans moyen d'agir.
Par chance, le master se fit tuer par un autre qui prit Alter sous son aile. Ce master nommé Signus avait un réel bon fond et surtout avait un pouvoir qui offrit à Arthuria la possibilité de reprendre le contrôle. Mais vu que Alter avait été crée par Arthuria inconsciemment afin de se protéger, cette dernière fit le choix de rester en retrait laissant Alter essayer de réaliser son rêve. Mais tout ne se passa pas comme prévu; le Graal détraqué et la trop grande gentillesse de Signus coûtèrent la vie à la servante. L'âme d'Arthuria retourna au trône des héros mais pas celle d'Alter qui fût détruite à jamais.



Chapitre 5 : Land of confusion !


Une fois encore le roi des Chevaliers fût convoquer pour une nouvelle guerre par une master fort sage. Il y eu quelques découvertes et désagréments durant cette guerre. Pour Arthuria le plus difficile fut sa rencontre avec son neveux Gawain qui ne se passa pas vraiment comme elle aurait voulu. De cette rencontre elle tira les enseignements qu'elle perdait petit à petit au file des invocation sa loyauté et son sens de l'honneur. Ainsi afin de ne plus se retrouver devant la même scène, elle se jura de retrouver son honneur de chevalier et de ne plus en déroger. Ce ne fut pas le seul enseignement qu'elle tira de sa rencontre. Elle apprit aussi que beaucoup de personnes souhaitaient en réalité la destruction du Graal. Chose qui au final arriva et elle ne fut pas étrangère à cela vu qu'elle accepta le point de vue de sa master et œuvra à la destruction du saint calice. Aujourd'hui encore elle ne sait pas vraiment pourquoi il fallait absolument le détruire mais ayant une confiance aveugle en son ancienne master elle avait préféré ne pas demander … une fois encore son rêve lui échappait et elle préférait donc en savoir le moins possible et juste accepter le fait.

A PROPOS DE VOUS


Âge : 29
Expérience RP : Bin depuis 2008
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Extra / Extra CCC / Les différents animes
Comment avez-vous connu le forum : Je ne sais plus:D
Quelque chose à ajouter ? : Bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Roi des Chevaliers
avatar
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 28/12/2007
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Aoû - 20:17
Voila cela me semble bien maintenant
Roi des Chevaliers
avatar
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 28/12/2007
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Aoû - 15:28
ALORS ALORS

Dans l'ensemble, c'est un peu désordonné, mais le tout y est. En revanche, je vais te demander de te relire et de te corriger, parce que j'avoue que, si en terme légende, c'est aussi complet que  possible (je reconnais l'effort), c'est en revanche extrêmement difficile à lire.

Citation :
Moralité occupez vous de vos affères

Ceci est un exemple concret. je te conseille de lire à haute voix ton texte, parce que la ponctuation est simplement horrible. Et comme tu peux le voir, ça pourri l'ambiance que tu désires instaurer dans ton texte. De belles images ne suffisent pas :).

Citation :
Même lors de la bataille de Camlann il ne pût participer et c'est justement en apprenant la mort de son Roi durant cette bataille qu'il perdit à jamais l’esprit et qu'il sombra dans la folie

Les virgules bon sang, les virgules. XD D'ailleurs, on peut dénoter un certain problème de passage du temps passer au temps présent. Rare, mais quand ça tombe ça dénote dans le décor. Il va falloir faire un choix :)


On retrouve de ces erreurs et de ses défauts de ponctuations un peu partout, et ça pourri le texte.


Cela étant dit, je te donne déja une première validation technique de mon coté. Veille juste à corriger cela avant le passage du gros rouge nazi derrière moi :)

avatar
Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Aoû - 16:47
Je pense en avoir corrigé pas mal. J'ai aussi tout mis (normalement) au passé.
Roi des Chevaliers
avatar
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 28/12/2007
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 12:06
Bon me voici me voilà.

J'aurai peu de choses à dire. Ce qui concerne les description et histoire étant la reprise de v3 en mieux, je ne peux que saluer ton effort pour améliorer ^^

Techniquement voici les quelques précisions qu'il te faudra ajouter et après ça sera bon.

Stats :
STR :2
CON : 3
AGI : 3
INT : 4
MAG : 2
WIL : 3
LCK : 2

Magic Resistance > rang 1
Charisma > rang 2
Prana Burst > rang 1
Instinct > rang 1
Riding > rang 3
Bénédiction de la Dame du Lac > NR (pas de rang)
Excalibur > rang 1
Avalon > rang Ex (même si tu l'as pas autant le noter on sait jamais, si tu trouvais un Shirou à ouvrir en deux)

Invisible Air > rang 4, dégâts de rangx4 en ATT ou diminue de rangx2 la DEF et l'ESC adverse utilisé pour attaquer plus vite.
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4046
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 13:11
Voila c'est fait. J'ai cependant un doute pour riding 3. J'ai pas l'impression que la moto dans fate zero soit une petite cylindrée.
Roi des Chevaliers
avatar
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 28/12/2007
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 15:08
Vu que tu ne peux pas monter de phantasmal beast c'est bien rang 3. Ne t'inquiètes pas tu pourras monter une "grosse" moto si tu veux. Au pire avec ton Invisible Air tu fais d'un scooter une fusée ^^

Edit ; personnage validé, amuse-toi bien ^^
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4046
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Servants validés