Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas

Sam 16 Juil - 2:12

EMIYA YUMI

Age : 20 ans
Nationalité : Japonaise
Organisation : Aucune
Fonction : Plus aucune



Tokisaki Kurumi (Date a Live)

CARACTÉRISTIQUES

Type : Human
Classe : Human magus
Alignement : chaotique bon

Statistiques :
STR : D
END : C
AGI : B
MAG : B
LCK : C



CAPACITÉ(S) DE CLASSE


Capacité : Element Mastery - Démoniaque
Description et effet : maîtrise d’un ou plusieurs éléments. Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone (cf sorts).

Capacité : Puppet master
Description et effet : peut créer et posséder des familiers de rang supérieur à E. Ne peut posséder qu’un seul élément et ne peut être détenu avec Crafteur.
EQUIPEMENT


Objet - Mystic Code [A] : Mousquet de la princesse en cage



Contexte : C'est la première partie du Mystic Code construit de la main d'Orihime. Ma sœur n'a jamais su maîtriser la magie en tant que lanceuse de sorts mais a toujours travaillé sur un projet avec papa quand nous étions petites. Projet que papa avait commencé avant notre naissance. C'était un grand passionné de l'histoire occidentale et en particulier de l'histoire de France. La période des mousquetaires sous Louis XIV était sa favorite si bien qu'il se lança dans la reconstitution d'armes de l'époque en améliorant le système pour ne pas les dégrader à chaque utilisation.

Description et effet : C'est un mousquet tout à fait banal en apparence, reconstitué selon le modèle de l'arme courte des mousquetaires français de la fin du XVIIe siècle. L'arme est en métal pour la partie noire mais est dotée de parties en bois pour un aspect purement décoratif et historique. Si cette partie venait à se désolidariser de la base en métal, son fonctionnement n'en serait nullement menacé.

Le Mousquet de la princesse en cage est capable de générer une balle magique dès que celle dans la chambre quitte le canon. Il s'agit de balles entièrement magiques dites à "empreinte". De plus, le Mystic Code est capable de former un sous-espace très fin dans la canon, où le temps est accéléré ou ralenti et que la balle est obligée de traverser. Cet espace étant d'une épaisseur très fine, il n'apporte aucune modification sur le temps de trajet de la balle.

Avant de détailler l'effet d'une balle sur un organisme, il me faut d'abord vous expliquer ce qu'est une balle à "empreinte". C'est moi qui l'ai nommée ainsi après des expériences concluantes sur ces projectiles. Les balles gardent en mémoire la perturbation temporelle que l'arme leur insuffle. Par contre, puisqu'il s'agit de balles purement magiques, elles n'occasionnent aucun dégât sur la cible.

- Empreinte Accélérée : La victime d'une balle à empreinte accélérée verra le membre, où l'impact a eu lieu, répondre plus vite que normalement. La balle aura comme effet de booster le transit de l'information nerveuse et d'optimiser la réponse qui donnera lieu au mouvement. Si la zone touchée est la tête, le corps entier subit la modification.

- Empreinte Ralentie : La victime d'une balle à empreinte ralentie verra le membre, où l'impact a eu lieu, répondre plus lentement qu'habituellement. La balle aura comme effet de perturber le transit de l'information nerveuse et d'optimiser la réponse qui donnera lieu au mouvement. Si la zone touchée est la tête, le corps entier subit la modification.

Objet - Arme : Mousquet de la splendeur neigeuse


Contexte : Orihime a toujours dit vouloir faire un Mystic Code qui jumellerait un mousquet à canon court et un mousquet à canon long pour incorporer la non dissociabilité des deux armes comme pour un mousquetaire du roi de France. Malheureusement le temps lui manqua lors de la dernière guerre où elle insista pour que je garde les deux mousquets ensemble. D'un autre point de vue la signification était encore plus profonde, le jumelage des deux armes voulait aussi me rappeler la promesse de survivre et de la retrouver après la guerre (Orihime = princesse en cage, Yumi = beauté - splendeur et Towayuki = neige éternelle). Depuis cinq ans, Orihime a toujours voulu terminer cette arme mais je refusais : c'est grâce à ces armes que j'ai pu combattre la dernière fois et il m'était impensable de m'en séparer ou de les modifier.

Description et effet : C'est un mousquet tout à fait banal en apparence, reconstitué selon le modèle de l'arme longue des mousquetaires français de la fin du XVIIe siècle, une fois descendus de cheval. L'arme est en métal pour la partie noire mais est dotée de parties en bois pour un aspect purement décoratif et historique. Si cette partie venait à se désolidariser de la base en métal, son fonctionnement serait nullement menacé.

Orihime n'a jamais eu la possibilité de travailler dessus car papa avait tout juste eu le temps de terminer le travail du bois et de son assemblage quand les marques de commande apparurent sur ma main lors de la dernière guerre. Après, c'est moi qui refusa toute modification sur cette arme. Il s'agit donc d'une arme à feu tout à fait ordinaire. Son fonctionnement est simple, il suffit de placer une balle dans la chambre, de charger, d'appuyer sur la détente afin de projeter la balle à grande vitesse sur quelqu'un afin de le blesser ou de le tuer.

Objet - Crest : Magic Crest des Emiya : Fragment de Kiritsugu


Description et effet : Le Magic Crest des Emiya est détenu par l'Association. Mais Kiritsugu fut autorisé à hériter d'un fragment du Crest représentant moins de la moitié de la totalité.

A part Ilyasviel, un homonculus, et Shirô, mon cousin adopté et donc génétiquement non éligible, il était normal que ce fragment me revienne. Il contient une bonne partie des recherches des Emiya ainsi que de nombreux sorts utiles pour mener une guerre du Grââl. Néanmoins, grâce à son contenu, il est possible de développer des capacités d'altération du temps. Capacités que j'ai réussi à maîtriser comme mon grand-père, mais dans un registre légèrement différent de celui de Kiritsugu.

Objet - Anneau : Anneau du roi

Description et effet : aucun effet, il s'agit de l'anneau prêté par Hitagi Senjôgahara pour tenir une promesse faite à un certain roi des temps anciens.

SORTS


Sort [Element Mastery] : Workshop


Description et effet : permet de créer un Atelier (1 seul à la fois).

Sort [Element Mastery] : Memory Erasure


Description et effet : efface les souvenirs des dernières minutes, d’un personnage non-magus.

Sort [Element Mastery] : Safe Zone


Description et effet : dresse un Boundary Field qui éloigne les non-magus.

Sort [Démoniaque - Soin - B] : Regenerate


Description et effet : il s'agit d'un sort de régénération cellulaire permettant de récupérer d'une blessure beaucoup plus vite que la normale. Dès le lancement du sort, il permet de soigner des plaies ou des blessures graves.

Sort [Démoniaque - Spécial - D] : Duplicate


Description et effet : Yumi est capable de se dupliquer dans une version plus faible que l'originale lui ressemblant traits pour traits. Son double est une exacte copie de Yumi mais est incapable d'évoluer : il est figé dans le temps. La dépense en énergie pour créer des doubles fatigue Yumi plus qu'un autre sort du même niveau. Yumi ne peut pas voir à travers les yeux ou ressentir ce que ressentent ses doubles mais peut communiquer par télépathie avec eux. Quand un double est tué, elle reçoit alors tous ses souvenirs.

En tant que coût supplémentaire pour lancer duplicate, Yumi peut choisir de dépenser son énergie vitale. Dans ce cas, seulement si Yumi tue elle-même ce familier, elle pourra récupérer l'énergie investie.

- génère un clone doté de stats de rang E dure 1 tour
- contre 1 état de santé de Yumi, le clone dure 1 heure de plus
- Peut générer jusqu'à deux clones simultanément.


Sort [Démoniaque - Malédiction - Rang Variable de D à A] : Decelerate


Description et effet : Decelerate est le sort phare de Yumi. Il lui faut beaucoup de temps pour l'incanter et le mettre en place dans sa version optimale mais son effet est dévastateur. C'est grâce à l'étude acharnée du Crest des Emiya qu'elle a pu développer ce sort. Impossible encore à utiliser il y a cinq ans, il est désormais possible pour elle de réaliser son exécution.

Yumi désigne une cible qui ne peut être qu'elle même ou son servant. Dans un rayon de 100 mètres autour de la cible, tout être vivant voit l'écoulement du temps se ralentir. Ainsi leur vélocité, leur réflexes, la vitesse de leurs attaques sont amoindries. Néanmoins ils n'ont que l'impression que la cible du sort se déplace bien plus vite sans remettre en cause leur propre vitesse. Bien sur, plus Yumi passe du temps à incanter le sort, plus celui-ci ralentit les ennemis et les alliés dans le rayon de la cible. L'effet perdure pendant deux tours avant de disparaître instantanément.

Réduit les prochaines actions des adversaires dans le champ du sort :
- rang E à D : agit sur la prochaine action des adversaires.
- rang C à A : agit sur les 2 prochaines actions des adversaires.

Yumi peut sacrifier ses prochaines actions afin de prolonger la durée de ce sort. Le nombre d'actions réduites supplémentaires sera équivalent au nombre d'actions sacrifiées de cette manière et le coût en mana pour faire perdurer ce sort sera réduit par rapport au coût initial.


POUVOIRS

Pouvoir [Rang A - actif] : Mystic Eyes of Singularities


Contexte : Que je fus folle de penser maîtriser le pouvoir de mon grand-père. Que je fus naïve et prétentieuse à la fois... Le Innate Time Control est bien loin de ce que j'osais imaginer et il me faudrait le double de mon âge pour parvenir à le réaliser. Je m'entraîne encore sans relâche pour le maîtriser mais le chemin est encore long.

Description et effet : Voici l'évolution commune de Negate et de mon interprétation personnelle du Crest familial. Bien entendu, j'en attends beaucoup plus, mais à mon jeune âge, cela se révèle déjà très prometteur. Ma marque dans l’œil est devenue le signe de l'activation de ce pouvoir : quand elle est présente, je peux voir des choses que moi seule ait la capacité de déceler. Sinon elle est tout simplement absente, laissant mon œil totalement normal.

Une fois ce pouvoir activé, le monde environnant s'assombrit légèrement et des lignes brillantes surgissent. Vous connaissez Gaïa, tout ce qui est magique et qui attrait au temps subit une correction immédiate. Des perturbations continuelles et des corrections associées s'effectuent en ce moment même où vous lisez ce que j'écris. Grâce à cet œil, je peux voir ces lignes et me mouvoir dessus. Quand je suis ses lignes, je sens que le temps passe plus lentement en dehors de ces lignes et que je peux effectuer plus de choses pendant que je me trouve dessus. Bien que je ne fasse qu' "exploiter les failles encore non corrigées" par Gaïa et que je ne subisse aucune lésion corporelle résultant de ce profit, il semblerait qu'un effet secondaire assez déplaisant se produise. Tout être humain possède un nombre exact de secondes de vie : utiliser ces lignes me font vivre des secondes de moins. En réalité, je ne perds pas ces secondes : je les dépense plus rapidement.


- octroie 1 action gratuite supplémentaire à chaque tour où le pouvoir est actif
- la désactivation du sort coûte une action
- entraîne la perte d'une action gratuite le tour suivant la désactivation du sort



NOBLE PHANTASMS


Aucun


PHYSIQUE



Yumi est une magnifique jeune femme brune de 1m65. Ses yeux rouges sont visibles en permanence sauf quand elle veut cacher son œil gauche avec la marque de l'horloge : elle peut alors se coiffer de telle manière à cacher cet œil. Sinon elle aime coiffer ses cheveux noirs avec deux couettes de longueur très différentes. Son visage, malgré ces irrégularités précédentes, est harmonieux et attirant pour n'importe quel garçon, sauf quand elle pète les plombs où, là, elle fait plutôt peur.

Son corps est assez fin, son teint pâle et possède des atouts féminins qui firent déjà des ravages très tôt dès son adolescence. Cependant, sans surprise, Yumi grandit un peu ses cinq dernières années mais sa morphologie s'adapta de manière à reste en harmonie avec ce à quoi elle ressemblait déjà. Sa poitrine nécessite un soutien gorge de bonnet C pour pouvoir être soutenue. Son tour de hanche est plutôt bas et laisse très envieux les regards qui se pose dessus. Sa musculature n'est pas très importante : ses robes laissant souvent voir ses bras et son dos de d'étudiante. Pourtant, même si ces muscles ne sont pas saillants, soutenir une poitrine de cette importance à dès l'âge adolescent et s'entraîner à traverser des lignes de faille sans courber le dos demande une constitution physique assez avancée. Finalement, 86-61-86 sont des tailles que chaque jeune femme rêverait d'obtenir. Malheureusement, il me manque quelques centimètres pour travailler dans le mannequinat... Ainsi que beaucoup d'envie.

Ses jambes, dans le prolongement du corps, sont fines et laissent désireux les personnes de pouvoir faire le contour de leur main. Malgré aussi ses fines jambes et l'absence de muscles saillants, Yumi a toujours brillé durant les clubs de sports et a toujours battu n'importe qui dans n'importe quelle discipline athlétique : sauts, endurance et courses par exemple. Ses jambes ont propulsé sa côte de popularité autant pour la convoitise de ses camarades, par la jalousie des filles de son lycée ou par ses exploits sportifs. Cependant, elle ne s'est mesurée qu'aux filles de son âge ou de sa classe lors des années précédentes. Depuis la fin du lycée, elle s'est mise au marathon, mais n'affiche pour le moment aucune victoire à son actif en dépit d'excellents temps.


CARACTÈRE


Deux sœurs jumelles n'ont jamais de bonnes influences l'une sur l'autre. C'est totalement vrai dans le cas présent. Petite, j'étais une fille démoniaque à l'inverse de ma sœur. Elle qui a toujours aimé entreprendre des choses, construire, produire, moi j'ai toujours aimer casser, briser, détruire. J'éprouvais un grand plaisir à faire l'inverse de ce que faisais ma jumelle et un plus grand plaisir encore dans la destruction de ce qu'elle entreprenait. En grandissant, j'ai pris de sa personnalité et elle de la mienne. Nous sommes toutes les deux un mélange identique entre sa personne et la mienne. Je peux être qualifiée comme quelqu'un qui possède deux personnalités même s'il s'agit de la mienne et de Orihime. Parfaitement complémentaires, elles sont garantes de mon équilibre. Ainsi, je forme une personne paradoxale réunissant des opposés normalement impossibles à la cohabitation.

Je suis quelqu'un de très intelligente, très logique et avec un sens de l'apprentissage poussé. Supportant parfaitement l'autorité, je sais aussi parfaitement l'exercer. Dans un groupe, j'ai toujours su remplir ma fonction et suivre les ordres pour mener mon rôle au mieux. Meneuse de groupe, j'ai toujours été très exigeante avec mes collègues pour amener l'équipe au plus haut possible. Bien que je suis très patiente et que je pardonne très bien l'échec, quand la partie est disputée, quand la tension est à son comble, je deviens tyrannique, prête à tout pour la victoire. Je peux aussi bien élaborer des stratégies complexes pour obtenir la victoire que passer par les moyens les moins honorables pour arriver à mon résultat.

Dans le relationnel, bien que je n'ai connu que le milieu scolaire et familial, j'ai toujours perçu les autres comme des concurrents, y compris Orihime. Toujours dans le besoin de progresser, de m'améliorer et de mériter la première place, l'école n'a jamais été un soucis pour moi et ma jumelle. Cependant, pour ne pas nous détruire, nos parents nous séparèrent de classe à l'école et plus tard pour apprendre la magie. Le Crest Familial étant en jeu, dès la fin des cours je rentrais à la maison et je m’entraînais sans relâche. De ce fait, je n'ai jamais vraiment eu d'amies ou de petits copains. Mon sens de la relation se résume entièrement aux relations que j'ai avec mes enseignants ou ma famille. Même si elle est ma concurrente la plus féroce, Orihime a toujours été ma meilleure amie, celle à qui je pouvais tout confier et celle qui me confiait tout. Partie en Europe, mon seul soutien, ma seule oreille attentive est absente pour cette guerre du Grââl. Mais son retour à la fin de la guerre est ma principale motivation pour la mener à bien et survivre pour la voir revenir. Ma détermination sera sans faille, ma volonté à toute épreuve, ma stabilité mentale... on verra. En ce qui concerne les hommes, ma sœur s'est risquée à une relation. Quand elle a voulu qu'on échange nos places, j'ai trouvé les hommes tellement faibles, manipulables et dégoutants qu'ils ne m'inspirent que la pitié et le dégoût. Pour autant, je sais comment faire pour séduire un homme et le faire ramper dans l'espoir d'obtenir quelque chose.




Dans la vie de tous les jours, je suis parfaitement heureuse. Seule à la maison avec ma jumelle Orihime et mes doubles temporels font que les journées sont bien animées même si la maison ne recense justement que deux signatures magiques fondamentalement différentes. Auparavant, j'étais plutôt extrême au niveau de mes relations sociales. En effet, je pouvais être très timide et ne pas être capable d'adresser la parole à quelqu'un puis être beaucoup plus extravertie une fois le contact noué. Maintenant, je suis beaucoup moins extrême : je parviens assez facilement à vaincre ma timidité et à rester suffisamment réservée pour ne pas trop attirer l'attention sur moi. J'ai mûri de ce côté là par rapport à ma période adolescente. Quelque part, cette dernière édition de la guerre m'a beaucoup changée tant sur le plan social que sur le plan sentimental.

Mon style vestimentaire correspond à un âge que je n'ai pas profiter pleinement. Malgré que je sois sorti du lycée et que j'étudies à la faculté, j'ai gardé un style vestimentaire très écolier. C'est une tendance assez répandue au Japon. De plus, même si je suis bien moins provocante qu'auparavant, j'aime toujours autant qu'un garçon se plie à mes désirs. Lors de rassemblements, j'aime encore porter des robes dans le style gothic lolita bien que ça fait maintenant un an que je n'en ai plus porté. Les couettes de longueurs différentes par contre sont toujours là quand je veux changer des cheveux bien ordonnées qu'impose la faculté. Bientôt je serais adulte et je ne pourrais peut-être plus me permettre ce genre d'extravagances. J'avais déjà risqué ma vie dans une guerre, j'avais déjà failli perdre ma sœur jumelle : pas question de m'enfermer dans des carcans de bienséance.

Néanmoins, cette guerre aura eu deux effets notables sur mes anciennes personnalités. Toutes sont maintenant devenues une seule depuis la disparition de mon ordre familial et la sauvegarde de ma jumelle. Maintenant, je suis douée d'une véritable volonté car j'ai fait une promesse à quelqu'un que je me dois de tenir et sans le Grââl, je ne pourrais la tenir.


HISTOIRE


L'homme est plein de paradoxes, le temps n'en tolère aucun. L'incohérence est absente de la quatrième dimension et l'être humain ne peut la toucher au risque de dénaturer le monde qui l'entoure. Pourtant un être humain d'exception y arriva un jour. Toi qui lis mon histoire et celle de ma famille, prends le temps de connaitre les détails qui m'ont fait arriver là et faire mes choix mais ne t'éternise pas sur cet écrit qui pourrait te mettre en danger, ligne après ligne. La connaissance demande du temps et cette même connaissance pourrait vous coûter son entièreté.


Chapitre 1 : Naissance sous une bonne étoile, famille trop ambitieuse et première rivale.


Mon existence commença un jour de Septembre, pendant que l'été déclinait alors que le Japon était frappé d'un séisme de magnitude 6.2 sur l'échelle de Richter. Ma mère était paniquée et mon père tenait en place un champ de force pour que rien ne nous tombe dessus. Les batiments virevoltaient comme des bateaux en mer soumis à une tempête. Je suis née sous les cris de panique, les gens qui se cachent sous leur bureaux en attendant la fin de la catastrophe naturelle. Née dans le risque majeur de mourir, j'ai eu la chance d'avoir deux parents magus. Le jour de ma naissance ne compta aucun mort, c'est le seul séisme dans l'histoire du pays à dépasser la magnitude 6 sans la moindre victime. La population pouvait même compter deux personnes en plus son sein : Yumi et Orihime Towayuki, ma jumelle. Mes parents étaient ravis, la plus belle chose de leur vie était enfin arrivée, à deux reprises. J'étais en parfaite santé, comme ma sœur, alors que les médecins avaient tous dit que nous risquions des problèmes de développement à cause du bassin beaucoup trop étroit de notre mère. Nos parents s'estimèrent infiniment chanceux, alors que moi je trouvais ça juste normal de naître de la même manière que toutes les autres petites filles.

Des enfants. Nous avions horreur moi et ma sœur de n'être que des enfants. Nous coucher tôt, ne pas pouvoir accompagner nos parents à leur travail, les écouter parler sans pouvoir donner notre avis. Pourtant nous étions loin d'être bêtes, nous étions même surdouées. Dès l'âge de 3 ans nous savions lire et écrire. Plus tard, lors de discussions, j'appris que cette époque était le siège, pour Fuyuki, de la guerre du Grââl. Mes parents n'y participaient pas, mais une personne de la famille y prenait part. Une personne que je n'avais jamais rencontrée et qui ignorait totalement mon existance : Emiya Kiritsugu. D'après ma mère, grand-mère et grand-père se sont rencontrés il y a longtemps et ont eu une histoire amoureuse de courte durée. Grand-père était préoccupé par une histoire et a décidé de mettre fin à cette liaison. Pourtant ma grand-mère donna naissance à ma mère 9 mois plus tard. Ce qu'il fallait retenir est que Kiritsugu a toujours été un homme bien qui suivit jusqu'à la fin de sa vie une ligne de conduite visant à faire souffrir le moins possible le moins de personnes possibles.

Même si ma mère ne l'a connu que via des photos restées chez ma grand-mère, elle visualisait très bien son papa qu'elle n'a jamais serré dans ses bras et elle pleura le jour où elle apprit sa mort dans l'incendie de Fuyuki. Bien qu'Orihime et moi ne comprenions pas l'étendue de la peine de notre mère, nous ne pouvions pas résister de pleurer quand elle n'allait pas bien et d'aller nous blottir dans ses bras. Notre jeune mère, elle qui nous donna naissance très tôt et qui ne profita pas de sa jeunesse pour combler les désirs familiaux, cette jeune femme qui profita d'un amour heureux avec notre père lui aussi poussé par les Towayuki afin de concevoir des enfants pouvant un jour peut-être marcher sur les traces des Emiya et donner la grandeur que les Towayuki n'ont jamais eu en tant que lignée magique. Je détestais la famille en dehors de mes parents et d'Orihime, ils n'étaient là que par intérêt et dans l'objectif de nous envoyer au front mourir comme grand-père, mais ma mère a toujours tenu bon et a su nous écarter de leur influence. Mon père par contre, avec l'accord de ma mère, nous préparait moi et ma sœur à la guerre du Grââl si celle-ci devenait imparable.

Au départ, moi et Orihime avions vite compris que nous étions douées pour a magie mais pas dans les mêmes domaines. Et bien que notre père s'efforçait de nous enseigner la magie comme un jeu, nous avions toutes les deux compris quelque chose qui allait nous habiter jusqu'à la fin de notre vie. Orihime et moi étions inséparables car nous avions une proximité telle que nous ne pouvions passer du temps l'une sans l'autre, mais un sentiment de compétition a commencé à nous habiter. Le besoin de se comparer tout le temps l'une à l'autre et de développer sa magie, ses connaissances ou ses capacités toujours plus intensément, toujours plus rapidement que l'autre devint une obsession. Comme deux pays en guerre, nous nous espionnons tout le temps afin de regarder comment s'améliorer et dépasser sa rivale. Notre père a décidé de nous laisser s'affronter comme ça pendant toute notre enfance et notre adolescence car cette rivalité était la meilleure source de motivation, de travail et de progrès qu'il pouvait espérer.


Chapitre 2 : Changement de vie et fin d'une rivalité



Le temps passait vite entre ma rivale et moi. Papa continuait de nous apprendre la magie mais Orihime commençait à se spécialiser dans la conception de mystic codes où elle avait un talent fou, bien plus que moi. Au contraire, je maitrisais beaucoup mieux la capacité de lancer des sorts. Dès l'âge de 5 ans, maman nous a inscrit dans un club de tir. L'objectif était de partager l'ambition de papa et de nous apprendre à nous défendre. Cependant, la création d'armes magiques serait inutile à Orihime puisqu'elle ne sait pas s'en servir. De ce fait, le choix fut validé de nous apprendre à tirer à l'arme à feu. Bien que n'importe quel club de tir censé n'aurait jamais accepté des jeunes débutantes comme nous, celui-là était géré par un cousin de la famille et les arguments relatifs à notre préparation au Grââl étaient de taille. A la fin de la première année de pratique, je suis devenue la membre du club la plus rapide pour démonter et nettoyer une arme à feu. Orihime elle a été la plus rapide à le reconstruire ou à changer une pièce. Notre vie d'écolière ne laissait plus de place aux anniversaire entre copines, aux futures soirées pyjamas... Notre emploi du temps était rempli par l'école mais aussi par les heures d'entraînement aux armes à feu et les cours de magie.

Un jour où papa et maman se disputèrent encore au sujet de la famille paternelle, maman voulut aller voir les lieux où s'était déroulé le grand incendie de Fuyuki pour s'y reccueillir. Je l'accompagnai là-bas tandis que ma jumelle veilla sur papa. Nous partîmes toute l'après-midi pour finir notre expédition à errer dans le cimetière à regarder les noms sur les pierres tombales. Pendant ce temps, à la maison, Orihime commença à se pencher sur le projet de papa et à apporter son savoir faire sur les mousquets qu'il construisait. Papa était très fan des mousquetaires français et voulait faire une reproduction grandeur nature d'un mousquetaire de l'époque. Alors qu'Orihime était en train de réaliser le plus grand projet de sa vie et de celle de notre père, je m'attardais sur un nom que j'étais sûre de connaître. Maman était arrivée au bout de l'allée et voulait rentrer à la maison. Pourtant, je me sentais obligée de rester et d'insister. Elle vint alors énervée que je ne lui obéisse pas jusqu'à ce qu'elle posa les yeux sur la pierre tombale. Elle tomba à genoux, déversant des larmes sur sa robe blanche et la tâchant du maquillage emporté par ses pleurs. Après quelques minutes, elle prit son téléphone portable et demanda à papa d'appeler quelqu'un de sa famille que je ne connaissais pas et que l'on a jamais revu après cette soirée là. J'étais petite et maman n'a jamais voulu me reparler de cet homme mais un seul mot resta en ma mémoire : "Nécromancien".

Nous sommes restés un moment devant la tombe de grand-père et pendant ce temps maman me racontait l'histoire de mon grand-père, ou du moins ce qu'elle savait. Le temps passait et le jour se couchait rapidement laissant place à une légère brume et à un froid plus accentué. Soudainement, maman se leva, me gardant derrière ses jambes que je serrais à l'approche d'une silhouette sombre qui avançait dans notre direction. Séparant les brumes par son passage, l'homme semblait flotter au-dessus du sol. Bien que je ne me souviens pas trop de ce qu'il se passa ce soir là, j'ai réussi avec le temps à retracer ce qu'il s'est passé. Cet homme, une connaissance de la famille Towayuki qui devait sa vie à un membre de la famille, était un nécromancien. Pour rembourser sa dette, il a pratiqué sa magie sur la tombe de mon grand-père et ses restes puis ma mère a mis en place un rituel pour procéder au transfert de son fragment du crest des Emiya en moi. Depuis, j'ai un truc en plus que ma jumelle : ce tatouage sur ma cuisse droite, représentant le crest familial placé en moi et me conférant ce que Kiristugu a appelé le "Innate Time Control".

Evoluant dans deux domaines totalement différents de la magie, ce terrain fut le premier où la rivalité entre ma soeur et moi s'estompa pour laisser place à notre complémentarité et une collaboration étroite s'installa entre nous.


Chapitre 3 : Une progression, une nouvelle jumelle et la peur de sa vie



Cette soirée fut éprouvante pour moi, bien que je ne me souvenais pas directement de ce que j'ai ressenti, le souvenir d'une intense fatigue le lendemain matin restera gravé dans ma mémoire. Pourtant dès le lendemain, toute la famille Towayuki était réunie chez moi et une fête fut donnée en mon honneur. Tout le monde était au courant du succès du transfert du crest, et les seuls qui n'étaient pas heureux étaient mes parents et ma sœur. La fête fut longue, et, jusqu'au moment où le dernier membre étranger de la maison eut quitté les lieux, aucun sourire ne s'afficha sur mes trois parents les plus proches. Dès le surlendemain, l'entraînement changea du tout au tout et mon père augmenta la cadence de façon très drastique. Je n'arrivais pas à le suivre, tout allait trop vite, tout était trop compliqué. C'est la première fois que j'avais besoin de plus de temps, ou que mon corps aille beaucoup plus vite. L'excitation, la peur et une intense volonté de me surpasser vinrent emplir mon cœur et remplacer tout autre sentiment. Je sentais naître à nouveau en moi un état d'esprit empli de noirceur, de destruction et de désir de puissance. Cet état, j'en avais besoin. Je le laissais s'exprimer à travers mon corps. Dès ce jour, je commençais à changer.

Je commençais à progresser sur la voie de la puissance, délaissant tout élément magique pour ne m'adonner qu'à cet état d'esprit obscur, qui me correspondait et qui m'intéressait. Cet esprit devenait plus puissant et je le sentis vivre en moi comme une autre personnalité en symbiose avec la mienne. Elle me parlait, et je lui répondais. Les séances d'entraînement durèrent de plus en plus longtemps, mais nous n'en avions pas assez. Nous continuions à nous entraîner la nuit seules dans le but d'élaborer un sort unique. Celui qui allait me faire gagner un temps très précieux et me permettre de profiter d'encore plus de temps pour m'adonner à ce que j'aimais vraiment, la pratique de cette magie. Le soir arriva enfin où mon autre moi me révéla que le sort était prêt. Conformément à ses attentes, j'ai emprunté le mousquet de mon père et était prête à m'en servir. J'ai attendu des mois durant ce nouveau sortilège et j'allais enfin être récompensée.

Ecoute-moi Yumi, tu es arrivée au moment fatidique. Si tu veux maîtriser ce sort, il va falloir faire tout ce que je dis en ayant confiance en moi. Ce sort se nomme "Duplicate". Il va créer un double de toi qui sera à tes ordres. Ce double sera déjà mort et il suivra tes ordres comme si c'était toi-même. Prépares-toi à le lancer et exécute le moindre de mes ordres.


La voix était sérieuse et je ne pouvais laisser le fruit de notre travail s'en aller ainsi. Je me mettais en position et déclenchait le sort en concentrant toute la mana que je pouvais canaliser. Le mousquet à la main et mon corps entièrement traversé par cet afflux magique, la voix me demandait de lancer le sort. Dans le feu de l'action, peut-être ais-je crié Duplicate un peu trop fort, ou ais-je réveillé ma sœur par cette concentration magique qui traversa le Boundary Field? Orihime rentra dans la chambre avec son mousquet à elle, le projet sur lequel elle travaillait avec papa. Elle me demanda pourquoi je faisais tant de bruit et ce que je fabriquais. Apparemment, elle aussi travaillait la nuit : nous ne sommes pas jumelles pour rien. Le sort lancé, je cherchais mon double autour de moi et la voix me rappela à l'ordre.

Le sort est chargé, il te reste quelques secondes avant que le sort ne nous consume. Maintenant, tire-toi une balle dans la tête !

Quoi ?! Mais ça ne va pas? Je disais à la voix que j'allais mourir et celle-ci me disait qu'il fallait mourir pour séparer son double de soi-même. Que c'était un déclencheur mais qu'il était sans danger pour moi. Bien qu'elle essayait de me rassurer mon hésitation était trop longue.

Yumi, il ne te reste quelques secondes. Je te laisse le contrôle du bras droit, je prendrais le gauche. Arrêtes-nous ou vois ta sœur mourir.


Mon bras gauche se saisissa de l'arme d'Orihime et la pointa sur ma jumelle. Dans un cri de désespoir je mis le canon de mon propre mousquet sous ma mâchoire et actionna la détente. Ma sœur cria de désespoir devant l'acte que je venais d'effectuer. Mais je n'avais rien. La voix ne m'avait pas menti. J'avais créé un double de moi, une parfaite copie. Néanmoins je passerais sous silence la correction que moi et Orihime avions du subir pour ce coup de feu à l'intérieur de la maison, enfin officiellement. Dans les faits, seules moi et mon double avions reçu le châtiment parental.

Les mois se succédèrent et mon corps atteignait sa limite. Je me dupliquais pour gagner du temps. Mon double faisait mes devoirs, allait en cours et suivait même les cours de magie de mon père alors que je continuais à progresser seule avec mon autre moi. L'entraînement de mon père visant à développer les capacités du Crest se révèlaient infructueuses, alors que seule avec mon autre moi étions vraiment proches de réussir. L'entraînement du paternel visait à travailler mon endurance et à développer plus de fois un sort d'affilée que de le maîtriser. Son enseignement était hors-sujet. Père a décidé de tenter le tout pour le tout et de procéder à l'ultime entraînement des Towayuki : un combat à mort. Je comprenais mieux pourquoi les Towayuki n'ont jamais eu une grande lignée de mages, s'ils se détruisaient à chaque génération... Mère y était opposée, formellement. Orihime ne comprenait pas et ne dis mot. Père et moi entrâmes dans la salle d'entraînement, qu'il scella pour éviter tout fuite de ma part et mis sa clé dans sa poche. Je n'était pas confiante, mais l'excitation et la hâte d'en découdre étaient bien présentes.

Le combat approchait et seule moi ou lui en ressortirait vivant.


Chapitre 4 : Time Alter, Négation et le départ d'Orihime

Avant de commencer, mon père me donna le mystic code des Towayuki. J'ignorais que nous avions un Mystic Code ? C'était l'arme d'Orihime. Voici donc sur quoi travaillait ma sœur jumelle pendant tout ce temps. Après un bref explicatif de mon père, il reprit l'arme et la plaça en dessous de la porte en l'échange de son mousquet tout à fait standard. Si je réussissais à le battre, je gagnerais en complément le mousquet de ma sœur. C'est à ce moment où il engagea le combat sans prévenir.

Malgré mon corps mince, je savais encaisser les coups qu'il me portait. Il faut dire que j'en avais pas tellement le choix. Je me contentais d'esquiver en analysant ses mouvements et sa magie de feu. Je supportais mal la chaleur qui régnait dans la pièce, le combat devait être expédié, mais je n'avais pas encore porté le moindre coup à mon adversaire. Sa vitesse augmentait au fur et à mesure où le combat durait et au fur et à mesure que la température montait. Mon père s'arrêta et voulu passer aux choses sérieuses : il prit des griffes qu'il mis au bout de ses mains. Ma mère et ma sœur qui assistaient au combat quittèrent le lieu d'où ils pouvaient admirer la domination de mon père. Voir ma soeur partir fut naître une peur en moi sans précédent. Etait-ce la dernière fois que je la voyais? Je ne pouvais me résoudre à cela. Mon mana était chargé, je n'avais plus qu'à utiliser le seul sort que je connaissais. Après avoir crié Duplicate et m'être tirée dans la tête, un double nacquit et occupa mon père pendant que je rechargeais mon mousquet. Au plus fort de l'action, mon père pris l'ascendant sur mon autre moi et envoya une de ses griffes dans ma direction. La vitesse était trop rapide, impossible d'esquiver. Pourtant, je suis parvenue à me mettre hors de danger avec la plus agréable des vitesses accompagnée par une douleur supportable mais de plus en plus intense. Mon père me félicita et continua de plus belle à m'attaquer.

Yumi, tu as réussi à développer le Time Alter. Il te suffit de le déployer à nouveau pour attaquer. Tu as réussi à bouger deux fois plus vite. Penses-tu pouvoir aller encore plus loin ?

Alors que mon père allait me porter un autre coup plus ou moins fatal, je pris conscience de la réalité. La réalité et que j'avais réussi à comprendre le crest et la réalité était que j'allais m'en servir pour gagner le combat.

Time Alter : Triple Accel !

La douleur est intense, mais la vitesse est encore plus incroyable. Pourtant un court instant apères, je me suis relâchée et les effets du Innate Time Control se dissipèrent. J'étais toujours dans la trajectoire du coup de griffe de mon père. C'était la fin pour moi.

Mais mon double ne l'entendait pas de la même oreille. Elle s'interposa entre moi et mon père, se prenant le coup à ma place. C'était ma chance, mon unique chance.

Time Alter : Triple Accel !!!


Je devais me concentrer et réussir. Je pris appui sur l'épaule de mon double, sautai au dessus de mon père et, pendant l'acrobatie, tira une balle dans le dos de mon ennemi. Celui-ci s'écroula quelque secondes plus tard sur le sol, créant une marre de sang. Après avoir pris la clé et le mousquet de ma sœur, je levais le scellé de la porte et laissa entrer ma mère qui se précipita sur mon père. De mon côté, je pris ma sœur dans mes bras pour la préserver de cette vision d'horreur et la fit monter à l'étage dans notre chambre.

Quelques heures plus tard, l'hôpital nous informa que notre père était hors de danger. La balle avait miraculeusement traversé le corps sans toucher aucun organe. Bien que tout le monde était content, je ne ressentais rien. J'en avais marre de cette situation, de cette violence , de cette destruction. Paradoxalement, j'avais pris plaisir à sauter par dessus mon père et à lui tirer dessus de cette façon, si joliment effectuée. Mon père avait éveillé une sensation que je n'aurais jamais du connaitre. Ma vie était changée : je dirais même qu'une nouvelle commençait. Une vie accordée par la chance d'avoir eu suffisamment de temps pour avoir le déclic pour l'utilisation et la compréhension du Time Alter et la chance que mon double se sacrifia pour moi, lors de ce combat.

Le temps que mon père était hospitalisé, je continuais, seule, son entraînement. Mais la voix voulait qu'on développe un autre sort. Après avoir réussi à maîtriser le Time Alter... le nouveau sort, appelé Negate, ne m'a pris que quelques heures d'apprentissage. Grâce au programme du paternel, j'arrivais de plus en plus à stabiliser le Time Alter aux vitesses Double Accel, Triple Accel et Quadruple Accel mais aussi Triple Stagnate. Je n'ai pas développé d'autres vitesses accélérées car mon organisme le supporterait très mal. En ce qui concerne les vitesses ralenties, je n'en voyais pas encore l'intérêt. J'ai juste appris le Square Accel pour une pointe de vitesse momentanée pour éviter des situations critiques mais mes recherches s'arrêtèrent ici.

Grâce à l'entraînement, je réussissais a développer les Time Alter parfaitement et sur une durée raisonnable. D'un autre côté, je partageais encore beaucoup de moment avec ma sœur au lycée et à l'école de tir. Nous étions à nouveau devenues proches et elle me rassurait. J'avais appris à vivre avec mon autre moi en totale cohabitation et a peu près avec mon père. Puis un jour maudit de mon existence arriva. Ce jour où ma main me brûla et où se figea un dessin formé de trois symboles. Je savais ce à quoi ça correspondait et ma sœur aussi : ces marques de commande symbolisaient la chance de pouvoir se battre pour changer le monde mais celui où ma soeur et moi risquions de mourir. En rentrant à la maison, mes parents décidèrent de s'installer en Europe et nous laisser seules ici le temps que la guerre du Grââl se passe. Ma sœur était contente à l'idée de rester avec moi et je l'étais aussi sauf que je ne pourrais jamais me pardonner dsi je venais à être incapable de la protéger. Après discussion avec mes parents, je parvins à les convaincre de me laisser rejoindre la classe d'Orihime pour le dernier mois de cours au lycée avant leur départ. Nous profitâmes de tout le temps disponible que nous avions à disposition avant le départ des parents. Le jour venu, nous avons accompagné nos parents à l'aéroport, nous leur avons dit au revoir. Enfin, j'ai serré ma soeur le plus fort possible en versant chaudement toutes les larmes de mon corps. Je pleurais à l'idée de me séparer d'Orihime et la remerciait d'être ce qu'elle a toujours été pour moi.

Papa finit par l’assommer et l'emmener avec eux en Europe, me laissant seule au Japon. Puisse-t-elle pardonner ma faiblesse. C'était l'autre chose que j'avais négocié avec eux. Je suis maintenant en pleine possession de mes moyens pour acquérir le Grââl et suis nullement obligée de me retenir vis à vis de ma sœur. Je devais la mener à bien et survivre à son retour pour la serrer à nouveau dans mes bras et pouvoir ne plus jamais être séparée de ma moitié. J'ai été faible de demander à mes parents de la laisser partir avec eux, plus jamais je ne ferais preuve de cette faiblesse. Je devais rentrer à la maison et procéder au rituel d'invocation de mon servant, l'arme qui me mènera au Grââl et au salut...

avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juil - 18:54

HISTOIRE (SUITE)




Chapitre 5 : Trois guerres, une seule victoire.


Je commençais la guerre dans les meilleures conditions qui soient.  J'invoquais une servante de type Caster et même si j'avais affichée une moue à peine dissimulée, il s'avérait que la grande Tamamo-no-mae se dressait en face de moi. Dès le lendemain, nous partîmes pour le lycée où nous cherchions les traces d'un autre master à l'école. J'étais sure qu'il y en avait au moins un autre mais jamais nous n'avons parvenu à lui mettre le grappin dessus. Bien que nous nous appliquâmes à la tâche, c'est une autre qui vint nous déranger. Le directeur du lycée puis la présidente des étudiantes firent bien bouger les choses à tel point que mon éducation allait peut-être devoir se résumer en deux meurtres purs et simples de leurs personnes. Mais après quelques temps, je me fis oubliée et les cours à domiciles n'eurent aucune suite. En y réfléchissant, ils partaient d'un bon sentiment, mais pas à la bonne adresse. Mon logement était vide et mes parents n'eurent pas la stupidité d'indiquer le lieu de notre atelier lors de l'inscription scolaire.

Finalement, ce fut une doublure qui, à chaque fois suivit les séances de cours dans la résidence Towayuki sous l’œil très restrictif de Tamamo-san. Bien entendu, je ne voulais pas faire de victimes inutiles. Cependant, ce directeur zélé et cette présidente des étudiants étaient de véritables plaies. Ma renarde avait la consigne de les tuer dans les cas où mon clone viendrait à disparaître devant eux, ou s'ils tentaient quoi que ce soit de louche. Mais fort heureusement, la guerre finit deux jours plus tard, et, accompagnées d'Orihime, nous regagnions le lycée dès la fin de la guerre, à deux. (Par contre, pendant les vacances d'été suivant la guerre, nous fîmes notre dossier de transfert pour un établissement plus modeste et mixte en raison de la disparition de nos parents. Nous vivâmes aussi un peu à l'atelier en attendant que les choses se tassent et éviter de faire de mauvaises rencontres devant la résidence Towayuki.)

Mon réseau de surveillance était magnifique mais les masters de cette guerres étaient des gens peu doués de courage. A part un événement dans la foret et un à l'église, je ne pus apprendre grand-chose par l'intermédiaire de mes clônes temporels. Néanmoins, Tamamo elle avait fait la connaissance d'un autre master. Un peu trop bien d'ailleurs.
Alors que je découvrais que les Towayukis, mon ordre familial me menaçaient de tuer ma sœur si je ne l'échangeais pas contre le Grââl, j'avais eu le courage d'avouer mes sentiments à la seule personne pour laquelle je n'aurais jamais du en ressentir. Ma servante malheureusement me repoussa, je n'étais pas assez belle ou assez mature qui sait... Son cœur avait déjà été arrachée par une blonde vénitienne (je ne parle pas de la couleur de cheveux et je ne sais pas si elle vient vraiment de Venise). Je m'étais donc engagée sur trois fronts : la guerre du Grââl avec une servante que j'avais abandonnée mais qui m'est restée fidèle, celui déjà perdu de mes sentiments refoulés, et enfin les Towayukis qui détenaient la seule personne qui ne devait pas mourir.
Le guerre du Grââl fut plutôt bien goupillée puisque dans mon malheur je fis la connaissance de Saber. Rencontre assez dangereuse d'ailleurs puisque je lui dis le nom de mon grand-père au lieu du mien lors des présentations. Je ne voulait plus m'appeler Towayuki, plus jamais, mais elle... Elle connaissait très bien les Emiya. Je savais qu'elle était une servante et que Caster était restée aux côtés de la master avec qui elle m'avait trahie. Ma vie allait donc s'achever là et peut-être avais-je envie de savoir ce que le destin me réservait. J'avouais à Saber-san être une master ennemie et cette dernière se mit en position de combat, cherchant à comprendre l'entourloupe. Pourquoi une humaine sans servant prendrait-elle autant de risques. Croyez-le ou non, ma servante revint au moment où Saber se montra dangereuse, mais aucune des deux ne voulut jamais engager le combat. Tamamo voulait seulement me défendre, et Saber seulement comprendre. Ma vie eut l'incroyable chance d'être doublement protégée et aucunement menacée.

J'appris que Saber fut la servante de mon grand-père et après des présentations houleuses entre elle et Tamamo, une jolie discussion donna lieu à une alliance qui nous assurait une suprématie sans faille dans le déroulement de la guerre. Je passais donc du statut de master ayant été "abandonné" par son servant à master allié ayant limite deux servants pour sa cause. Sa master, Hitagi-san, était une personne froide et ne m'aimant pas beaucoup au premier abord. Cependant, au fil de notre collaboration, je pus comprendre qu'elle ne me tenait pas en mauvaise estime et qu'elle ne me trahirait jamais.
Lyanna-san, le blonde qui avait réussi à s'accaparer le cœur de Tamamo disparut du jour au lendemain. Impossible de savoir pourquoi, ni comment. Tamamo en fut attristée même si elle n'en parlait jamais. Enfin, un jour où l'Eglise fut attaquée et où beaucoup de gens furent sur place, je profitais du remue-ménage pour partir avec Tamamo dans cette guerre que je ne devais perdre. En survolant rapidement la ville et en scannant cette dernière, nous sommes parvenues à trouver le repère des Towayukis. Discrètement, nous nous rapprochions de l'endroit depuis une distance où Tamamo avait du mal à les sentir et où ma capacité sensorielle était déjà dépassée. Un seul mot d'ordre fut donné à ma renarde : mettre en sécurité Orihime.
Plus tard, j'arrivais enfin à proximité des lieux et me débarrassais des quelques gardes rapidement et silencieusement. Ma chère amie kitsune avait déjà du parvenir à remplir sa mission et ainsi débutait la mienne : faire le ménage. Sortant de ma cachette, les deux mousquets en évidence, j'entrais par la porte principal sans adresser le moindre bonjour oral, seulement balistique. Les canons se substitueraient aux paroles aujourd'hui. Mais ce fut jusqu'à ce que j'entrais dans la salle principale. Il n'y avait plus que deux "humains" en plus de ma jumelle face à moi : le patriarche de l'ordre familial et un gorille, un espèce de videur de boîte de nuit en costard mal taillé et dont le révolver était braqué sur Orihime. Dieu sait que ce geste serait cher payé.
Le patriarche ordonna de baisser mes armes en l'échange de la vie de ma servante et de ma sœur. Abasourdie, je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire par ma servante. Le garde du corps tenait un sac postal en tissu marron gigotant. Ainsi, il avait enfermé Tamamo à l'intérieur. La question comment était la seule qui me venait à l'esprit et pliant les deux genoux, je déposais les armes devant lui. C'est ensuite que mes parents entrèrent. L'un me fit un sermon et l'autre le suivait comme un mouton qu'elle était. Était elle dans l'exercice de sa volonté propre ou était-elle soumise à cet homme. Que lui était-il arrivée?... Père pris mes armes et les posa à côté du patriarche alors que ce dernier me disait adieu...
Yumi-sama, le geôlier de votre sœur commence à beaucoup s'agiter et le noir ne me plaît guerre. Je ne pourrais plus garder ma forme très longtemps.
Ce garde du corps poussa Orihime jusque sur moi. Je l'attrapais bien entendu, soulagée avant de voir son arme pointée sur mon front puis donnée dans ma main. Le Shapshift de Tamamo était une arme redoutable que personne ici n'avait pris le temps de prendre en compte. D'une balle, j'exécutais l'homme dans le sac postal qui commença à virer au rouge puis, très rapidement, le patriarche voulut prendre l'un de mes mousquets sauf qu'une balle l'empêcha d'y voir clair, et de vivre assez longtemps aussi. Il me restait encore quelques balles et une seule victime : mon père. Ce dernier commença à faire usage de la magie sauf qu'il avait déjà perdu contre moi auparavant. Maintenant, je maîtrisais l'Innate Time Control.

Time alter , square accel !

Il était si lent que j'aurais pu mettre une balle en plus dans le trou déjà créé par la première mais à défaut d'être sadique je l'observais tomber car, même pour mourir, il était mauvais. C'est à ce moment là qu'une facette de ma vie a changé. Cette façon de tuer était très belle mais plus aucun plaisir n'était là. Avais-je grandi ou mes personnalités avaient-elles fini de se chamailler pour ne faire qu'une seule et même entité qui me caractériseraient ? Aucune idée, dans tous les cas, tous les Towayukis étaient morts maintenant sauf une : ma mère.  
Tout va bien Tamamo, nous rentrons à la maison. Merci... Merci infiniement
Reprenant mes armes en y déposant le 9mm du vigile, je disais adieu à ma mère. Elle avait failli dans son devoir en me protégeant, en protégeant Orihime et en laissant ce monstre placer une menace de mort sur ces propres filles. J'allais pour partir quand soudain j'entendis un coup de feu. Ma servante se matérialisa à côté de moi mais quand je me retournais, ma mère n'était plus. Elle s'était donnée la mort sans doute rongée par le remords, je l'espère. Si elle l'avait fait pour suivre son "amour" alors elle n'en méritait même pas la moindre la larme. Ma sœur pleura, moi pas.
Les retrouvailles furent difficiles mais Orihime compris vite la gravité de la situation et l'obligation que j'eus d'agir de la sorte. Nous mesurions la chance de ressortir vivantes et ensemble d'une telle situation en période de guerre pour le Grââl de surcroît. D'ailleurs heureusement que j'avais réussi à la retrouver, c'est elle qui me réconforta au départ de Tamamo. Du jour au lendemain, elle qui ne m'avait rien laissé pour l'invoquer de nouveau s'en était allée. Combat perdu ? Non impossible. J'appelais Hitagi pour demander conseil mais elle aussi avait perdu Saber. La guerre du Grââl était terminée sans désigner de vainqueur. Ce fut ma deuxième défaite en trois guerres.



Chapitre 6 : L'entre deux-guerres.


Laissant enfin ma vie de mage de guerre derrière moi, je commençais à profiter de la vie. Suite aux recherches de n°1, je me mis en quête de retrouver mes origines et le peu de famille Emiya restant. Malheureusement, il ne restait plus grand monde. Néanmoins n°1 avait trouvé des listes scolaires de Fuyuki et de ses environs où le nom d'Emiya Shirô était notifié. Je décidais d'explorer cette piste, vers ce qui pourrait être mon seul parent encore en vie. Une fois à Fuyuki, retrouver Shirô n'a pas été chose simple mais la maison familiale  avait été maintenue par une femme du nom de Fujimura. Elle reconnut un air de ressemblance avec Kiritsugu et m'apprit alors que Shirô était bien le fils de Kiritsugu. Il était pour le moment parti à Misaki avec l'élue de son cœur : Toshaka Rin. Je dû faire le retour à Misaki où trouver ce couple fut très compliqué. C'est finalement en errant dans les rues au hasard que je vis un couple : une jeune femme très autoritaire et un jeune homme restant assez flexible face à toutes les remarques qu'il prenait dans sa tête. Mais devant le peu de ressemblances de ce dernier avec Kiritsugu, impossible qu'il puisse être mon oncle. C'est quand ils passèrent devant moi qu'il fut dit le nom de la jeune fille : l'avait-il appelé Rin ou Toshaka-san... Impossible de me souvenir tellement rien ne se passa dans ma tête à ce moment là. Dans le doute, je me retournais et criait le prénom de mon oncle pour voir si une réaction était notable.

Des temps passèrent et cette première rencontre fut un souvenir assez mitigé. Nous mangeâmes deux ou trois fois ensemble et nous appelions régulièrement pour nous donner des nouvelles. Je pouvais compter sur mon oncle quand je le désirais, mais je tenais à mon indépendance trop durement et chèrement acquise. Peut-être à l'avenir... De mon propre côté, l'entraînement de magus reprit. J'étais toujours mage, le Grââl était toujours là, quelque part et la guerre pouvait recommencer du jour au lendemain : je devais être prête. Contrairement à ce que je crus, le Negate n'était pas au point et ce fut un sort que je laissais un peu de côté pour développer mon Innate Time Control. Chez moi, avec mes clones, j'apprenais à le développer et parfois dans des conditions extrêmes. Cependant les résultats n'étaient pas probants et mes clones devenaient folles. En effet, elles me disaient voir apparaître la marque de Negate dans mon œil alors que je ne le déclenchais pas. Bien entendu, je les ignorais et préférais me concentrer sur mes irrégularités.

Tout n'était pas perdu côté famille, mais rien n'était encore complètement perdu non plus pour mes anciennes promesses. Peu avant mon départ de Misaki pour rejoindre l'université, Hitagi et moi nous sommes revues. Je voulais lui dire au revoir et lui faire savoir que je parviendrais à tenir ma promesse faite à Saber même sans savoir encore comment. Elle me donna un anneau et me fit promettre de le garder précieusement. Il en va sans dire que j'avais déjà compris ce qu'était cet anneau : il était celui qui allait me permettre de tenir ma promesse à la prochaine édition de la guerre du Grââl. Avec Orihime nous suivîmes des cours très similaires à la faculté et nous en sortions bien. Par contre, je fus la seule à pratiquer la marathon. Elle préférait des sports plus pratiques comme la natation. Dans tous les cas nous avions le désir de bouger. Notre appartement à Kyoto était dans la périphérie proche du port où se localisait le bus pour nous amener au campus. Mais nous avons choisi d'établir un autre atelier au niveau des quartiers peu recommandables. Nous avions appris à nous faire discrètes et je n'eus aucun remord envers les personnes qui avaient suivis nos activités ou nos fessiers. Tout était près si, avant la fin de nos études, une guerre devait éclater par ici.

Je poursuivais mes entraînements magiques et les multipliais même. Aucune compréhension des mes résultats en vue. Mais une piste me fut donnée par une étudiante qui fréquentais le même amphithéâtre que moi le mardi : elle était danseuse et avait remarqué ma fatigue qu'elle assimila à mes entraînements... Pour le marathon ! Elle me dit que si j'avais été danseuse, ça aurait été plus facile : leur salle est remplie de miroirs et on peut s'observer pour déceler ses erreurs. Bien entendu, je lui répondais que pour de la course à pieds, cette salle n'était pas très optimisée mais que son discours m'avait motivée; et en effet, je l'étais. Un soir, alors qu'il n'y avait personne, je pénétrais dans la salle de danse de la faculté. D'habitude, les portes étaient fermées mais le tournoi de volley-ball battait son plein dans le gymnase juxtaposé. L'entée étant commune, il m'était donc possible de me rendre à l'intérieur de la salle réfléchissante. Alors que je m'entraînais à faire mes accel, la stupeur fut la première à me saisir. La marque de Negate apparaissait effectivement dans mon œil. Par quel hasard venait-elle s'y afficher ? Bon, il faudra avouer avoir eu un sacré bol pour la remarquer moi qui me coiffe toujours pour cacher cette partie de mon visage, plus par habitude que par réelle nécessité maintenant. Un chouchou plus loin, toutes mes mèches étaient attachées et je pouvais observer mon œil de manière plus optimale en même temps que de poursuivre mon entraînement.

Après quelques minutes à regarder mes jambes ou mes pas pour voir ce qui était lent, je voyais des jeux de lumière sur le sol. Pourtant, aucun spot n'était allumé et le volley-ball n'avait pas été équipé de ce genre de matériels. Quelqu'un me faisait-il une farce ? Après un bref tour des lieux, personne. Orihime n'aurait pas osé me monter un coup tordu... Enfin je l'espère. Je reprenais mes mouvements mais à chaque fois que je déclenchais mon pouvoirs, je voyais ces lignes lumineuses au sol. D'où venaient-elles ? M'énervant et étant convaincue que quelqu'un m'observait, je retirais mon nœud en plastique afin de libérer mes cheveux et c'est là que je vis enfin clair. Je fis le silence le plus absolu, remettais en place mon chouchou et activais mon pouvoir. Même si c'était beaucoup plus modeste derrière une main ou des cheveux, il était clair que la marque initialement crue comme annonciatrice d'un bouclier chargé, était tout autre... Elle était révélatrice d'un potentiel que seul mon œil possédait. Quelles étaient ces lignes, je ne savais pas vraiment. Ce n'est qu'en rentrant à la maison pour réessayer de m'entraîner en prenant en compte ce nouveau facteur que je pus savoir la triste vérité. Je n'ai jamais vraiment réussi à accélérer mon organisme hors du temps, c'étaient juste des coups de chance. J'ai risqué ma vie pas mal de fois sans même le savoir et grâce à la chance, mes accélérations furent bonnes car elles suivaient ces lignes. Qu'est-ce qu'elles étaient, je ne le sus qu'après mais une chose était claire : les suivre me permettait de me mouvoir et d'attaquer plus rapidement. J'y entrevus un véritable atout en combat autant pour gagner une position favorable que pour me replier. Je commençais à être vraiment prête à de nouveaux affrontements.

Près d'un an après, des marques de commande apparurent sur ma main en cours d'anglais. Bien entendu, j'avais toujours une paire de gants sur moi depuis la première fois mais je compris immédiatement ce que cela coûtait. J'envoyais immédiatement un message téléphonique à Orihime disant soigneusement :
"Ne retourne plus à l'appartement. Fais-toi porter malade et ne bouge plus de l'atelier. J'ai une invocation à faire ainsi que deux promesses à tenir."

A PROPOS DE VOUS


Âge : 27
Expérience RP : commencé à RP depuis la V3.
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : FSN / UBW / realta nua
Comment avez-vous connu le forum ? par la V3
Quelque chose à ajouter ? : pouic ! Bon courage pour la correction de la fiche au staff !
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juil - 22:10
Bon!!


Tout d'abord, sache que j'ai apprécié de lire ta fiche. il y a peu de faute, pas mal d'humour (surtout partie technique), et tu met bien le point de vue de ton personnage sans partir dans le surréalisme total (sauf sur le point du magus resistant au séisme). Très sympa dans l'ensemble.

Maintenant, je vais traiter de la partie technique et des détails .

Mystic Code
Objet - Mystic Code [A] : Mousquet de la princesse en cage
Rien à dire sur ce mystic code, si ce n'est que soit conscient que la polyvalence de la chose va rendre l'effet plus faible qu'un seul et unique. Mais soit.




Les Spells

Sort [Démoniaque - Soin - B] : Regenerate
Soigne 100+ATT M directement, à moins que tu ne veuilles l'étendre sur le temps. ca a le mérite d'etre simple
osef

Sort [Démoniaque - Spécial - E] : Duplicate
mmmh pour ce sort, voila déja une première proposition ( je laisserais ensuite ton avis s'exprimer et les admins adapter)
- genere un clone doté de stats effectives de 20 partout. La durée du clone se compte en ACTION
- Peut sacrifier des HP pour accroitre les stats effectives. Il est impossible cependant d'accroitre les points de vie qui resteront à 20, ou de dépasser tes propres stats effectives. La durée du clone se compte alors en TOUR
Si tu portes le coup de grace au clone, tu récupère les HP qu'il lui restait.



Sort [Démoniaque - Malédiction - Rang Variable de D à A] : Decelerate

Bien évidemment, si cela s'étend sur plusieurs tour, tu devras décider au début de l'incantation à quel niveau tu désirera le lancer. Dans l'idée, cela infligera un malus équivalent à la moitiée du rang en ESC et en dégats provoqués par tout ceux dans la zone.

le Pouvoir

Pouvoir [rang - actif] : Innate Time Control
Bien que je ne suis pas pour ce pouvoir, étant source du reality Marble de Kiritsugu (en plus de son Magic Crest), celui -ci ne saurait se transmettre. Mais bon. Tu l'avais dans la version précédente alors je ne vais pas faire mon rat XD.
Je laisserais les admins stater, mais je souhaiterais savoir si tu as les trois (Accel, stagnate et release), ou si c'est juste rp et qu'en effet tu en maitrise que un ou deux.
Cela comptera sur la statification :)

Fin de la partie technique
Petit post-scriptum: si tu as des idées de squelette d'effets (tels que les stats affectés par exemple), n'hésite pas à les mettre. On aura ainsi plus qu'a les chiffrer. (si cela est logique évidemment)

Physique
Pour la partie physique, je vais faire mon chieur en indiquant que on ignore, in fact, ce qu'est ton negate. Ton skin arborant un oeil doré et bordeaux, cela tranche légèrement avec ta desription d'yeux noirs, mais bon, c'est mon coté pinailleur XD

En revanche, je suis plus perplexe sur ta façon de décrire: tu la présente comme une femme dôtés de bons... arguments, suffisements pour attirer attentions et envies, mais à côté tu présente un corps des plus humble (comme tes hanches que tu décrit comme loin d'etre important). c'est assez contradictoire non?

Hein

Caractère
le caractère, est intéressant, on sens bien que elle a un certain vécu et que elle a tiré son caractère de sa vie, et tu présentes un beau changement. Bien que la description vestimentaire ai plus trait au physique, on reste dans le domaine du mauvais gout de la liberté de pensée de Yumi, et c'est assez cool
On a droit a un bon caractère de garce qui s'assume (je parle en tant que membre de la gente masculine, no offense XD).


Histoire:

décidément faut mettre une muselière à Tamamo.  Haha

Bon, suite à cette blague pas drôle, bien que je trouve que il y a beaucoup de liberté (un magus resistanc à un séisme d'amplitude 7 est un peu trop poussé à mon goût), on voit bien le passée formateur de l'enfance et la relation qu'elle entretenait avec sa jumelle. Sur ce point, je m'incline, l'histoire est assez sympathique à lire et on s'y attache.
J'ai pas mal aimé, pour ma part, le test du paternel, notamment le moment ou on apprend qu'il se bat avec des griffes d'aciers. C'est rare et j'apprécie le style.

Pour la guerre en elle-même, c'est un bon résumé de ce qui s'est passé dans l'ensemble. je trouve dommage que tu ne parle pas également de ta vie en tant qu'étudiante, vu que derrière la guerre, tu en a eu une quand meme.

pour la période de sauvetage avec tamamo je laisserais Brynhild se prononcer si elle le désire, étant celle qui a joué la renarde. Pour ma part cela ne me pose pas de problème, bien qu'il me semble que le sauvetage n'ai pas eu lieu inrp

En revanche, je te demanderais une chose: change la fin avec Rin et Shirou. L'idée est intéressante, et en vrai, que tu les croises ne me dérange pas, mais je te demanderais de laisser le flou pour une simple et bonne raison: si le prédéfini doit etre pris, je préfèrerais que tu vois avec lui la relation qu'ont vos persos ou que cela soit mis en avant en rp que dans l'histoire, ne serait-ce que par la réaction du personnage qui pourrait surprendre selon comment il le prend (sans parler du vent que tu te prend la première fois, que je trouve assez étrange).

Finalement, un dernier point que je trouve dommage: on sait que tu te bat pour ta soeur, mais le pourquoi du comment reste plus ou moins survolé, et de fait, tes raisons sont peu précisés. Je trouve que tu pourrais mieux le mettre en avant.
avatar
Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Juil - 19:25
Alors merci pour toutes tes remarques aussi censées que constructives. Voici ce que je peux apporter de plus pour aider à stater :

Mystic Code : alors, là j'ai joué la cohérence avec la Yumi de V3 tout simplement. Le MC étant comme ça, je suis conscient qu'il sera moins efficace. Mais je préfère jouer la cohérence que la puissance.

En ce qui concerne son effet, je comprends le choix d'impacter l'ESQ ou le CRIT mais j'aurais plus pensé à une augmentation/diminution pure et simple de la stat AGI de la cible. Après est-ce que l'AGI joue sur ESQ et CRIT ?

edit 2 : Après discussion avec Brynhild, je trouvais ça plus en accord avec ma vision des choses d'occasionner une augmentation/diminution de l'ATT et de l'ESQ. Après tout un mec ralenti, frappe moins fort (un peu comme un coup donné dans l'eau) et esquive moins bien. Qu'en dis-tu ?

Regenerate : Je n'ai pas conscience du maximum des points de vie des magus et servants. Du coup le 100+ATT M, bah je ne saurais pas dire si je suis content ou déçu vu que je n'ai pas de référence. Mais je te fais confiance. Pour l'effet sur la durée, j'ai préféré faire un truc simple, les autres sorts étant déjà bien chiants.

edit : Après discussion avec Jack, si j'ai autour de 100-150 ATT M, le sort rang B, à incanter pendant 3 actions, me rendrait environ 10% - 15% de ma barre de vie (en considérant 2000hp pour un humain de CON B). C'est pas folichon, non ?

Duplicate : Alors mes clônes V3 allaient jusqu'à 24h de vie et avec l'acquisition de la capacité puppet master, je me voyais bien augmenter leur durée de vie. Voulant faire de la surveillance avec (ou me remplacer sur les bancs de la fac), j'aurais bien souhaité faire traîner leur durée de vie un peu plus longtemps.

Si ça parait trop abusé, voici des pistes où je suis prêt à concéder pour équilibrer :
- Pour ce qui est de leurs capacités de combat, les mettre à 0 ne me dérange pas. Le seul truc qu'elles auront de Yumi, c'est son apparence et sa grande gueule (oups je l'ai dit).
- Pour ce qui est de leur nombre afin que ce forum FSN ne voie pas un Naruto en puissance, on pourrait limite le nombre d'exemplaires que je puis tenir en même temps.
- Pour l'effet de régénération, on peut le supprimer pour simplement augmenter le temps de vie maximum du clône en ce bas monde (et si il se fait tuer, bah tant pis pour lui, j'aurais mis des PV pour rien). Il s'agissait d'un effet V3 que je voulais conserver car il était à l'époque, mon seul moyen de régénérer ma vie (sans compter Tamamo : mais cette dernière n'était pas toujours disponible, plongée dans Lyanna.. ou l'inverse... enfin peu importe ><)

Decelerate : Alors là, pareil, je pensais juste à un malus pur et dur en AGI, sans parler d'ESQ ou de dégâts provoqués amoindris. Après si pour toi ça revient au même, pourquoi pas :)

D'ailleurs pour le MC et Decelerate, je pensais la même chose : ralentir l'ennemi. Ce qui m'a fait penser à l'AGI. N'hésite pas à me contredire si ma vision n'est pas suffisante et que ton effet est mieux. On agit tous les deux pour le bien de Yumi hein :)

edit 2 : Je suis ok pour impacter via un malus d'ESQ et de dégâts (donc ATT).

Pouvoir : Alors sincèrement, le pouvoir m'embête. Si tu as raison, cela ferait une version entière que je jouais avec quelque chose qui était impossible et je serais le premier à vouloir le rectifier afin qu'il devienne cohérent avec l'univers dans lequel nous évoluons.

Je suis tout a fait prêt à modifier le pouvoir pour avoir un effet similaire en tout ou partie pour qu'il reste cohérent. Maîtriser les trois effets, c'est ce que j'avais mis dans mon ancienne fiche mais compte tenu du jeune âge de Yumi, je pense que partir sur deux serait plus juste. Dans ce cas précis, l'accel et le release seraient mes deux priorités.

----------------------------------

Physique :
-  Le negate est une capacité ancienne de Yumi que j'ai voulu changer. Le problème est qu'elle la possède toujours (par soucis de cohérence, on peut pas désapprendre qqchose...) mais Yumi ne l'utilise plus (et ne l'utilisera pas dans la V4 du forum). Donc pas de yeux dorés en horloge pour cette version.
- Les yeux sont bordeaux, les yeux noirs sont une erreur que je me dois de corriger avec ton accord pour modifier ma fiche. Merci de l'avoir souligné (aucun soucis à ton côté pinailleur, je trouve cette remarque importante).
- Ouais la description physique fut assez compliquée puisque je devais la vieillir de 5 ans. J'ai peut-être un peu merdé dans la description et devrais peut-être la retravailler. Dans tous les cas, ceci est un problème entre la chaise et le clavier d'une personne possédant un peu trop de retenue et d'auto-modération qui décrit un personnage physiquement attirant et voulu attirant. My bad.

Caractère : Une garce kissassume ? J'suis pas une "kissassume" !
Ouais Yumi est un perso assez atypique que je voulais essayer de jouer et qui finalement je n'ai pas assez réussi à retranscrire dans la V3. J'espère y arriver d'avantage en V4.

Histoire :
- Ptet un peu abusé sur la magnitude. Mais bon, le papa de Yumi était peut-être bon pour faire un BF. La maman était ptet bonne... à rien... mais le séisme magn. 7 à nerfer je pense. (ça reste quand même 100 fois moins puissant que celui qui a touché Fukushima. J'espère que papa a été plus efficace que les systèmes "à la pointe de la technologie" de cette centrale face à un séisme 100x moindre même si j'ai aucun respect pour sa tronche soit dit en passant).
- Je peux développer son cursus scolaire si tu le souhaites...
Non mais c'est qui ce guignol qui s'intéresse plus à la fac qu'à mon potentiel mag... **le joueur met la main devant la bouche de Yumi.**
... je peux, pas de problèmes.
- Niveau sauvetage : Saber n'avait, je pense, pas l'intention d'attaquer. Mais je n'étais pas dans sa tête et elle aurait pu tuer Yumi, elle a été pas mal chanceuse... ...et pas mal couillue dis-lui ! mmm mmhm mm !**le joueur a imposé un baillon à Yumi** ... chanceux oui que Saber ne la tue pas sur-le-champ. Tamamo est intervenue au moment où elle a sorti l'épée et l'armure. Elle est venue en prévention et surveillait depuis le début (avec une intervention PNJ) mais je n'étais pas au courant au départ et Yumi n'avait pas percuté sa présence. Donc l'effet de surprise a été pris par le point de vue de Yumi comme un sauvetage.
- Alors pour Rin et Shirô, j'ai contacté le joueur ayant l'habitude de jouer Rin et j'ai un peu brodé. Je peux flouter bien davantage cette partie de l'histoire et cela m'arrange fortement.

Je préfère qu'on débatte sur tout ce qu'il y a à modifier comme ça j'effectue tous les changements d'un coup ;) (Sinon je modifie au fur et à mesure si tu le souhaites, à ce moment là fais le moi savoir que je ne modifie pas sans ton accord préalable).
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juil - 0:50
alors alors. Avant que je me fasse percer les yeux par Bryn ou ton monstre ligoté, jvais tenté de répondre sans trop lorgner sur tes... arguments. *tente de regarder dans les yeux. Echoue.*


Pour ton mystic code, c'est a moitié vrai: son temps est ralenti, mais l'énergie qu'il déploit reste la même, donc in fine les dégats occasionnées sont les mêmes. En revanche, il est bien vrai que il est plus difficile de te toucher tout court, et donc de ce fait, la réduction d'ATT est logique.  C'est bon pour moi, sachant que la réduction sera donc de 30 points (deux variantes de deux effets ca donne un résultat minime), à décidé quand tu tires.


Pour ton sort Regenerate, tu as raison, cela n'est pas très folichon, mais tu es une magis avec un sort de rang B, pas une caster qui peut te remettre full avec un heal unique :). Même Rin met quelques heures à soigner Shirou par magie, donc en soit, cela est logique.
Après je te rassure, ton heal est, pour un heal dans cette version, loin d'etre mauvais. Après, le heal est un art dont il faut se spécialiser si l'on veut un résultat réellement puissant. 10% est assez pour une magus qui est spécialisé non pas sur le soin, mais sur le temps. Surtout que au final, rp parlant, cela marche comme la regen d'un dead apostle ancestor dans le fonctionnement "temporel".

certains diraient que c'est rp, et d'autres diraient que la classe n'a pas de prix, mais dans le coté système, ton sort est le plus simple et le plus ... disons... sans variante possible.
Pfff

Pour Duplicate, voici ce que je te propose (en prenant en compte tes propositions):
- genere un clone doté de stats effectives de 20 partout. La durée du clone se compte en tour dans ce cas-la.

je suis obligé de mettre une base de stat effective dans le sens ou sinon, elles seraient tout bonnement incapable de bouger. ce serait très con pour les cours d'EPS
Dsl

- Peut sacrifier des HP pour accroitre les stats effectives. Il est impossible cependant d'accroitre les points de vie qui resteront à 20, ou de dépasser tes propres stats effectives. Le clone reste alors un nombre d'heure équivalent à la dizaine de points de vie que tu leur a distribué (en somme, si tu distribues 100 pvs, ils resteront 10 heures). cela est compté comme de la perte d'od, et donc par extention n'a aucun résultat physique visible. Bien évidemment, tu peux y mettre fin de ta main ou laisser un individu y mettre fin, te faisant alors perdre lesdits pvs, que tu pourras alors regagner normalement à coté.
Dans tout les cas, comme suggéré, cela sera limité par ton rang. Je laisserais alors l'admin décidé, mais pour ma part, je serais du un clone par rang (donc rang E = un clone, rang D = deux clones, etc), histoire d'éviter le surclonage (je t'autorise à upper le rang de ton sort jusqu'a ce que je te valide bien sur)
J'ai conscience que cela peut sembler cher (et dans les faits, cela l'est réellement), mais le clonage est réellement un sort fort, et extraordinairement difficile (je doute qu'il y ai qu'un seul magus de Big ben capable de ce tour de force actuellement). Sans parler de la manipulation des clones et du coté "indépendant" qu'elles ont... Après, je ne qualifie pas cela d'impossible, mais comme tu l'as dit si bien, nous ne sommes pas dans naruto XD
désolé du nerf, mais bon... La foire au clone, toussa toussa.
osef

Pour decelerate, donc, ce sera comme ton MC mais pour tout le monde dans la zone, très bien.


Pour ton pouvoir, je ne t'en tiens pas rigueur (faut aller un peu plus loins que le wiki et s'y balader pour l'apprendre), aussi je vais te donner une variante qui me semble logique: en soit, Kiritsugu utilise les sorts de sa famille en association avec son reality marble de la même manière que Shirou utilise Gradiation Air avec UBW.
En ce qui te concerne, je pense à negate. Ton sort passe par ton oeil, mais rien ne t'empeche d'avoir développer avec le temps un Mystic Eyes jouant sur la perception du temps et la réaction du cerveau en conséquence. Avec le temps, la pratique, et au final une décision finale d'alchimie thaumaturgique, tu aurais fort bien pu décider d'en faire des mystic eyes légèrement différentes du sort original et de modifier tes (ta?) pupille en fonction.
je te laisse tenter de trouver quelque chose à adapter avec cette idée, en sachant que il serait effectivement mieux que tu partes déja de base sur deux effets. Tu as beau être une petite génie, au final jouer avec le temps est quelque chose de complexe, même pour toi, et tu t'y es prit assez tart pour avoir encore à "découvrir" ton pouvoir . Kiritsugu n'a développé le sien qu'a travers des sorts qui exploitent son reality Marble a travers de nombreuses années tout de même, et il reste fort limité en terme de talent magique pur.
Et rassure-toi: ton negate de base a beau avoir été un sort de défense, cela aurait pu très bien etre, à l'époque, une incompréhension du personnage ou le squelette d'un prochain style.
Index

J'ai une autre option lié à un Boundary Field , mais je te laisse déja réfléchir à cela. (mon autre proposition tiens plus dans le fait que ton corps a été modifié à force de jouer avec le temps malgré son jeune âge et par une découverte de ton Origine. Ce qui justifierais sa folie, tu me diras, mais bon...

... elle avait pas grand-chose à perdre Devil

Pour ton physique, ma réponse au negate est au-dessus XD. cela me semble d'ailleurs plus logique que de simplement ne pas s'en servir sans autre raison que le système.

En soit, pour le probleme de la description, il 'y a pas de soucis avec l'auto-modération, mais tu peux tout de même éviter cela, par exemple en donnant des mesures (pas tapper, la baillonnée), où tout simplement à la façon dont elle les met en valeur... ou pas. je te laisse la main, je pense que tu as saisi le concept.


Pour le caractère, la seule chose que je déplore est le mépris que nous, gente masculine, choppons XD (décidément, cette V3 a été un désastre...)
d'ailleurs, si j'ai bien saisi l'histoire, techniquement Yumi est une héritière. ce qui veut dire qu'il faudra transmettre la lignée etc. Ce serait amusant d'avoir son aperçu à ce sujet, ou tout du moins de sa vision du monde. Mais bon, en soit c'est juste un supplément que tu peux ou pas rajouter selon tes désirs (je soulevais juste l'idée)


Pour l'histoire...
En soit, pas de problème que le père résiste a un seisme en soit... Mais avec sa femme qui donne naissance, sans heurt, ca joue derrière dedans XD je te laisse juger du niveau adéquat, histoire que tu te retrouve pas litérallement avec des cases en moins.
osef

Pour le cursus scolaire, je te demande pas un roman, sale bête baillonnée, juste au moins de comment cela s'est passé, notamment parce que il me semble que le dirlo avec qui tu avais un rp était loin d'avoir envie de te laisser tranquille apparemment XD

Pour le sauvetage, je parlais plus du sauvetage quand tamamo a prit la place de Orihime que de Saber, ayant parfaitement saisi ton idée (et je trouve cela fort bien de ta part btw)

Pour Rin et Shirou, tu as le droit d'en parler puisque tu as eu son accord, mais rester flou est une préférence en effet.

Bien évidemment, je t'autorise un edit globale pour corriger ce que tu as/désires.  Yeah
Préviens-moi juste des modifications  après. En soit tu as le droit de modifier avant tes posts de réponse (histoire que je me fasse par chopper par surprise alors que j'écris ma réponse XD)


Si tu as des questions, n'hésite pas! et ma boite à mp est ouverte.
avatar
Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Juil - 1:28
Alors :

- Au niveau des spells, on s'est entendu sur la plupart d'entre eux et j'accepte donc de conserver Duplicate et Regenerate comme tu les as donnés. Si on part sur un clône par rang, j'ai donc poussé Duplicate au rang D.

- Pouvoir modifié conformément à notre discussion. Il serait donc un up de vélocité pour moi. On pourrait partir sur un up de mon esquive pour les coups qui me sont portés. Niveau attaque, je te laisse décideur : utiliser les lignes peut me permettre d'attaquer plus vite (dans ce cas là, baisse esquive ennemie) ou de me mettre dans de meilleures situations (up de mon crit) ou encore de profiter des lignes pour infliger de meilleures attaques (up de mon ATT). A toi de voir ce qui est possible et selon toi le mieux.

Au niveau du Physique et de l'histoire, j'ai rajouté/modifié les passages dont il était question.
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juil - 17:53
Alors en soit, pour le pouvoir, on a vu ensemble, je me contenterais juste de te demander le nombre d'effet que tu désire: désires-tu tu de l'offensif pur, de la précision, de la capacité à t'échapper?

Selon ta réponse, les mêmes choses ne seront pas prises en compte pour le statuer, après basiquement je partirais sur un bonus en ATT et dégats CRIT, dans le sens ou pour le coté jeune, tu ne t'en sert pas encore par reflexe pour t'échapper (lors que pour aller frapper, bah tu prévois plus ou moins l'attaque en avance). Si cela te convient, fais-moi signe.

Pour l'histoire, j'apprécierais juste que tu mettes ton nouveau pouvoir en avant dedans: tu met le Time Accel, néanmoins il serait bon que tu mettes comment le personnage a pu réaliser la justesse de son Mystic Eyes et que celui-ci s’est développer (dans l'état actuel des choses pour un lecteur, ton mystic eyes n'a aucun sens d'etre la xD).

Après cela fait, je pourrais te donner ma première validation :)
avatar
Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juil - 0:47
Erf nope, Yumi a grandi avant l'âge et a été forcée à murir beaucoup plus vite. Je doute qu'elle ne pense pas à ce pouvoir comme étant une solution de repli. Justement, je trouve que le fait de pouvoir s'accélérer et de ralentir les autres est une formidable combinaison afin de garder une certaine distance avec ses ennemis : la vision défensive et attaquante sont là.

Même si encore une fois je risque d'être perdante sur le total de gain au niveau des stats puisque je demande quelque chose de polyvalent, je pense sincèrement que mon personnage a vu le potentiel défensif incroyable de ce pouvoir et je préfère encore une fois voir plus polyvalent, plus cohérent et moins puissant (à part si ça ne t'avais pas effleuré l'esprit mais j'en doute ;) )

L'histoire a vu deux parties s'y ajouter dans le chapitre 6 : une où elle découvre des irrégularités dans son Soit-disant Innate Time Control et l'autre où elle découvre la vraie nature.
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juil - 0:49
malheureusement, et malgré tout ton enthousiasme...


Je te donne ma première VALIDATION!

bonne chance au red derrière moi

avatar
Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 17/04/2012
Voir le profil de l'utilisateur



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juil - 1:15
Merci à toi pour tes remarques constructives et ta patience ;)
Place au rouge !

Wata !
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Aoû - 18:52
Bon bon il est temps de venir yeuter de plus près tout ça Warrior

Allons donc droit au but Foot

Mousquet de la princesse en cage :
- Empreinte Accélérée => augmente de rang lors de parade ou d'esquive, la DEF ou l'ESC de la cible, selon celle utilisée durant 1 tour.
- Empreinte Ralentie => ralentit de rang lors de parade ou d'esquive, la DEF ou l'ESC de la cible, selon celle utilisée durant 1 tour.

Decelerate : je te propose cet effet là.
- réduit les prochaines actions des adversaires dans le champ du sort.
- rang F à D agit sur la prochaine action des adversaires.
- rang C à A : sur els 2 prochaines actions.

Mystic Eyes of Singularities > tu as oublié de mettre le rang ;)
Pour les effets je te propose ceci :
- accorde une action gratuite supplémentaire
- augmente de rang/2 l'ATT et l'ESC de Yumi
- consomme rang HP à chaque utilisation

Reste tes stats puisque tu nous laisse le gérer qui sauront ;

FOR : D
CON : C
AGI : B
INT : B
MAG : A
WIL: B
LCK: C

Voilà pour le technique, le reste Henry a tout dit, je n’ai guère plus à dire (ce qui concerne Tama m'allant). Si ce n’est petit détail concernant Hitagi, qui t'auras menti sur la disparition des servants et la fin de la guerre, vu qu'elle sait ce qui c'est passé car elle y était. Arturia gardant ses souvenirs pourra cependant te l'apprendre du coup entre deux goinffrages, si elle y pense, vu comme elle est dans ces moments là Mouhaha

Voilà) pour le moment ^^
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4197
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Aoû - 23:14
Hey hey ex-servante. Je tâcherais de faire le nécessaire auprès de ton ex servante également pour avoir les infos qu'il me faudra.

Mystic Code : ça me va. Partons sur ça.

Decelerate : C'est un sort qui a une certaine durée d'effet. Du coup, moi je voyais que tant que les ennemis restaient dedans, bah ils subissaient les effets de la zone. Du coup, l'effet que tu proposes serait peut-être un peu beaucoup abusé. Du coup, soit tu préfères repenser l'effet et je m'en excuse. Soit faut adapter et j'ai pensé à quelque chose pour contrebalancer :

"1 action réduite pour un rang D ou moins. 2 actions réduites pour rang C ou +. Peut prolonger l'effet d'une action pour chaque action que Yumi acceptera de sacrifier après la pose de la zone."

Bien entendu, Yumi sera vulnérable pendant ce temps là et une dépense de mana supplémentaire sera nécessaire. Pourtant, cette dépense sera moindre : il est plus aisé d'alimenter quelque chose de déjà construit que de l'établir à partir de rien.

Mystic eyes Erf j'ai pas noté de perte de pv. Si une perte de PV a été vue quelque part (à part dans Duplicate) cela est clairement de ma faute et je dois corriger. Néanmoins, je ne vois pas où j'ai pu placer cette erreur et je m'en remets à ton aide.

Tsun tsun
Et sinon pour Tama, tu aurais pu au moins avoir la décence de nier ou de te défendre, bouffeuse de tofu, videuse de réfrigérateur !

avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 0:22
Alors pour Decelerate j'avais concentré les effets du sort mais ta proposition est également valable en étant moins fort mais potentiellement plus long.

Le Mystic Eyes j'y suis, il n'y avais pas de perte de HP marquée Hihi

En fait c'est le :

Citation :
Tout être humain possède un nombre exact de secondes de vie : utiliser ces lignes me font vivre des secondes de moins. En réalité, je ne perds pas ces secondes : je les dépense plus rapidement.

Que j'ai traduis en perte de HP ><
Tel que je le lis, tu perds du temps de vie, donc les HP me semblent les plus adaptés pour le concrétiser. Après si tu veux jouer uniquement sur le temps, ce qu'on peut faire c'est que tu conserves l'action gratuite en plus quand tu actives les ME. Mais le tour suivant où ils ne le sont plus tu en perds une (le contre-coup).

De la décence pour ça ? Pourquoi nier quelque chose d'assumé parfaitement Mouhaha
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4197
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 10:14
Bon bah on a l'air d'accord sur quasiment tout. Le contrecoup des yeux par contre, ça devient pas trop logique.

"J'active le pouvoir, j'accélère et gagne une action gratuite". C'est normal vu que je vais bien plus vite mais cette action je ne l'ai que le tour où j'active le pouvoir.

"J'arrête le pouvoir, je décélère et perd cette action gratuite qui m'était octroyée" , ça c'est normal "Mais je perds aussi une action" ça devient beaucoup.


Si je résume :

- quand j'utilise pas les yeux, j'ai deux actions par tour. Sur quatre tours j'en aurais donc huit normalement.
- quand je les utilise pour un seul tour, j'ai trois actions le premier tour (dont une pour activer les yeux ?), puis j'ai le tour suivant deux (car cela ne correspond plus au tour où j'ai activé les yeux). Le troisième tour j'ai deux actions (dont une pour arrêter le pouvoir) et le dernier tour j'ai une seule action. Je me retrouve donc avec huit actions aussi où j'ai dépensé du mana et des secondes de mon temps maximum de vie pour n'avoir en fait effectué aucune action supplémentaire par rapport à la normale et "gâché" deux actions par rapport à ce que j'aurais fait normalement.

-----------------------

Le contrecoup, ça me va, sincèrement mais par contre il faut que cette action supplémentaire me soit octroyée tous les tours où mon pouvoir est actif. Sinon je ne gagne aucun avantage "temporel" qui est la base de mon pouvoir et de mon personnage.

Si tu ne désires pas que j'obtienne d'actions supplémentaires à chaque tour que mon pouvoir est actif, je ne peux pas prendre ce contrecoup. Par contre, à la place je peux envisager de payer des points de vie et de mana en guise de contrecoup.

Sincèrement, je pense qu'avoir une action supplémentaire uniquement au moment où j'active le pouvoir n'est pas logique. Ça voudrait dire inRP que je fais juste une accélération brutale et que je ne garde pas cette vitesse. Je sais pas si tu vois ce que je veux dire.

avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 12:30
Hmmmm en effet. On va donc dire ça :
- octroie 1 action gratuite supplémentaire à chaque tour où le pouvoir est actif
- la désactivation du sort coute une action gratuite
- entraîne la perte d'une action gratuite le tour suivant la désactivation du sort

Normalement tu utilises un pouvoir, tu craques le coût en mana et après il dure le temps qu'il dure et fin. Dans ton cas s'il est maintenu, il demande d'être désactivé, mais en mon sens le couper demande moins d'efforts que de le lancer.

Par contre du coup, parce qu'il faudra un autre truc du fait qu'il n'a pas de durée fixe, c'est qu'il te coûte 240MP à l'activation et 60 par tour maintenu (premier tour exclus).
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4197
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 12:50
et bien je suis d'accord avec ta dernière proposition :)
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 13:31
je te laisse mettre les effets convenu dans tes descriptions de sorts/pouvoirs/équipement ainis que tes stats de base et ta validation sera acquise Index
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4197
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 19:57
Après avoir modifié ce qu'il fallait, la longueur maximale autorisée a été franchie. J'ai du diviser ma fiche en deux. Pardon pour la mocheté de la chose.

Néanmoins, la fiche est éditée comme demandée.
avatar
Nombre de messages : 255
Master de : Arthuria Pendragon
Date d'inscription : 09/09/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 20:24
Et bien tout est bon, personnage validé ;)
Valkyrie hjärta
avatar
Nombre de messages : 4197
Date d'inscription : 27/11/2008
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ervael.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Masters validés