Votez sur les tops !






Wanted


Derniers Sujets

OST



Black Out

Fate Stay Night RPG
Forum RPG 16+ - Fate Zero - Fate/stay night - Tsukihime - Nasuverse
Fantasy - Fantastique - SF - Magie - Mangas

Jeu 14 Juil - 14:57

Jack Noir

Age : 34
Nationalité : Anglaise
Organisation : Indépendant
Fonction : Tueur à Gages (jusqu'à peu)



Crédit avatar: moi

CARACTÉRISTIQUES

Type : Humanoid
Classe : Human Magus

Statistiques :
STR : A
END : B
AGI : C
MAG : D
LCK : E



CAPACITÉ(S) DE CLASSE

Capacité : Element Mastery
Maîtrise de l'élement Feu.
Confère les sorts Workshop, Memory Erasure et Safe Zone

EQUIPEMENT

Revolver Colt Python :
On ne fait pas de mafieux sans arme de poing, et encore moins si c'est un tueur à gage. Aussi, même si Jack préfère de loin la baston au corps à corps, il porte tout de même un revolver.

Dague :
Il est indispensable d'avoir au moins une dague sur soi. Car avec une dague on peut tuer une personne, et avec plein de dagues on peut tuer plein de personnes. Les dagues sont indispensables pour tuer, et c'est donc pour ça que, de ce fait, elles sont indispensables.

Sceptre héréditaire des Brighton [MC Rang A] :
Ce magnifique sceptre se transmet de chef de famille en chef de famille depuis plusieurs générations au sein de la famille Brighton. Il est la preuve de l'autorité et du prestige du statut de chef de la famille Brighton. Normalement, malgré ses pouvoirs, il a principalement un rôle symbolique, le sceptre en question étant très joliment orné, avec une magnifique tête de cheval qui orne l'extrémité du sceptre afin de se tenir comme une canne. Mais depuis que Jack l'a "récupéré" de son père, il utilise l'objet principalement comme une vulgaire crosse, ou matraque, s'en servant pour exploser le crâne de ses ennemis, ce qui gâche un peu l'esthétique de l'objet, mais permet au moins d'utiliser le potentiel létal de l'objet à son maximum. D'ailleurs, il possédait sûrement un nom, mais Jack a "omis" de demander à son père.
Le pouvoir du sceptre en question est de puiser dans les circuits magiques de son utilisateur à chaque fois qu'il entre en choc suffisamment violent avec une surface physique ou magique, afin de délivrer une onde de choc magique. Cela permettait originellement de briser des barrières magiques, mais Jack y a trouvé une fonction plus courante.
En combat, la forme du sceptre le rend très polyvalent. Grâce au bout plus épais et plus solide en tête de cheval, il peut être utilisé comme un marteau, pour fracasser des crânes, broyer des os, etc... Cependant, comme le bout opposé est au contraire plus fin, pour faire le bout de la canne, si employé avec suffisamment de force, il peut servir à empaler des gens, ou percer des surfaces pas trop solides. Enfin, comme le sceptre en lui-même est très solide, le corps principal, "la tige", peut être utilisé pour parer des coups, ou bien plaquer des gens contre des murs, voir leur broyer la gorge.



SORTS


Fire Blast [Feu - Offensif - rang E] :
Ce sort permet de générer une petite explosion de flamme partant de la paume d'une des mains du lanceur, en provoquant un bruit sourd et pouvant infliger quelques brûlures. La déflagration en elle-même ne fait pas beaucoup de dégâts, elle remplit d'avantage un rôle de surprise et de déstabilisation dans un combat rapproché. En effet, voir une explosion de flamme bruyante, en plein affrontement au corps à corps, surgir soudainement est rarement bon pour la concentration. Déstabilise un adversaire au corps, surtout si cela est utilisé pour la première fois.

Fire Wall[Feu - Défensif - rang E] :
Même si la défense n'est pas le point fort de Jack, on n'est jamais à l'abri d'un embusqué qui attaque en traître, avec une arme à feu, ou bien un sort dans de cas plus rares. En vue de telles situation, ce sort permet de créer rapidement une barrière de flamme extrêmement chaude, aussi instantanée que brève, qui absorbera en partie les dégâts d'une attaque à distance, en faisant par exemple fondre partiellement une balle, ou bien en affaiblissant un sort. Cependant, cette barrière, étant brève, n'est valable que sur une seule attaque, et ne peut pas être placée en prévision d'une attaque future, elle doit obligatoirement faire réponse à une attaque (sinon c'est du gâchis).

Burning Blood [Feu - Soutien - Rang D] :
Taper fort, c'est bien. Taper encore plus fort, c'est mieux. C'est en se basant sur ce concept que Jack a développé ce bête sort de renforcement de la force. Ainsi, il fait circuler un flux d'énergie magique qui échauffe son corps et ses muscles pour rendre sa force au maximum de son potentiel, voir au de-là.


POUVOIRS


Malédiction de la bête noire [rang B - passif] :
Ce pouvoir, qui s'approche plus en réalité d'une malédiction, fait partie intégrante de l'essence même du caractère de Jack. Cette malédiction est non héréditaire et s'est manifestée de manière spontanée dès la naissance de Jack. Bien que, et Jack, et tout son entourage, ont toujours ignoré la nature de la malédiction, seulement les manifestations du pouvoir.
Celui qui possède en lui cette malédiction verra sa personnalité influencée à jamais, mais on ne peut pas parler de corruption de la personnalité, puisqu'étant présente dès la naissance, cette malédiction fait au final partie intégrante de la mentalité. Cela se caractérise par un goût inné pour la violence et le sang, et l'incapacité de résister à des pulsions de plus en plus fortes avec l'âge. Mais si l'on peut qualifier ceci d'une malédiction, c'est surtout parce que son porteur sera amené, à cause de cette personnalité, à toujours faire des choix qui seront néfastes pour lui, et ainsi, détruire peu à peu son avenir, le promettant à une fin misérable.
Mais en contre-partie de cette malédiction, le porteur se voit affublé d'un pouvoir qui lui permettra de répondre à ses pulsions de violence. En effet, l'adrénaline générée par le combat va également stimuler une espèce de rage berserk, qui augmentera la force brute du porteur progressivement, au fur et à mesure que le combat se poursuit.




PHYSIQUE



Jack Noir est un homme de grande taille, avec un bon mètre quatre-vingt six. Il est assez large d'épaule, et possède de manière générale une carrure assez large, grâce à sa musculature bien développée. On verra d'ailleurs rarement un magus aussi musclé, surtout lorsque celui-ci est passé par la case Big Ben. Bien sûr, ce n'est pas pour autant un bodybuildeur. Sa peau est pâle, chose peu étonnante pour quelqu'un originaire d'Angleterre.
Concernant son visage, il faut noter tout d'abord qu'il possède des cheveux noirs, comme son cœur, coiffés en arrière de manière assez grossière, chose dont on ne s'aperçoit pas forcément, à cause du fait qu'il porte presque toujours un chapeau. Ses yeux noirs soutiennent d'épais sourcils de la même couleurs, pratiquement toujours froncés. Sa bouche renferme une dentition soignée et bien blanche, et affiche la plupart du temps une grimace. En fait, de manière générale, son visage a presque toujours une expression agacée ou mécontente, ce qui lui donne pour sûr une mine assez peu empathique. Détail plus ou moins important: son menton, plutôt long et carré, porte souvent une barbe mal rasée, donnant une mine toujours plus mauvaise. Et enfin, détail le plus visible: sa large cicatrice qui lui barre l’œil gauche. Elle remonte à sa jeunesse et est pourtant toujours aussi visible, comme une preuve du jour où il a franchit le point de non-retour.
Pour ce qui est du reste de son corps, rien de très exceptionnel. Peut être juste noter que ses mains sont assez fripées et abîmées à force de frapper et de se battre.
Concernant son style vestimentaire, ce n'est pas bien compliqué: chemise blanche, costard noir, cravate noire, chapeau noir, pantalon noir, chaussures noires. Il a prit l'habitude de se vêtir de cette façon en entrant dans la mafia, et est depuis tombé amoureux de ce style, au point qu'il ne quitte que rarement son chapeau. Cependant il faut tout de même noté qu'il porte cet ensemble de façon assez décontractée, presque débraillée, ne boutonnant pas tout les boutons de son costard, et sa baladant souvent les mains dans les poches. Tous ses costards possèdent tous un endroit pour ranger son revolver à l'intérieur.



CARACTÈRE



Jack est violent, très violent. Et même si sa violence innée est en grosse partie due à sa malédiction, cela a toujours fait partie de lui et a grandit au fil des âges. Il déteste le pacifisme et les arrangements à la bonne entente. Il haït à peu près tout ce qui est paisible et/ou sans danger. En fait, il serait même plus pertinent de dire qu'il le monde entier. Cette haine démesurée est aussi absurde qu'elle est forte. La rage qui l'habite se dirige contre tout ce qui bouge, et ce sans besoin de raison, ainsi, lui-même ignore véritablement pourquoi il hait le monde, mais il le sait qu'il le déteste profondément, c'est d'ailleurs pourquoi son souhait est de le détruire, bien que cela soit tout aussi absurde. En fait, il ne faut pas forcément chercher des raisons aux agissements de Jack, c'est un homme hyper impulsif, et qui ne cherche pas à penser aux conséquences de ses actes, c'est aussi pour ça qu'il est très dangereux. Mais c'est également dangereux pour lui, et bien qu'il ignore tout de sa malédiction, c'est par ses choix impulsifs qu'elle se manifeste, l'amenant toujours plus à mettre son futur en pièces. En somme, le plus gros danger pour Jack est lui-même.
Sa violence s'accompagne d'une absence totale de morale, il se fiche absolument de la douleur que peuvent ressentir ses ennemis, de la peine que peuvent éprouver les familles de ses victimes. En fait, il éprouve plutôt du mépris envers ceux qui sont plus faibles, et si il les méprise, alors il les hait. Cela ne veut pas pour autant dire qu'il est sadique. Il peut se montrer cruel, mais ne tire aucune satisfaction personnelle à agir de la sorte.
Ses seuls plaisirs dans la vie sont le tabac, l'alcool, les femmes, et la musique. Mais pas n'importe qu'elle musique. En effet, il s'est découvert une passion pour les vieilles musiques, des années 10 aux années 40. Il aime le jazz. Ainsi, il s'est approprié le vieux gramophone de son père, ainsi que ses vieux disques, et écoute essentiellement ça pour se détendre les nerfs. L'une de ses fâcheuses habitudes qui en a découlé lorsqu'il était dans la mafia est de faire passer de la vieille musique à plein volume lorsqu'il devait pratiquer des séances de torture, de un pour couvrir les bruits et les cris, et de deux pour rester calme et ne pas tuer sa victime.
En bref, Jack Noir est un dangereux type violent et impulsif, qui voue une haine démesurée à à peu près tout ce qui existe.



HISTOIRE



18 Avril 1981, Londres

Des pleurs. Les pleurs d'un bébé tout juste né. Et à côté, des rires de joies. Le père, Wallace Brighton, regardait sa femme, Alicia Brighton, avec un grand sourire sur le visage. Il venait d'avoir son premier héritier, l'ainé, celui qui prendrait sa succession bien plus tard, celui qui porterait avec fierté le nom des Brighton et ferait honneur à sa lignée. Oui, en ce jour, rien n'aurait pu rendre plus heureux le chef de de la famille Brighton, lui qui avait été enfant unique, était heureux d'avoir enfin une descendance. Il pouvait déjà sentir ses faibles circuits magiques dans son frêle petit corps, c'était un mage, et il n'existait alors rien qui aurait pu rendre Wallace plus heureux. Et pourtant, en ce même jour, le destin devait probablement regarder cet homme heureux narquois car il avait réservé un futur des plus chaotique à ce jeune nourrisson. Mais pour le moment, ne gâchons pas ce bonheur familial. Wallace prit le nourrisson dans ses bras et le leva vers le ciel, comme si il voulait l'élever au niveau des dieux, comme si il défiait les cieux avec cet enfant qui, il n'en doutait pas un instant, deviendrait un futur prodige de la magie.

Ainsi, l'enfance de Jack Brighton débuta, dans la plus grande des joies. Bercé dans la plus pure des traditions des mages londoniens, il fut sensibilisé très tôt à la magie par son père, sa mère, bien qu'étant issu d'une famille de mages aussi, n'étant pas aussi douée. Éducation exemplaire privée, cours de piano, entraînement de boxe, leçons de magie, l'avenir de l'enfant se dessinait avec la lettre de la future bourgeoisie du milieu de la magie. Son père, possédant une vaste demeure et des sommes importantes, lui permettait de ne manquer de rien.
Cependant, un premier problème se manifesta. En effet, Jack, en grandissant, se révéla être un enfant très énergique et impatient. Il peinait à garder son sérieux pendant longtemps et à conserver la concentration nécessaire pour établir des sorts complexes pour son âge. Mais Wallace ne se découragea pas, car il savait que de toute façon, tôt ou tard, il rejoindrait Big Ben et serait forcé à ce moment là de développer la concentration nécessaire. Toujours est-il qu'il eut un deuxième enfant alors que Jack avait dix ans. Et deux jumeaux de plus un an plus tard. Mais Jack était bien plus âgé que ses frères, et il ne leur accorda presque pas d'attention. Et pendant que ses trois frères commencèrent à suivre la même éducation que lui avait subi, lui, approchant de la quinzaine, put finalement intégrer la Clock Tower, au plus grand bonheur de son père. Celui-ci ne cessait de le pousser à être le meilleur possible, car son désir secret était que son aîné et héritier, puisse s'élever au sein de l'Association et attirer le prestige sur la famille.
Mais Jack n'en avait cure. Plus il grandissait, et plus il développait un mauvais caractère. Impatience, crises de colère, surplus d'énergie... Tous ces facteurs l'empêchaient de travailler correctement, si bien qu'il restait un élève aux résultats moyens, malgré un très grand potentiel, selon son père. D'ailleurs, celui-ci commençait à désespérer et projetait secrètement d'enlever les droits de succession à Jack et les donner à son frère Cadet, Henry, qui lui était d'un sérieux et d'une concentration exemplaires, le fils idéal selon Wallace. Et les jumeaux n'en déméritaient pas non plus. Et ainsi, tandis que ses jeunes frères ne cessaient d'être couverts d'éloges, Jack se sentit progressivement comme le mauvais grand frère, celui qui donnait le mauvais exemple. Pour évacuer sa rage, il se dépensait à son maximum durant les cours de boxes, et entraînait son corps régulièrement. Le seul confort qu'il trouvait était dans l'exercice physique, là où il n'avait pas besoin de se concentrer, et où il pouvait juste tout simplement se laisser aller. Ses parents remarquèrent cela, et bien que personne n'osait le dire à voix haute, Jack avait bien compris qu'ils attendaient simplement qu'Henry atteigne la majorité pour le nommer officiellement nouveau successeur.
Et ce qui devait arriver arriva. Possédant déjà un caractère colérique, et se sentant en plus rejeté par son père, il finit par craquer, il avait alors vingt ans. Cela se déroula lors d'un entraînement de combat au corps à corps. Le principe était d'utiliser des sorts de renforcement pour renforcer ses coups, se protéger ou esquiver, le but étant d'utiliser le bon renforcement au bon moment et au bon endroit. Le professeur avait décider de laisser les élèves s'entraîner avec un couteau pour développer les réflexes. L'un, muni d'un couteau, devait attaquer son partenaire son renforcement, et celui devait renforcer ses réflexes pour esquiver. Mais alors que son partenaire, qui n'avait absolument rien d'un mauvais homme, lançait une nouvelle attaque, Jack ayant très bien esquivé jusque là, l'aîné des Brighton eut soudain un moment d'absence et ne réagit pas. Son partenaire, persuadé qu'il allait encore esquiver, n'avait pas contenu son coup. Et ce fut donc une surprise lorsque Jack réagit au dernier moment, mais c'était trop tard et la lame tailla une large entaille verticale lui barrant l’œil gauche, une chance que l’œil lui-même n'ait pas été touché. Et alors qu'il pestait de douleur, que le professeur le sermonnait, et que son partenaire, complètement paniqué s'excusait de tout son cœur, Jack cria de rage et s'élança sur ce dernier en renforçant son poing et le frappa dans la mâchoire. Le malheureux, prit par surprise, n'esquiva pas, et l'on entendit un "clac": la mâchoire s'était déboîtée; et il tomba inconscient.
Inutile de préciser que Jack se fit sermonner de plus belle par le professeur, et quitta alors le cours, remplit de rage.
Une fois à la maison, c'était son père, ayant apprit l'incident, qui le sermonna.

" Jack, as tu conscience de ce que tu as fait?? Tu ne peux pas te laisser emporter par la colère et frapper gratuitement ton partenaire. C'est entièrement de ta faute si il t'a blessé!
- Ferme là! Je suis plus un gamin! Et ce connard l'a bien mérité!
- JACK! Surveille tes propos! Tu iras t'excuser humblement devant lui demain!
- Non! Si il s'est retrouvé dans cet état, c'est parce qu'il était faible voilà tout!
- Comment? Que sait tu de la faiblesse, de la force? Ignorant comme tu es!
- J'en sais suffisamment pour savoir que j'étais fort et que ce type était faible! J'en ai absolument rien à foutre de lui, je deviendrai fort, encore plus, et j'aurai plus à me soucier de tous ces faibles qui m'entourent!
- Tu ne sais rien de ce qu'est la véritable "force".
- Et toi encore moins, vieil homme à la cervelle décrépie, à se servir de tes fils comme des pions pour flatter ton propre orgueil!

Wallace ferma les yeux et soupira. Puis il prit un ton grave.

- Cela fait depuis bien trop longtemps que je supporte ton insolence et la honte que tu apportes à la famille. Si tu ne ravales pas tes propos immédiatement, je te bannis de cette famille.
- Va te faire voir!
- Bien. Alors, hors de ma vue! Quitte cette famille, débrouille toi seul! Et ne revient que lorsque tu auras comprit ce que signifie véritablement la force, fils ingrat!
- C'est ça, bon débarras! "

Et alors, sans la moindre pointe d'hésitation, il quitta la demeure. Il décida également de ne plus revenir à Big Ben. En fait, il décida de vivre sa vie comme il l'entendait à partir de ce jour. Heureusement il avait eut l'intelligence de prendre avec lui un peu de la fortune de sa famille, ce qui lui permit de dormir dans un hôtel modeste. Le lendemain, armé d'une formidable idée, selon lui, il paya un ticket de bateau pour les États-Unis, persuadé que comme beaucoup d'autres, il parviendrait à refaire sa vie là bas.



Quelques jours plus tard, il était déjà à sec d'argent, errant dans une rue de New York. Il avait complètement raté ce nouveau départ. Il avait été bien trop optimiste et avait tout claqué ce qu'il avait de fortune dans l'alcool et le tabac. Maudissant toutes les choses existantes sur terre, il finit encore une fois dans un bar, à commander un verre de bière alors qu'il avait les poches vide. Les malheur des uns fait le bonheur des autres comme on dit, et ce fut un type en costard blanc qui repéra Jack, effondré sur le comptoir. Ce genre de personne avaient l’œil pour dénicher les gens comme Jack: effondré, mais bien bâti, et potentiellement "utile". Oui, vous l'aurez bien compris, ce vieil homme au costard blanc était un mafieux, et il venait de voir en Jack un potentiel futur nouveau homme de main. Alors, il utilisa sa méthode d'approche classique: payer pour Jack, lui parler amicalement, discuter de ses problèmes, bien que l’aîné déshérité n'était pas stupide et s'abstint de parler de la magie, puis proposer le fameux deal: " Écoute l'ami, si tu acceptes de travailler pour moi, je peux arranger toutes tes emmerdes, et je te montrerai ce qu'est la "force", crois moi. "
Encore une fois, Jack n'était pas stupide, et savait quel genre de boulot demandait l'homme. Après tout, dans tous les films policiers, les types louches en costard blanc étaient forcément des mafieux. Il n'avait rien de mieux à l'horizon, et son choix était tout tracé. Cependant, il lui demanda un peu de temps pour réfléchir, suite à quoi l'homme louche lui donna une adresse où le retrouver.

Il ne pouvait accepter tout de suite, car il avait encore quelques détails à régler. Il avait eu beau être peu brillant à Big Ben, il en avait quand même retenu pas mal de choses, dont le fait qu'il ne serait pas laissé tranquille par l'Association si il disparaissait de la circulation. Aussi, il élabora un plan, en se basant sur des connaissances qu'il avait en cours de magie, et qu'il pensait avoir complètement oublié jusqu'à alors: il allait simuler sa mort. Pour cela, s'appuyant sur ces fameuses connaissances, il recréa un faux corps humain qui lui ressemblait à peu près, mais qui n'était qu'une enveloppe vide, il n'avait absolument pas les connaissance nécessaires pour créer un semblant d'homonculus. Puis, s'installant dans un endroit à l’abri des regard, il versa une grosse flaque d'essence, déposa le faux cadavre dessus, et mit feu tout, après avoir prit soin d'écrire une fausse lettre d'adieu pleine de haine à l'attention de son père, en faisant bien attention d’omettre tout détail se rapprochant à la magie. Ensuite il mit feu au corps et s'enfuit. Quelqu'un finirait bien remarquer le corps en feu, appellerait la police. Celle-ci ne se donnerait pas tant de mal pour une racaille décédée et se contenterait de transmettre le message à la famille. Et comme le message était rempli de haine et non de rédemption, son père ne chercherait sans doute même pas à lancer une enquête approfondit, et au mieux, se contenterait de "le" faire enterrer à Londres. Et a présent, tant qu'il faisait profil bas, l'Association n'essaierait pas de le retrouver puisqu'il serait considéré comme mort.

Son plan génial achevé, il retrouva l'homme louche et accepta la proposition.
Ainsi il commença sa vie de mafieux. L'homme s'appelait Nathan Steward et était le chef d'une organisation mafieuse plutôt puissante, mais au même niveau que les grosses mafia pour autant. Ayant tout de suite repéré le caractère impulsif et colérique de Jack, il le poussa rapidement à devenir tueur à gages.
Le plus dur fut de franchir le premier pas: le premier meurtre. Pour cela, Nathan le conforta dans son opinion qu'il devait devenir fort et que les plus faibles n'avaient aucune valeur. Puis il lui attribua une mission qui consistait à tuer une cible, en étant accompagné de deux autre vétérans. Appuyer sur la gâchette se révéla étrangement plus facile que prévu, et il se surprit à n'éprouver aucun remord pour sa victime. Ce qui ravit le boss. Ainsi, sa carrière de tueur à gages commença.

Les années passèrent, et Jack put rapidement partir en mission seul. Le Boss ne lui attribuait pratiquement que des mission d'assassinat, et grâce à sa magie et ses renforcements, il n'en ratait aucune. Il monta vite du simple tueur à gage de bas échelle à un membre important de l'organisation. Il était connu en son sein comme l'assassin qui ne ratait jamais sa cible: Jack Noir. Car oui, Jack en avait profité pour abandonner son ancien de famille qu'il jugeait misérable pour se nommer soi-même. Son nom venant du Black Jack, un jeu qu'il se mit à apprécier.
Bientôt, il eut ce que Nathan appelait comme la force: de la richesse, des femmes à volonté, et de l'influence. Mais Jack se sentait toujours insatisfait. Il lui manquait quelque chose. Il ne parvenait pas à se contenter de cette force là.

Un jour, son boss le convoqua en privé, pour lui tenir un discours des plus surprenant.

" Jack, mon ami. Cela fait maintenant plus de dix ans que nous travaillons ensemble. Et aujourd'hui, j'aimerais te parler de quelque chose dans la plus stricte confidence.
Comme d'habitude, Jack restait courtois envers le Boss.
- Qu'il y a-t-il?
- Écoute moi bien. Serais-tu familier avec le mot "magie"?
Jack fut surprit mais joua la carte de l'honnêteté. Si Nathan était au courant pour la magie, alors il n'y avait pas de raison de lui cacher. Sinon, il garderait sûrement le secret.
- Oui.
- Serais-tu...l'un de ces fameux mages?
- Oui.
- Ahah! Je le savais! Je me disais bien que tant de succès ne pouvait être dû uniquement à la force humaine!!
- Comment savez vous pour la magie?
- Jack, Jack...Mon ami.. Tu devrais savoir qu'en tant que boss de mafia, j'ai un grand nombre de relations, et j’entends grand nombre de bruits. Et lorsqu'on sait faire le tri entre les rumeurs et les faits, on apprend beaucoup de chose.
- Je vois. Mais m'avez-vous appelé simplement pour ça?
- Non, non bien sûr. Cela fait plusieurs année que je suis au courant de cette "magie". Mais, très récemment, j'ai entendu parler de quelque chose de plus extraordinaire: une guerre du graal. Un combat entre mages, dont le vainqueur obtiendra ce fameux graal et pourra exaucer un vœu.
- Est-ce vrai?
- Je l'ignore encore. Mais je pensais que tu pourrais m'éclairer.
- Je n'en ai jamais entendu parler.
- Peut être bien, mais...contrairement à moi, tu dois avoir plus de relations parmi les pratiquant de la magie. Alors voici ta nouvelle mission, secrète évidemment: renseigne toi du mieux que tu peux sur cette mystérieuse guerre. "

Jack resta pensif puis acquiesça, avant de partir. Il savait où se renseigner.



Il prit un avion pour Londres, et sans le moindre sentiment de nostalgie, il se rendit dans son ancienne demeure, demandant à parler à Wallace Brighton, précisant que c'était urgent. On le laissa entrer et on le présenta devant son père, qui finit par le reconnaître au bout de quelques secondes.

" J..Jack??
Le chef de famille paraissait plus vieux que jamais, s'appuyant sur son fameux sceptre pour se lever de son siège.
- Oui.
- Mais..mais..nous te pensions mort!
- Je ne pensais que je pourrais vous duper aussi facilement avec un stratagème aussi idiot.
Bien sûr, il mentait. Il n'avait pas du tout douté un seul instant de sa réussite. Wallace se rassit, son dos lui faisant mal.
- Est ce que ces années de...d'isolement..t'ont permis de réfléchir mieux sur tes actes passés?
- Je crois bien.
Il mentait encore. Il n'avait pas le moindre remord sur ce qu'il avait fait alors. Mais il devait gagner la confiance de son vieillard de père si il voulait lui soutirer la moindre info, si jamais il savait quelque chose.
- Ahhh..voilà qui me fait plaisir à entendre! Tu es devenu un homme maintenant, mon cher Jack. Sais tu que ton frère Henry est devenu un brillant magus, et tes deux jumeaux, William et Walter, s'en sont également très bien sorti. Ils habitent ici dans le manoir familial, ils vont être ravis de te revoir!
Il n'avait pas le temps pour ces conneries.
- Mon père, je suis navré mais je suis assez occupé là où j'habite. Je n'ai pas beaucoup de temps devant moi, et je suis venu ici car j'ai entendu des rumeurs étranges, et j'avais besoin d'être éclairci.
- Ahahah, après toutes ces années...Tu viens encore demander conseil à ton cher père. Et bien..allons, demande moi donc, je me ferai un plaisir de te répondre.
Le vieux avait vraiment l'air heureux, c'était ridicule.
- Sauriez-vous quelque chose au sujet de la guerre du Graal?
Il eut un air surprit. Puis reprit son sourire.
- Je ne sais pas comment tu as entendu parler de ça, mais je suis au final ravi que tu en saches quelque chose. Sache que ton frère Henry a justement reçu des sceaux de commandement récemment, c'est la fierté de toute notre famille!
- En fait, je ne sais pas grand chose, en quoi ça consiste exactement?
- Ahahah! C'est une noble guerre entre plusieurs mages d'origines différentes, qui, en invoquant chacun un esprit héroïques des temps passé, un servant, s’affronteront jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un servant. Le magus, ou master, possesseur du dernier servant en vie remportera le graal et pourra exaucer un vœu! Magnifique n'est ce pas?
- Oui.
Il ne le pensait pas.
- Mais n'importe quel mage peut y participer?
- Non, non... Il faut avoir été choisi par le Graal et avoir reçu des sceaux de commandement sur son corps, des marques rouges, sur la main le plus souvent.
- Je vois. Mais y a-t-il quelque chose à faire de spécifique pour avoir ces fameuses marques?
- Toujours aussi curieux hein? Non, il n'y a rien à faire, soit on est choisi soit on ne l'est pas. Cela dit, un master peut transférer ses marques à quelqu'un d'autre si il ne désire plus se battre, mais cela n'arrive presque jamais ahaha.
Bien, il avait tout ce qu'il désirait savoir. Il était inutile de continuer plus longtemps cette conversation stupide. Tout s'était déroulé bien mieux que prévu.
- Merci encore, mon cher père. Mais je dois à présent m'empresser de retourner à New York, on m'attend là bas.
- Je vois que la vie t'as réussi, mon cher fils, bien que ce ne soit pas comme on l'aurait imaginé au départ n'est-ce pas? Viens donc, ne vas tu donc pas étreindre ton cher père après toutes ces années, avant de repartir? "


Il se retint de soupirer, et se laissa faire. Son père l'enlaça chaleureusement dans ses bras, l'air plus heureux que jamais. Alors, quelque chose se déclencha en lui, une pulsion, du dégout envers son père, qui se transforma bien assez tôt en haine. Et l'instant d'après, un poignard était planté dans le cœur de son père. Celui-ci, les yeux écarquillés, tomba à terre.
" J..Jack..P...pourquoi?.. "
Il regarda avec mépris le vieil homme qui gisait à terre. Pour une raison qu'il ignorait, il se sentait bien, il se sentait libre. Depuis tout ce temps, il était resté sourd à ces pulsions, alors que le secret de cette satisfaction qu'il sentait à présent s'était toujours trouvé là depuis le départ. Il ne répondit pas à son père mourant, et se contenta de le poignarder une nouvelle fois. Et puis encore, et encore, et encor, et encore, et encore, et encore... Lorsqu'il s'arrêta, il y avait bien longtemps que l'homme était mort, mais peu importe, il n'éprouvait rien, seulement un bien être total. Il regarda une nouvelle fois la forme trempant dans le sang avec mépris, il se baissa pour ramasser le sceptre maculé de sang. Après tout, maintenant qu'il en était là, autant aller jusqu'au bout des choses. Il serra fort l'objet dans sa main. Il parla seul.
" Désolé père, mais je vais contrecarrer vos projets de succession. "
Il cracha par terre avec mépris.
C'est alors que quelqu'un apparut dans l'encadrure de la porte du salon en courant. C'était son frère Walter, qui avait été alerté par les bruits. Il écarquilla les yeux, d'abord en voyant son père gisant dans son sang, puis en reconnaissant son frère ainé, tenant le sceptre dans la main. Il balbutia " J..jack?? ". Mais ce fut tout ce qu'il put prononcer, car un bruit de détonation le coupa, et bientôt il gisait mort lui aussi, tué d'une balle dans la tête. Jack ne lui accorda pas plus d'importance que ça, et marcha sur son cadavre, qui encombrait le seuil de la porte. Il avançait lentement, le bruit de ses semelles de cuir résonnant sur le sol dallé. Il exécuta de la même façon les deux seuls serviteurs de la demeure, qui l'avaient chouchouté pendant toute son enfance. Le prochain fut William, le deuxième jumeau, qui tomba nez à nez avec lui. Le pauvre n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il se passait, ayant à peine le temps de reconnaître son frère, qu'il se prit deux balles dans le torse. Sombre imbécile. Il n'en restait plus que deux: sa mère et son frère cadet. Mais il avait en tête un traitement bien particulier pour ce dernier. Il ne mit pas longtemps à trouver Henry, les abrutis venaient tous à lui, attirés par le bruit, comme des mouches attirés par la lumière. Alors Jack se rua vers lui, le frappa, et le plaqua contre le mur du couloir dans lequel il était.

" Où est mère??
- J..Jack?? C'est toi??
- RÉPOND PUTAIN!!
- E..elle est morte il y a trois ans! D..de maladie! J..Jack, tout vas bien??
- TA GUEULE "

Il lui assena un coup sur la tête avec le sceptre et son cher frère tomba raide évanoui. Il le traîna alors jusque dans le salon, où son père gisait toujours dans son sang. Il attacha henry à une chaise avec ce qu'il trouva. Puis en attendant qu'il se réveille, il fouilla un peu ce qu'il y avait, et trouva sur une table le vieux gramophone de son père, et qui avait appartenu encore avant à son grand-père. Il retrouva un vieux disque que son père écoutait beaucoup avant, une très vieille musique des années dix et mit en marche le gramophone. Jack ferma les yeux. Décidément il aimait toujours autant ces vieilles musiques, il n'y avait que ça de bon.




En ayant marre d'attendre qu'il se réveille, il fit revenir Henry à la lumière du jour à l'aide de quelques claques bien placées.

" J..jack..qu..qu'est ce qui s'est passé?
- Ta gueule, c'est moi qui pose les questions!
Son frère était complètement paumé.
- Montre moi tes putains de marque de commandement, ou je sais pas quoi.
- E..est ce que c'est père là bas?? Jack, qu'est ce que tu as fait??
- TA PUTAIN DE GUEULE, FAIT CE QUE JE TE DIS!!
Il sortit son revolver et le colla à sa tempe.
- J'en ai rien à foutre que tu sois un prodige de la magie ou je sais pas quoi, J'EN AI RIEN A FOUTRE TU ENTENDS??! Si tu fais le moindre sort de merde, je t’explose la cervelle, trou du cul.
- Jack...est ce que c'est vraiment toi?? Calme toi, si il te plait, calme toi!
- TA GUEULE PUTAIN!
Il lui décocha un crochet dans la mâchoire. Henry poussa un cri de douleur et cracha du sang.
- Sale faible de mes deux. Qu'est ce que ce con de légume te trouvait, hein? HEIN???
Il le frappa plusieurs fois dans l'estomac à pleine force. Son frère cracha une nouvelle fois du sang, qui coula sur sa propre chemise.
- Pathétique. MAINTENANT MONTRE MOI TES PUTAIN DE MARQUES DE COMMANDEMENT!!!
- M..mais pourquoi???
- POSE PAS DE QUESTION!!
- Elle..elles sont sur son mon bras...
Ayant les mains attachés, il ne pouvait pas retrousser ses manches. Mais ce n'était pas un problème, Jack s'en chargea à sa place, révélant des signes rouges vifs dessinant un motif très stylisé.
- Tout ça juste pour cette merde? Bon, file les moi.
- H..Hein??
- FILE LES MOI PUTAIN!! Le vieux connard m'a dit qu'on pouvait les transférer. ALORS FAIS LE!!
- Mais..mais..ces marques m'ont été donnés par le Graal! C'est moi qui a été choisi! Si tu n'as pas été choisi, tu ne dois pas en avoir, c'est les règles!!
- TU CROIS QUE J'EN AI QUELQUE CHOSE A FOUTRE DES TES PUTAINS DE RÈGLES??!!
Jack sortit une dague et la planta dans la jambe droite d'Henry, celui-ci cria de douleur. Il se sentait bien. Non pas parce que son frère souffrait, non, simplement parce que pour la première fois depuis longtemps, il se laissait porter par ses pulsions, ses pulsions qui l'assaillaient depuis tant d'années.
- SOIGNE TOI MAINTENANT, AVEC TES PUTAINS DE SORTS!!
Bien que paniqué, Henry connaissait plus d'un tour de soin, et il ne loupa pas l’occasion. Il commença à fermer les yeux, tout en grimaçant de douleur, pour se concentrer. Mais Jack interrompit sa concentration en lui planta la dague dans l'autre jambe. Nouveau cri de douleur.
- SOIGNE ICI AUSSI.
Henry essaya une nouvelle fois d'incanter son sort, mais une nouvelle douleur l'interrompit. Coup de poignard encore une fois dans la jambe. Puis de nouveau plusieurs coup de poings dans le ventre. Un bruit caractéristique lui signala qu'il avait brisé au moins une côte. Henry hurlait de douleur. Des larmes montaient à ses joues, malgré le fait qu'il avait à présent plus de vingt ans.
- Je te laisserai te soigner que quand tu m'auras filé tes putains marque. FAIS LE.
- D'a..D'accord, je..je vais te les donner!! Alors arrête!
Alors, bien terrassé par la souffrance, Henry procéda à la méthode qu'on lui avait enseigné pour transférer ses sceaux de commandements sur le bras de son frère. Cela signifiait une grande perte pour lui, mais c'était sans doute le meilleur à faire pour le moment. Une fois la procédure terminé, Jack regarda son bras et fut déçu de la simplicité de la chose.
- M..maintenant, laisse moi me soigner.
- ATTENDS! D'abord dis moi où est cette putain de guerre.
- J..jack, si il te plait, j'ai vraiment mal là!
- DIS MOI!
- A..au Japon, a..a Kyoto!
- QUAND??
- D..dans quelques semaines normalement.
- Okay. Soigne toi.
- M..merci. "

Alors Henry ferma les yeux pour se concentrer. Mais il ne les rouvrit jamais, car Jack lui tira finalement sa dernière balle dans la tête. Il avait présent les informations et les sceaux de commandement. Il n'avait besoin de plus rien d'autre. Il s'apprêta à partir, mais après une dernière réflexion, revint sur ses talons pour prendre avec lui le gramophone de son père. Alors il partit pour de bon.

Après être rentré en jet privé, il revint voir le boss pour lui annoncer la bonne nouvelle.
" Alors Jack, mon ami, comment s'est passé ta mission?
- Parfaitement. J'ai tout ce qu'il faut pour participer à cette guerre et remporter le Graal.
- Vraiment??
A ce moment là, les yeux du vieux boss de mafia s'illuminèrent comme ceux d'un enfant. Cela lui rappela le regard heureux de son père. Dégoutant. Une nouvelle pulsion. Il tira. Nathan n'y comprit rien. Tandis qu'à l'instant d'avant il était l'homme le plus enthousiasme du monde, il se tenait maintenant effondré, une mains sur le ventre, en train de cracher du sang. Il balbutia une phrase d'incompréhension.
" J..Jack?? "
Un nouveau tir. Plus rien. Il n'avait pas besoin de ce vieillard non plus. Personne ne le contrôlerait. Personne.

Plusieurs armées se ruèrent à l'intérieur, mais à la différence de ses défunts frères, eux étaient des professionnels et n'hésitèrent pas un instant avant de tirer. S'ensuivit un féroce et sanglant combat. Jack se précipita derrière un abri, puis s'appliqua un renforcement. Puis il se rua en dehors et créa une barrière de feu qui détruisit les balles tirées en même temps, la surprise générée lui donna le temps d'utiliser ses cinq dernières balles. Il en tua deux comme ça. Alors, il se rua sur les autres en brandissant le sceptre. Il fracassa le crâne d'un, puis de deux. Il se servit de leur corps comme de bouclier, puis il entama un nouvel assaut, arracha une tête tant son coup était puissant, puis broya la trachée d'un autre en le plaquant contre un mur avec le sceptre sur la gorge. Des renforts rappliquèrent, mais au bout de plusieurs longues minutes, Jack, bien que blessé, avait triomphé. La salle était jonchée de corps ensanglantés. Jack lui-même était ensanglanté. Mais peu lui importait. Il se sentait infiniment bien, car il enfin trouvé un objectif. Utiliser ce graal pour détruire ce monde pourri qu'il haïssait. C'était la seule façon de combler définitivement ses pulsions. Une fois qu'il aurait tout détruit, il serait enfin en paix. Un sourire carnassier se dessina sur son visage. Que les bouffeurs de chiens se préparent, lui, Jack Noir, allait prendre part à leur pathétique guerre et remporter leur foutu graal pour détruire ce monde pourri...



A PROPOS DE VOUS



Âge : 17

Expérience RP : Plusieurs années, principalement sur FSN RPG
Les animes/jeux Fate que vous connaissez : Tous les anime fate, + visual novel + Hollow Ataraxia + Fate/Grand Order.
Comment avez-vous connu le forum ? Google
Quelque chose à ajouter ? : HoNk :o)

Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 129
Master de : Raschid Al-din Sinan
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Juil - 20:03
Fini! Prem's :P
Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 129
Master de : Raschid Al-din Sinan
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juil - 17:32
Je ne vois rien à dire (j'ai bien aimé le cliché volontaire du mafieu d'ailleurs) donc je te donne ma validation.
Blondin cosmique
avatar
Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 20/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juil - 21:17
Coucou,

Personne bien antipathique ce cher Jack Noir, j'ai beaucoup aimé la lecture, peu de fautes et de coquilles. J'en ai relevé tout de même une dans la partie caractère, avec un mot oublié.

"En fait, il serait même plus pertinent de dire qu'il le monde entier."

Je valide donc l'histoire, pour la partie technique rien à dire sur les statistiques cela me semble correcte.

Pour le sceptre : Les dégats supplémentaires seront égaux à 40, des dégats magiques, avec en plus un effet de rendre magique les dégats critiques.

Pour le pouvoir : A chaque tour s'il a attaqué au corps à corps Jack va gagner +30 en ATK, s'il n'attaque pas au corps à corps -30 en ATK, chance à F. Le max d'attaque gagné ainsi ne peut pas dépasser 120.

Pour les sorts :

Fire blast : Aucun soucis.
Fire Wall : Je dirais que la défense sur une attaque à distance sera de 22, et toute flèche ou autre carreau c'est carbonisé direct.
Burning blood : Pour ce sort il te faut indiquer le nombre de tour que tu souhaites (cela peut être aussi le nombre d'action). Dans le cas ou tu indiques 3 tours, l'effet du sort va se diluer sur 3 tours, pour un rang D, ça fera +20 en force par tour.

Voila, il ne te reste plus qu'à me dire pour Burning blood et voir si mes estimations te vont.

PS : Encore pour burning blood, un sort ne peut agir que sur les stats effectives, Att, Def... Et non sur la force directement.
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 18:11
nickel pour tout

Pour burning blood, le 3 tours +20 me convient très bien.

et sinon, oui, vieille habitude
Ennemi Public
avatar
Nombre de messages : 129
Master de : Raschid Al-din Sinan
Date d'inscription : 02/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 18:58
Parfait c'est validé.^^
Berserker woman
avatar
Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Sauter vers :
Fate Stay Night RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Panthéon des âmes :: Masters